AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812606397
125 pages
Editions du Rouergue (02/04/2014)
3.44/5   48 notes
Résumé :
Qui sait ce que vit, chez elle, la fille discrète assise au fond de la classe ? Qui sait de quoi sont capables ce palefrenier qui n'a l'air de rien, cette petite écervelée qui tombe amoureuse comme on s'enrhume, et ce collégien en stage à la préfecture ? Et qui sont vraiment ces adultes que l'on croise souvent : le principal du collège, le copain de papa, le patron de maman et cette gentille nounou experte en gaufres ?
Un jour, il se passe quelque chose de fo... >Voir plus
Que lire après Casseurs de solitudesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 48 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
9 nouvelles destinées aux ados mais à lire par tous, tant les thèmes (les sans-papiers, l'excision, l'amitié, l'homosexualité et la sexualité mais aussi le travail, les études, l'amitié, l'amour, la famille, le choix entre deux actions) sont actuels et universels. Traitées sans fausse pudibonderie avec délicatesse, elles sont portées par une écriture efficace et une construction intelligente. Ces différentes histoires nous font rebondir d'un protagoniste à l'autre dans une ronde humaine et sensible.
Sélectionné pour le Prix des lecteurs 13-16 ans le Mans Sarthe édition 2015
http://prixdeslecteurs.wordpress.com/
Commenter  J’apprécie          110
J'ai bien aimé ce recueil de nouvelles d'un auteur dont j'avais déjà lu quelques romans.
A la fin du premier chapitre je me suis aperçue que c'était en fait une suite de nouvelles mais lorsque j'ai vu réapparaître un personnage connu j'ai compris que les histoires mêlaient la vie de personnes d'un environnement proche (au moins les ados d'un même établissement scolaire).
Plusieurs thèmes d'actualité et de société sont ainsi abordés en plus des histoires d'amour, de famille et d'école : l'homoparentalité, l'excision, le harcèlement au travail, la maladie mentale, la drogue...
Des portraits de jeunes (et de moins jeunes) attachants, découvrant les valeurs qu'ils veulent défendre.
J'ai adoré le personnage de Guindal, le palefrenier et le regard qu'il porte sur Paloma et qui évolue, celui du principal M. Serafin et celui d'Eliot qui devient citoyen engagé pendant son stage à la Préfecture.
Commenter  J’apprécie          70
Un bon recueil de nouvelles. Différents adolescents avec leur problème : parents, amitié, collège.
Des nouvelles parfois touchantes (une fille qui part avec son père bipolaire, cet ado qui veut défendre sa mère de son patron...), d'autres plus sombres.
Un bon livre ado
Commenter  J’apprécie          110
Neuf nouvelles qui abordent des thèmes aussi divers que : l'excision, l'homosexualité (d'un père), l'amitié, les sans-papiers, la générosité et leur point commun : un(e) adolescent(e) seul(e).

L'originalité de ce recueil : des personnages secondaires apparus dans une nouvelle deviennent les principaux d'une autre nouvelle et ainsi de suite. On rebondit de l'un à l'autre avec plaisir. On se sent en terrain connu, l'imbrication des textes nous rend acteur de notre lecture.

Ce qui m'a plu :

L'écriture. J'aime le ton, j'aime les phrases, j'aime les mots d'Hélène Vignal, et ça, ce n'est pas nouveau. Ça sonne juste. Chaque narrateur a sa manière de parler, propre à son milieu, à son âge, on y croit.

Les chutes. Elles sont importantes dans ce genre littéraire et souvent ce sont elles qui donnent le ton, qui font que l'on aime ou pas la nouvelle. J'ai beaucoup aimé celle de Ostende, la dernière phrase est excellente ! L'héritage finit aussi sur une note douce-amère bien agréable.

Pas de niaiserie. le ton est donné dès le début, puisque la première nouvelle finit sur une note grinçante. Pas de bonbon rose, c'est la vie, celle qui est dure pour certains, celle que les ados se prennent en pleine face, sans effet de style, c'est authentique. On se prend des coups, on en donne aussi.

L'adolescent est décrit tel qu'il est dans la réalité, pas pire, pas mieux. On pénètre dans les pensées intérieures des personnages, on est eux, parce que, soit on se reconnaît, soit on connaît des ados qui sont tels qu'Hélène Vignal les dépeint. C'est parfois politiquement incorrect, et ça j'aime !

Un bon recueil de nouvelles que je recommande vivement aux adolescents et même aux adultes !
Lien : https://krolfranca.wordpress..
Commenter  J’apprécie          60
Résumé : Neufs histoires pour sortir de la solitude, faire face à l'inattendu : perte d'emploi, stage pourri, amour, éclatement de la famille, traditions dangereuses, ennui. Et pour voir la face cachée des personnes qui semblent heureuses mais peuvent cacher des fêlures.

Mon avis : Hélène Vignal nous livre des instantanés de vie qui vont voir derrière les apparences d'une vie banale, lisse et tranquille.

Dans chaque nouvelle, on découvre des secrets trop lourds à porter, des vies qui éclatent en mille morceaux, du désespoir, mais aussi de l'amitié, du respect et du courage. Chaque personnage vit un moment de solitude, qu'il va briser de différentes façons, pour essayer de s'en sortir.

Au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte que les événements et les personnages de ces histoires sont liés car ils se connaissent tous de vue, habitant la même ville.

Certaines histoires donnent espoir, d'autres montrent des actions pour résister ou s'enfuir face à aux difficultés de la vie. Il en ressort un espoir au parfum parfois aigre-doux, car on peut compter très souvent sur soi ou les autres pour s'en sortir ou vivre un moment formidable.
Lien : http://docbird.over-blog.com..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Il l'avait regardée, un regard un peu appuyé, pas un de ces regards furtifs et distraits, non. Il l'avait regardée assez longtemps pour qu'elle se sente exister. Aspirée entre ses longs cils épais, elle avait eu le sentiment d'entrer dans son monde.
Commenter  J’apprécie          40
Le matin du mercredi, il n'y a que ma tante et monsieur Prévost dans le service. J'apprends que Bénédicte et Patricia ne travaillent pas ce jour-là. Cette information pourrait laisser penser qu'elles travaillent les autres jours, mais il faut se garder des conclusions hâtives... (p.107)
Commenter  J’apprécie          00
- Oh rien... des trucs. Tu peux pas comprendre.
Je pose la fourchette brusquement. Je plante mes yeux dans ceux de ma mère :
- Je peux pas comprendre ou tu peux pas m'expliquer ?
Qu'est-ce que t'en sais que je peux pas comprendre ? (p.11)
Commenter  J’apprécie          00
- Je suis Galop 7, elle a lancé.
- Enchanté, je lui ai répondu, moi je suis Guindal. (p.50)
Commenter  J’apprécie          00
Je l'aimais encore et lui aussi. Mais il aimait la beu plus que moi. (p.95)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hélène Vignal (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Vignal
Hélène Vignal, autrice du livre "Une Vie pour Matzi"
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (87) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz autour de Bière Grenadine

Qu'est-il arrivé à Yvan ?

Il a eu un accident de moto
Il s'est suicidé
Il a été renversé par un bus

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Bière grenadine de Hélène VignalCréer un quiz sur ce livre

{* *}