AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Ne prononcez jamais leurs noms (47)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
aider
  21 février 2017
Obligée de chroniquer ce livre si je veux le voir disparaître de ma liste de livres en cours. ...
Car depuis le changement de notation par étoiles, impossible de les colorer autant de mon smartphone que de ma tablette.... tout est gris !!
Bon , sinon, pas mal, moins bien que le loup peint mais mieux que la pieuvre, enfin c'est juste mon avis bien sûr.
Un terroriste qui vomit sa haine de la société et de sa famille en préparant un attentat de grande ampleur sous de fumeux prétextes indépendantistes ( basques en l'occurrence ) servant juste de support à son mal être.
C'est rapide, violent, très sanglant ....
En bref pas mal !
Note 3 /5
À noter que je me lasse un peu de tous ces enquêteurs et de leurs états d'âme , de leurs problèmes de couples, de leurs addictions , etc
Qu'ils aient une personnalité hors norme ( genre camille verhoeven de Lemaitre ) Ok , mais quand leurs problèmes servent de trame à l'histoire ça m'intéresse beaucoup moins. ...
mais comme dirait cannibalector. ....ce n'est que mon humble avis !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
rapha511
  20 juin 2017
Ne prononcez jamais leurs noms... J'ai essayé de rester muette face à livre...

Mais après avoir vu sur les blogs et autres vidéos livresques que je devais me procurer le dernier Jacques SAUSSEY... Je voulais lire un polar magistral qui me coupe le souffle...
Je n'ai jamais lu de Jacques SAUSSEY. Alors sans doute, est ce difficile de rentrer dans un livre ou leurs personnages ont déjà vécu, clôturé des enquêtes bref eu un passé... dans les précédents livres du Monsieur... Alors de ce fait, il y a une déception a devoir déjà lire les livres précédents pour sans doute continuer les trajets de ces êtres...et j'encourage les personnes à lire dans l'ordre... J'ai sans doute été prise dans cet attentat mais cette fin a couper le souffle ne m'a pas surprise...
Peut être que les polars thrillers et autres ont le don de te faire lire jusqu'au bout mais lesquels ont le cran de te surprendre??? quelques uns... ??

Alors si au hasard de la lecture de ma critique, vous pouvez m'envoyer leurs titres en prononçant leurs noms... Je vous en remercie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Eroblin
  11 mars 2018
J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix Polar du Livre de Poche 2018 et je remercie d'ailleurs l'éditeur de m'avoir permis de découvrir cet auteur. Je ne connaissais pas Jacques Saussey et d'ordinaire je n'aime pas les romans policiers trop noirs surtout quand il y a un tueur épouvantable à qui on donne la parole en quelque sorte. Cela me perturbe toujours beaucoup car j'ai l'impression d'être entraînée malgré moi dans les spirales de leur folie dévastatrice. Et c'est le cas dans ce roman car le capitaine Magne, personnage récurrent des romans de Saussey, se retrouve confronté à un dingue qui a décidé de se venger de la société pour diverses raisons qui nous sont exposées tout au long du roman. Il commet d'abord un attentat épouvantable en faisant exploser un train au départ d'Hendaye mais, alors qu'il savoure son oeuvre, il est repéré par Daniel Magne qui le prend en chasse. Mais Damien, puisque ce tueur a un nom, tire sur lui et l'embarque pour comprendre comment on a pu le repérer aussi vite. L'attentat et l'enlèvement du capitaine vont attirer dans la ville deux anciens partenaires de Magne dont Lisa, ex-petite-amie et enceinte de lui de surcroît, qui vont imposer leurs présences aux flics du coin pour le retrouver.
Je n'irai pas plus loin dans le résumé pour éviter de trop en dire. Toujours est-il qu'on n'a pas trop le temps de se reposer dans cette intrigue : pas de tergiversations, pas de pages interminables sur la psychologie du dingue, pas d'atermoiements non plus d'ailleurs, Jacques Saussey nous fait courir après Daniel Magne, Lisa et les autres inspecteurs de la ville pour mettre un terme à la folie d'un homme. Mais est-ce un homme celui qui décide de massacrer des innocents au nom d'une vengeance personnelle ou d'une religion ? Puisque avant de savoir qui exactement a commis l'attentat, les policiers songent d'abord à des extrémistes religieux. Ce roman colle donc à l'air du temps malheureusement, d'ailleurs le roman a été écrit durant l'année 2015, la noirceur de cette intrigue répondant comme un écho à ce que nous avons vécu cette année-là. Une découverte pour moi et je lirai sans doute les autres enquêtes de Daniel Magne.

Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
titiseb77
  08 juin 2018
Dans cet opus, nous retrouvons le commandant Magne et sa compagne Lisa, leur couple n'est plus au beau fixe, Daniel plonge dans l'alcool et la dépression, bref le quotidien de tout bon flic.
Un train du Sud-Est de la France, en partance pour Paris, et transportant principalement des touristes qui rentrent de vacances, va exploser à la suite d'un acte terroriste.
On sait dès le début, qui a commis cet acte, et le roman va se construire, entre différents chapitres consacrés aux différents héros de ce roman, le tueur va petit à petit, nous dévoiler sa vie, de son plus jeune souvenir jusqu'à la veille de ses attaques, on va par la même occasion comprendre l'évolution des personnages récurrents, surtout si comme moi, vous prenez le train en marche, en décidant délibérément de ne pas lire les livres de Jacques Saussey dans l'ordre.
J'ai aimé ce roman, qui à mes yeux, se lit aussi bien qu'un livre de Franck Thilliez.
Je ne vais très certainement pas tarder à ouvrir La pieuvre, qui est apparemment le livre écrit juste avant Ne prononcez jamais leurs noms.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DocteurVeggie
  06 mars 2018
Au départ cela partait bien. Comme le train à vrai dire. Partir sur les chapeaux de roue, à l'aventure. Mais voilà, si au début, on reste assis dans le train et que nous sommes happés directement dans cette aventure, au fur et à mesure des pages on commence un peu à s'ennuyer et à vouloir que le voyage se termine pour descendre à quai.

Dans l'ensemble ce n'est pas que l'histoire soit nulle ou bien qu'elle soit dérangeante à outrance, mais les deux personnages principaux sont un peu lourds et surtout impénitents. Naturellement, je concède que je n'ai point lu les autres aventures de ces personnages, et que peut-être ceux-ci ont évolué au fur et à mesure des enquêtes. Je concède, aussi, que juger un tome sans en avoir lu les autres est toujours un pari un peu risqué. Mais voila, c'est le troisième polar français qui fait clairement référence aux attentats de Paris voire Nice. Je me doute que cette histoire a laissé des séquelles dans les esprits. J'ai un peu peur que les auteurs ne se mettent tous à tirer sur cette corde en plus de celle des inspecteurs ayant des démons internes et des problèmes d'assuétude à l'alcool.

Je n'ai pas réagit emphatiquement aux personnages, mais j'ai particulièrement apprécié la structure qui a été apposée et apportée au personnage du mauvais coté de la barrière, ainsi qu'à son leitmotiv. C'est d'ailleurs ce qui a augmenté la donne ; bien que parfois, la violence était un peu trop gratuite.

Dans l'ensemble cela se lit, mais cela ne transcende pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Jeanfrancoislemoine
  28 janvier 2018
Jacques Saussey fait partie des auteurs avec qui je passe toujours un très bon moment.Ce fut à nouveau le cas avec "ne prononcez jamais leurs noms" mais j'avoue que le fait d'avoir lu "la pieuvre" m'a tout de suite bien situé dans le roman.Pour l'intrigue,elle a été analysée, souvent remarquablement,dans les nombreuses critiques précédentes. Par contre la forme me paraît très intéressante et fait de ce roman un redoutable "page turner".Un début sur les chapeaux de roues.Des le début on le sait,il n'y aura aucune pitié, la machine impitoyable est en marche.Ensuite,les chapitres sont courts,nerveux,on suit tour à tour celui dont on ne prononcera pas le nom,puis Daniel,puis ses amis flics lancés à la poursuite de l'un et à la recherche de l'autre.Certes,on peut trouver un peu "improbables" certaines scènes mais l'ensemble à vraiment belle allure.L'histoire est bien ficelée et personne ne sort indemne de cette histoire,pas plus les flics que le lecteur.Pour le "happy end",il faudra aller voir ailleurs.Noir,c'est noir....Mais après tout,c'est bien ce que l'on recherchait,non?Le soleil fait une timide apparition,il est temps de lire quelque chose de plus léger.. .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Tristale
  29 janvier 2017
Cet opus est la suite directe de "la pieuvre", concernant la vie privée des deux enquêteurs, Daniel Magne et Lisa Heslin.
Ils seront tous les deux impliqués personnellement, de façon douloureuse et tragique.

Jacques Saussey signe ici un polar extrêmement noir, qui entraîne ses lecteurs au coeur d'une folie meurtrière qui ne laisse pas un instant de répit. Les chapitres se succèdent à un rythme nerveux, angoissant, et tellement captivant qu'il est très difficile de lâcher sa lecture avant d'en connaitre de dénouement.

J'ai passé un excellent moment, non seulement parce que l'écriture de Jacques Saussey est fluide, riche et très bien documentée, mais aussi parce que nous entrons dans l'intime, au plus profond de l'âme humaine, là où si l'on n'y prends pas garde peut naître le pire des monstres, ou le devenir. Effrayant ,mais très instructif.
Commenter  J’apprécie          80
Bigmammy
  29 avril 2018
Un thriller très noir, dans la lignée de ceux de Pierre Lemaître ou Ingrid Desjours, avec de la violence meurtrière comme dans la vraie vie. Il y a quelques mois, j'aurais sans doute pensé que l'auteur de cette histoire en rajoutait. Mais depuis les attentats de Nice,Trèbes ou Toronto, les affaires Fourniret ou Lelandais, je révise mon jugement.
Avec Jacques Saussey, nous pénétrons dans les méandres sordides de la frustration meurtrière d'un homme qui a subi de graves maltraitances dans son enfance et se venge en tuant le maximum de monde. Il en veut principalement aux enfants.
La scène d'ouverture se situe en gare d'Hendaye, c'est une explosion dans un train qui ramène les familles à Paris à la fin des vacances scolaires … Et justement, le capitaine Daniel Magne présent par hasard sur les lieux, trouve étrange l'attitude d'un homme devant ce carnage : calme, tournant le dos à la catastrophe, il enfourche une moto. le policier n'écoute que son instinct …. Et va se jeter dans un piège mortel.
C'est positivement haletant, d'autant que Lisa, sa compagne qui est flic elle aussi mais enceinte jusqu'aux dents, débarque à son tour pour retrouver Daniel, interférant dans l'enquête particulièrement complexe dans ce pays basque qui a connu jadis des moments de violence politique dramatiques.
"Ne prononcez jamais leurs noms" est le conseil du patron de la police locale à l'égard de ses troupes : tous ces dingues sanguinaires n'espèrent qu'une chose : la notoriété. Car la machine policière, lente mais systématique et déterminée, se met en marche pour une course contre la mort. « Rien n'est perdu tant que nous ne baissons pas les bras. » ajoute-t-il.
Un thriller en forme d'hommage à la ténacité et au courage des policiers, ceux de l'antiterrorisme comme ceux des brigades locales, une progression de l'intrigue sans faille, un style efficace et cependant élégant … Bref, je découvre que cet opus est la sixième enquête du duo Daniel Magne et Lisa Heslin, je vais donc vite acheter les précédents épisodes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
IdeesLivresMandarine
  28 janvier 2018
J'ai fait l'erreur de commencer ce livre à 23h. Je me suis dis que lire le premier chapitre allait m'aider à rentrer un peu dans l'histoire en attendant le lendemain !! Se prendre une claque à 23h, ça fait mal …
Cela faisait longtemps que je n'avais pas été happé par un premier chapitre comme cela, cela faisait longtemps que je n'avais pas autant lu en si peu de temps et cela faisait longtemps que je n'avais pas agrippé un livre comme cela lors d'une poursuite voitures ! Oui vous l'aurez vite compris, je me suis prise au jeu.
Il y a beaucoup de rebondissements et beaucoup d'informations, ce qui permet une lecture complètement addictive. le triangle des personnages qui prennent la parole à tour de rôle au fur et à mesure des chapitres donne un rythme incroyable. Les informations sont distillées à juste dose, on en demande et on en redemande au fur et à mesure de la lecture.
On est balancé entre les différents personnages : les choses que l'on croyait acquises tout à coup changent. On vit avec eux et quelques fois il est bon de se faire un bon chocolat chaud pour reprendre des forces !
Un très bon policier comme je les aime !
PS : Merci à l'éditeur qui n'a pas essayé de résumer ce livre. L'extrait, seul, était parfait. Juste assez pour nous donner envie ...
Lien : https://ideeslivres.jimdo.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Polars_urbains
  12 mars 2018
Ca part comme un polar et ça dégage vite en thriller. Et moi, les thrillers… Je l'ai quand même lu jusqu'au bout (dans le TGV entre Hendaye et Paris!), en sautant pas mal de paragraphes je l'avoue. le problème c'est qu'entre les gamins frustrés et maltraités, les groupuscules révolutionnaires basques repentis, le terrorisme, la couleur locale et les états d'âme de flics très stéréotypes, cela fait beaucoup. C'est violent, sanglant, dans l'outrance et l'on voudrait bien y croire. Mais c'est quand même très prévisible et je me suis très vite lassé.
Commenter  J’apprécie          60


Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Colère noire" de Jacques Saussey.

Quel est le prénom du nom de Heslin qui aide Magne dans son enquête ?

Lise
Lisa
Lisy

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Colère noire de Jacques SausseyCréer un quiz sur ce livre
.. ..