AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352901766
Éditeur : Editions courtes et longues (23/02/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Gulistan, recueil de contes persans du XIIIe siècle,
nous plonge dans un univers fabuleux, à la frontière du mythe.

Liberté, justice, sagesse, amitié, jeunesse...
des sujets universels qui parlent aux petits comme aux grands.

Saadi livre, dans un style magistral,
l’un des chefs-d’œuvre de la littérature persane,
toujours moderne.

Les sublimes illustrations de Reza Dalvand
portent en elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
mariech
17 avril 2017
A mon tour d'écrire une courte critique sur cet album de contes persans de l'auteur Saadi , poète du XIII ieme siècle .
J'adore les contes de tous les pays , j'ai une petite préférence pour les contes orientaux et j'ai été ravie de recevoir cet album dans le cadre du dernier Masse Critique , je remercie les Éditions Courtes et longues pour l'envoi de ce livre .
Maintenant je rejoins la lectrice Marcellina , je ne m'attendais pas à des textes si courts , il s'agit plutôt de petites fables philosophiques plutôt que des contes , j'ai une petite remarque à faire également concernant la couverture elle - même , sans doute est - ce du papier recyclé et c'est très bien en soi comme initiative mais j'ai été un peu déçue par le toucher .
Puis heureusement quand j'ai ouvert le livre , j'ai apprécié les illustrations , j'ai été ravie de lire les petits textes .
En résumé malgré quelques petites réserves , un livre qui fera bonne figure dans ma ( nombteuse ) collection de recueils de contes .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Marcellina
07 avril 2017
Un tout grand merci à Babelio et aux « éditions courtes et longues » pour ce bel album jeunesse qui reprend quelques contes de l'auteur Saadi, poète et écrivain persan du XIIIème siècle.
Les illustrations sont belles et reposantes, bien dans le style des mandalas persans.
Le texte quand à lui n'a besoin d'aucune explication tant les mots sont bien choisis pour transmettre à chaque fois une pensée éducative et moralisatrice sur un mode très poétique.
Deux bémols cependant : primo, c'est très court et donc très rapide à lire et à parcourir, quatorze préceptes seulement, juste une minuscule approche de la littérature persane ; secundo, la police de caractère et présentation du texte dans des boîtes rectangulaires qui, pour moi, gâche l'image, le rythme et donc la poésie de l'ensemble de l'oeuvre.
Un bel ouvrage qui aurait pu être superbe ;-)
Commenter  J’apprécie          130
Anarya
13 mars 2017
Abū-Muḥammad Muṣliḥ al-Dīn bin Abdallāh Shīrāzī, dit aussi Saadi, est un poète et conteur persan du XIIIe siècle ! Il est l'auteur de plusieurs oeuvres, dont Gulistan, le jardin de roses, qui fait un peu office de grand texte classique de la littérature orientale. Il s'agit d'un recueil de poèmes en prose et de petites histoires, entre contes moralisateurs et fables, découpé en huit chapitres thématiques (les moeurs des rois, l'amour et la jeunesse, l'éducation, la bonne conduite dans la vie, etc.). Dans ce très bel ouvrage des éditions Courtes et Longues, Jean Poderos et Chloé Fougerouse ont choisi de nous présenter 14 de ces contes persans.
Dans cet album, impossible de séparer le texte de l'illustration pour en parler, l'alliance des deux forme en effet une livre d'une cohérence et d'une beauté époustouflante ! Des textes très courts, plein d'humour et de sagesse, encadrés et agrémentés de délicates fioritures, comme de la dentelle autour des manches de votre chemisier, où chaque petit conte (ou presque) se termine par un aphorisme, une morale qui vous invite à réfléchir à notre conduite, à nos sentiments ou à nos puissants. Des textes parfois déposés sur des fonds comme des papiers peints aux motifs floraux et volutes orientaux et aux couleurs dans les tons beiges, verts, ocres ou rouges ; et sur des illustrations, au collage et à la peinture, absolument sublimes de raffinement de Reza Dalvand, artiste iranien (qui a déjà gagné pas mal de prix mais dont c'est la première publication française). Ses décors sont d'une somptueuse précision, j'adore tout particulièrement ses maisons et palais, et son style, mêlant inspirations classiques et un grand modernisme, donne un souffle tout particulier à ces textes anciens mais ô combien toujours valables !
Lien : http://bobetjeanmichel.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cacoethes
01 avril 2017
Je n'ai pas l'habitude de lire des albums, mais j'ai été ravie d'avoir eu l'occasion de découvrir celui-ci.
Par ses textes courts et ses illustrations dans la tradition persane, il plonge le lecteur dans l'Orient médiéval. Les textes, au nombre d'une dizaine, sont des fables qui transmettent une certaine sagesse ; certains peuvent générer des discussions intéressantes avec des enfants.
Les peintures aux tons doux accompagnent à merveille ces petites histoires. Les petits ornements qui encadrent les textes leur donnent du relief et permettent de les intégrer parfaitement aux illustrations d'arrière-plan.
Cet album est un très beau livre-objet, qui donne follement envie de l'ouvrir et d'en lire quelques mots, d'en voir quelques images.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
CacoethesCacoethes27 mars 2017
Le Respect du maître
Un homme, qui excellait dans l’art de la lutte, maîtrisait trois cent-soixante prises et en présentait de nouvelles chaque jour. Il admirait particulièrement la beauté de l’un de ses élèves à qui il enseigna chacune de ses prises, à l’exception d’une seule. Bientôt, le jeune homme avait acquis tant de puissance et de légèreté que personne ne pouvait se mesurer à lui.
Un jour, il en vint même à dire au roi : « Je respecte mon maître pour son âge et pour ce qu’il m’a enseigné mais je ne suis pas moins fort que lui et mes talents égalent les siens. » Le roi, mécontent de tant d’arrogance, ordonna au maître et à l’élève de lutter ensemble. On choisit un vaste espace, les grands de l’Etat et les courtisans s’y pressèrent. Le jeune homme chargea à la manière d’un éléphant furieux avec un élan tel qu’il aurait pu arracher une montagne de fer.
Mais le maître, qui le savait plus fort que lui, l’attaqua avec cette prise qu’il s’était gardé de lui apprendre : le jeune homme ne put la parer. Le maître le souleva de terre, le porta au-dessus de sa tête et le jeta au sol.
Une clameur s’éleva de la foule. Le roi ordonna qu’on apporte une robe d’honneur et d’autres présents au maître, et réprimanda ainsi son élève : « Tu prétendais pouvoir battre ton maître mais tu as échoué. » Le jeune homme répondit : « Sire, il ne m’a pas vaincu par la force. Il m’a caché l’existence d’une prise grâce à laquelle il l’a emporté sur moi aujourd’hui. » Le maître dit : « Je l’avais gardée pour une occasion comme celle-ci car les sages ont dit : ‘‘Ne donne pas à un ami assez de force pour te nuire s’il devient un jour ton ennemi.’’ Ne connais tu pas les mots du maître qui fut malmené par celui qu’il avait éduqué : Soit la fidélité n’est pas de ce monde, soit personne ne la pratique aujourd’hui. Chaque élève à qui j’ai enseigné l’art du tir à l’arc a fini par me prendre pour cible. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarcellinaMarcellina07 avril 2017
Ne donne pas à un ami assez de force pour te nuire s'il devient un jour ton ennemi.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La vengeance de la momie / Yanis

Comment s'appelle le héros du livre ?

anabis
kay
khay
khai

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La Vengeance de la momie de Evelyne Brisou-PellenCréer un quiz sur ce livre