AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Helen Oxenbury (Illustrateur)Claude Lauriot-Prévost (Traducteur)
EAN : 9782211051644
30 pages
Pastel (30/11/-1)
3.71/5   60 notes
Résumé :
Il était une fois un canard qui vivait avec un fermier très paresseux. Le canard s'épuisait au travail. Le fermier grossissait dans son lit. Une telle situation ne pouvait plus durer…

Que lire après Le Canard fermierVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 60 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
« Il était une fois un canard qui avait la malchance de vivre avec un fermier terriblement paresseux…
Le canard faisait le travail. le fermier restait au lit tout le jour. »
Émus par la détresse de leur ami, les autres animaux de la ferme « tinrent conseillent au clair de lune et dressèrent des plans pour le lendemain. »
Les auteurs n'y vont pas par quatre chemins : la situation d'injustice et d'exploitation est aussi flagrante que la nécessité d'y mettre fin par la révolte. le fermier est chassé manu militari et les anciens exploités se remettent au travail en meuglant, gloussant et cancanant. Pour une critique de la valeur travail il faudra aller chercher ailleurs, mais sont déjà expliquées la lutte des classes et la révolution, l'expropriation et l'autogestion, ce qui n'est pas si mal, en seulement seize double-pages.
Cette « Ferme des animaux » conscientisera assurément les plus jeunes.

Article à retrouver sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          240
Le canard fermier est un de mes albums - cultes, ceux qu'il m'est impossible de ne pas lire régulièrement aux enfants m'entourant.

Pourquoi donc ?
Parce qu'au travers de l'esclavagisme du fermier à l'égard de son canard - " homme à tout faire ", c'est une grande leçon d'humanité ( la langue française est parfois bizarre ! ) qui nous est donnée.

Les dessins aquarellés occupant chaque double page sont magnifiques et tellement expressifs, sans jamais faire de l'ombre au texte qui est qualité ( passé simple, etc... ). de plus, ce dernier colle à l'image et fait dialoguer l'ensemble des animaux sans pour autant noyer le récit par une présence trop accrue de dialogues.

La fainéantise du fermier n'a d'égale que le courage solidaire des animaux et ne soyez pas étonné si votre enfant, après avoir découvert le travail traditionnel des fermes, vous lance à tout bout de champ " Ça va le travail ?".

CERISE SUR LE GÂTEAU, le canard fermier est une merveilleuse introduction à la notion d'hygiène de vie, dès quatre ans.
Lien : http://justelire.fr/le-canar..
Commenter  J’apprécie          230
-Ça va le travail ?!
- COIN COIN!

Un petit livre qu'on a lu à deux, ma banshee et moi, bien construit parce qu'on peut faire participer l'enfant au conte.
L'histoire est celle d'un canard exploité par un fermier paresseux, pas de quoi casser trois pattes à un anatidae me direz vous. Sauf qu'incidemment mon petit démon a emprunté à la bibliothèque LE livre qui résume l'actualité et tout le bien que nous concocte notre gouvernement-fermier.
Bref passons
Le tout est merveilleusement dessiné par Helen Oxenbury, géniale créatrice de We're going on a bear hunt (livre culte de mon faune au même âge, moins pour sa soeur) (chaque enfant est différent et heureusement) et donc le récit conté à deux avec les jolies illustrations font que le livre est très agréable à partager.
Alors... Ça va le travail ?!
Commenter  J’apprécie          140
Pauvre canard! Pendant que le fermier bedonnant végète tranquillement dans son lit en se goinfrant de chocolats, il se démène à la ferme: enfourche le foin, rentre les poules, scie le bois, fait la vaisselle, le repassage et j'en passe! Bien sûr, le fermier surveille: "ca va le travail?" crie -t'il à longueur de journée par sa fenêtre, ce à quoi le canard répond "coin coin!".

Les autres animaux de la ferme, révoltés par le comportement du fermier et désolés pour le pauvre canard exténué, complotent en cachette pour bousculer les choses.

Ce livre est superbe pour:
-les magnifiques dessins d'Helen Oxenbury: je les trouve irrésistibles!
-la répétition des interpellations du fermier et les réponses du canard, puis les animaux qui meuglent, cancannent et bêlent: très amusant à faire lire aux enfants
-l'histoire enfin: la solidarité entre les animaux et leur révolte justifiée (qui n'est pas sans légèrement rappeler La Ferme des Animaux d'Orwell)

Ce livre date maintenant un peu mais franchit le temps sans problème. Il donne un souffle de liberté et montre qu'il est possible de lutter contre l'injustice si on s'y met à plusieurs.
Commenter  J’apprécie          120
Impossible de ne pas éprouver de la pitié pour ce pauvre canard fermier ! Il s'occupe des autres animaux, repasse le linge, coupe le bois, récolte les fruits,... Bref, il accomplit toutes les tâches de la ferme et de la maisonnée. Pendant ce temps, le fermier se prélasse dans son lit et se nourrit de chocolat. Evidemment, les animaux de la ferme sont indignés par un tel comportement et comptent donner une bonne leçon au paresseux fermier.

On peut retrouver de nombreux thèmes dans ce livre très court : l'injustice, l'esclavage, le burn-out , la paresse, la solidarité,... La façon dont les animaux se rebellent face au fermier est juste jouissive. Cela est aussi original de voir des animaux se comportant de la même manière que les êtres humains mais conservant leur langage animal (chaque espèce émet d'ailleurs des sons différents). Certains trouveront les illustrations plutôt désuètes, mais j'apprécie leur douceur et leur expressivité (on voit bien à quel point le canard est épuisé).

Et, à part ça, ça va le travail ? Coin-coin !
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Il était une fois un canard qui avait la malchance de vivre avec un fermier terriblement paresseux…
Le canard faisait le travail. Le fermier restait au lit tout le jour.
Commenter  J’apprécie          110
Le canard allait chercher la vache au pré.
"Ça va le travail ?" criait le fermier.
Et le canard répondait :
"Coin-coin !"
Commenter  J’apprécie          20
-Ca va le travail?
-Coin coin!
Commenter  J’apprécie          80

Video de Martin Waddell (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Waddell
"Otley" (1968).
autres livres classés : fermeVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (168) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1544 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..