AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266232991
Éditeur : Pocket (22/11/2012)

Note moyenne : 4.47/5 (sur 2125 notes)
Résumé :
Christian Bourgois Éditeur (1995)
Que dire d'un livre dont on est amoureux depuis des années. Par où commencer ? A le voir exposé en vitrine dans les librairies parisiennes, j'ai éprouvé le désir d'en acheter des piles, d'en distribuer aux passants. Savoir le succès de ce livre est pour moi une satisfaction extraordinaire, la confirmation d'une justice dans les marécages du best-seller... Le Seigneur des anneaux doit-il la majeure partie de son charme à la co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
Junie
11 septembre 2014
J'ai beaucoup d'affection pour JRR Tolkien, ce vieux professeur pétri de culture et d'érudition qui décide dans les années cinquante de suivre l'exemple d'un autre génie, Lewis Carroll, et d'écrire des récits où l'imagination est reine.
L'un est mathématicien, l'autre est philologue. tous deux ont enseigné à Oxford, bastion des traditions anglaises et du savoir des élites.
Ils mènent une carrière exemplaire puis connaissent une célébrité mondiale en écrivant des contes de fées, remplis de personnages qu'on croirait sortis d'un tableau de Jerôme Bosch. Des monstres hideux, des rois et des reines, des lapins qui parlent et des arbres qui marchent, des enfants pleins de curiosité, qui veulent vivre des aventures, des magiciens, des animaux surnaturels, un monde plein de dangers où la mort nous guette, des sortilèges, des énigmes...
Pour s'en sortir, il faut être le plus malin, le plus habile, le plus courageux, mais surtout le plus innocent.
Soyez comme Alice, comme Frodon, allez sans crainte et affrontez toutes vos peurs, en pleine lumière ou au fond des ténèbres, si vôtre âme est claire et votre coeur brave.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          524
Aline1102
28 juillet 2011
J'ai lu "Le Seigneur des Anneaux" pour la première fois à l'âge de 10 ans. Depuis, je le relis chaque année. C'est dire combien cette histoire m'a plu!
Voilà tout d'abord un petit résumé des trois volumes:
Résumé de la Compagnie de l'Anneau
Le Hobbit Frodon Sacquet hérite de son oncle Bilbon un anneau magique. Celui-ci se révèle être l'Anneau Unique forgé par Sauron dans les feux de la Montagne du Destin, en Pays de Mordor. Sauron recherche cet anneau et a envoyé les Nâzgul, spectres de l'Anneau, à la poursuite de Frodon. Celui-ci, suivant le conseil de Gandalf le magicien, fuit la Comté en compagnie de ses amis Samsagace Gamegie et Peregrin Touque.
Après de nombreuses aventures plus terrifiantes les unes que les autres et une heureuse rencontre avec Tom Bombadil, Frodon, Sam, Pippin et Merry atteignent Bree, où ils doivent retrouver Gandalf. Mais le magicien n'est pas là et les Hobbits doivent placer toute leur confiance en Grand-Pas, un Rôdeur ami du magicien. Celui-ci veut les amener à Fondcombe, la demeure du Semi-Elfe Elrond. En chemin, Frodon est poignardé par les Nâzguls et seule la puissance d'Elrond parviendra à le sauver in extremis.
S'ensuit le Conseil d'Elrond, où Frodon retrouve Bilbon et Gandalf. L'histoire de l'anneau est alors révélée à tous les participants (ainsi que celle de Grand-Pas, qui est en fait Aragorn, l'héritier du trône du Gondor) et, après de nombreuses discussions, une Communauté de l'Anneau, composée de neuf personnes représentant toutes les races des Terres du Milieu est alors créée.
Lors de son passage dans la Moria, ancien royaume des Nains, Gandalf est entraîné dans un gouffre par un Balrog de Morgoth. Les Compagnons continuent sans lui et trouvent refuge en Lothlórien. Galadriel leur fournit des embarcations avec lesquelles ils pourront traverser le fleuve.
Alors qu'ils font halte afin de décider quel chemin prendre ensuite, la Compagnie est attaquée par une bande d'Orques et d'Uruks-Hai. Boromir, qui s'était éloigné pour tenter de voler l'Anneau à Frodon est tué alors qu'il défend Merry et Pippin. Ces deux derniers sont enlevés par les Uruks. Frodon, quant à lui, parvient à s'enfuir : il compte se rendre seul en Mordor. Mais Sam, son fidèle serviteur, ne l'entend pas de cette oreille et l'accompagne.


Résumé des Deux Tours
Aragorn, Legolas et Gimli rendent les derniers hommages à Boromir avant de poursuivre les Uruks et de secourrir les deux jeunes Hobbits. Durant leur poursuite, ils rencontrent les Cavaliers du Rohan, fiers guerriers dirigées par Eomer, qui sollicite l'aide de nos trois héros dans sa lutte pour défendre son Roi et les informe que les Uruks-Hai ont été tués durant la nuit par es cavaliers. Les trois Compagnons partent tout de même à la chasse aux indices, afin de connaître le sort des Hobbits. Arrivés à l'orée de la forêt de Fangorn, ils rencontrent un homme qu'ils prennent d'bord pour le traître Saroumane, avant de se rendre compte qu'il s'agit de Gandalf, revenu de la mort et devenu Magicien Blanc. Celui-ci les accompagne à Edoras, fief des Rohirrim. Là ; ils devront libérer l'esprit du Roi Théoden de l'emprise de Grima et de Saroumane, et aider les Cavaliers dans leur guerre contre les troupes de Saroumane lors de la bataille du Gouffre de Helm.
Pendant ce temps, Merry et Pippin ont profité du chaos provoqué par l'attaque du Rohan pour échapper aux Urks et aux Orques. Ils se retrouvent dans la forêt de Fangorn, où ils rencontrent l'Ent Sylvebarbe. Grâce à l'intervention des Hobbits, Sylvebarbe et les autres Ents peuplant la forêt de Fangorn partent à l'assaut de l'Isengard, fief de Saroumane. le traître est fait prisonnier dans Orthanc. Alors que Saroumane tente de charmer ses geôliers par le pouvoir de sa voix, Grima, venu rejoindre Saroumane, lance un Palantir du haut d'Orthanc. Pippin, torturé par la curiosité, va s'emparer du Palantir et apercevoir les plans de Sauron pour détruire le Gondor. Gandalf se rend au plus vite dans la Cité Blanche, afin de prévenir l'Intendant du danger. Il emmène Pippin avec lui.
Frodon et Sam, en route vers le Mordor, rencontre Gollum et le font prisonnier. La créature s'est déjà rendue en Mordor et accepte de leur montrer le chemin vers la Porte Noire. Cependant, arrivés devant la forteresse de Sauron, les Hobbits se rendent compte qu'ils ne pourront pas passer par là. Gollum leur propose alors de leur montrer un chemin plus secret, que les Orques de Sauron n'empruntent pratiquement jamais. Nos deux Hobbits se retrouvent donc en Ithilien, où ils sont faits prisonniers par Faramir, le frère de Boromir, et ses hommes. Après réflexion, toutefois, Faramir décide de laisser partir les Hobbits et Gollum. Ce dernier conduit les Hobbits vers le chemin qu'il se proposait de leur faire prendre, et qui s'avère en fait être l'antre d'Arachnée, araignée géante et toujours affamée. Celle-ci pique Frodon, qui se trouve plongé dans un état de torpeur proche de la mort. Sam, croyant son maître mort, décide de prendre l'Anneau et de continuer le chemin vers le Mordor, afin de le détruire.


Résumé du Retour du Roi
Nous retrouvons Gandalf et Pippin à Minas Tirith, où Pippin est nommé Garde de la Citadelle. le Rohan décide de venir en aide au Gondor et prépare un immense rassemblement de cavaliers. Pendant ce temps, Aragorn, Gimli et Legolas se rendent dans les montagnes afin d'y demander l'assistance de l'armée fantôme maudite par Isildur. Grâce à cette aide inattendue, le Gondor résiste à l'assaut des troupes de Sauron. Deux faits marquants ont lieu pendant cette bataille : Théoden meurt écrasé par son cheval Nivacrin, et le Roi Sorcier d'Angmar, chef des Nâzguls, est détruit par les efforts conjugués d'Eowyn et de Merry. Nos héros décident alors de se rendre devant la Porte Noire du Mordor et d'y défier Sauron.
Dans le même temps, le corps de Frodon a été récupéré par des Orques d'une tour de garde du Mordor. Sam les entend dire que Frodon est toujours vivant et décide de les suivre pour aider son maître. Les Hobbits parviennent à s'échapper et entrent en Mordor. Après plusieurs jours passés à déambuler dans la cendre chaude et alors qu'ils sont épuisés, les Hobbits arrivent en vue de la Montagne du Destin, où l'Anneau Unique doit être détruit. Mais Frodon, sous l'emprise de l'Anneau, refuse de le jeter. C'est alors que surgi Gollum, qui mord le doigt auquel Frodon avait passé l'Anneau. Heureux d'avoir récupéré son « Trésor », Gollum danse au bord du gouffre, perd l'équilibre et bascule dans la lave. L'Anneau est détruit, ainsi que le Mordor et Sauron.
Aragorn est couronné Roi du Gondor et épouse Arwen, fille d'Elrond. Les Hobbits rentrent chez eux et doivent « nettoyer » la Comté, où Saroumane et de mauvais hommes ont semé la zizanie.
Après quelques années, Frodon décide de quitter la Comté et de se rendre aux Havre Gris avec Bilbon, Gandalf et les derniers Seigneurs Elfes. Là, ils s'embarquent vers Valinor, pour ne plus jamais revenir.

Avec "Le Seigneur des Anneaux", J.R.R. Tolkien a créé la fresque de fantasy la plus complète et la plus réaliste. D'autant que le reste de ses ouvrages (la plupart publiés après sa mort par son plus jeune fils, Christopher Tolkien) vient compléter la légende du "Seigneur des Anneaux".
Voulant en savoir plus sur l'auteur, j'ai aussi lu, il y a quelques années, la très belle biographie de Tolkien, écrite par Humphrey Carpenter. Et cet ouvrage, qui m'a permis de mieux connaître Tolkien, m'a ammenée à apprécier encore plus ses livres. Car Tolkien n'était pas seulement un auteur à succès, c'était aussi un érudit, spécialiste de linguistique et de philologie. Et malgré cela, l'homme a su rester simple, jusqu'à sa mort.
Un grand ouvrage à lire au moins une fois dans sa vie! Et un grand auteur, aussi...
A découvrir aussi, les très belles adaptations ciné, réalisées par Peter Jackson.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Elamia
20 janvier 2015
Aussi réconfortant qu'une tasse de chocolat chaud remplie de chamallows ce livre est comme mon doudou personnel. le plus fidèle compagnon qui réside dans ma bibliothèque.
J'ai passé l'âge de me confier à un ours en peluche. Alors, quand je n'ai pas le moral ou que j'ai du mal à trouver le sommeil, ou même quand tout va bien, j'aime rejoindre la Terre du Milieu. Il me suffit de quelques passages à peine pour m'apaiser, et rejoindre le doux pays des rêves. J'aime retrouver cet univers familier qui m'accompagne depuis mon adolescence. C'est à la fois mon livre de chevet, mais aussi un ami intemporel sur lequel je pourrai compter en toute occasion.
Commenter  J’apprécie          280
fichetoux
06 juin 2012
…Je t'aime, moi non plus…
Ah Tolkien, drôle de relation nous deux…
J'en avais entendu parler via un pote qui le portait aux nues, mais n'avais écouté que d'une oreille plus que distraite, puis, un beau jour, à la F**C, une couverture me fait de l'oeil, c'était un Tolkien
Compulsivement, j'achète les trois volumes…vous imaginez la suite !
J'ai terminé le 1er volume en tentant de me persuader que c'était génial, extraordinaire, fabuleux mais c'était surtout pour apaiser mon ego…mais je sentais bien que le coeur n'y était pas! Vous ne voyez toujours pas… ?

Ravalant mon amour propre, je commence le 2eme volume…trop tard, j'avais les dents du fond qui baignaient, le coeur qui n'y était pas était revenu en force mais plutôt sur le haut..Ai donc renoncé.
Pour moi, Tolkien était grillé et le pote en question un grand malade !!!
Bon, maintenant si je vous dis que les trois volumes achetés étaient « Les contes et légendes inachevés » vous pouvez aisément comprendre mon indigestion (je sais, ce n'était pas très futé de ma part, mais j'étais jeune..Là c'est moi qui suis grillé !!! Un partout balle au centre)
Quelques années plus tard, me suis quand même dis que j'étais passé à côté de quelque chose et ai donc laissé une seconde chance à Tolkien. (En fait, dans l'absolu, il n'y peut rien, c'est moi qui suis con, c'est tout…d'un autre côté, publier des trucs à moitié fini, j'vous jure),
Bon, ceci étant dit,mon approche effarouchée s'est vite transformée et grand bien m'en à pris car j'ai beaucoup aimé ce récit monumental ( l'intégrale en un bouquin, ça impressionne !) mais oh combien prenant, d'autant plus que c'était un recueil des 3 tomes illustré par Alan Lee( qui travailla d'ailleurs sur le film), me suis donc réconcilié avec l'auteur pour ce tout bon moment d'évasion mais ne lui accorde que 4 étoiles car entre temps, Eddings était passé par là et que, malgré tout,…on peut pardonner mais pas oublier ;-)
Fred-Fichetoux-Beg mode blond de mauvaise foi activé ;-)
Ah oui, au fait, le pote en question…et bien nous sommes toujours potes ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
manu_deh
14 mars 2017
Le Seigneur des Anneaux m'a fait rêver de nombreuses années, lorsque j'étais encore un jeune enfant: mon grand frère, grand ado à l'époque, considérait ce livre comme le must absolu. Et pourtant il ne l'avait lui-même jamais lu ... J'ai dû patienter ma propre adolescence pour enfin acquérir ce volume, édition intégrale, que j'ai lu d'une traite. En deux ou trois mois sans doute.
Cette lecture m'a marqué à vie. J'emporterais à coup sûr ce livre sur une île déserte, il s'agit d'une des rares livres que j'aurais envie de relire en connaissant pourtant désormais les détails de l'histoire, tellement il est riche et à multiples degrés de lecture.
Commenter  J’apprécie          181
Citations & extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
MarineaimelireMarineaimelire07 juillet 2015
— Il n'y a pas de doute que nous assistons à la rencontre d'amis chers, dit Théoden. Ainsi, ce sont là les membres perdus de votre Compagnie, Gandalf ? Ces jours sont voués aux merveilles. J'en ai déjà vu beaucoup depuis que j'ai quitté ma demeure ; et voici que se tiennent devant mes yeux d'autres héros de légende. Ne sont-ce pas là les Semi-Hommes, que certains d'entre nous appellent Hobbytlan ?
— Hobbits, s'il vous plaît, seigneur, dit Pippin.
— Hobbits ? dit Théoden. Votre langue a étrangement changé, mais le nom ne paraît pas inapproprié ainsi. Des Hobbits ! Toutes les données que j'avais ne faisaient guère justice à la vérité.
— Vous êtes bienveillant, seigneur ; du moins espéré-je pouvoir ainsi interpréter vos paroles, dit-il. Et voici une autre merveille ! J'ai vagabondé par bien des pays depuis que j'ai rencontré de gens qui connussent aucune histoire concernant les Hobbits.
— Les miens sont venues du Nord il y a très longtemps, dit Théoden. Mais je ne veux pas vous tromper : nous ne connaissons aucune histoire sur les Hobbits. Tout ce que l'on raconte chez nous, c'est que très loin, au-delà de maintes collines et rivières, vivent les Semi-Hommes qui demeurent dans les trous des dunes de sable. Mais il n'y a aucune légende de leurs exploits, car on dit qu'ils ne font pas grand-chose et qu'ils échappent à la vue des Hommes, ayant la faculté de disparaître en un clin d'œil ; et ils peuvent changer leur voix de façon à la faire ressembler au gazouillement des oiseaux. Mais il semble qu'il y en ait davantage à dire.
— En effet, seigneur, dit Merry.
— Pour commencer, reprit Théoden, je n'avais pas entendu dire qu'ils soufflaient de la fumée par la bouche.
— Cela n'a rien d'étonnant, répondit Merry, car c'est un art que nous ne pratiquons que depuis quelques générations. Ce fut Tobold Sonneur de Cor, de Longoulet dans le Quartier Sud, qui le premier fit pousser la véritable herbe à pipe dans ses jardins, vers l'an 1070 selon notre compte. À quel âge le Vieux Tobie découvrit la plante...
— Vous ne connaissez pas le danger où vous êtes, Théoden, dit Gandalf, s'interposant. Ces Hobbits peuvent se tenir au bord de la ruine et discuter des plaisirs de la table ou des petits faits de leurs pères, grands-pères et arrière-grands-pères ou petits cousins au neuvième degré, pour peu que vous les encouragiez par une patience indue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MarineaimelireMarineaimelire25 juillet 2015
— Je n'aime rien du tout, ici, dit Frodon. Terre, air et eau semblent tous détestables de même. Mais c'est ainsi qu'est tracé notre chemin.
— Oui, c'est vrai, dit Sam. Et nous ne serions aucunement ici, si on en avait su plus long avant de partir. Mais je pense qu'il en va souvent ainsi. Les vaillantes choses dans les vieilles histoires et les vieilles chansons, monsieur Frodon : les aventures, comme j'appelais ça. Je pensais que les merveilleux personnages des contes partaient à la recherche de ces choses parce qu'ils les désiraient, parce qu'elles étaient excitantes et que la vie était un peu terne – que c'était une sorte de jeu, pour ainsi dire. Mais ce n'était pas comme ça avec les histoires qui importaient vraiment ou celles qui restent en mémoire. Il semble que les gens y aient été tout simplement embarqués, d'ordinaire – leur chemin était ainsi tracé, comme vous dites. Mais je pense qu'ils avaient trente six occasions, comme nous, de s'en retourner, mais ils ne le faisaient pas. Et s'ils l'avaient fait, on n'en saurait rien parce qu'ils seraient oubliés. On entend parler de ceux qui continuaient tout simplement – et pas toujours vers une bonne fin, notez, du moins pas à ce que les gens qui sont dans l'histoire et pas en dehors appellent une bonne fin. Vous savez : rentrer chez soi et tout trouver en bon état, quoique pas tout à fait pareil – comme le vieux M. Bilbon. Mais ce ne sont pas toujours les meilleures histoires à entendre, si elles peuvent être les meilleures dans lesquelles être embarqué ! Je me demande dans quel genre d'histoire nous sommes tombés.
— Je me le demande, répondit Frodon. Mais je n'en sais rien. Et c'est la manière d'une histoire véritable. Prends n'importe laquelle de celles que tu aimes bien. Tu peux savoir ou deviner quel genre d'histoire c'est, si elle aura une heureuse ou une triste fin, mais ceux qui sont dedans n'en savent rien. Et on ne voudrait pas qu'ils le sachent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MarineaimelireMarineaimelire25 juillet 2015
— Je n'en sais rien, ma foi, répondit-elle ; en tout cas sous ce nom là. Je vais demander au maître des herbes, il connaît tous les vieux noms.
— Cela s'appelle feuille de roi, dit Aragorn, peut-être le connaissez-vous sous ce nom, car c'est ainsi que les gens de la campagne l'appellent de nos jours.
— Ah, c'est ça ! dit Ioreth. Eh bien, si votre seigneurie avait commencé par-là, j'aurais pu vous répondre. Non, nous n'en avons pas, bien sûr. Mais je n'ai jamais entendu dire que cela ait une bien grande vertu, et, en fait, j'ai souvent dit à mes sœurs quand on en rencontrait dans les bois : « Feuille de roi, que je disais – quel drôle de nom, et je me demande pourquoi ça s'appelle comme ça : si j'étais roi, j'aurais des plantes plus éclatantes dans mon jardin. » Mais cela sent bon quand on l'écrase, n'est ce pas ? Bon n'est peut-être pas le mot : sain, ce serait plutôt ça.
— Sain, en vérité, dit Aragorn. Et maintenant, femme, si vous aimez le seigneur Faramir, courez aussi vite que votre langue et trouvez-moi de la feuille de roi, s'il y en a une seule dans la Cité.
— Et s'il n'y en a pas, dit Gandalf, j'irai à cheval à Lossarnach avec Ioreth en croupe, et elle m'amènera dans les bois, mais pas auprès de ses sœurs. Et Gripoil lui montrera ce que signifie la rapidité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker21 mai 2016
Trois Anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre trône
Dans le Pays de Mordor ou s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
verodewverodew31 décembre 2012
Il soupesa l'Anneau dans sa main, hésitant et s'efforçant de penser à tout ce que lui avait dit Gandalf; et puis, par un effort de volonté, il fit un mouvement, comme pour le jeter, mais il s'aperçut qu'il l'avait remis dans sa poche.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de J.R.R. Tolkien (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.R.R. Tolkien
"John Ronald Reuel Tolkien ou La Féérie du verbe"', une émission de radio diffusée sur France Culture en 2014.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Seigneur des Anneaux-Trouvez le bon terme

Peuple d'Hommes fiers, qui dressent à merveille les chevaux...

Les Orques ou Gobelins
Les Rohirrim
Les Hobbits
Les Elfes

13 questions
37 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des Anneaux : Intégrale de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur ce livre
. .