AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791097594787
416 pages
Serge Safran éditeur (13/01/2023)
4.2/5   10 notes
Résumé :
Shiv travaille à Londres pour une firme de recyclage de déchets. Sa hiérarchie l’envoie à Bombay en Inde, son pays natal, pour une mission d’envergure.
Près du bidonville de Grandapur, Shiv retrouve le bungalow qui abrite sa mère adoptive Shantiji et sa famille. Ainsi que son meilleur ami, Lénine, homosexuel en lutte et frère de Laleh, son grand amour dont il a dû se séparer et qui le hante encore. Shiv découvre un pays sous tension et assiste à des affronte... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

 Je crois à la vérité de cette histoire parce qu'elle est impossible à inventer.

Je crois à sa vérité qui est à la limite de l'invraisemblable et sans compromis avec l'acceptable. »

Erri de Luca

« Il n'y a pas de retour possible. Pas en Inde. En Inde le retour s'appelle renaissance. »

« Hari vit dans les poubelles. Ses yeux semblent être devenus fous à force de chercher, comme un gobe-mouche, sa pitance dans les ordures. »

S'il est un roman bénéfique, crucial, immensément révélateur, puissamment écrit, « Bombay » est celui-ci.

Écrit par Marie Saglio, anthropologue, spécialiste de l'Inde et de l'exclusion sociale, des bidonvilles d'Inde et du Brésil…. « Bombay » est une mise en abîme de l'Inde moderne .

C'est un outil de savoir où l'on pressent les protagonistes dans l'orée d'une contemporanéité époustouflante. Un roman entre rive documentaire, sociologique, finement politique. Une histoire engagée, sociétale, l'Inde dans tous ses diktats et ses habitus .

Nous suivons des yeux Shiv (l'un des deux Indiens du groupe) qui travaille à Londres dans une entreprise de recyclage des déchets : W.A.R.R.I.O.R (Waste Recycle Re-use Industrial Organisation). Il lui est proposé de travailler durant six mois sur Gandapur, la plus grande décharge de la ville. Un projet en partenariat avec Bombay. Lui, l'expatrié comment va-t-il vivre cette expérience, lui, Indien et pris en tenaille entre les enjeux de son entreprise et ce qu'on attend de lui ?

Construire une centrale capable d'alimenter en énergie une grande zone, celle du nord-est qui développe ses villes. Économie circulaire, quid de l'écologie.

Détruire des bidonvilles, raser à plat les invisibles qui gravitent sur les décharges. Vendre des détritus pour des miettes de pain. Shiv s'envole pour l'Inde. Dans ses bagages, la consigne implacable de faire évoluer les décharges. Changer la donne. On ressent un homme averti aux causes environnementales. Conscient des périls de son pays l'Inde ployée « dans cette vaste brocante qui s'étale le long de la voie ferrée, grand corps en remous traversé par la frénésie du marchandage, les objets disparaissent plus vite qu'ils n'arrivent. »

Shiv s'imprègne de sa terre natale. Il ressent de plein fouet les souffrances des basses castes.

« Tout en bas de l'échelle, il y a toujours le plus bas du plus bas, les chiffonniers, les hommes de la décharge. Ils traitent les déchets des déchets et ce qu'il en reste. »

Recycleurs, l'effervescence de la survie, fourmilière qui gravite dans les déchets. le dos courbé, les pieds blessés, Shiv observe, prend note, veut changer la donne. Les affrontements entre les hindous et les musulmans, la chasse à l'homme, les religiosités aux abois. Les couleurs qui se meurent dans le Gange. Les fléaux des pollutions, l'eau boueuse sur les lèvres des enfants

La trame perfectionniste rassemble l'épars. Nous sommes dans un récit géopolitique intense, visionnaire et implacable . « Le monde du bidonville est tenu par des contrats invisibles. Tu vois le recyclage, ça permet de blanchir pas mal de choses. Tu as aussi appris que rien n'arrête un père de famille. Que des hommes organisés peuvent empêcher un barrage. Qu'un village mobilisé est une mine de vie. Ton Gandapur est un grand village avec des familles. Il est tenace. »

W.A.R.R.I.O.R, le pot de fer contre le pot de terre. Qui croire ? Que révèle un mastodonte financier aux allures faussement philanthropiques ?

« Ou tout simplement des hommes, au jour le jour, dans le Carpe Diem de la survie. Et des marchés. »

Bombay rebaptisée Mumbai en 1992. Ville tarentule, où d'aucuns risquent de sombrer. Où l'espoir n'a d'enjeu que la survie. « Fais ce que tu as à faire sans peur. ». Shiv vit son pays. Pressent sa présence sur cette terre natale comme les battements mêmes de son coeur. Il devine ses combats, ses engagements, l'urgence des projets. Bâtir sa propre humanité dans une ville-monde, macrocosme fabuleux, fragile et salvateur.

Ce livre est une épopée extraordinaire et apprenante. Un voyage dans l'Inde réelle. Ce roman d'utilité publique, réaliste et intense est construit d'une main de maître, à l'instar d'une conférence à ciel ouvert. Une immersion dans l'Inde dont on ressent toute la ferveur, l'amplitude, les émois et les hôtes de ce pays empreints de ténacité. C'est une histoire plausible, fascinante et lumineuse. Un parchemin existentiel, la littérature imminente. Riche, surdoué, plaisant, « Bombay » est une chance éditoriale, le piédestal de cette rentrée littéraire de janvier. Publié par les majeures Éditions Serge Safran éditeur.

Commenter  J’apprécie          50

Un titre clair, net pour un livre cash, direct.

Shiv qui travaille à Londres dans une société de recyclage est envoyé à Bombay afin d'étudier la mise en place, entre autres, d'une usine d'incinération sur la grande décharge de Gandapur.

Pour lui c'est un retour au pays, il y retrouve sa mère d'adoption, ses amis et son 1er amour. Mais surtout, il retrouve et redécouvre le bidonville de Gandapur, la décharge qui fait vivre des milliers de personnes tout en les empoisonnant.

Pour nous, ce livre est une plongée sans concession dans un univers à la limite du réel. Comment en 2023 de telles conditions de vie peuvent-elles encore exister? L'auteure nous décrit une vie faite de dure labeur et de pauvreté où tous travaillent, jeunes enfants comme vieillards. Les conflits de religions, les castes, la mafia, la corruption régissent la vie de ce microcosme.

Elle nous livre un portrait dur et très réaliste d'une catastrophe humaine et écologique qui semble insoluble et vouée à perdurer. Un livre plein de pudeur sur cette Inde des bidonvilles, une immersion dans un enfer dont on ressort chamboulé

Un grand merci aux Editions Serge Safran et à Babelio pour cette masse critique

Commenter  J’apprécie          10

L'Inde d'aujourd'hui, 1, 3 milliards d'habitants, sa folie et ses mystères, sa politique répressive et l'absurdité des castes. Un pays qui sera bientôt le plus peuplé du monde. Fascinant de s'y promener avec Shiv, jeune ingénieur qui travaille dans la City et revient à Bombay pour transformer l'immense décharge de Gandapur en pôle d'énergie. Mais, de ces déchets vit tout une population qui tente vainement de préserver quelques droits. Alors, que faire, comment choisir entre progrès et respect, courage et profit ? Sans trahir sa propre destinée.

Commenter  J’apprécie          40

Ce livre est un immense plaisir de lecture, une immersion totale dans Bombay et dans les problématiques qui secouent l'Inde actuelle: question environnementale et pollution des villes, violences politiques et instrumentalisation des différences religieuses, complexité de castes, fracture urbaine et pauvreté vs. croissance économique. Et pourtant, même si l'auteur nous apprend beaucoup de choses sur ce pays, on reste dans une histoire intime, celle d'un homme qui se cherche,. La réflexion va loin sur ce qui fait une vie, les "missions" de chacun. La figure du guide est très belle. les personnages sont attachants, très finement présentés. Les personnages des femmes ressortent au fur et à mesure de la lecture, ce sont des héroïnes modernes, pleines de révolte et de sagesse. L'écriture travaillée porte le livre, elle est parfois très poétique, parfois pleine d'humour ou de rage lorsqu'elle décrit une ville qui déborde, dans des tableaux hallucinés. C'est une petite histoire dans la grande, et pour cela un très grand roman, qui reste. le livre m'a rappelé l'extraordinaire "Equilibre du monde" de Mistry. A lire absolument pour qui veut être au fait de l'Inde aujourd'hui et plonger dans l'univers d'une ville hallucinée, ultra contemporaine.


Lien : http://sergesafranediteur.fr
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : indeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre