AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211225578
Éditeur : L'Ecole des loisirs (28/10/2015)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Bienvenue chez moi, Chrissie Jones. Mon pauvre papa pasteur, ma petite maman et mes deux foutus frères, mes cours de français, mes treize ans et les copines qui vont avec, toutes s'impatientant de rencontrer le prince charmant. Damnit. Bienvenue à Sioux Falls, Dakota du Sud. Ses légendes indiennes, ses deux cents églises, ses phénomènes bizarres, et son bal de la pureté, au cours duquel les jeunes filles doivent promettre à leur père de rester chastes jusqu'au maria... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  18 janvier 2016
Roman épistolaire. Nous suivons les messages envoyés par Chrissie à sa correspondante française, sans jamais connaître la teneur des réponses que l'on ne peut que deviner.
Le livre, très simple et agréable à lire est le récit d'une transformation.
Le caractère égal et toujours optimiste et bienveillant de l'héroïne font de cette lecture un vrai régal. Il y a aussi un grand nombre de perles comme les pin's portées par la jeune fille,aux messages déroutants.
Chrissie est fille d'un pasteur souvent dépassé et d'une mère gentille mais plutôt limitée. A ce portrait de famille s'ajoute deux frères que rien ne discerne l'un de l'autre, ricaneurs et bêtes.
A l'école elle se définit comme transparente. Sa pauvreté et son milieu social et religieux l'excluent de toute interactivité dans cette école publique.
Mais sa vie va changer ! Il y a d'une part le bal de la pureté qui s'annonce à l'horizon et d'autre part l'arrivée dans leur église d'une jeune fille différente, à plus d'un titre.
Que s'est-il passé pour que soudainement la vie de Chrissie se métamorphose par petites touches ? Aurait-elle des pouvoirs de sorciers ?
Un très bon livre et une belle surprise. Il y a plusieurs éléments qui m'ont séduits. D'abord il y a la vision de la France de Chrissie et notamment l'étonnant panorama de la cuisine, sa mère s'escrimant à réaliser tous les plats typiques (sans grand succès) !
On rit aussi beaucoup avec le fort désir de normalité de la famille et notamment un épisode détonnant du pasteur et de ses fils s'obligeant à aller jouer au paintball (sans grand succès non plus).
Il y a les personnages secondaires qui sont tous travaillés, comme DD qui fait battre le coeur de la jeune fille et qu'il semble redécouvrir à chaque fois qu'il la croise ou encore les étonnantes copines et leur attrait soudain pour la pureté.
Un beau livre à lire absolument !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MissG
  08 novembre 2015
Ce n'est pas tant la forme épistolaire de ce roman jeunesse qui m'a dérangée, mais tout le reste.
Chrissie, jeune Américaine du Dakota du Sud, se met à entretenir une correspondance par internet avec Emma, une Française de son âge.
Le ton est donné dès les présentations : "J'ai oublié de te le préciser, je m'appelle Christine, Christine Jones, Chrissie est un surnom. Dans Christine, il y a Christ, ma famille est très religieuse. Tout le monde est croyant aux Etats-Unis, mais nous beaucoup plus que les autres.", les clichés ne vont faire que s'accumuler.
Chrissie se pose perpétuellement en victime, je veux bien que ce soit l'âge qui veut ça, mais il y a des limites.
Elle habite donc un trou perdu : "Ce que ne dit pas Wikipédia : Sioux Falls est un trou, et puis c'est tout.", elle subit le carcan de ses parents très religieux, elle se moque en quelque sorte d'eux mais sans se révolter comme pourrait le faire une adolescente, non c'est toujours en victime qu'elle se pose, l'auteur mettant à de nombreuses reprises le terme de "pauvre" dans la bouche de Chrissie lorsqu'elle parle d'elle-même ou de sa mère.
Cela n'a pas eu pour résultat de créer de l'empathie vis-à-vis de Chrissie, en tout cas pour ma part, j'ai été très vite lassée par ses pleurnicheries et es atermoiements sur sa petite personne.
L'auteur a choisi de placer son héroïne dans une communauté qui ressemble sur certains aspects aux Mormons : "Chez nous, dans notre communauté, la morale et l'éthique sont des valeurs très importantes.", sauf qu'il ne s'agit pas des Mormons et dans un sens j'aurais préféré cela.
Car ici rien n'est vraiment clair ni tranché, et le bal de la pureté n'est qu'un prétexte pour justifier des parents très croyants : "Il faut que je te le dise, Emma, tous les ans, dans notre communauté, mais dans d'autres communautés également, les filles à partir de l'âge de onze ans vont au bal prêter serment à leur père de rester pures jusqu'au mariage.".
Finalement, il n'y a que peu de décalage entre les modes de vie de Chrissie et de ses camarades.
Je m'attendais à un contraste bien plus marqué.
A la lecture de la quatrième de couverture, je m'attendais aussi à plus de magie et à un aspect fantastique à l'histoire.
Au final que nenni, Chrissie est une adolescente des plus ordinaires, c'est fort regrettable car je pense sincèrement que l'histoire aurait gagné en dynamique avec une héroïne dotée de pouvoirs quelque peu surnaturels.
Enfin, à mon âge je n'ai pas cru une minute à cette histoire car j'y ai vu de nombreuses incohérences.
Il est très clair que l'auteur est Française et non Américaine, elle reste plutôt muette sur la vie quotidienne aux Etats-Unis et prend le parti de la décrire comme assez similaire à la vie Française.
Sauf que ce n'est pas le cas, tout le récit est trop teinté "Français" pour être crédible.
Tout comme je trouve très surprenant qu'une jeune fille Américaine de 13 ans échange en anglais avec une jeune Française du même âge.
A moins que la-dite Française soit bilingue du fait d'un de ses parents, mais comme rien n'est dit à son sujet difficile de le savoir, et difficile pour moi d'y croire.
Un lecteur de 12/13 ans n'aura peut-être pas le même ressenti que moi, mais au-delà de cet âge je pense que ce roman ne fera pas illusion.
"Dieu roule pour moi" se lit facilement et rapidement mais a été pour ma part une déception tant je n'ai pas cru une minute à toute l'histoire.
Dommage car les éditions L'école des Loisirs m'avaient jusque-là réservé toujours de bonnes surprises, cette fois-ci ce fut une lecture en forte demi-teinte.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
maylibel
  08 novembre 2015
Chrissie, 13 ans, vit à Sioux Falls, Dakota du Sud. Elle raconte à sa correspondante française sa vie, ses déboires, ses sentiments de solitude et d'ennui... Une histoire ennuyeuse ? Eh non !
Car Dieu roule pour moi est un roman épistolaire, qui compile les lettres écrites par l'héroïne, Chrissie, ce qui rend la narration très vivante et ancrée dans le présent de la jeune fille. En plus, Dominique Souton a opté pour un style fluide, drôle et subtil, bref très agréable à lire. L'intrigue n'est pourtant pas d'une grande originalité, mais l'auteure, française, s'est bien emparée des codes des romans jeunesse américains et joue intelligemment du décalage entre culture française et culture américaine pour ajouter une pointe d'humour et d'exotisme dans son histoire. En plus, les personnages sont bien brossés, sans trop de clichés, à commencer par l'héroïne, la très attachante Chrissie. le texte, court, se lit donc (trop) rapidement, au point que c'en est même un peu frustrant.
Un roman jeunesse très sympathique, à lire à n'importe quel âge. Merci à Babelio et aux éditions l'école des loisirs pour la découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AliceNeverland
  28 octobre 2015
Dieu roule pour moi est un roman jeunesse assez atypique en France. Raconté sous forme épistolaire par l'héroïne, une jeune américaine de treize ans vivant dans un village d'Amérique profonde, il nous offre une vision sur cette communauté traditionnelle qui voue une place importante aux préceptes de l'église.
Sans être porté à fond sur le thème non plus. Chrissie a simplement la « malchance » d'avoir un père pasteur qui bannit de la vie de ses enfants les choses qu'il estime blasphématoire. Pas de baisers dans les films, pas de magazines à potins, encore moins de fêtes d'anniversaires ou de soirées pyjamas. Une vision un peu extrême qui fait que j'ai eu un peu de mal à m'attacher à cette famille au tout début. Et puis, tout doucement, presque naturellement, les choses vont en s'améliorant, et l'histoire devient alors bien plus intéressante à lire.
Je m'attendais tout de même à un ton décalé quant au thème, surtout après la lecture du résumé. Mais Chrissie a un regard assez fataliste, comme si elle n'était qu'observatrice de sa vie. Et j'ai eu quelques difficultés à croire qu'une enfant de treize ans pouvait être aussi blasée sur le monde qui l'entoure. Entre ça et sa naïveté, j'avoue qu'il était très difficile de la comprendre et de la suivre par moment.
Quant à l'histoire, je trouve qu'elle fournit une vision assez adéquate des excès de la religion, sans tomber dans le trop moralisateur non plus. L'auteur met surtout en évidence la justesse de ces préceptes, tout en indiquant qu'il est également nécessaire de s'ouvrir au monde extérieur. Une dualité que j'ai beaucoup aimée.
Mais à côté de ça, je ne sais pas si ce roman reste adapté pour les jeunes français. A vrai dire, je ne sais pas si « bal de pureté », « anneau de virginité » et autres traditions américaines ont vraiment un sens pour les adolescent(e)s de notre pays. Je reste un peu sceptique sur la chose, même si Chrissie nous décrit assez bien les faits étant donné qu'elle correspond tout au long du roman avec une interlocutrice, Emma, qui est française.
Pour conclure : même si le roman se lit très facilement et rapidement, je ne sais pas du tout s'il est vraiment adapté pour un public français. Malgré tout, c'est un excellent moyen pour plonger au coeur d'une Amérique puritaine grâce à l'étrange regard que porte Chrissie sur son entourage. Une lecture agréable mais certes assez atypique dans son genre.
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdeVal
  22 décembre 2016
Mon avis : ce roman je l'avais acheté à sa sortie, le titre et la couverture m'avaient beaucoup plu et j'avoue que je l'ai sorti de ma PAL sans vraiment savoir ce qui allait m'attendre et franchement heureusement sinon je pense que je l'aurais laissé encore un peu sur mes étagères :). Ce fut une lecture assez laborieuse même si l'idée de départ était bien trouvée.
Du coté de l'histoire: Chrissie Jones est une adolescente vivant à Sioux Falls, un petit état du Dakota du Sud Dans ce roman épistolaire, Chrissie nous conte avec un ton blasé une vie assez banale pour cet état américain. Son Père est un pasteur très stricte bien connu de cette communauté et la jeune fille nous raconte sans enthousiasme sa triste vie qui se déroule. Elle nous délivre ses rêves, ses déceptions, son quotidien avec pas mal de vivacité et une moquerie comme sait si bien le faire les adolescents. Nous découvrons donc les us et coutumes religieux de sa petite vie, avec le bal de pureté et les sermons dominicaux et bien d'autres choses encore que nous n'imaginions pas forcément avant d'ouvrir ce roman.

Du coté de l'écriture : C'est sous la forme d'un roman épistolaire que Dominique Souton nous livre ici la vie de cette jeune américaine. Déjà ce roman très atypique de part son contenu m'a rapidement assez dérangée car même si j'aime beaucoup la façon d'aborder les choses de l'auteure, j'ai vraiment eu du mal avec cette mise en forme, car l'originalité du roman épistolaire a vite laissé place à une certaine frustration de n'avoir que le point de vue de cette jeune fille à travers ses lettres , de tout le roman nous n'apercevons pas les réponses d'Emma la jeune Française qui reçoit les missives et cela m'a vraiment gênée. J'ai par contre été agréablement surprise par toutes ces petites choses que j'ai découvertes grâce à la vie de Chrissie, toutes ses coutumes que j'ignorais ont été bien mises en avant et cela je trouve vraiment très intéressant.
En conclusion: Je n'ai pas spécialement aimé ce roman épistolaire que j'ai trouvé très fade en règle générale mais j'ai tout de même trouvé très intéressant toutes ces petites choses que j'ai pu découvrir à l'intérieur. Je suis certaine que si nous avions pu avoir ou entrapercevoir les réponses d'Emma la jeune Française qui recevait ces lettres, le contenu de ce roman aurait été beaucoup plus fascinant. Un roman très atypique qui me laisse quand même un léger gout d'inachevé.
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   28 novembre 2015
Chère Emma,
Je ne sais pas toi, mais moi, je suis sacrément contente qu'on soit correspondantes. Tu voulais savoir pourquoi... pourquoi je t'ai choisie. Eh bien, parce que, comme toi, j'aime écrire, chanter, danser, j'aime les chevaux et les dauphins. D'ailleurs, sur Polyglot Club, tu l'auras remarqué, on n'est pas les seules. Apparemment, tout le monde aime les chevaux et les dauphins, haha. Bien sûr, dans le Dakota du Sud, les dauphins, je ne suis pas près d'en voir, LOL. Et puis tes lunettes sont classe. Au lycée, il n'y a que moi qui aie des lunettes. Mes camarades* (oops, un blasphème !) préféreraient être aveugles plutôt que d'en porter. Une question de morale ou d'éthique, je crois. Les miennes sont moches. Une question de morale aussi. Ou d'argent. Mes pauvres parents ne tiennent pas à ce que je sois classe, et tu comprendras bientôt pourquoi.

Ta nouvelle correspondante, Chrissie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   08 novembre 2015
Il faut que je te le dise, Emma, tous les ans, dans notre communauté, mais dans d'autres communautés également, les filles à partir de l'âge de onze ans vont au bal prêter serment à leur père de rester pures jusqu'au mariage.
Commenter  J’apprécie          42
AproposdelivresAproposdelivres   28 novembre 2015
Ma chère Emma,
J'ai oublié de te le préciser, je m'appelle Christine, Christine Jones, Chrissie est un surnom. Dans Christine, il y a Christ, ma famille est très religieuse. Tout le monde est croyant aux États-Unis, mais nous, beaucoup plus que les autres. J'aurais bien sûr préféré Séléna ou Miley, mais on fait avec ce qu'on a. Je te présenterai le reste de ma foutue famille la prochaine fois.

Christine Jones
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   08 novembre 2015
J'ai oublié de te le préciser, je m'appelle Christine, Christine Jones, Chrissie est un surnom. Dans Christine, il y a Christ, ma famille est très religieuse. Tout le monde est croyant aux Etats-Unis, mais nous beaucoup plus que les autres.
Commenter  J’apprécie          20
orbeorbe   02 janvier 2016
Ici, manger est la seule chose qu'on ait le droit de faire. On est purs, et ça se voit, papa, maman et mes frangins ont tous un paquet de kilos en trop. Tous, sauf moi ! Encore un pouvoir, hahaha?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dominique Souton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Souton
Dominique Souton : Je (ne) suis (pas) à vendre (04/2010) .Mélanie Coste est mise au pied du mur : elle doit écrire le discours inaugural d?une exposition sur la sexualité, et pour cela (pense-t-elle) trouver un amant, la semaine même où elle a décidé d?arrêter de fumer, de boire et de manger. Difficile pour cette « professionnelle de la communication » de 40 ans, bourrée de symptômes. Psychanalyste, alcooliques anonymes, tabacologue, hypnotiseur, tous lui proposent leurs services. En vain. Amateur de vernissage, internaute, cadre sup, joueur en bourse, militant altermondialiste, aucun ne fait vraiment l?affaire. Comment va-t-elle s?en sortir ? Prenant exemple sur la comédie anglo-saxonne, Dominique Souton trempe sa plume dans l?acide et dézingue les clichés d?une pseudomodernité envahissante. En librairie depuis le 1er avril 2010
+ Lire la suite
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre