AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782207134405
208 pages
Éditeur : Denoël (05/04/2018)
3.86/5   7 notes
Résumé :
Atteinte d’une maladie orpheline, Lizzie Velasquez a toujours su qu’elle était différente. À dix-sept ans, elle découvre qu’une vidéo d’elle, tournée à son insu, est devenue virale sur Internet. Son titre est sans équivoque : "La femme la plus laide du monde".
Loin de s’apitoyer sur son sort, elle décide de devenir la porte-parole de toutes les victimes de harcèlement. Très vite, ses TED talks sont suivis par des millions d’abonnés. Encouragée par ce succès e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
kateginger63
  24 mai 2018
Un témoignage d'une rare intensité et une belle leçon à retenir.
*
Lizzie Velasquez, jeune femme américaine nous raconte son propre combat contre le harcèlement sur les réseaux sociaux et nous donne ses clés pour surmonter ces obstacles.
*
Je ne connaissais pas Lizzie, qui est pourtant célèbre notamment pour sa chaîne Youtube. J'ai donc fait quelques recherches et surtout vu ses innombrables photos de son physique qui circulent sur le Net. Effectivement elle a un physique ingrat (maladie orpheline qui ne métabolise pas les graisses). Elle a été harcelée verbalement d'une manière très violente, tout le temps, et ce, depuis son jeune âge (l'ignorer par exemple à l'école...). Et heureusement que ses parents et sa famille ont toujours été présents, l'ont soutenu, avec bienveillance et aussi avec humour, pour dédramatiser des situations complexes.
Lizzie s'est relevée à chaque fois et toujours plus forte.
Et c'est dans ce recueil qu'elle nous explique les différents types de situations qu'elle a rencontré, comment elle y a fait face, ses crises d'angoisse qui sont apparues. Sous formes d'anecdotes, sous formes de paraboles .Alors, oui, la foi religieuse est très présente tout le long mais elle a permis à Lizzie de trouver une lumière, et surtout de pardonner.
*
Pas forcément avec la même intensité que cette jeune femme, j'ai moi-même été confrontée à des moqueries étant plus jeune, je suis rousse. On le sait tous, la différence gêne dans un groupe homogène. Cela peut engendrer une perte de confiance en soi. Je comprends Lizzie.
*
Lizzie est sortie grandie de son expérience, elle est courageuse : elle est devenue la porte-parole des victimes de harcèlement, la figure de proue, celle qu'on voit en vidéo , alors respect!
Alors, oui, il y a quelques redites au fil des pages, aussi quelques "maximes" un peu trop "idéalisées", certainement aussi baignée dans une culture américaine prégnante.
Mais on peut en tirer quelques leçons pour nos jeunes:
"Demander de l'aide n'est pas une faiblesse"
"Pour arriver à aimer autrui, il faut s'aimer soi-même"
"La gentillesse commence chez soi"
*
Lizzie, une femme inspirante!
* Pour avoir la chronique de ma fille également, c'est sur notre blog :
https://red2read.wordpress.com/2018/05/24/jai-choisi-la-bienveillance-de-lizzie-velasquez/

Lien : https://red2read.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Cellardoorfr
  21 avril 2018
Lizzie Velasquez n'est pas une fille comme les autres. Pour vous en rendre compte, vous n'avez qu'à jeter un oeil sur l'une de ses photos. Oui, Lizzie Velasquez, n'ayons pas peur de le dire, a un physique très particulier. L'important n'est pas de nier cette différence mais d'aller au-delà. du moins, c'est ainsi que je vois les choses. Elle me fait penser à une petite créature sortie d'un film fantastique. Un être venu d'un autre monde. Un peu flippant mais également… attirant. Curieux. Qui donne envie d'en savoir plus.
Il y a quelques temps, un ou deux ans, j'avais déjà vu des vidéos sur cette fille, suivant un lien du genre « Elle a été élue la femme la plus laide du monde, voilà sa réponse » et j'avais été très touchée par son discours que j'avais trouvé résolument positif et étonnant. Ouais, Lizzie Velasquez est typiquement le genre de personne qui te fait dire « Ah ouais, quand même ! », d'un ton respectueux et admiratif.
Dans J'ai choisi la bienveillance, Lizzie Velasquez revient sur son parcours, mais pas que. Elle parlera bien évidemment des moments clés de son existence, de ses émotions et ses projets mais se sert toujours de ces réflexions intimes pour étendre son propos au reste de l'humanité. Disons qu'elle se sert de chapitres importants de sa vie pour étendre sa réflexion et proposer quelques solutions à ceux qui voudront bien la lire. Au menu : estime de soi, gentillesse, sincérité.
Difficile de lire ce court ouvrage sans se sentir touchée par cette américaine de 29 ans au destin que beaucoup qualifieront de dramatique mais qu'elle semble vouloir plutôt considérer comme exceptionnel. Car Lizzie est exactement le genre de personne qui veut faire de sa différence, une force. Mais si ce bouquin lui permet d'expliquer pourquoi et comment elle a eu envie de se battre, il est également là pour nous montrer ses faiblesses. Sa dépression, sa dépendance aux anxiolytiques, sa solitude et sa frustration (notamment sur la question de ses amours) vous prouvent, si vous aviez le mauvais goût d'en douter, que l'auteure, malgré sa différence physique, vit les mêmes doutes, a les mêmes problèmes que tout le monde.
Dans cet ouvrage, j'ai aimé l'exigence que Lizzie a envers elle-même car c'est quelque chose que je partage. Cela fait peut-être de moi quelqu'un de dur, parfois, mais pour moi c'est une nécessité. Même s'il m'arrive encore de m'y adonner, je déteste l'auto-apitoiement et j'ai beaucoup de mal avec les personnes qui préfèrent geindre sur les problèmes que d'essayer de trouver des solutions (même si je conçois parfaitement les coups de mou). Lizzie n'est pas passive et je l'ai appréciée pour ça. Dans l'absolu, je suis également d'accord avec elle sur le chapitre de la gentillesse et sur l'importance de chaque geste, bienveillant ou malveillant. On oublie sans doute un peu trop vite que chaque parole méchante ou inversement, chaque parole gentille, si insignifiantes semblent-elles être, peuvent avoir un impact important sur les gens. le chapitre sur l'estime de soi, sur l'acceptation de son apparence m'ont semblé également importants même si d'une certaine manière, j'ai déjà fait le cheminement que propose l'auteure.
J'ai été un peu moins fan de la dimension très politiquement correcte de l'ouvrage. Je comprends vraiment le but de Lizzie Velasquez et l'axe qu'elle a choisi de traiter ne pouvait se faire, je pense, que sur ce ton-là. Il n'empêche que malgré mon envie de bien faire, je reste quelqu'un d'assez cynique. Certaines de ses convictions/affirmations m'ont semblé tellement utopiques que je n'ai pas pu les prendre au sérieux.
Lien : http://cellardoor.fr/critiqu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
red_inblue
  05 septembre 2018
Ce livre m'est resté entre les dents.
Mais pas dans toute son intégralité.
Loin de là.
Je pensais qu'elle écrirait son autobiographie.
Mais elle l'a quelque peu modifiée.
A sa manière.
Bonne ou mauvaise.
Il y a des passages fort intéressants, notamment sur le harcèlement et la dépression, qui m'ont apprises de nouvelles choses sur ces sujets. Cela m'a apporté une raison de plus de lire ce livre. Je ne m'attendais pas à retrouver des explications sur des sujets aussi « tabous ».
J'ai été donc agréablement surprise.
Mais certains chapitres étaient cependant lourds. A des moments on s'éloignait vraiment sur l'histoire de Lizzie, sur son parcours. On abordait des sujets plus vastes, plus « complexes » qui m'énervaient à certains points. J'ai eu l'impression d'avoir parfois eu affaire à une « donneuse de leçons » qui disait de ne pas faire « si » ou « ça ».
Le thème sur la religion m'a beaucoup déçu d'un point de vue psychologique. Elle ne m'apprenait rien de nouveau. Elle s'étalait trop sur sa propre religion et sa foi. On aurait dit qu'elle ne voyait pas plus loin que sa propre foi. Je trouve ça terriblement dommage que le livre contienne autant de chapitres sur la religion. J'aurais préféré à la place de ces chapitres, d'autres morceaux sur le parcours de Lizzie.
Lizzie m'a beaucoup plu, une personne forte, digne d'intérêt et sincère avec un coeur d'or. Par sa force de vivre et sa détermination à vouloir apporter de la bienveillance au monde, je la respecte, elle et son grand coeur. Il devrait y avoir plus de personnes comme elles dans le monde. Si positives et gentilles. A savoir pardonner à son prochain malgré les conséquences de sa négativité.
Je lui souhaite de continuer son combat contre un monde meilleur, rempli de bienveillance et de bonheur. J'espère que tous ses efforts investis n'auront pas servi à rien et tireront quelque de chose de positif dans toutes ses démarches.
J'aimerai la remercier d'avoir écrit ce livre, et de m'avoir permis de voir plus loin que ma propre personne.
De m'avoir aider à prendre confiance en moi, et de m'aimer telle que je suis, dans mes imperfections et mes atouts qui font de moi un être unique et beau.
Mais surtout je la remercie, elle et sa positivité, d'avoir écrit ce livre où elle nous fait part de son histoire avec ses parts d'ombres et de moments joyeux.
Elle m'a donné une part de sa détermination à croire en mes rêves et à persévérer, quitte à ne rien laisser tomber.
Lizzie s'est battue pour son propre bonheur, alors je pense que le mien se doit d'être vécu.
En hommage à sa propre histoire et à son combat pour que le monde ne soit que gentillesse et bienveillance.
J'espère en tout cas qu'il le sera un jour.
Sans guerre, sans craintes, sans méchanceté.
Un monde rempli de positivité.
Lien : https://red2read.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
emeralda
  24 mai 2018
Lizzie Velasquez est une américaine qui aurait pu voir sa vie ruinée de bien des façons. Déjà, il faut savoir que son existence tout entière est déjà perturbée par des soucis de santé depuis sa naissance. Elle souffre d'un syndrome rare qui ne fut identifié qu'après de longues années et qui transforme son apparence physique puisqu'il l'empêche entre autre chose de stocker le moindre gras. Les moqueries et les regards furent lourds à porter dès son plus jeune âge (enfin depuis sa scolarisation car jamais dans sa famille, elle ne fut traitée différemment), mais le pire est survenu alors qu'elle était au lycée. Une très courte vidéo sur elle a fait le buzz à son insu avec un titre qui veut tout dire : « La femme la plus laide au monde ». Elle fut une victime de harcèlement au niveau mondial et c'est devenu son cheval de bataille : la lutte contre le cyber-harcèlement avec maintenant d'autres cordes à son arc.
Ce livre n'est pas son premier, mais il me semble que pour nous si. Les deux autres n'ayant pas été traduits, ni publiés en France.
La méchanceté aurait très bien pu la détruire. Beaucoup de victimes de harcèlement mettent fin à leurs jours. Lizzie Velasquez a beaucoup souffert, mais elle a été plus forte car bien entourée. Elle le souligne souvent au fil des pages et sans l'amour des siens, de ses amis, jamais elle n'aurait pu se construire une personnalité aussi solide.
Elle nous raconte dans ce titre pourquoi la bienveillance est en réalité la seule véritable bonne alternative à son sens. C'est elle seule qui peut faire que la méchanceté ne triomphe pas. J'ai conscience que formulé ainsi, on pourrait se croire dans un film de Disney, mais force est de reconnaître que dans son cas et dans bien d'autres, cela fonctionne vraiment.
Evidemment, il ne s'agit pas d'être simplement sympa, mais surtout honnête, soi-même sans jamais vouloir blesser quiconque. C'est aussi en cela, même si je trouve que le livre, le discours reste trop politiquement correct, trop policé, trop lisse sans doute et indéniablement très américain dans la façon de faire, que toute la démarche de Lizzie Velasquez force le respect. On peut trouver que c'est un peu trop ou pas assez, chacun peut penser ce qu'il veut, mais quand même, quelle force de caractère, quel courage, quelle personne c'est Lizzie Velasquez !
Elle est comme nous. Sa différence est aussi sa chance comme elle aime le croire.
Je pense qu'elle a raison. Sans elle, elle serait noyée dans une masse trop compacte et se faire entendre serait plus compliqué à mon sens. Mais nous sommes tous différents, nous avons tous des forces et des faiblesses. A nous de les exploiter, de les surmonter et si possible avec bienveillance. Elle nous donne des pistes, des idées, elle nous guide sur le chemin sans jamais dénigrer la moindre action car même les plus insignifiants des gestes/paroles ont un pouvoir énorme.
Pour compléter cette lecture, tentez de visionner le documentaire qu'elle a réalisé sur sa vie : « A brave heart ». On arrive à le trouver sur le réseau et s'il n'est disponible qu'en VO (anglais), les images restent très parlantes d'elles-mêmes ainsi que les expressions des intervenants. Vous comprendrez d'autant plus sa démarche.

Lien : https://espace-temps-libre.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
djihane
  23 mai 2018
« C'est difficile pour moi de considérer ma vie objectivement, dans la mesure où j'en suis la protagoniste. Mais quand j'y parviens, je ne la vois pas comme une épreuve et ne me prends pas non plus pour une victime. Je la vois plutôt comme l'histoire d'une lutte, et je la raconte parce que tout le monde n'a pas cette chance. »
Je ne sais pas si je vais pouvoir trouver les bons mots pour vous dire à quel point Lizzie Velasquez m'a touchée avec son histoire et surtout son courage qui lui permet d'affronter la laideur de notre monde avec le sourire. Cette jeune femme est inspirante! Elle partage avec nous son expérience du harcèlement et son parcours qui l'a amenée à devenir une conférencière connue dans le domaine de la motivation, elle a également une chaîne Youtube avec 823 053 abonnés.
« Nous sommes tous pareils, et chacun de nous mérite le bonheur et l'amour. »
Sa réussite est un exemple à prendre en compte pour se dire que malgré les obstacles que l'on peut rencontrer, chacun est capable de les dépasser et de se dépasser pour aller au bout de ses objectifs. Malgré sa maladie qui lui octroie un physique pas commun, elle a su passer outre la méchanceté humaine pour briller et devenir une source d'inspiration. Je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer à maintes reprises, en lisant le témoignage de Lizzie. J'ai été touchée et émue par la simplicité avec laquelle elle s'ouvre au lecteur.
« Je veux contrer la haine et les pensées négatives des gens en propageant l'amour et les pensées positives. »
Malgré des passages tristes d'expériences négatives qu'elle a vécues, elle reste positive et surtout a su apprendre de chaque chose de la vie. Ce que j'ai apprécié dans ce livre, c'est le fait qu'elle ne prenne jamais un ton moralisateur pour nous dicter comment il faut vivre sa vie et ne prétend pas avoir la recette du bonheur. Elle se met à nu et démontre que même la personne la plus positive du monde peut avoir des moments de faiblesse. Nos peurs, nos faiblesses font partie de nous mais ils ne doivent pas nous définir. C'est la bienveillance qui devrait nous emplir.
« La façon dont on se définit est cruciale, prendre la décision de ne pas laisser les autres nous définir et choisir qui nous voulons être est une étape essentielle dans la vie; étape qui mène également vers la gentillesse. »
J'ai choisi la bienveillance est une belle pépite d'espoir et d'émotions que j'ai beaucoup aimé découvrir. J'ai été touchée en plein coeur et émue aux larmes en découvrant cette femme qui malgré le harcèlement et sa maladie a su devenir une belle personne pleine de bienveillance. Une belle leçon de vie. À découvrir d'urgence.
« Nous n'avons pas à « corriger » ce qui nous rend uniques. Au contraire, il faut combattre cette idée fausse et largement admise que tout le monde doit être exactement pareil. Être singulier est une bonne chose! »
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Video de Lizzie Velasquez (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lizzie Velasquez
Cyber-harcèlement : Lizzie Velasquez prend sa revanche sur la vie - Mille et une vies
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
193 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre