AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755629940
Éditeur : Hugo et Compagnie (13/04/2017)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d'affaires typique, tout ce qu'elle n'aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu'il a perdu dans le train, après avoir
soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu'elle ne s'est pas trompée.

Ou peut-être que si.
Peut-être que Graham est pl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  19 avril 2017
Avec ma copine Emilie, du blog Mystères Livresques on a lu ce roman en LC et ce fut encore un bon moment de partage. J'attendais ce livre avec impatience, après mon énorme coup de coeur pour [Step Brother], [Room Hate] et [Cocky Bastard], j'étais pressée de découvrir dans quoi les auteures allaient nous embarquer. Et je ne suis pas déçue du voyage.
Je dois avouer que je n'avais même pas lu le résumé que je savais déjà que je voulais lire ce livre, parce que je suis de plus en plus accro à ces deux auteures qui ont un talent fou. Et quand leurs deux plumes sont associées le plaisir n'en est que décuplé.
J'ai adoré le contexte de l'histoire. Un métro, deux personnes et un téléphone…Très peu d'ingrédients pour une histoire explosive. Soraya, jeune femme dynamique et bien dans sa peau va croiser la route de Graham dans le métro, le destin va les réunir après la perte du téléphone de Graham, mais dès les premiers instants, notre Soraya va tirer certaines conclusions sur le genre d'homme qu'est Graham. Et oui pour elle c'est un connard arrogant de plus sur cette planète, tout en lui respire la supériorité, après une inspection en règle du contenu du portable, Soraya se décide à lui ramener son précieux outil de communication. Et elle va constater que Graham semble être le type même qu'elle a cru cerner au premier abord, mais si il en était autrement ? Si Soraya avait tout faux et que Graham était bien plus qu'un sale type pété de thunes ?
Croyez-vous au destin ? Cette rencontre dans le métro est un sacré coup du sort pour nos deux héros qui sont l'opposé l'un de l'autre. Soraya respire la joie de vivre, elle est culottée, elle a un caractère bien à elle, fait de sarcasmes et de provocations. C'est une vrai tornade. C'est une héroïne qui détonne dans l'univers bien rangé de notre héros. Elle est originale, j'ai adoré sa personnalité, la façon qu'elle a d'assumer ses différences de look et sa façon de penser, Soraya n'est pas madame tout le monde, elle ose et elle en impose à Graham. Soraya est vraiment un personnage solaire, elle illumine la vie sur son passage avec son franc parlé et sa manière de remettre tout le monde à leur place. Son job m'a beaucoup fait sourire, et sa manière de se comporter aussi. Mais derrière ce caractère fort et grande gueule se cache une jeune femme douce et peu sûre d'elle affectivement. Graham, quant à lui est un personnage masculin très séduisant, la façon dont les auteures nous l'ont décrit est très flatteuse pour lui, et pourtant ce n'était pas gagné pour son cas au début, car oui il use de son pouvoir professionnel, et au premier abord il n'a rien de très valorisant à part son physique à tomber raide. Mais j'ai relevé un passage que j'ai vraiment aimé, et c'est Soraya qui le dit.
Chère Costard Coincé,
Vous tirez peut-être des conclusions hâtives. Rien ne prouve que cette femme soit moche. Peut-être que vous ne lui plaisez pas. Vous pouvez aussi vous regarder dans le miroir : vous découvrirez qu'une personnalité laide est beaucoup plus repoussante qu'un visage laid.
Très vite, Graham se révèle, il se livre et j'ai tout de suite perçu le potentiel derrière le déguisement de connard qu'il porte au début de l'histoire. J'ai adoré son personnage, parce qu'il représente à merveille l'idée que tout le monde peut changer, évoluer en fonction de son vécu et de ses envies. Les deux ensemble, cela donne un duo plutôt électrique, la tension sexuelle est énorme dans le début du roman et le jeu de séduction est fabuleux, ludique, sexy et provocant. Vi Keeland et Penelope Ward savent mettre le feu aux poudres, et attention mesdames Graham est très convainquant quand il s'agit de faire perdre tout ses moyens à Soraya. Ce que j'ai aimé c'est que la séduction se fasse lentement, que nos héros attisent leurs désirs communs jusqu'au moment où il n'est plus possible de résister à l'attraction physique, qui est juste délicieuse. Puis les sentiments s'installent et certains rebondissements viennent bouleverser le peu d'équilibre qu'ils avaient réussi à construire.
Les personnages secondaires sont importants, certains plus que d'autres, mais dans l'ensemble à part deux pouffes que j'ai détesté, je me suis attachée à chacun d'entre eux.
L'intrigue en elle-même est très simple et malgré cela très originale, ce qui fait que ce roman sort du lot, c'est la plume et le style des auteures. C'est l'humour omniprésent qui nous tire des sourires tout au long du récit, même si ils sont entrecoupés d'angoisse et de larmes. J'ai aimé les références à certaines séries dans l'histoire, jusqu'à celle de Roseanne, mon dieu cette série est super vieille, mais quand elle en parle j'ai totalement revue l'héroïne de cette sitcom, et j'ai explosé de rire.
Une fois de plus les plumes des auteures m'ont conquise, impossible de dissocier l'une de l'autre, elles sont tellement connectées, et je pense tout aussi barrées l'une que l'autre, que c'est un véritable plaisir de tourner les pages de leurs romans. Evidemment, l'érotisme est juste magique ici, j'adore lorsque l'humour se mêle à la partie, cela rend toujours cela plus léger, parfois plus sexy et ici pas de tabous, Soraya assume son corps et sa féminité, et Graham entend bien vénérer son corps de la meilleure des façons.
En bref, exit les cures vitaminées pour retrouver la forme, faites une cure de New Romance façon Vi Keeland et Penelope Ward. Un reboosteur 100% addictif qui vous rendra le sourire dès les premières pages. Une fois de plus je ressors conquise par ce nouveau roman. le scénario est aussi simple qu'il est original, j'ai totalement adoré le contexte de l'histoire, le mystère du début, l'angoisse du milieu et le soulagement de la fin. Nos auteures sont de drôles de coquines et ce récit contient quelques petites surprises que je vous laisse découvrir, en tout cas, pour ma part c'est le petit plus qui fait que j'ai envie de découvrir toutes les parutions de Vi Keeland et Penelope Ward. Je me suis énormément attachée à Soraya et Graham et cette lecture a ensoleillé ma journée.
[Avec toi malgré moi] c'est un concentré de plaisir brut, c'est drôle et sexy. La recette est addictive et efficace. Laissez-vous tenter par une histoire où le destin s'est joué de tous les codes de la romance.
Lien : https://lmedml.com/2017/04/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lectrice-Lambda
  26 avril 2017
Dans « Avec toi malgré toi » nous allons faire la connaissance de deux personnages que tout oppose. Soraya est une femme d'origine italienne, toute en formes et en charme, excentrique et directe. Elle travaille pour une journaliste qui se charge du courrier du coeur, enchaîne les relations sans se prendre la tête car, pour elle, les hommes sont source de déception.
Graham, lui, est tout l'inverse : sérieux, sévère et respirant la suffisance, il a créé une entreprise qui l'a rendu riche. Il est beau et il le sait, mais il ne se laisse tout de même pas approcher de trop près par les femmes, ne voulant plus d'une relation sérieuse après avoir eu une grosse déception amoureuse.
Ces deux êtres que tout oppose n'étaient pas censés se rencontrer. Or, un jour, leurs chemins vont se croiser dans le métro. Graham perd son téléphone et c'est Soraya qui le récupère. Elle va alors essayer de le rencontrer de nouveau, pour le lui rendre et c'est de ce coup du hasard que leur quotidien va changer à jamais.
« Cocky Bastard », le précédent livre écrit par Vi KEELAND et Penelope WARD m'avait fait passer un véritable bon moment de lecture alors que je ne m'y attendais absolument pas. J'étais donc plus qu'impatiente de plonger dans cette histoire, m'attendant à être tout aussi agréablement surprise par ce nouveau récit.
Malheureusement, ce fut tout le contraire.
« Avec toi malgré moi » est, pour moi, un condensé de clichés que l'on retrouve dans ce genre de romances.
Ils sont tous les deux beaux et jeunes. Soraya a un caractère bien trempé et a une tendance assez surprenante à dire la vérité, même si elle fâche.. Mais ce n'est pas grave car elle est quand même incroyablement belle. Quant à Graham, il est patron de son entreprise, il est riche et a un caractère de merde. Il est colérique et a une tendance à vouloir dominer qui que ce soit, dans tous les domaines. Oui… Il est un véritable clone de Christian Grey, et le pire c'est qu'à un moment donné dans l'histoire, il signe ‘de lui-même' un mail « 50 nuances de Graham »…
Ces portraits ne sont pas très positifs, mais plus d'une fois j'ai levé les yeux au ciel car ils étaient vraiment trop clichés. Malgré cela, le fait qu'ils soient ainsi nous emmène quand même à des scènes comiques qui nous font passer de bons moments. Certains dialogues sont aussi plutôt croustillants et plaisants à suivre.
En plus des personnages principaux, la temporalité est également mal travaillée.
Ils se rencontrent et tout va tellement vite entre eux. Trop vite. On a à peine eu le temps de prendre une inspiration qu'ils en sont déjà à sortir ensemble. Sans compter toute l'évolution de leur relation qui me fait encore penser à celle de Christian et Ana. C'est dommage car, au final, on ne croit pas à cette histoire, on ne pense pas que cela puisse être vraisemblable.
Autant dans « Cocky Bastard » les auteurs ont laissé passer énormément de temps dans leur livre, autant ici on a l'impression d'avoir troqué le TER pour monter dans un TGV.
Malgré cela, il y a quelques moments plutôt émouvants.
Les personnages ont vécu des évènements terribles et vont continuer encore dans le livre à en vivre. Ce sont des sujets qui peuvent toucher tout le monde : du divorce à l'abandon, de la perte de confiance en soi à la déception amoureuse. Chacun peut se retrouver dans l'un ou l'autre des personnages et l'on ressent facilement de l'empathie pour eux.
La fin n'est pas très surprenante, à l'image de l'histoire en général.
Les derniers rebondissements ne sont pas tellement une surprise car l'on sent arriver le pot aux roses.
Malgré tout, le final nous offre des scènes très sentimentales et plutôt mignonnes, et on a même l'heureux plaisir de revoir la chèvre du précédent tome.

En conclusion, « Avec toi malgré moi » m'a déçue. Vi KEELAND et Penelope WARD avaient réussi à me charmer avec « Cocky Bastard », mais ici ce n'est malheureusement pas le cas et j'ai vraiment l'impression d'être passée à côté de cette histoire. Il y a beaucoup de clichés, de scènes et de personnages que l'on retrouve dans beaucoup d'autres romances de ce genre. Malgré cela, on passe un moment léger et agréable, mais ce n'est pas une histoire qui me restera en tête.
Un livre à lire cet été, pour passer le temps agréablement.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissCroqBook
  27 avril 2017
Après avoir eu un gros coup de coeur pour Cocky Bastard écrit lui aussi par Penelope Ward et Vi Keeland, je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle publication à quatre mains.
Même si, ce roman m'a un peu moins enthousiasmé que le précédent, j'ai tout de même beaucoup aimé cette histoire.
Tous les matins, Soraya prend le métro pour aller au boulot. Et comme tous les matins, elle voit toujours les mêmes têtes. Jusqu'au jour où elle va croiser la route d'un homme aussi sexy qu'arrogant. Lorsqu'il oublie son portable dans le métro, elle hésite un moment avant de le lui rendre. Un examen scrupuleux des données de son portable va lui confirmer que cet homme représente tout ce qu'elle déteste. Graham est son exact opposé. Leur première rencontre sera tendue et conflictuelle. Et pourtant chacun ne peut s'empêcher de repenser à l'autre. Ne dit-on pas que les opposés s'attirent ?
Comme pour Cocky Bastard, j'ai beaucoup aimé le style et les personnages. Soraya est une femme colorée, surprenante et sarcastique. Elle ne se laisse pas impressionner par le côté arrogant et froid de Graham. Elle sait le remettre à sa place quand il le faut. Et c'est d'ailleurs ça qui a en partie charmé ce beau mâle solitaire et accro au travail. Mais Soraya n'est pas que la jeune femme haute en couleur que l'on découvre au début. Plus l'histoire avance, plus on la découvre fragile, souffrant d'un manque de confiance en elle et peu épanouie dans son travail. Elle garde en elle les séquelles d'une enfance séparée de son père. Aujourd'hui encore, cet abandon a des conséquences sur sa vie. Elle peine à faire confiance aux autres et surtout aux hommes.
Graham, lui, est un connard arrogant, imbu de lui-même et qui passe son temps à martyriser ses employées tellement il est désagréable. Personne n'ose se rebeller contre lui sauf Soraya. Mais comme souvent, le mépris sert de couverture à autre chose. En creusant un peu, on découvre un homme en deuil, non seulement de sa mère morte quelques années plus tôt mais aussi d'une relation amicale et amoureuse complexe. Très proche de sa grand-mère, Moune et de son chien, Graham finit par s'ouvrir et devenir attachant.
J'ai également adoré les personnages secondaires comme la grand-mère de Graham ou encore la petite Chloé. Toutes les deux apportent une nouvelle énergie au scénario, une petite dose de peps bienvenue et agréable.
L'écriture est fluide et captivante. L'histoire se lit toute seule. Elle nous enrage, nous fait rire, nous émeut aussi. Par contre, certains aspects de l'histoire n'ont pas été suffisamment creusés à mon goût. J'aurai aimé que certains moments simplement évoqués fassent l'objet de plus de détails. Mais bon après je comprends que tout ne puisse pas être approfondi sinon l'histoire n'en finirait jamais.
Enfin, j'ai beaucoup aimé le petit clin d'oeil sur la fin à Chance et à sa chèvre (voir Cocky Bastard pour celles qui ne l'auraient pas lu)
En bref, Avec toi malgré moi est une jolie romance addictive et captivante dans l'air du temps. Elle vous fera passer un agréable moment en compagnie de Graham et Soraya.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  19 avril 2017
J'ai adoré lire Cocky Bastard, mais j'ai encore pris plus de plaisir à lire ce tome. J'ai eu un coup de coeur pour cette histoire, le ton donné à l'histoire est tellement entrainant. Nous passons du rire aux larmes, il m'a beaucoup touché.
Soraya a sa petite routine quotidienne : prendre le métro pour aller bosser, s'acheter une boisson et affronter sa patronne toute la journée, pour répondre au courrier du coeur. Nous ne pouvons pas dire qu'elle aime son boulot, mais c'est une jeune femme plutôt assez enjouée et si vous souhaitez savoir quelle est son humeur du moment, il suffit de regarder la couleur de la pointe de ses cheveux. le rouge est synonyme que quelque chose de ne va pas, les autres couleurs signifient d'autres émotions. Soraya est ainsi, elle se laisse porter au grès de ses humeurs. Son personnage est rafraichissant, dès le début je l'ai trouvé vraiment agréable.
Nous débutons notre lecture lors de l'un de ses trajets en métro, trajet durant lequel nous pouvons à loisir bénéficier du point de vue de Soraya sur les gens qui l'entourent. Dont tout particulièrement un specimen masculin absolument canon mais alors juste insupportable !
Comme tout bon plaisir visuel est bon à prendre, elle ne se gène pas pour le dévorer des yeux et quand elle descend du métro, elle trouve son portable par terre. Voilà comment Soraya a rencontré pour la première fois Graham.
Graham, c'est un homme d'affaire, un de ceux qui ne reculent devant rien pour obtenir ce qu'il veut. Il est effrayant au boulot, son assistante change tous les deux jours tellement il est imbuvable, toujours à hurler après les autres. Alors certes, il réussit, il est ambitieux et rappelons-le canon mais la façon dont il a de traiter les autres, il est juste insupportable. Soraya va lui ramener son portable mais il ne va pas daigner se déplacer pour la voir ou la remercier, elle sera la première à lui tenir tête depuis un moment et elle lui laisse de belles photos dans sa messagerie.
Un petit jeu s'instaure alors, du chat et de la souris, ils s'envoient des textos, se cherchent jusqu'à se trouver. Cette petite effrontée aura eu le mérite d'attirer son attention et à force de persuasion, elle finira par accepter de le voir. Entre eux, c'est électrique : qui aurait cru qu'une jeune femme extravagante comme elle puisse être attirée par ce specimen de glaçon canon, et l'inverse aussi, surtout quand nous y pensons. Leur relation se construit ainsi sur la base d'une rencontre improbable et d'une histoire qui l'est tout autant. Graham se dévoile petit à petit, en fin de compte, ce n'est pas un dur mais une guimauve, il est juste craquant et Soraya le découvre ainsi attentionné. J'ai adoré ces moments où ils apprennent à se connaitre en toute simplicité, sans rien se cacher, ni de leurs petits travers, ni leurs fantasmes, c'est plaisant de les suivre.
Concrètement, je crois que j'ai tout aimé dans ce roman. Les personnages d'abord, pas moyen de leur reprocher quoique se soit. Au début comme à la fin, tout dans leur personnalité, leurs agissements vous portent à les aimer. Ils sont drôles, attentionnés, présents, très à l'écoute de l'autre. de voir qu'ils sont prêt à faire passer leur bonheur pour l'autre, j'ai trouvé que c'était juste beau. Leur relation est belle, c'est une histoire d'amour qui grandit alors que tout les opposait au départ. Ils se complètent, s'aiment tout simplement. Nous découvrons deux personnages qui ont tous deux vécus des moments difficiles qui ont fait d'eux des personnes qui n'ont jamais réussi à s'engager envers un autre. Ils se confient ainsi l'un à l'autre et ils savent qu'ils sont enfin avec la bonne personne. Quand les obstacles viennent s'amonceler sur leur chemin, c'est le coeur déchiré que nous accompagnons leurs émotions mises à mal. Après avoir tant ri à leurs débuts, c'est les larmes aux yeux que j'ai vu cette relation s'étioler face aux obstacles. Toujours dans l'esprit de préserver l'autre, pour ne pas reproduire le passé, leur but étant de ne pas faire souffrir quelqu'un d'autre.
Ces deux plumes qui se lient nous offrent un roman avec beaucoup d'humour et tellement d'amour. La répartie entre les deux personnages, la façon dont la romance est abordée vous mettent indéniablement de bonne humeur tellement le ton est enjoué, moqueur tout en étant teinté de sincérité. N'oublions pas les émotions, avec ce roman, elles auront su me toucher avec des personnages attachants qui vivent une belle histoire d'amour avec beaucoup de respect pour l'autre. Un vrai bonheur à lire !
Lien : http://www.livresavie.com/av..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EloDiie972
  08 septembre 2017
Ayant lu Step Brother hier l'ayant beaucoup apprécié je m'attendais à aimer ce deuxième roman de Pénélope Ward et du coup le premier de Vi Keeland que je lis, et je ne suis pas déçu !!!
Tout d'abord, ce que j'ai aimé chez ce roman, c'est cette citation au tout début :
" Ce roman est dédié à toutes les petites filles qui veulent porter un justaucorps vert fluo en cours de danse quand toutes les autres ont choisi le rose pâle."
Tout de suite, j'ai senti que ce livre allait me plaire, cette citation veut tout dire... Et ce que j'en retiens c'est: Soyez qui vous êtes !
Comme le dit le résumé, Soraya rencontre Graham, dans un métro, il est : désagréable, hautain, riche et beau à se damner... Mais c'est un connard (Hmmm Mme Ward et Mme Keeland on dirait que vous aimé ce genre d'homme... Ça tombe bien... Moi aussi !)
Bref, Graham fait tomber son portable sans s'en rendre compte et Soraya le récupère, tarde quelques jours avant de lui remettre et quand elle se décide enfin, Graham ne veut pas la recevoir... Que fait-elle d'après vous ? Elle lui envoie une photo de : Ses seins, ses fesses et un tatouage sur son pied ! en lui disant qu'il ratait plein de choses... Aux premiers abord vous vous dites : Heuuu OKAY ??? C'est quoi cette fille !!! Et bien je vais vous dire qui est Soraya :
Soraya c'est le genre de fille qui se sent bien dans sa peau, elle teint ses cheveux en fonction de son humour ou de son look : BLEU quand ça va bien, ROUGE quand tout va mal, elle est hyper attachante et gentille mais c'est une femme forte et indépendante ! ATTENTION : Elle mord !
Et maintenant Graham : Autoritaire, hautain, sans scrupule, arrogant.... Vous entendez ça ??? C'est SUPER connard, Oui, Graham est le cliché même du connard....Non graham, ta secrétaire ne s'appelle pas REBECCA ou JESSICA ni EVA mais : E.L.I.Z.A
Et pourtant on l'aime de A à Z !
"Je suis un connard arrogant. J'adore qu'on soit jaloux de ce que je possède."
Toutefois, plus on lit plus on comprend pourquoi Graham a autant de mal à s'attacher aux gens. et Soraya va tout simplement bouleverser son monde !
Leurs premières rencontres est explosive, Graham n'a pas l'habitude qu'on obéisse pas à ses ordres et vous la description que je vous ai faite de Soraya, vous imaginez bien que ce n'est pas le genre de personne à accepter des ordres...
Soraya va donc tout bouleverser sur son passage et faire son chemin petit à petit jusqu'au coeur de Graham. leurs rencontres était explosive à souhait et charmante. J'avais parfois l'impression de lire une chick-lit tellement ce livre eéait drôle et touchant ! Dès les premiers pages je rigolais et je me suis attaché à ces personnages
" – Donne-moi une minute pour enfiler ma robe.
– Tu as besoin d'aide ?
Je tends le doigt vers une chaise dans la cuisine.
– Assis. Pas bougé.
– Je suis un chien ? Je suis prêt à supplier, tu sais. "

On suit alors leurs petites histoires d'amour et bien sûr comme dans toutes histoires, un événement perturbateur arrive. Je ne vais pas trop vous en dire pour ne pas spoiler... Graham va devoir s'ouvrir à ceux qu'ils aime et changer son mode de vie... Soraya quant à elle va devoir faire table rase de son passé afin d'être heureuse dans le futur.
Ce livre n'a rien d'exceptionnel en soit, ce n'est pas un coup de coeur mais je puis affirmer assurément que tout comme Step Brother ! je l'ai aimé de A à Z ! les répliques des personnages, leurs personnalités et leurs histoire d'amour, même les scènes érotiques apportaient une petite touche d'humour, j'ai lu ce livre en un après-midi et je me suis régalé, j'ai passé un bon moment et je vous le conseil.
Si je devais donner des points négative c'est que tout comme Step brother, l'histoire va très vite, en même temps pour 288 pages, c'est un peu normal et d'un coté je me dis que c'est surement fait exprès, pas besoin d'un pavé pour avoir une belle petite romance. Simple, court mais EFFICACE et surtout addictif !
Dans le livre il y a une référence à un certain " Chance ", et en lisant le résumé de " cocky bastard " je vois que c'est son histoire... J'ai hâte de m'y plonger...
Lien : https://fiftyshadesofbooks20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Kat-AlineeKat-Alinee   17 mai 2017
Soraya : Où va-t-on exactement ? Je voudrais savoir ce que je dois porter.
Graham : Ce que tu portes en ce moments.
Je baisse les yeux.
Soraya: Un soutif et un string rose . Tu m'emmène où ? Dans un club de strip-tease ?
Il met cinq bonnes minutes à répondre.
Graham :Ne me dis pas des choses comme ça .
Soraya: Tu n'aime pas le rose ?
Graham : Oh que si. Ce te couleur sera ravissante sur ton cul quand je t'aurai donné une fessée parce que tu te fiche de moi.
[...]
Graham : Vu que tu ne répond plus, j'en déduis que tu fantasmes sur mes mains en train de fesser ton cul.
Il as une incroyable capacité à transformer une simple question en quelque chose de pervers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KateLineKateLine   15 avril 2017
La serveuse s’arrête à notre table.
– Tout va bien ?
– Oui, s’exclame fièrement Chloe. Je vais être grande sœur et j’ai deux papas. Je suis gay !
Elle a mal compris ce que Genevieve lui a expliqué à propos des deux papas de sa camarade de classe : elle croit que si on a deux pères, on est gay. Il faudra qu’on le lui explique de nouveau plus tard.
La serveuse trouve ça trop mignon.
– Tu sais, le mot « gay » veut dire heureux aussi, intervient Graham.
Chloe sourit, la tête toujours posée sur mon ventre.
– Alors je suis très très gay ! 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   19 avril 2017
Putain de merde,

C’est elle.

Elle prend le même métro que moi ! C’est comme ça qu’elle a récupéré mon téléphone. Je ne parviens pas à lever les yeux. J’ai peur d’être déçu. Il vaut mieux que je continue à fantasmer sans affronter la réalité.

Mais je dois le faire. Je veux savoir à quoi elle ressemble.

Je compte lentement jusqu’à dix puis je laisse mon regard remonter le long de ses jambes croisées. Jupe en cuir noir, sac à main léopard, chemisier mauve dont le décolleté profond met en valeur ces seins sur lesquels je fantasme. Puis je lève les yeux vers son visage.

Merde.

Merde.

Merde.

Elle regarde droit devant elle. Ses cheveux bruns et soyeux aux pointes rouges sont relevés en queue-de-cheval, dévoilant une nuque délicate. Des lèvres parfaitement dessinées laquées de rouge. Un nez retroussé. De grands yeux marrons. Le démon a le visage d’un ange. En fait, Soraya Venedetta est une bombe. Je sens mon excitation monter. Je ne pourrais jamais l’oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninie067Ninie067   11 avril 2017
Quand j’arrive devant chez moi, les sacs à la main, je remarque une berline noire garée devant mon immeuble. Un chauffeur en descend. Celui de Graham. – Mademoiselle Venedetta, Monsieur Morgan m’a demandé de vous donner ceci. Il me tend deux enveloppes scellées en papier kraft. – De quoi s’agit-il ? – Je n’en ai aucune idée il m’a juste demandé de vous les apporter. Il m’adresse un signe de tête poli et rouvre sa portière. – Bonne fin de journée. Comme j’ai les mains pleines, j’attends d’être chez moi pour découvrir leur contenu. Je suspends ma robe, je m’assieds sur le lit et j’ouvre la première. A l’intérieur, je trouve une boîte de teinture pour cheveux. De la même couleur que la robe. Graham J. Morgan est vraiment chou parfois. J’ouvre la deuxième enveloppe, intriguée. c’est une deuxième boîte de teinture verte pour poils pubiens avec un post-it : Je ne sais pas si la moquette est assortie aux rideaux. Dans le doute…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kat-AlineeKat-Alinee   17 mai 2017
- Graham :Qu'est-ce que vous faites, Soraya ?
[...]
- Soraya : J'ai un rencard
[...]
- Graham : Est-ce que je peux raisonnablement penser que ça ne se passe pas hyper bien vu que vous répondez à mes textos ?
- Soraya : Vous pensez bien.
- Graham : Il s'appelle comment ?
- Soraya : Pourquoi cette question ?
- Graham : Pour mettre un nom sur l'homme pour lequel j'ai une aversion soudaine.
Et voilà, je regarde mon téléphone en souriant.
- Soraya : Aspen.
- Graham : Quel idiot.
- Soraya : Et vous savez ça à cause de son nom ?
- Graham : Non, je le sais parce que vous envoyer des sms à un autre homme pendant que vous passez la soirée avec lui.
- Soraya : Je suppose que si j'étais avec vous, je n'enverrais pas de textos à quelqu'un d'autre.
- Graham : Si vous étiez avec moi, vous ne vous demanderiez même pas où est votre portable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Penelope Ward (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Penelope Ward
Un joli Book Haul pour vous présenter mes derniers arrivants dans ma PAL ! Et vous alors qu'avez-vous reçu ?
Plus de vidéos : http://goo.gl/jvxX0t
⇩ Déroule la barre pour plus d'infos ;) ⇩
Mets la HD tu verras c'est bien mieux ! Et bon visionnage :)
------------------------------------------------------------ ♡ Livres cités dans la vidéo :
📘 Les Els -- http://amzn.to/2nahVUJ 📘 Marked Men 4 : Nash -- http://amzn.to/2na6oEZ 📘 Un petit qqch en plus -- http://amzn.to/2mwUXKx 📘 Room Hate -- http://amzn.to/2mSd8es 📘 Felicity Atcock 5 -- http://amzn.to/2nal1bi 📘 Fièvre Née -- http://amzn.to/2mSfZ74 📘 Beautiful Sacrifice -- http://amzn.to/2mSdC4g 📘 Passenger -- http://amzn.to/2naeMUJ 📘 Notre année cachée -- http://amzn.to/2mSdilV
Si vous achetez vos livres sur Amazon via l'affiliation Moody Take a book, je reçois une petite commission sans que vous ne payez votre livre plus cher :) Pas de pression rien n'est obligatoire !
------------------------------------------------------------
♡ Musiques vidéo : Toutes libres de droit (Universale, Water Lily et Grand Amour)
------------------------------------------------------------ ♡ Commentaires : Il m'arrive de ne pas pouvoir répondre à certains commentaires car vous n'avez pas les bons paramètres Google + :) Donc si vous voyez que tout le monde à une réponse sauf vous, pensez à vérifier tout ça :D ------------------------------------------------------------
Rejoignez moi ici ♡ :
♡ Blog : http://moody-takeabook.com/ ♡ Facebook : https://www.facebook.com/TakeABookMoody ♡ Twitter : https://twitter.com/MoodyTakeABook ♡ Instagram : http://instagram.com/moodytakeabook ♡ Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/moody/ ♡ GoodReads : https://www.goodreads.com/user/show/5...
Adresse mail : moodytakeabook@gmail.com
Moody ♡
+ Lire la suite
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quand le tube se met à la littérature

Paul Verlaine

Johnny Halliday
Dave
Serge Gainsbourg
Alain Souchon
Jacques Brel

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thèmes : chansonCréer un quiz sur ce livre
.. ..