AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782362310492
176 pages
Castelmore (09/03/2012)
3.1/5   50 notes
Résumé :
Vivre ou mourir il faut choisir.
Que les Hamburger Games commencent !

Le jour où Capriss Kidordine remplace sa soeur pour participer
aux Hamburger Games l'émission la plus regardée après Les
Maçons du coeur elle ne sait pas dans quoi elle vient de mettre
les pieds. Élevée dans le district du télémarketing, Capriss est mal préparée au combat à mort qui l'attend dans l'arène. Sa survie dépend d'un choix crucial : s'allier à u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,1

sur 50 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
3 avis

Gr3nouille2010
  26 janvier 2013
Pour ceux qui ne connaissent pas The Harvard Lampoon, il s'agit du plus ancien journal humoristique au monde. Fondé en 1876 par des étudiants américains de Harvard, il donne le ton avec l'accent sarcastique de ses propos. « Hamburger Games » est le troisième livre parodie de The Harvard Lampoon (après « Lord of the Ringards », parodie du Seigneur des anneaux et « Imitation », parodie de Twilight).

Autant le dire tout de suite, ceux qui n'aiment pas que l'on parodie leurs ouvrages préférés ne seront sûrement pas charmés par ce titre (ou n'importe quel autre titre de The Harvard Lampoon d'ailleurs).
C'est une histoire qu'il faut vraiment prendre à légère, au second degré et avec beaucoup de recule par rapport à « Hunger Games » aussi (même s'il est préférable de lire ce dernier avant de lire la parodie).

Il ne faut pas chercher une quelconque intrigue, je pense qu'il n'y en a pas ! Si ce n'est Capriss qui doit participer au Hamburger Games et choisir entre Pita ou Herpès...
Ce livre reprend le premier tome de « Hunger Games » mais comme vous l'aurez remarqué, il est moitié moins épais, seulement parce qu'il n'y a que les grandes lignes qui sont reprises. On n'entre pas dans toutes sortes de détails ni dans du suspense insoutenable.
Tout a été repris et exagéré au maximum, c'est-à-dire que ça n'a ni queue ni tête et c'est ce qui fait que c'est une bonne parodie ! Peu importe les changements, les débilités de chaque situation même, on sait où l'on se situe par rapport à « Hunger Games » et c'est bien drôle de pouvoir comparer certaine scène.
Je ne vais pas vous le cacher, ça ne vole pas haut du tout. le mot qui me revenait tout le temps pour cette lecture est "stupide". Tout est stupide ! Mais quand on aime les parodies, plus ça l'est, mieux c'est.

On a droit à quelques petits clin d'oeil aussi, comme Essi qui parle ch'ti ou une petite réplique de Dany Boon (c'était peut-être pas de lui au départ... mais la coïncidence est frappante quand même !). Et bien d'autres !
Les personnages ont des noms aussi tordus que l'histoire en elle-même... le résumé nous dévoile Capriss Kidordine, Herpès Bogosse et Pita Mellagomme mais il y a aussi Heymec Totalapathy, Essi Ontrinkait ou encore, mon petit préféré : Cour Forestcour. Ils sont tous dans ces tons-là.
Il en est de même pour les noms des événements ou lieux comme le Capital, le Jour Carrément Fun, la Corne d'or à ras bord...

Pour ce qui est des personnages, il n'ont vraiment rien à voir avec l'ouvrage original.
Capriss est si stupide que l'on se demande comment cela est possible. Elle ne sait pas réfléchir, pas correctement du moins. Cela donne beaucoup de situations cocasses et c'est de pire en pire (ou de mieux en mieux selon le point de vue). de plus, c'est elle la narratrice, donc on assiste constamment à ses débordements d'intelligence...
Heymec est un parieur né, il mise tout sur ces paris et ne vit que pour ça. Loin d'être le plus drôle, c'est tout de même un personnage intéressant à découvrir.
On en sait très peu sur Herpès car il n'a pas beaucoup d'apparitions mais pour ce qui est de Pita, c'est le genre de personnage que l'on déteste en principe parce qu'il n'a rien de l'homme "parfait", idéal, ni physiquement, ni mentalement ! Mais il forme un beau duo hilarant avec Capriss.

Ce ne sera pas un coup de coeur parce que je le trouve trop long pour ce que c'est... Il y a des passages qui ne sont pas du tout intéressants ni drôles. Heureusement que cela s'arrange par la suite ! Je l'ai tout de même largement préféré à « Imitation ». Il n'est, certes, pas très réfléchi mais quand même mieux construit.
C'est une très bonne lecture détente qui ne demande aucun effort de concentration ! J'ai beaucoup aimé la légèreté et la liberté prise pour détourner l'histoire originale. Une très bonne parodie !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Leslecturesde_steph
  09 mars 2016
Tout d'abord, je suis une fan de la saga Hunger Games, j'ai dévoré les trois tomes en peu de temps tellement j'ai été entraîné par cette histoire. En me baladant sur Livraddict comme j'aime le faire tous les jours, j'ai découvert la parodie de Hunger Games. J'ai longtemps hésité avant de commencer ce livre, j'avais vraiment peur d'être déçue. Et du coup je me suis quand même lancée dans cette lecture. Et j'ai été très surprise par ce livre, je ne m'attendais pas à rire presque à chaque page.
En effet, on se retrouve dans le même sujet que Hunger Games, il reprenne surtout le tome 1 de la saga pour les premiers jeux des Hunger Games. Déjà le titre du livre m'a fait mourir de rire, Hamburger Games, il fallait quand même le trouver. Après on se retrouve plonger avec les même personnages mais rien que les noms m'ont fait rire. A chaque fois que je découvrais un personnage de le livre, le jeu de mot avec son nom et prénom était vraiment bien trouvé. L'histoire est presque quasi similaire au livre original, après c'est vraiment dans les détails qui vont changer. Mais je trouve que tous les détails qu'ils ont rajouté ou changé sont vraiment bien et drôle. Après c'est sur qu'il ne faut pas forcement tout comparé à Hunger Games sinon on va être déçu, c'est un livre qu'il faut prendre au second degré.
Je ne vais pas vous raconter l'histoire en détail, je suppose que vous la connaissez déjà avec la version originale. Les personnages n'ont pas les mêmes traits de caractères par contre, mais forcement sinon ce ne serait pas une parodie? En effet, Capriss est vraiment naïve et peu doué pour le combat. Et Pita ne pense qu'à manger et ne fait aucun effort pour se battre contre les autres durant les jeux. Moi je trouve que c'est ce qui est drôle.
J'ai lu beaucoup de critique négative sur ce livre, parce que la plupart on trop associé cette parodie à Hunger Games qui est une saga fabuleuse. Mais pour le coup, moi je ne pense pas du tout la même chose, j'ai adoré cette lecture, je rigolais toute seule en lisant à chaque fois. Après j'ai vraiment fait la part des choses entre les deux versions pour justement ne pas être déçue.
En conclusion, c'est une super parodie si on aime cette humour un peu au second degré et très exagéré. J'ai vu que The Harvard Lampoon, le journal humoristique qui publie ces parodies, avait aussi fait la parodie de Twilight qui s'appelle Imitation. Je pense que je vais lire cette parodie aussi vu comme j'ai bien rigolé pour celle là.
Lien : https://leslecturesdesteph.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sabrinaduhavre
  21 mars 2014
Un chouette roman drôlissime.
Pour les puristes d'Hunger games avec peu d'humour, passez votre chemin.
Ce livre est déjanté, malmène les personnages et l'histoire et c'est un pur régal.
J'ai juste eu l'impression qu'une bande de potes bourrés avaient "tripé" sur Hunger games et c'est comme ça qu'il faut le voir.
C'est quand même un peu plus intelligent qu'il n'y paraît, c'est plein de références cinématographiques, culturelles et c'est pour cela, je pense, que les ados apprécieront moins que les "trentenaires".
Je pense qu'il faut avoir un peu de "vécu" pour savourer pleinement cet ovni et en comprendre toutes les blagues.
On pourrait comparer l'humour loufoque à du "y a-t-il un pilote dans l'avion" mais en beaucoup mieux et plus intelligent.
Les dialogues et les situations sont justes délirants à force de quiproquos, d'oxymores, d'ironie et autres figures de style, une bonne "poilade".
A conseiller mais plus à un trentenaire qui a aimé Hunger Games et qui a de l'humour.
Commenter  J’apprécie          00
3447
  13 décembre 2013
Génial !!
Surtout le passage où Capriss croit que la Taiseuse s'appelle Cercle !!! C'était simplement hilarant !
J'ai vraiment passé mon temps à rire, c'est une excellente parodie !
La fin est sensass !!!!
VIVE Eneumi Juré !!!
Commenter  J’apprécie          50
Tchippy
  29 mai 2013
Je découvre The Harvard Lampoon avec Hamburger games, et je n'ai vraiment pas été déçue !
Débile à souhait, tout en collant de façon assez incroyable à l'histoire originale, ce livre représente tout ce que j'attends d'une parodie.
Et je remettrai l'expérience !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
34473447   13 décembre 2013
-Comment t'appelles-tu ?
Pour la première fois, je vois la colère déserter son visage. Elle se dirige vers l’embrasure de la fenêtre où est posée une rose, une seule, dans un vase. Elle pointe le doigt.
-C'est ravissant. Mais comment t'appelles-tu ?
Elle désigne de nouveau la rose.
-Quoi ? Tu veux que je l'arrose ? Ce n'est pas à toi de faire ça ?
Elle tend le doigt avec plus d'emphase.
-Oh, ton nom ! Ton nom est... vase ?
Elle secoue la tête, puis commence à décrire des cercles autour de la fleur avec sa main.
-Cercle ! Tu t'appelles Cercle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
34473447   13 décembre 2013
Je compte onze coups de trombone triste. S'il y a un coup de trombone par tribut, sachant qu'il y a vingt-quatre tributs au départ, qu'une journée compte vingt-quatre heures et les Jeux durent depuis moins d'une heure, qu'il y a soixante minutes dans une heure et qu'il m'a fallu deux heures pour pousser aussi loin mon équation, alors il doit rester au moins quarante tributs ! La compétition bat son plein.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
florianbflorianb   07 décembre 2013
-Tu penses certainement que nous sommes tous des monstres, dit-il.
Il me fusille du regard, et ma respiration s'accélère. Je ne sais pas trop si je dois répondre, ou hocher la tête, ou bien garder le silence, ou encore faire la roue. Dans le doute, je rote.
Commenter  J’apprécie          90
34473447   13 décembre 2013
Le fusil automatique avec lequel je pourrais tirer ? Il est juste à côté de moi, mais je ne voudrais pas passer pour une désespérée.
Commenter  J’apprécie          100
Claire-una-voltaClaire-una-volta   01 octobre 2013
Je m'apprête à m'élancer, lorsque je vois Pita faire de grands gestes pour attirer mon attention.
-Capriss, hurle-t-il. Ne va pas à la Corne d'or à ras bord. Va dans les bois. Pour l'amour du ciel, va dans les bois. Aller dans la Corne, c'est ce que ferait un idiot.

Qu'est-ce qu'il entend par là? Il veut que j'aille à la Corne d'or à ras bord ou pas? Je suis encore en train d'essayer de démêler ses propos lorsque le coup de canon retentit
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : parodieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17862 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre