AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782940631131
316 pages
Forum Publishing (25/09/2020)
2.78/5   18 notes
Résumé :
Depuis ses débuts sur la scène internationale, la COVID-19 a radicalement bouleversé la manière de gouverner les pays, de vivre avec les autres et de participer à l’économie mondiale. « COVID-19 : la Grande réinitialisation » est un guide pour tous ceux qui veulent comprendre dans quelle mesure le nouveau coronavirus pourrait être source de perturbations et de souffrances, et quels changements sont nécessaires pour créer un monde plus inclusif, plus résilient et pl... >Voir plus
Que lire après COVID-19 : La grande réinitialisationVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Avec la crise du Covid 19, des milliers d'entreprises vont disparaître, des millions d'emplois seront détruits (rien qu'aux Etats-Unis, 36 millions). Les confinements et autres mesures sanitaires vont se succéder. Les gens espèrent que tout reviendra comme avant. Erreur, jamais cela ne se produira. Il y aura un avant Corona et un après Corona. Cette pandémie que Schwab compare à la peste noire, à la grippe espagnole et aux épidémies de choléra pourrait durer jusqu'en 2022. Quelles pourraient en être les conséquences : un recul partiel de la mondialisation des échanges, une exaspération des tensions entre la Chine et les USA, une accélération de l'automatisation généralisée, une activation phénoménale de la planche à billets, une surveillance accrue des citoyens, un effondrement des pays en développement, des conflits sociaux, des famines, des vagues de suicides, une reprise difficile des économies occidentales avec des secteurs entiers complètement ravagés comme le tourisme, la restauration, l'hôtellerie, les transports aériens, le monde du spectacle et du divertissement et, abomination de la désolation, une montée en flèche des nationalismes.
« Covid 19, la grande réinitialisation » est un essai plus économique que géopolitique sur la situation du monde au mois de juin 2020. L'auteur le présente lui-même comme « un hybride entre essai contemporain et instantané d'un moment crucial de l'Histoire ». L'intérêt de cet ouvrage aurait dû être de tenter de présenter ce à quoi le monde post-pandémie pourrait et surtout devrait ressembler. Car, pour lui, la solution idéale existe, c'est bien entendu le gouvernement mondial, le renforcement des instances internationales comme l'ONU, l'OMS, le FMI dont chacun a pu apprécier l'efficacité. L'ennui, c'est qu'avec Schwab, on ne va jamais au fond des choses, on reste dans le flou, dans l'eau tiède, dans le narratif trompeur des médias. Si vous voulez en savoir un peu plus que ce qu'on vous raconte sur BFMTV, vous allez en être pour vos frais. Avec en prime, une palanquée d'erreurs et d'approximations en tous genres. Quelques exemples : pour Schwab confinement égale quarantaine, donc une mesure pratiquée à toutes les époques, au bémol près qu'on a toujours mis à l'écart les malades ou supposés tel et jamais les bien portants ! Pour lui, aucune différence entre mondialisation et mondialisme, alors que le premier terme ramène à une réalité économique et le second à une idéologie. Pour lui, c'est le virus et surtout le comportement psychotique du peuple qui aurait induit l'effondrement de l'économie et non les décisions politiques de confinements, couvre-feux et autres mesures restrictives de liberté. du point de vue géopolitique, le bouquin est encore plus faible. C'est à peine si Schwab, tout occupé qu'il est à son plaidoyer pro domo (il est quand même le fondateur du Forum Economique Mondial et par la même un des grands inspirateurs de tout ce bazar), admet du bout des lèvres, qu'une gouvernance mondiale accompagnée d'un fichage et traçage des gens ne sera pas très compatible avec la démocratie et le maintien des libertés fondamentales. Il en conclut d'ailleurs que c'est la fin annoncée du libéralisme et que l'humanité, si elle suit ses bons conseils, se mettra en route vers un avenir radieux, alors qu'il est parfaitement clair que cette idéologie mortifère n'est un sinistre hybride formé du pire du communisme (perte de toutes les libertés, contrôle social à la chinoise) allié au pire du nazisme. (euthanasie, eugénisme et transhumanisme). Non le mondialisme n'est pas un humanisme et les mondialistes ne sont pas les bisounours qu'ils font semblant d'être.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
Commenter  J’apprécie          347
Lorsque Klaus Schwab (patron du Forum économique et Social de Davos) écrit un livre sur sa vision de l'après Covid et qu'il l'offre à tous les dirigeants de la planète (cadeau !) alors on se dit il faut le lire, il doit regorger d'informations essentielles.
Et bien je suis resté sur ma faim, un discours policé d'un représentant d'une certaine élite mondiale qui n'a pas vu un ouvrier ni même un cadre moyen de toute sa vie.
Il nous décrit des scénarios possible au niveau macro (mondial et national) au niveau micro (entreprises) et au niveau individuel mais il développe un discours qui présente une vision à la 1984 de Georges Orwell mais il ne va pas jusqu'au bout de sa pensée profonde, juste par petites touches pour faire entrevoir un avenir apocalyptique où nous serons tous fichés, tracés et surveillés; trop nombreux pour avoir tous du travail remplacés par des robots et IA.
Rien de bien neuf sinon la vision d'un monde sans humanité sinon pour une certaine élite bien sur dont je suis certain l'auteur méritera de faire partie.
Commenter  J’apprécie          150
The Great Reset.

On voit ce terme un peu partout sur les réseaux sociaux. Il est généralement décrit comme un plan imaginé par les élites mondiales occidentales pour ce fameux monde d'après dont on nous parle en ces temps covidistes.

J'ai donc décidé de lire le livre du président fondateur du WEF pour me faire mon opinion.

Et honnêtement je ne le conseille pas. C'est une simple analyse macro (la partie micro est petite sans mauvais jeu de mots) digne d'une première année de sciences économiques.

Pour vous faire un résumé très rapide :
Soit on va vers un monde merveilleux où règne le partage et l'amour du prochain grâce à la technologie.
Soit on se fait la guerre, nations contre nations.

La seule chose qui m'a interpellé est le côté socialiste de Klaus Schwab. J'étais persuadé que le président du WEF, ami de Bill Gates et riches de notre planète étaient des ultra-libéraux convaincus.

Et bien pas du tout. Il se positionne contre la loi du marché, contre la croissance (démographique au moins) et l'accaparement des richesses par une minorité (si si, cela rappelle le "en-même temps" de Macron).
Commenter  J’apprécie          83
Je ne pouvais pas ne pas lire ce livre. Mais pas beaucoup d'enthousiasme, au départ. J'imaginais la proposition d'une révolution, presque une dystopie. Grosse erreur. Un livre très intéressant !

Les auteurs font une analyse détaillée et exhaustive, ou presque, des points concernés par cette pandémie :

* réinitialisation macro : économique, sociétale, géopolitique, environnementale et technologique;
* réinitialisation micro : industrie et entreprises;
* réinitialisation individuelle : humanité, santé et bien-être et priorités.

Les auteurs dissèquent l'état du monde avant la pandémie et au moment de l'écriture du livre (juin 2020).

A partir de ces constats et tendances, basés sur des faits et chiffres, ils émettent des prévisions sur ce qu'ils pensent pourra arriver à la fin de la pandémie, avec leurs opinions sur de choix ou voies qui pourraient être bons ou mauvais.

En fait, le mot réinitialisation ne semble pas correspondre exactement à la proposition des auteurs. Ce mot pousse à une interprétation du type : "voici la voie à prendre" alors qu'il s'agit plutôt de fournir des informations et encourager la réflexion avec, quelques pistes.

La seule vraie suggestion que l'on pourrait comprendre venir d'un économiste est le concept de "capitalisme des parties prenantes"  (( deutchsland.de - Repenser le capitalisme - 20 Janvier 2020 ))  (( World Economic Forum - le capitalisme des parties prenantes est necessaire de toute urgence et la crise covid 19 - Avril 2019 ))  (( Les echos - Vers un capitalisme des parties prenantes - 12 février 2019 )), une forme de capitalisme qui tient compte des intérêts des parties prenantes (comme le nom l'indique) - les salariés, les clients, les fournisseurs, ... - et pas juste les actionnaires des entreprises. On comprend cette suggestion vu que Klaus Schwab est un des promoteurs de ce concept, qui semble être plus humain.

Que l'on soit d'accord avec ses idées ou pas, c'est un livre qui vaut vraiment la peine d'être lu.

Remarque : ce livre a été écrit en juin 2020. Les auteurs prévoyaient une mise à jour un peu plus tard.
Lien : http://lecture.jose-marcio.o..
Commenter  J’apprécie          71

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
La crise mondiale déclenchée par la pandémie de coronavirus n'a pas d'équivalent dans l'histoire moderne. Elle plonge notre monde dans son intégralité et chacun de nous individuellement dans les moments les plus difficiles que nous ayons connus depuis des générations.
Nul ne pourra ici nous accuser d’hyperbole. C'est notre moment décisif - nous allons devoir faire face à ses retombées pendant des années, et beaucoup de choses changeront à jamais.
Elle entraînera des perturbations économiques d'une ampleur monumentale, créera une période dangereuse et instable sur de multiples fronts (politique, social, géopolitique), suscitera de profondes préoccupations environnementales et développera également l’étendue (pernicieuse ou non) de la technologie dans nos vies. Aucune industrie ou entreprise ne sera épargnée par l'impact de ces changements. Des millions d'entreprises risquent de disparaître et de nombreuses industries sont confrontées à un avenir incertain ; seules quelques-unes prospéreront.
Sur le plan individuel, pour beaucoup, la vie telle qu'ils l'ont toujours connue vacille à une vitesse alarmante.
Mais les crises profondes et existentielles favorisent également l'introspection et peuvent abriter un potentiel de transformation. Les points faibles du monde - notamment les fractures sociales, le manque d'équité, l'absence de coopération, l'échec de la gouvernance et du leadership au niveau mondial - sont plus que jamais à découvert, et la population estime que le temps est venu de se réinventer.
Un monde nouveau va émerger, et il nous faut à la fois en imaginer et en dessiner les contours.
Commenter  J’apprécie          112
Imaginez la Corée du Nord en 2030, où chaque citoyen devra porter un bracelet biométrique 24 heures sur 24.
Si vous écoutez un discours du président et que le bracelet capte des signes de colère, vous êtes cuit.
Commenter  J’apprécie          140
Comme l'a observé Henry Kissinger: "la cohésion et la prospérité des nations reposent sur la conviction que leurs institutions peuvent prévoir les catastrophes, endiguer leurs effets et restaurer la stabilité.Lorsque la pandémie de Covid-19 sera passée, les institutions de nombreux pays donneront l'impression d'avoir échoué".
Commenter  J’apprécie          40
Une fois que les citoyens auront réalisé que l'argent peut se trouver sur un "arbre à argent magique" , les politiciens élus seront soumis à une pression publique féroce et implacable pour en créer toujours plus, et c'est alors que la question de l'inflation se posera.
Commenter  J’apprécie          50
Jean-Pierre Lehmann avait résumé la situation actuelle avec beaucoup de perspicacité en déclarant:"Il n'y a pas de nouvel ordre mondial, juste une transition chaotique vers l'incertitude".
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Klaus Schwab (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Klaus Schwab
What is the Fourth Industrial Revolution? by Prof Klaus Schwab
autres livres classés : davosVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus


Lecteurs (83) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
752 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..