AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Martine tome 1 sur 65
EAN : 9782203101012
19 pages
Casterman (30/11/-1)
3.68/5   85 notes
Résumé :
Martine rend visite à la ferme de son cousin Jean-Pierre. C'est l'occasion pour elle de découvrir tous ses animaux : les poussins, les lapins, le petit mouton, les oies, le veau et le poulain, sans oublier Moustache, le chat et Médor, le chien. Martine se fait plein de nouveaux amis.

Des histoires gaies et simples qui depuis plus de quarante ans, gardent toute la fraîcheur et la magie des livres d'images. Un univers placé sous le signe de la couleur e... >Voir plus
Que lire après Martine, tome 1 : Martine à la fermeVoir plus
Martine, tome 1 : Martine à la ferme par Marlier

Martine

Jean-Louis Marlier

3.93★ (9196)

65 tomes

Oui-Oui au pays des jouets par Blyton

Oui-Oui

Enid Blyton

3.12★ (1615)

55 tomes

Poly  par Aubry

Poly

Cécile Aubry

3.67★ (25)

Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 85 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis
Le jour de la Saint Martine je reprends le premier album de la série jeunesse de mon homonyme publié en 1954 "Martine à la ferme" de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier.
Si je précise la date ce n'est pas par hasard car dès la première page j'ai été choquée de voir la petite fille sage accompagnée d'une camarade noire prénommée Cacao.
Ouh là là ça me rappelle le temps du Y'a bon Banania, publicité raciste, et ça passe très mal. Il faut dire aussi que Cacao à l'air totalement ignorante et pour cause il semblerait que ce soit une poupée. Je l'ai lu sur Babelio alors je suis allée vérifier et effectivement il s'agit d'une poupée de la taille de Martine qui parle et qui marche (c'est précisé dans le deuxième album). Seulement voilà lorsqu'on lit cet album ce n'est écrit nulle part et je ne vois pas bien l'intérêt. D'ailleurs, dans la version la plus récente, elle est l'amie de Martine et s'appelle Lucie. On voit donc que les choses ont changé, heureusement.
Bref, ça commençait mal.
Ce qui est mieux, c'est l'intérêt d'aller passer le dimanche à la ferme avec le cousin Jean-Pierre et de boire un petit coup de cidre après avoir fait le tour des animaux, poussins, lapins, veaux... avec le chien Médor.


Challenge Riquiqui 2022
Challenge XXème siècle 2022
Challenge Multi-défis 2022
Commenter  J’apprécie          111
Premier album de la série des Martine, Martine à la ferme raconte une journée dans la ferme de tante Lucie qui semble bien désuette même si on pense que cette histoire date de 1954. Grand-papa Louis va chercher Martine et son amie Annie dans une cariole tirée par un âne.
A peine arrivée, Martine n'a d'yeux que pour son cousin Jean-PIerre et les animaux de la ferme : poules et poussins, canards, oies, moutons, pigeons, cochons, vaches, cheval, sans oublier chien et chat.
Annie disparait dès la deuxième image pour ne reparaitre qu'au goûter en fin d'histoire. Serait-elle une poupée comme l'affirme certains Babeliotes ? le doute subsiste dans mon édition de 1983, où les enfants boivent du cidre au goûter.
Commenter  J’apprécie          100
Martine est le symbole d'une génération de petites filles qui portaient des jupes et des queues de cheval, qui étaient attentives et respectueuses à l'école, qui allaient se coucher sagement après le dîner, la préhistoire, quoi !
J'adore ces dessins ravissants et ces formules délicieusement désuètes !
Commenter  J’apprécie          130
Premier album de la longue série des "Martine".
Collection d'albums illustrés qui depuis plus de soixante ans, enchantent les petites filles. Difficile d'imaginer qu'en 2024, Martine aura 70 ans.
Dans la première édition de 1954, Martine va passer la journée à la ferme de son oncle Jules, de sa tante Lucie et petit cousin Jean-Pierre. Ils portent des sabots de bois et sont habillés comme dans les campagnes au début du 20ème siècle. C'est en charrette tirée par un âne, que Louis, le grand-papa de Martine, la conduit. Pour l'occasion, Martine est accompagnée de sa jolie poupée Cacao que l'on rencontre dans les premiers albums des années 50. Cacao est géniale car elle sait marcher et parler comme une véritable fillette. Elle est aussi grande que Martine. On peut facilement imaginer que l'auteur a été influencé par les première poupées dites "poupées qui marchent" et "poupées qui parlent en disant : maman" apparues dans les vitrines des marchants de jouets, dès les années 50.
C'est ainsi que Martine va faire le tour de tous les animaux de la ferme, que l'auteur cherche à rendre familiers aux petits lecteurs des villes.
La journée s'achève par un bon goûter avec les produits de la ferme, dont du cidre, ce qui fait sourire de nos jours (...mais oui, le Club des Cinq buvait de la bière et Martine, du cidre). Voir l'évolution des moeurs au fil du temps, c'est ce qu'il y a d'amusant dans la lecture des très anciennes éditions.
Commenter  J’apprécie          60
Illustrations extraites du livre sur mon blog (adresse ci-dessous)

Série Martine, tome 1 : Martine à la ferme , texte de Gilbert Delahaye et aquarelles de Marcel Marlier. © Casterman, 1954 - Première de couverture avec le bandeau "Collection farandole" - Imprimé en Belgique.

Pas d'étoile pour ce premier album de la série Martine qui en comprend 63.

J'essaye de me procurer les 17 premiers avec une première de couverture où figure le bandeau "Collection farandole" car je suis raide dingue de ces magnifiques albums illustrés par Marcel Marlier.

Alors pourquoi zéro étoile pour Martine à la ferme ?

A cause de Cacao bien sûr ! Quel racisme ordinaire offert aux petites lectrices de l'époque ! Cela ne choquait pas grand monde de traiter les Noir/es ainsi. Cacao a un prénom qui indique une couleur ainsi que l'esclavagisme puisque les esclaves dans le Sud des Etats-Unis s'éreintaient dans des plantations de cannes à sucre, de coton, de tabac ou... de cacao.

Cacao est un personnage qui n'a jamais rien vu, qui ne parle pas, ne pense pas. Comme on peut le voir ci-dessous, elle est représentée avec de grosses lèvres et de gros yeux et elle semble étonnée d'avoir le droit de manger un si bon gouter. Elle est l'archétype même d'une vraie petite "négresse" qui aurait pu figurer sur une boîte de Y a bon banania...

Cacao réapparaît dans Martine en voyage où elle devient une poupée qui s'anime. Un jouet pour Martine, de mieux en mieux... Certes, cela a été fait il y a longtemps, mais je ne pense pas que l'auteur et l'éditeur se soient excusés par la suite ! Bref, un album à ne pas faire lire à vos enfants, sauf si vous avez une version plus tardive où Cacao a été tout simplement supprimée ou si vous accompagnez la lecture de votre enfant et que vous lui expliquez la vision que les Blancs avaient des Noirs dans les années 1950.

Tout au long de l'album, Martine rend visite aux animaux de la ferme et nous les présente.

Poussi le poussin : la maman poule a 5 poussins à surveiller et le papa coq réveille tout le monde à 4 heures du matin avec son cocorico. La maman poule a fait un gros oeuf que le cousin Jean Pierre a mangé !

Canard : il barbote dans la mare et il sait mettre la tête sous l'eau.

Commère l'oie : elle est gourmande et elle court en battant des ailes.

Pigeon : il est savant car il a beaucoup voyagé. Perché sur le toit de la ferme, il roucoule.

Lapin :  il n'est pas très malin, il ne sait pas sauter plus loin que le bout de leur nez et il n'est pas poli car il remue sans cesse son museau. ( Pourquoi tant de critiques, c'est mignon un lapin, non ? Et je ne pense pas qu'ils soient plus bêtes que les pigeons...)

Mouton : il est obéissant et toujours propre. On utilisera sa laine pour en faire une couverture pour Martine et un bonnet pour Cacao.

Cochonnet : il est tout rose et tout frais, il a des petites pattes et il est heureux de vivre !

Lolo, le veau  : il mange, il joue et il dort dans la prairie, il fait rire tout le monde quand il enfonce sa tête dans les seaux de lait !

Noiraud, le poulain : il galope dans le vent et se roule dans l'herbe Touffue de la pâture.

Le chat Moustache : il a mauvais caractère mais il est utile car il croque les rats et les souris de la ferme.

Médor, le chien : c'est le meilleur ami de Jean-Pierre, il est brave et il protège la basse-cour.

C'est maintenant l'heure de goûter. Martine a passé une belle journée à la ferme et il faut maintenant rentrer. Oncle Jules, tante Lucie les ont accompagnés jusqu'à la barrière pour leur dire au revoir !






Lien : http://litterature-pour-tous..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Quant à Mouton, rien à lui reprocher. Il ne se salit pas, il ne ment pas, il est toujours obéissant. Lorsqu'on le caresse, il bondit de joie au milieu des marguerites et il fait bê-bê comme tous les moutons du voisinage.
Demain, il sera grand. Le berger le conduira sur la colline, d'où l'on aperçoit, paraît-il, le plus beau pays du monde. Mouton donnera toute la laine qu'il a sur le dos. On en fera une belle couverture pour Martine et un petit bonnet pour Cacao.
Commenter  J’apprécie          90
Lolo est un curieux personnage. Il mange, il joue et il dort dans la prairie. Toute la journée il fait ce qu'il lui plaît. Il rêve à l'ombre des peupliers. Il regarde passer les trains : celui monte le raidillon en sifflant à tue-tête et celui qui roule la nuit, tout illuminé, le long de la rivière.
Lolo ne chante pas très bien. Par contre, il porte une robe chocolat et bientôt il aura deux cornes bien dures sur le front. C'est lui qui enfonce sa tête dans les seaux de lait et qui fait rire toute l'étable.
Commenter  J’apprécie          80
Le papa de Poussi a une crête écarlate. Sa queue est un merveilleux panache. Il en est très fier. Si fier qu'il en a perdu le sommeil. Il réveille la basse-cour à quatre heures du matin. Tout le monde est fâché contre lui. On endtend son cocorico à deux kilomètres d'ici. Oui, deux kilomètres ! Comme il est très fort, personne n'ose le contredire.
Canard se couche quand tout le monde dort à poings fermés et qu'il fait noir au poulailler. Il n'a vraiment pas peur. Il a plus de chance que Poussi : du matin au soir, beau temps, mauvais temps, il joue dans la mare. Il sait nager la tête sous l'eau, la queue en l'air. Hélas ! quand il court, il se plaint de son rhumatisme et il avance tout de travers.
Commenter  J’apprécie          20
Qui a dit que Cochonnet est un vilain animal ? Qui a dit cela ? Comme il est rose, comme il est frais !
Il fait chaud, chaud. La terre sent bon sous le soleil, la paille craque, les mouches volent. C'est pourquoi Cochonnet agite ses oreilles. Elles font flic flac sur ses yeux et il a tant de plaisir qu'il grogne, qu'il grogne ! Ses jambes sont trop courtes : qu'à cela ne tienne, Cochonnet est bien content tout de même.
Commenter  J’apprécie          41
Mais bientôt tante Lucie appelle les enfants pour le goûter. Quelle surprise : on a mis sur la table le pain bis, le beurre frais, les assiettes et la bouteille de cidre avec son bouchon gros comme un champignon. Sans oublier les confitures aux groseilles qui sentent si bon.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Gilbert Delahaye (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Delahaye
MARTINE - YouTube
autres livres classés : fermeVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (296) Voir plus



Quiz Voir plus

Que fait (ou ne fait pas) Martine ?

Martine à la ...?...

Ferme
Moisson

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Martine - Dyptique, tome 3 : Martine à l'école - Martine à la foire de Gilbert DelahayeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..