AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811235437
336 pages
Éditeur : Milady (19/06/2019)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Une humaine peut-elle ouvrir son cœur à la nature sauvage ? Elijah Sorensson jouit de tous les attributs du succès : costumes taillés sur mesure, luxueux appartement new-yorkais, l'attention de femmes superbes... Pourtant il n'a que mépris pour cette vie d'humain qui lui a été imposée. Il est l'alpha de sa génération au sein de la meute du Grand Nord, et le loup qui l'habite s'apprête à se rebeller. Au cœur de ce monde d'artifices et de faux-semblants, Thea Villalob... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  27 juin 2019
Cette suite m'a laissé le même sentiment que le premier opus : un ouvrage que j'ai apprécié dans l'ensemble et qui m'a distraite, mais qui a quelques défauts… Cette fois-ci, l'histoire va mettre en avant un autre loup de la meute : Elijah, un homme riche, beau gosse et, surtout, au bord de la rupture. Adepte de coucheries sans lendemain avec n'importe qui, le bellâtre se sent de plus en plus blasé et se remet en question. À force de jouer un rôle auprès des humains, son côté loup s'éloigne et il semble avoir du mal à trouver sa place entre les deux mondes qu'il côtoie. On va donc assister à une véritable crise existentielle, un conflit intérieur et une petite dépression… Bien que je comprenne la difficulté que rencontre ce narrateur, on ne peut pas dire que j'ai eu de l'attachement pour lui, car il va se comporter la plupart du temps comme un séducteur et un crétin… Il n'a vraiment aucun respect pour les Femmes… Sauf celle qui va bouleverser sa vie ! En effet, un jour, il va faire la rencontre de Thea, une garde forestière solitaire, observatrice, réfléchie, sûre d'elle, franche féministe et indépendante. Pour la première fois, Elijah va se heurter à une femme non-superficielle et sans beauté artificielle. Thea est naturelle et fière de l'être ! Elle laisse de côté sans hésiter ceux qui ne sont pas d'accord avec son mode de vie. Autant, j'ai apprécié le tempérament de cette femme, autant, j'ai ressenti un manque avec la narration. Dans le premier opus, on avait le point de vue de Silver et de Tiberius. Ici, on ne saura jamais ce qu'elle pense, car on aura toujours la narration du côté d'Elijah. C'est dommage, car j'aurais adoré la découvrir plus en profondeur !
Comme son prédécesseur, ce second opus va principalement tourner autour de l'histoire d'amour. Il n'y a donc pas de rythme entraînant, ni de tensions… Pourtant, l'auteure a disséminé quelques pistes intéressantes qui auraient pu mener à des rebondissements comme un traître qui se renseigne un peu trop sur la meute ou des problèmes de dominance et de gestion au sein des loups. C'est assez peu pour tout un roman qui sonne plus comme un tome de transition… La seule chose qui va mettre une pression au lecteur est cet amour interdit entre Elijah et Thea… D'autant que l'on ne peut pas dire que l'on innove le genre ! Heureusement, la romance est fluide et bien menée. On a moins le sentiment de rapidité par rapport à l'histoire de Silver. Ce nouveau couple apprend à se connaître, passe du temps ensemble, essaye d'être sincère se dispute et se pardonne. le sexe est présent néanmoins, ce n'est pas vulgaire ni trop répété. J'ai donc été satisfaite de ces côtés-là ! J'ai également été ravie de revoir le couple du premier tome : Tiberius va être très présent et va souvent apporter des conseils à Elijah. de son côté, Silver va devoir faire face à un heureux et terrible événement pouvant mettre sa vie en danger…
Les personnages secondaires sont assez limités cependant, j'ai apprécié Célia, la schildere (on pourrait dire la soeur, même si le lien qui les unit est beaucoup plus fort) d'Elijah. Les autres loups sont encore assez flous, mais je suis certaine que la suite de la saga saura les mettre en lumière petit à petit… D'autant que Maria Vale n'hésite pas à creuser l'idée de meute et le système d'échelons que l'on va apprendre à découvrir. Je remercie les éditions Milady pour cet envoi ! J'ai passé un bon moment même si, je m'en rends compte, je commence à me lasser du format « un tome = une romance et un scénario qui avance un peu en fond ». Je préfère de loin les séries bit-lit où l'histoire avance davantage. Je pense donc m'arrêter là et reprendrai ce type de lecture lorsque j'aurai de nouveau goût à ce type d'ouvrages.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
AlouquaLecture
  16 juillet 2019

J'avais aimé le premier tome, celui qui nous permettait de faire connaissance avec la meute. Celui-ci est un peu différent car nous ne sommes pas au sein de la meute, mais bien hors-terres. Nous passons peu de temps au milieu des loups, mais c'est cela aussi qui rend ce second tome intéressant, nous voyons le tout de l'extérieur, les enjeux que tout acte peut engendrer sur cette meute, et ce qui est mi en place pour la protéger.
Elijah, nous le rencontrons brièvement dans le premier opus, il vit hors-terre, il est avocat, il ne se retrouve parmi les siens que lorsque c'est la lune de fer, soit, tout les 27 jours. Mais si la meute a besoin de lui, il est présent. Lui, ce qu'il veut, c'est revenir au sein de la meute, mais celle-ci a besoin de lui à l'extérieur. J'ai eu un peu de mal à cerner Elijah au début, mais pourtant, je me suis très vite attachée à lui et à son mal-être intérieur, il a beau être clairement malheureux en dehors de la meute , il accepte, mais cela ne l'empêchera pas de vouloir tenter sa chance en tant qu'alpha, lui qui l'est déjà de son échelon, mais il veut devenir celui de la meute.
C'est en exerçant son métier d'avocat qu'il va faire la connaissance de Thea, lui qui est un peu blasé des femmes, qui n'attend rien d'elles ni de ses relations en coups rapides et d'un soir, cette femme va le perturber, autant lui en tant qu'humain, que son loup. Elle est totalement différentes de celles qu'il a l'habitude de côtoyer, elle n'a aucunes des attentes des femmes superficielles qu'il se tape. Cette différence est non seulement attirante, mais même son odeur l'attire.
Thea est une femme intrigante, une femme simple, qui fait tout pour aider les autres. Difficile de ne pas être attiré par elle, mais pourrait-elle accepter la véritable nature d'Elijah ? Quelle serait sa réaction si elle découvrait qu'il n'est pas tellement humain ?
Si dans le premier tome la romance est assez rapide, ici elle prend son temps, elle se met doucement en place. J'ai franchement apprécié qu'ils prennent leur temps, qu'ils apprennent à se connaître, que tout les enjeux que ce qu'une relation loup/humain peut impliqué soit mis ainsi en avant.
J'ai également aimé que l'on retrouve les personnages que nous connaissions déjà, Silver par exemple, qui a prit énormément de risques dans le premier tome, et qui va voir sa vie radicalement changer ici. Evie, la nouvelle alpha qui se retrouve avec ce rôle suite à la mort de John, son compagnon qui était l'alpha de la meute. La meute évolue, elle change, et j'aime cette manière dont elle évolue. J'ai plus que hâte de pouvoir les retrouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  20 août 2019
Après avoir découvert le premier tome de Sauvages, il y a quelques mois, je me plonge enfin dans cette suite centrée sur un autre personnage, Elijah Sorensson, l'alpha de sa génération.

Elijah a tout pour lui. Un poste d'avocat ultra réputé, un logement qui en ferait rêver plus d'un et des femmes à la pelle. Pourtant, la seule chose qu'il souhaite vraiment c'est rentrer chez lui, avec la meute du Grand Nord. Mais sa position chez les humains est bien trop précieuse pour que l'Alpha des Alphas lui accorde la permission. Alors quand la belle Thea fait appel à lui, il ne sait plus vraiment où est sa place et ce qu'il souhaite réellement.

Ce second tome de Sauvages, est vraiment différent du premier. Ici, l'histoire se passe essentiellement chez les humains. C'est assez déstabilisant vu l'univers de Maria Vale, l'auteure. Il faut dire que nos loups sont loin d'être fan des humains et ne se comportent pas toujours de la façon attendue. Ils sont véritablement à l'état sauvages. Elijah a une vie bien remplie loin de chez lui et de son loup. Il doit sans cesse être sur ses gardes. Un point de vue intéressant qui est exploité à son maximum.

Dans La cité des loups, c'est uniquement le point de vue d'Elijah que nous avons et je dois dire que ça m'a un peu gêné tout au long de ma lecture. Généralement, ça ne me dérange pas, bien que j'ai une préférence pour les points de vue féminin auxquels je m'identifie facilement. Ici, j'ai vraiment eu du mal à adhérer à son point de vue, ses actes et son comportement. du coup, j'ai eu du mal à me plonger réellement dans l'histoire. Je crois que j'aurais aimé avoir un double point de vue pour équilibrer la chose et ne pas avoir que l'instinct sauvage d'Elijah. Thea, l'humaine qui va tout faire basculer dans la vie d'Elijah est a des kilomètres des femmes qu'il rencontre. J'ai plutôt bien aimé ce personnage mais sans plus. le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle n'est pas commune. Elle s'est forgée une carapace infranchissable et à un côté sauvage qu'on ne soupçonnait pas.

La romance qui s'installe entre nos deux héros est sympa à suivre quoique assez rapide si vous voulez mon avis. Malgré tout je l'ai trouvé plutôt crédible et surtout elle apportait un plus à l'histoire et des rebondissements intéressants. La meute ne plaisante pas avec les humains et si nous pensions avoir un aperçu des difficultés au cours du précédent tome, ici, on passe à un cran supérieur.

Globalement, j'ai trouvé que ce second tome manquait de rythme. N'ayant pas tellement apprécier le personnage principal, la majorité de ce second tome a été assez compliqué pour moi. Je lui ai trouvé de nombreuses longueurs entre chaque rebondissement qui, avouons-le sur les 2/3 du roman sont assez peu présents. C'est dommage car l'univers est toujours aussi riche et original. Je crois que je préfère être vraiment au sein de la meute et voir leur mode de fonctionnement.

Je partais vraiment négative sur cette suite jusqu'à la fin. Les cent dernières pages ont été à mes yeux les meilleures. J'avoue que j'ai eu un regain d'intérêt pour l'histoire et n'avait plus envie de poser mon livre. Maria Vale a mis le paquet sur la conclusion de son tome et je peux vous dire que ça en ferait presque oublier le reste.

D'ailleurs, j'ai eu la joie de découvrir qu'on suivait toujours plus ou moins l'histoire de Silver et Tiberius. Même si Elijah et Thea restent les personnages principaux de ce tome, on continue de suivre l'évolution de leur couple et notamment au sein de la meute. Des moments forts avec eux étaient appréciables.

En conclusion, une première partie très difficile, un dépaysement total étant donné qu'on passe la majorité de ce tome hors terres, malgré tout des personnages intéressants et une fin à couper le souffle ! J'en suis d'autant plus curieuse pour la suite.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2019..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
llyza
  21 juin 2019
Un vrai coup de coeur pour ce deuxième tome qui confirme que cette série est vraiment rafraîchissante. Je l'aime vraiment beaucoup grâce à une ambiance particulière qui s'en dégage : la simplicité des choses, de la vie et du sens que prend la nature pour un loup. J'aime cette touchante vulnérabilité qui en ressort, cette force aussi.
Cette fois, nous ne sommes pas du point vu féminin comme dans le tome 1, mais masculin, pourtant le message reste le même. Nous suivons ce fameux Elijaah avocat vivant hors terre. J'ai adoré ce que Maria Vale a su en faire, les pensées dont elle a donné matière et tellement entière et vraie. On ressent sa frustration, sa douleur d'être loin des siens et de se sentir chaque jours qu'il passe encore dans cette peau d'humain, cette part sauvage qu'il est obligé de refouler et de jouer un rôle.
Ce tome est plus sensuel que le tome 1. Tout aussi animal et primaire, avec des idées simples sur ce que doit être un couple, les échanges entre humains. C'est un livre féministe et bon sang ce que ça fait du bien d'avoir une écriture intelligente qui enrichit son texte, en apportant à chaque détail un soin particulier. Rien n'est laissé au hasard et pourtant, ce qui en ressort c'est un texte simple et une intrigue sans noeuds complexes.
Il y a toujours ce fil rouge lié aux métamorphes et aux loups, on n'avance pas forcément beaucoup dans ce tome là au niveau de l'intrigue mais des bases sont posées pour la suite. C'est ce qui fait que cette saga de romance paranormale frôle plusieurs genres, on en oublie les codes habituels.
Celles et ceux qui ne cherchent que le superficiel, passez votre chemin par contre les autres qui êtes capable d'apprécier un texte de qualité avec des valeurs morales, féministes ou qui aimez lire de la romance sensuelle et sans vulgarité. La Cité des loups est un petit bijou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tsukibou
  10 mars 2020
Je vous parle de la couverture ou… je crois que si j'avais dû m'arrêter à cela, j'aurai passé mon chemin…
Ce second tome nous emmène en dehors de la meute pour rencontrer Elijah, avocat et alpha du neuvième échelon, qui passe donc la majorité de son temps « hors terre ». Cela signifie qu'il fait partie de ces loups obligés de vivre en dehors de la meute dans l'intérêt juridique de celle-ci. Mais cela n'est pas de tout repos, et tout ce que souhaite Elijah, c'est de rentrer pour la lune de fer, retrouver sa meute, son échelon et la vie sauvage, car il sent que la vie d'humain dévore son âme sauvage. Néanmoins, ses envies, ses plans et sa vie vont changer le jour où il va rencontrer Thea Villalobos, une humaine au caractère libre et indépendant.
À l'instar du premier tome de la série, ce qui prime dans ce roman est la découverte des protagonistes, que ce soit la nôtre ou celle, mutuelle, d'Elijah et Thea. Si de prime abord on ne leur trouve aucun point commun, leur rencontre et leur destin paraissent inévitables.
Le point que j'aime dans l'écriture de Maria Vale, c'est la justesse et la sincérité de ses personnages.
Elijah ne cherche pas de multiples façons d'exprimer ce qu'il ressent, c'est direct, authentique et franc. On se prend ses sentiments de plein fouet, dans toute leur force, ce qui le rend très touchant même dans sa violence et sa fureur.
Thea, quant à elle, est une héroïne comme on aime en croiser en tant que lectrice, elle n'est pas physiquement parfaite et ne donne pas dans les faux-semblants, c'est une femme vraie qui ne ment pas ni ne joue un rôle pour se faire accepter.
Leur relation est donc le point central de l'histoire et il est solidement construit par l'auteure qui malmène nos attentes autant que celles des personnages. Nous sommes à sa merci quant au dénouement de leur histoire qui est, pour la meute, une trahison à leur nature, leur secret. Maria Vale réussit à intégrer de la tension avec les menaces qui pèsent sur la meute, ce qui rend le livre d'autant plus prenant.
En bref, un second tome qui confirme l'originalité de l'univers de l'auteure. On se laisse embarquer sans soucis par les histoires des membres de la meute. On retrouve les précédents personnages et c'est un plaisir de pouvoir découvrir ce qu'ils deviennent, ce qui crée davantage de lien entre les romans. Donc, vivement le tome 3 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
llyzallyza   21 juin 2019
Tant pis pour Leonora. Je ne voyais pas comment j’allais pouvoir survivre à de longues années hors-terres avec ma main droite pour toute compagne. J’ai donc appris les règles du jeu tel qu’il se pratique entre humains.
Ce ne fut pas sans quelques ratés, comme la fois où j’ai frotté ma joue à celle d’une fille pour la marquer. Ou le soir où, debout au pied du lit de Marian, le sexe dressé comme un mât, j’attendais qu’elle se décide enfin à me tendre les fesses et à s’offrir.
Puis le moment où j’ai refermé les dents sur son cou pour l’ancrer et qu’elle a failli me percer le tympan avec son hurlement.
Heureusement Jeremy m’a pris sous son aile et m’a fait découvrir la pornographie et l’imagination sans bornes des humains quand il s’agit d’emboîter deux corps – ou, parfois, plus.
Ces films se sont révélés très instructifs mais également très éprouvants à regarder. Trop souvent les hommes y traitaient les femmes comme des subalternes et semblaient leur infliger leur volonté plutôt que de jouer avec elles. Et puis je leur trouvais quelque chose d’à la fois terrifiant et irrésistible, un peu comme les films d’horreur. Combien de fois je me suis dit, horrifié : « Là, je le sens, elle va lui faire mal… Elle va prendre ses testicules entre ses carnassières et… »
Croque, mâche, croque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
llyzallyza   21 juin 2019
Je me demande s’il y a quelque chose dans l’air conditionné des bureaux de HST. Lors de la dernière lune, j’ai fait le trajet avec deux loups qui vivent hors-terres depuis aussi longtemps que moi. Reena siège à la cour d’appel, et son compagnon, Ingmar, occupe un poste quelconque au sein de l’administration de l’État de New York. Ils ne retournent dans les Adirondacks que pour de rares vacances – et, naturellement, pour la lune de fer. Pendant ces trois jours où la lune est ronde et pleine, son influence fait loi, et les loups de la meute n’ont pas d’autre choix que de vivre sauvages.
Reena et Ingmar, qui sont des loups subalternes du deuxième échelon, ne paraissent pas affectés par ce déchirement qu’est la vie hors-terres. Ils ont passé tout le trajet à échanger des anecdotes au sujet de divers restaurants, d’avocats, du marché de l’immobilier et de Hamilton Magazine. J’avais l’impression d’être enfermé dans un espace confiné avec une paire d’humains – moins la puanteur caractéristique d’acier et de charogne.
Je les aurais bien mordus, mais ils ne sont pas de mon échelon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   26 juin 2019
- Qu'est-ce qui vous est arrivé au visage ?
- J'ai eu un accident de voiture.
- Vous aviez bu ? demande-t-il d'une voix soudain plus froide.
- Moi, non. Le cerf, par contre, je n'en sais rien.
Commenter  J’apprécie          90
AelleAelle   13 novembre 2019
Je ne suis pas sûre qu’il comprenait très bien le sens du mot « domestiquer ». pour lui, ça voulait dire une télé, un « vrai » frigo, un canapé et deux enfants. Il mettait toujours tout ça dans la même phrase, comme si les enfants, le frigo, la télé et le canapé faisaient partie d’un assortiment.
Elle s’interrompt le temps de repousser de longues mèches de cheveux derrière mes oreilles.
– Il ne comprenait pas que je n’ai pas besoin de tout ça. J’aime bien les enfants quand ils viennent en classe verte. Ils posent des questions étranges auxquelles je n’ai pas de réponse, et d’autres tellement évidentes que je n’y penserais pas toute seule. Pourtant je n’ai jamais eu envie d’avoir d’enfant. Comme si on pouvait posséder un autre être humain !
Page 228
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JennDidiJennDidi   08 août 2019
– L’alpha de la meute du Grand Nord est mort, reprend-elle. Notre territoire a été envahi, et il y a encore des matémorphes qui traînent dans le coin. Notre échelon n’a pas besoin d’un patron ! Ce qu’il nous faut, c’est un meneur, un modèle qui ose renoncer à ses espoirs et à ses désirs pour le bien du groupe. Il nous faut quelqu’un qui soit le premier à s’élancer à la chasse, le premier à se battre, le premier à se sacrifier, le premier à mourir. Ce qu’il nous faut, c’est un vrai alpha.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : loupVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1509 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..