AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Homicide tome 3 sur 5
EAN : 9782756091730
160 pages
Delcourt (28/02/2018)
4.07/5   44 notes
Résumé :
Un flic a reçu deux balles dans le visage. Pas d'arme. Pas de mobile. Pas d'indices matériels. Mais Terry McLarney a été le sergent de Cassidy. Son ami. Et il fera tout pour découvrir le coupable. Alors que l'affaire Latonya Wallace accapare toujours Landsman et Pelligrini, le tableau se couvre d'encre rouge. Les corps s'empilent, le taux de résolution plonge et la pression augmente...
Que lire après Homicide, tome 3Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 44 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Baltimore 1988, une des villes avec Washington qui additionne le plus d'homicides par an : 300. Ici pas de super héros, nous sommes dans la réalité avec très peu d’affaires élucidées. C'est super bien fait, on a l'impression d'être à côté d'eux lors des enquêtes ou dans celui de l'accusé où les ficelles d'interrogatoire sont développées. le cadre des planches n'est pas monotone, certaines dans la pliure. Des visages expressifs et ombrés. de la qualité comme toujours chez Delcourt.
Commenter  J’apprécie          310
Nous suivons les inspecteurs de Baltimore, leur quotidien, absolument pas glamour, leurs enquêtes, poignantes. Nous suivons aussi le mécanisme de la justice, et celui de la nécessité de faire des chiffres, c'est à dire d'augmenter le taux de résolution. Or, ce n'est pas facile. Tout le monde se tait, même quand un policier est abattu en pleine rue.
C'est sur cette enquête que s'ouvre ce troisième tome (les deux premiers étaient empruntés). Deux balles dans le visage. Et un miracle : il est vivant. Avertissement : nous ne sommes pas dans un polar français (j'ai un titre en tête) dans lequel la victime prend une balle dans la tête et trois semaines plus tard, n'a plus aucune séquelle. Ici, les séquelles seront lourdes puisque le policier a perdu trois de ses cinq sens. Il ne se souvient pas de son agression, ne peut donc pas les aider. Ses coéquipiers, connaissant sa valeur, mettront tout en oeuvre pour trouver qui a fait cela, et pourquoi. Et s'il n'avait pas été un policier valeureux ? Ils auraient fait de même. Ils savent tous très bien qu'arpenter les rues de Baltimore est dangereux. Pour tous. Qu'il faut savoir prendre les bonnes décisions, et vite.
Baltimore est une des villes dans laquelle la criminalité est l'une des plus élevées d'Amérique, le taux d'élucidations des crimes pose problème aussi – et il faut voir aussi de quelle manière cette élucidation est comptabilisée. Avoir des preuves, c'est bien, encore faut-il en avoir, faut-il aussi avoir un suspect et parvenir à prouver sa culpabilité. Un grand sens de l'observation est nécessaire. L'art de savoir interroger les témoins, les suspects, aussi. de deux mots choisir les moindres, également. Et, comme le dit si bien l'un des personnages :
Un exemple typique de la règle numéro cinq du petit guide des homicides.
Etre bon, c'est bien.
Avoir de la chance, c'est mieux.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          182
La bande dessinée est un art que j'apprécie, mais je suis vraiment pas un spécialiste, comme je suis novice, je prends des séries un peu au hasard.

Bonne pioche avec cette série qui est immerisible, ont suis des flics dans leur quotidien difficile, avec leur victoires et leur défaites.
J'ai trouvé ce récit très crédible, le style de dessin colle bien avec l'histoire racontée.

Une bd très intéressante, ont découvre comment une enquête se déroule, les techniques employée, les interrogatoires, les relations entre collègues, les rivalité....
une série avec un côté reportage que j'ai vraiment bien appréciée et une tension qui augmente au gré des tomes.

Commenter  J’apprécie          160
J'ai gagné ce tome 3 dans le cadre des explorateurs du polar et je remercie lecteurs.com pour ce cadeau.
Cette bande dessinée se lit assez facilement même si le sujet est assez plombant car les meurtres s'enchainent. le quotidien des inspecteurs de police ne doit pas être drôle tous les jours. Les dessins sont simples, sans fioriture, le texte est clair, les couleurs sombres. Chaque chapitre concerne une enquête, l'accent semble mis dans ce tome sur les interrogatoires et 'on suit ce qui se passe dans la tête des prévenus comme dans celle des policiers. J'ai eu l'impression en le lisant de suivre une série policière à la télé, me demandant de la même façon si à force de scénariser tous ces meurtres, on n'était pas en train de banaliser le crime...
Commenter  J’apprécie          40
Je continue ma lecture parallèle entre la BD et le livre originel de David Simon.
Ce troisième tome est intéressant car il aborde plusieurs thématiques de la brigade, mais la partie la plus intéressante est celle de l'interrogatoire. David Simon retranscrit parfaitement l'enjeu d'un interrogatoire (enjeu d'enquête comme l'enjeu administratif) et Squarzoni a réussi à retranscrire à la perfection cette partie dans la bande dessinée. Il a une réelle capacité à synthétiser le livre sur quelques pages pour des passages qui peuvent être expliqués pendant 20/30/40 pages dans le livre.
On assiste également à l'avancée de l'affaire Latonya Wallace ainsi qu'un double homicide qui va devenir un jeu de poker menteur.
Toujours un réel plaisir pour ma part que de me plonger dans la BD.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Sceneario
04 avril 2018
Une des meilleures séries policières en bande dessinée qui nous est proposé actuellement. Une oeuvre qui mérite vraiment le détour !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Parmi les policiers, une vague idée de corruption était toujours associée au métier d’avocat.
Commenter  J’apprécie          100
West Baltimore. Vous êtes assis sur votre perron à boire de la bière. Une voiture de police lentement. Vous voyez le tireur. Vous entendez les coups de feu. Vous voyez les infirmiers s'occuper d'un agent blessé. Vous rentrez chez vous prendre une autre canette. Et vous vous installez devant la télé pour regarder une rediffusion de la scène aux infos de 23 heures. Puis vous ressortez sur votre perron.
Commenter  J’apprécie          10
Un exemple typique de la règle numéro cinq du petit guide des homicides.
Etre bon, c'est bien.
Avoir de la chance, c'est mieux.
Commenter  J’apprécie          30
C’est un monde où il y a plus de meurtres que d’inspecteurs. Un monde où le temps ne s’arrête pas.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Philippe Squarzoni (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Squarzoni
L’immersion dans le quotidien des inspecteurs de l’unité des homicides de Baltimore en 1988 se poursuit dans cette troisième partie de l’adaptation du livre de David Simon, à l’origine de sa série The Wire (Sur écoute).
Retrouvez l'interview de Philippe Squarzoni : https://www.youtube.com/watch?v=JUvXxHeiq4k
Résumé : Un flic a reçu deux balles dans le visage. Pas d'arme. Pas de mobile. Pas d'indices matériels. Mais Terry McLarney a été le sergent de Cassidy. Son ami. Et il fera tout pour découvrir le coupable. Alors que l’affaire Latonya Wallace accapare toujours Landsman et Pelligrini, le tableau se couvre d’encre rouge. Les corps s'empilent, le taux de résolution plonge et la pression augmente…
+ Lire la suite
autres livres classés : baltimoreVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (81) Voir plus



Quiz Voir plus

Philippe Squarzoni

Sur quelle île Philippe Squarzoni a t-il grandi?

Mayotte
La Réunion
La Sardaigne

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Philippe SquarzoniCréer un quiz sur ce livre

{* *}