AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2759603873
Éditeur : Paris Musées (24/01/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Catalogue de l'exposition Jean Fautrier - Matière et lumière, présentée au Musée d'art moderne de Paris (26 janvier au 20 mai 2018).

Le catalogue présente, dans une approche chronologique, l’œuvre peint de Fautrier ainsi que la quasi-totalité des sculptures.

Les témoignages et les correspondances offrent une vision sensible d’un peintre dont Jean Paulhan, critique d’art et ami de Fautrier disait : «Mais que dire d’un Braque ou d’un Fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
michfred
  17 février 2018
Un catalogue très complet de l' exposition Fautrier, actuellement présentée par le Musée d'Art Moderne de Paris, édité sous la direction de Dieter Schwarz, directeur du Kunstmuseum de Winterthur.
On y trouve, en dialogue avec l'oeuvre peint et presque tout l'oeuvre sculpté du maître, des articles de ses amis Jean Paulhan, Edith Boissonas, Jean Dubuffet, Francis Ponge et Georges Bataille: le génie inventif et novateur de Fautrier est en bonne compagnie!
Mais surtout il y a les oeuvres...
Quel choc, de passer des sombres tableaux réalistes du début, déjà très dérangeants, avec leur férocité ironique et leur distorsion - mains géantes, visages de clowns tristes - à la "période noire", où le sujet se fond d'abord dans un sfumato charbonneux, et en émerge lentement par la grâce d'un trait fragile, d'une couleur éclatante qui fait littéralement "bouger" le noir!
On découvre aussi ses sculptures, difformes, frontales, proches, souvent, du masque, dont la vigueur primitive a quelque chose de puissant, de mysterieux.
Mais les plus belles oeuvres, à mon sens, sont celles d'après guerre.
La brillante série des Otages, répétitive et pleine de délicates variations coloristes ou matiéristes. Des visages à peine suggérés, dans des teintes délicates et lumineuses, sur un fond de matière épaisse comme un crépi de mur qui en souligne la vulnérabilité.
Celle des Objets du quotidien- boîtes, bobines, casseroles, pichet..- devenus leur propre métaphore, présentés sur un à plat de matière, esquissés par des traits délicats, gravés en intaille, et dont la présence est rendue par un manque, une disparition, un avalement.
Fautrier n'avait pas d'atelier; il etait, disait-il, comme les chats : il grattait ses petites saletés et en ressortait tout propre!
Le geste de peindre ou de sculpter devait être rapide, sous peine de l'ennuyer , il etait aussi sans mystère, tout mécanique, et l'artiste, sans coquetterie, avec un certain détachement désinvolte et ironique, acceptait d'en faire la démonstration devant des caméras.
Tout le travail était intellectuel, souterrain, intérieur. Long, intense et laborieux.
Et c'est bien cette intériorité que l' artiste donne à voir, si on a la patience de la chercher, et qui fascine.
Oui, Fautrier est comme le chat: sauvage, secret, "plein d'étincelles magiques" .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          198
autres livres classés : sculptureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
482 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre