AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782363740465
118 pages
Éditeur : 13e Note Editions (05/06/2013)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 18 notes)
Résumé :
L’histoire raconte que ce « cauchemar hyperréaliste » fut écrit en deux semaines dans une chambre d’hôtel parisienne. Ce court roman dépouillé des modes narratifs traditionnels, respire le vécu, la spontanéité et porte l’empreinte des maîtres de la beat generation : Kerouac pour la poésie et Burroughs pour l’ironie grinçante. Sur un rythme haletant, l’auteur égrène des histoires dévastatrices, folles et parfois terrifiantes. Creusant profondément dans la psyché des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Bibliozonard
  31 mai 2013
¤££¤19Creusant 17¤££¤:
Le livre :
« En 1968, Canned Heat sortait le tube Amphetamine Annie. En 2013, Jerry Stahl nous plonge avec Speed Fiction dans une Amérique accro aux amphétamines. Ce court roman (en anglais Bad Sex On Speed) a été écrit en deux semaines dans une chambre d'hôtel parisienne. Speed Fiction, cauchemar hyperréaliste ne faisant aucune concession aux modes narratifs traditionnels, respire le vécu. Il égrène sur un rythme haletant des histoires folles et parfois terrifiantes car elles se déroulent là, sous nos yeux. Creusant profondément dans la psyché des plus atteints d'entre nous, explorant ses méandres les plus glauques, l'auteur en rapporte une vision implacable de la nature humaine. Ceux qui ne sont pas disposés à ressentir les effets du speed (jadis apprécié par Jean-Paul Sartre, qui se crut suivi pendant des mois par un homard géant…) devraient refermer l'ouvrage. Dans la mémoire des autres restera gravée une expérience unique, pouvant seulement être comparée à ce qu'on éprouve en fixant dans le blanc des yeux un être pris de démence.
La prose de Jerry Stahl porte l'empreinte des maîtres de la BEAT GENERATION : KEROUAC pour la poésie et la spontanéité, BURROUGHS pour l'ironie grinçante à base de substances prohibées. Dans Speed Fiction, Jerry Stahl a souhaité explorer, jusqu'au vertige, les limites du langage et de la conscience. »

Mon avis :
Vous allez rencontrer la puissance évocatrice d'une main moite et tremblante qui vous forcera à mater la réalité au travers d'un regard absent. Les yeux révulsés, vos pupilles n'auront d'autres choix que de scruter votre cerveau. Ce qui vous transformera en penseur un peu rabat-joie momentanément. Vous deviendrez le témoin de la danse d'une troupe de foudres qui vous offre un remake de vos connaissances ennuyeuses en version multicolore et dynamique. La réalité remastérisée par « speed fiction » production.
Lire ce bouquin, c'est snifer et sentir le quotidien imaginaire et paranoïaque d'un accro à tout. La force de la verve de Jerry Stahl c'est de vous embarquer dans un ailleurs dominé par l'illusion, par la contradiction, par la révolte. Dominé par le désir de survivre à la monotonie, par la paresse calculée et contestataire qui ne consiste qu'à vivre au jour le jour, ou alors par aucun désir particulier, car c'est l'habitude transmise de mère en fille (et autres influences…), car c'est la dépendance et non la réflexion qui maintient la « speed-forme ».
Un ouvrage hallucinant. Aux connexions malignes, un recueil de textes fort d'une grande richesse. Un ton tranchant au style spontané réfléchi. Prochain speed dating : le 16 juin chez 13E Note éditions avec Jerry Stahl. Promis, on ne vous parlera pas de régimes minceur pour l'été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BibliozonardBibliozonard   31 mai 2013
"Et maintenant que l'Amérique est affaiblie ,... elle remplace pas des substances chimiques ce qu'elle est incapable de générer de manière naturelle.... Et puis, tu veux un chiffre sympa ? Trente-deux pour cent des écoliers et lycéens américains sont sous Adderall. Des apprentis speedomanes, comme c'est mignon ! Plus un rond pour leur instruction mais des tonnes pour qu'ils restent éveillés et débiles. Vive l'Amphétamérique !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jerry Stahl (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jerry Stahl
Entretien avec Jerry Stahl
Jerry Stahl revient de loin. Scénariste pour la télévision et junkie notoire dans les années 1980 et 1990, il raconte son addiction à l'héroïne dans "Mémoires des Ténèbres", voyage au bout de la nuit hollywoodienne teinté d'ironie, traduit aux éditions 13e note. Initialement paru en 1995, le livre a été adapté au cinéma sous son titre original "Permanent Midnight" en 1998 (avec notamment Ben Stiller). Personnage intense, pince sans rire, Stahl revient pour Fluctuat sur ses années noires, ses héros littéraires, sa carrière à Hollywood.
autres livres classés : beat generationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
977 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre