AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Roland Delouya (Traducteur)
EAN : 9782277230748
247 pages
J'ai lu (04/01/1999)
3.38/5   26 notes
Résumé :
Theodore Sturgeon. C'est l'un des plus grands écrivains américains de l'étrange. Parmi ses romans, Les plus qu'humains et Cristal qui songe sont des chefs-d'oeuvre incontestés du genre.

L'amour-mort ! L'amour pour arme. N'est-ce pas une idée diabolique ? Imaginez une substance isolée, inoculée par les poumons, par n'importe quelle blessure... Elle est là en vous, elle attend de recevoir le déclic, l'impulsion, celle qui vous jette dans les bras d'une ... >Voir plus
Que lire après Le Coeur désintégréVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
J'ai très certainement quelque chose de Théodore Sturgeon il y a très longtemps, pendant la période où j'ai lu nombre de volumes des collections « Histoires de... » et « Univers » ; anthologies dans lesquelles il serait étonnant qu'il n'y ait pas, ici ou là, une nouvelle de cet écrivain notoire. Quoiqu'il en soit, c'est la première fois que je lis un volume ne contenant que des textes de sa plume.

Et il y a une chose qui ne me plaît pas dans ce volume, c'est la différence incroyable de longueur entre les différents textes. La nouvelle la plus courte ne fait que cinq pages, alors que la plus longue en fait 55. Je déteste ce genre de déséquilibre. Mais passons.

Que pensé-je des nouvelles ? Hé bien ! Faites-moi de la place et Les Incubes de . X sont très clairement de la SF du début des années 50. Et pas la meilleure. Mais elles ne sont pas non plus mauvaises. La première est une histoire d'invasion de la Terre qui foire lamentablement. Classique. Et la dernière, une histoire de voyage inter-dimensionnel post-apocalyptique que j'ai trouvée peu convaincante et encore moins crédible. Elle a un point faible typique de la SF de ces années-là. UN savant trouve le moyen, seul dans son coin, sans aide, de mettre au point deux inventions qui lui permettent de sauver l'humanité. Je ne vais pas vérifier, mais je ne serai pas étonné qu'elle ait été publiée dans une revue pour ado. En effet, c'est le fils du héros qui prend la relève et fini le travail commencé. Et les femmes sont devenues, dans l'un des univers parallèles, des créatures gigantesques.

Et quelle est mon opinion sur les trois autres ? Elles méritent plus de survivre au passage du temps. le Prix de la synergie est un excellent petit thriller scientifique et le Coeur désintégré, avec sa touche fantastique, est ma préférée. dommage que ce soit la plus courte.

En bref : Ce volume vaut le détour, surtout qu'avec ses 194 pages, il se lit vite. Et ce recueil m'a assez plus pour que je donne une seconde chance à cet écrivain avec les deux ou trois volumes qui attendent mon bon vouloir dans un coin de ma bibliothèque.
Lien : https://livres.gloubik.info/..
Commenter  J’apprécie          70
Un autre recueil de nouvelles de Sturgeon. Pas vraiment terrible!

Deux nouvelles valent le coup de s'y attarder.

#1 le prix de la synergie. Tu parles d'un nom scrappe! Tant qu'à faire elle mériterait le nom de "Le coeur désintégré". Voilà un bon nom pour cette nouvelle. [mais le nom était déjà pris par une autre nouvelle du recueil: nouvelle moche de 3-4 pages]. Imaginez une femme ayant quitté son mari car celui-ci la délaissait pour ses recherches scientifiques. OK! Pendant 18 mois elle s'est fait des amants. Mais la minute que l'aspect couchette arrivait dans leurs relations ben l'amant se tappe une crise cardiaque au moment de "venir". Quatre amants; quatre morts!

La femme veut plus rien savoir des hommes. Trop peur! Finalement son mari la retrouve et s'aperçoit que quelqu'un a voler sa découverte: une hormone provoquant justement la mort de l'homme lorsqu'il conclut une relations sexuelles. Une arme des plus dévastatrices!!! le reste de la nouvelle relève plus du roman policier pour trouver qui est le responsable. Bien aimé l'idée derrière cette nouvelle.

#2 Les incubes de Parallèle X. [un autre titre horrible]. Une autre histoire d'invasion extra-terrestres. On est pas mal toujours loin de E.T. avec Sturgeon. Ce coup-ci on a eut droit à des visiteurs minuscules mais avec des armes dévastatrices. Ils ont besoin d'une hormone secrétée que par les femmes humaines. Cette hormone leur confère l'immortalité. Ils n'ont pas fait dans la dentelles pour obtenir cette hormone. Ils ont chassés et trucidés toutes les femmes qu'ils ont pu trouver sur Terre. Un savant de génie, sauva presque 3000 femmes en les enfermant dans une autre dimension. Voilà l'histoire du fils de ce savant cherchant à ramener les femmes sur Terre. Cute!
Commenter  J’apprécie          10
Recueil de nouvelles de science-fiction publié en 1964 sur lequel je viens de retomber. Je l'avais complètement oublié, ce recueil, pour tout avouer. Il faut dire que les nouvelles ne sont pas toutes d'excellente facture.
L'amour-mort ! L'amour pour arme. N'est-ce pas une idée diabolique ?
L'amour, la haine... Jeu des hormones ou alchimie du cerveau ? Conjuguées ou extrapolées, les passions sont ici source d'inattendu, facteur de machineries insensées. A travers elles, c'est la vie et la mort qui éclatent au coeur de ces nouvelles...
Présenté comme ça, il est clair qu'on est forcément très attiré par la lecture de ce recueil, malgré tout, le vieillissement a fait son oeuvre et tous les récits ne sont pas forcément comme le bon vin, alors en replaçant les histoires dans l'époque, certaines ne s'en sortent pas si mal que ça.
Impression mitigée, donc, pour ce qui me concerne.
Commenter  J’apprécie          50
C'est un recueil de 5 nouvelles sous le titre original de Sturgeon in orbit écrite entre 1951 et 1955. Je constate que les deux plus anciennes sont celles avec lesquelles j'ai eu beaucoup de mal à comprendre voir même être passé complètement au travers (Faites-moi de la place/Les incubes du Parallèle X). La première qui se nomme Extrapolation à, je trouve, un peu mal vieillit, mais est plaisante à lire. J'ai d'avantage apprécié la seconde le prix de la synergie, bien que j'ai trouvé le début lent. Enfin, en ce qui concerne le coeur désintégré (la nouvelle, pas le recueil) est courte, mais efficace, j'ai beaucoup aimé la chute.
Pour finir, je suis quand même déçu par ce recueil.
Commenter  J’apprécie          50
Je relis mon vieux fond de SF .Ces 5 nouvelles je les avais lues en 1977 et j'avais aimé . Mais avec le recul et l'expérience j'en vois les faiblesses . Sturgeon a fait bien mieux ; comme à son habitude il se sert de thèmes classiques tels que l' invasion extra-terrestres (Extrapolation,Faites-moi la place, les incubes de parallèle X) ou les savants fous ( le prix de la synergie ) pour mettre en valeur les méandres de l'esprit humain . Quant à la nouvelle éponyme (ma préférée) elle relève plus du fantastique que de la SF.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Et cela est une analogie d'analogie, la musique qui monte irrésistiblement jusqu'à son apogée, notée du début à la fin. Mais il y a aussi des motifs chimiques qui ne sont pas notés, car ils interviennent avant la musique, et après, en silence. Dans la tête d'un homme, blottie tout au fond, entre les deux hémisphères de son cerveau, gît une petite protubérance qui à une étrange et merveilleux pouvoir, car elle peut intercepter et interpréter une pensée, ou l'ombre d'une pensée, grâce à laquelle elle pourra donner un LA qui fera frémir et trembler tout l'orchestre pendant qu'il l'accorde. Et il y a des machinistes chimiques qui font baisser le rideau, renvoient les musiciens ailleurs pour d'autres travaux -- ils ont tous des talents variés -- et rangent chaises et pupitres.
(Le prix de la synergie)
Commenter  J’apprécie          40
De plus en plus d'oreilles ,jusqu'à ce qu'elle-même et Karl s'évertuent à être silencieux et secrets au centre d'une sphère creuse composée d'oreilles attentives ,une mosaïque de lobes , de replis et d'orifices noirs d'encre , articulés comme des écailles de poissons...
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (82) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4770 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..