AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2923986369
Éditeur : M-EDITEUR (13/04/2012)
Résumé :
Quels sont les liens entre les ponts qui s’écroulent, la cor­rup­tion en­dé­mique, la sous-traitance, les coupes dans l’assistance so­ciale, le bra­dage des ser­vices de l’État à l’entreprise privée, le pel­le­tage de res­pon­sa­bi­lités aux mu­ni­ci­pa­lités, la dé­gra­da­tion des ser­vices aux ci­toyennes et les po­li­tiques néo­li­bé­rales mises en œuvre de­puis une tren­taine d’années ? Si les gens sont au fait de cer­tains des ef­fets des po­li­tiques néo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
de
  14 mai 2012
Serge Roy a été président du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) de 1996 à 2001.« Aujourd'hui je ressens le besoin de défendre les service rendus à la population par ce réseau gouvernemental et de plaider pour les fonctionnaires qui, dans leur très grande majorité, font un travail consciencieux et efficace. Souvent, on nous informe des conséquences des politiques néolibérales sur les réseaux de la santé et de l'éducation. On entend parler des projets de privatisation, de réduction des budgets et de réorganisation, de même que des protestations de la population, de groupes sociaux et de syndicats. Mais, on s'émeut moins fréquemment parce que des postes de fonctionnaires sont éliminés, que leurs salaires sont gelés, que les budgets sont diminués tantôt pour éliminer le déficit, tantôt pour réduire la dette ou pour réduire les impôts des entreprises et des plus riches. Ainsi, dans ce livre, je veux expliquer comment la société perd beaucoup plus que l'on ne croit lorsque les gouvernements s'acharnent à diminuer les outils et les ressources de la fonction publique. Il n'en reste pas moins que des améliorations sont nécessaires afin de rendre plus efficaces les services aux citoyenNEs. »
L'intérêt de ce livre est au moins double.
En nous présentant les conséquences des politiques néolibérales au Québec, Serge Roy nous parle de politiques connues. En effet, les politiques néolibérales sont menées dans tous les pays. Elles doivent être comprises comme la réponse des couches dirigeantes à la crise systémique du capitalisme. Il ne s'agit en aucun cas de réponses nationales, malgré les discours sur « sauver le modèle social français » et ses diverses déclinaisons suivant les lieux et pays. Confronté-e-s aux remises en cause, du mal nommé « État-providence », les citoyen-ne-s ne peuvent donc rechercher des solutions uniquement nationales, au détriment des convergences avec les citoyen-ne-s des autres pays. A l'inverse, gageons que si des audits citoyens aboutissaient à des annulations de dette, que des mesures de défense des droits concrets étaient prises, elles seraient rapidement reprises et relayées par des citoyen-nes d'autres pays. « L'ennemi » n'est pas la/le fonctionnaire, la/le travailleuse/travailleur chinois-e, polonais-e ou autre, mais les classes dominantes, qui font du « marché » le lieu privilégié de sanction sociale de politiques menées pour l'intérêt des uns et non de tou-te-s.
En parcourant, en détail, les différentes facettes de l'activité des fonctionnaires, l'auteur ne réduit pas les politiques menées à la simple réduction des coûts et des effectifs. Il nous montre les conséquences pour l'ensemble des populations. Il ne s'agit pas d'une illusoire défense d'un statu-quo, mais toujours de la recherche d'un élargissement du contrôle et des choix démocratiques des citoyen-ne-s. « Dans la réflexion qui suit, il n'est pourtant pas question de défendre l'État tel que nous le connaissons, mais plutôt de voir comment résister à l'orientation néolibérale et quelles sont les options à notre disposition pour renforcer la fonction publique. Peut-on rêver à notre tour et imaginer une fonction publique gérée démocratiquement et davantage en phase avec les besoins des citoyenNEs ? »
Un livre que les fonctionnaires, et plus généralement les citoyen-ne-s, devraient parcourir, pour intégrer en permanence qu'elles/ils ne sont pas seul-e-s, qu'avec la majorité des autres salarié-e-s, elles/ils forment la majorité de la population, que cela soit au Québec, en France ou en Europe. « J'ai la conviction qu'il est possible de concevoir une stratégie rassembleuse, partagée par les mouvements sociaux progressistes et la très grande majorité de la population, pour mobiliser et prendre collectivement le contrôle de la société. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
dede   14 mai 2012
J’ai la conviction qu’il est possible de concevoir une stratégie rassembleuse, partagée par les mouvements sociaux progressistes et la très grande majorité de la population, pour mobiliser et prendre collectivement le contrôle de la société
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : néo-libéralismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Serge Roy (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre