AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B00B8ZPZMY
Albin Michel (01/02/2013)
3.76/5   17 notes
Résumé :
1950. Quand Kit Corrigan, 17 ans, débarque à New York, elle est seule en ville. Elle a quitté Providence, sa famille, et rompu avec Billy, son petit ami qui s'est engagé en Corée. New York ne l'accueille pas les bras ouverts et Kit obtient un second rôle dans un spectacle à Broadway pour vivre chichement. Le destin vient à son secours par le plus improbable des êtres. Le sulfureux père de Billy, Nate Benedict, avocat véreux, lui offre une chance inespérée : devenir ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 17 notes
5
4 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

orbe
  07 février 2013
Destin d'une jeune danseuse dans l'après guerre à New York. Kit a pour passion la danse. Elle souhaite rejoindre Broadway et faire carrière. Mais les temps sont difficiles et son passé la poursuit. Pour survivre au décès en couche de sa femme, son père a exhibé ses triplés, leur procurant une gloire éphémère. Mais kit est volontaire et croit en son rêve.

Un jour, le père de son ancien petit ami, avocat de la mafia, vient la trouver, pour un dernier petit service... Et c'est toute l'histoire familiale, ses secrets, ses moments noirs comme ses moments de bonheurs qui vont refaire surface...

Un livre intéressant parce que réaliste. C'est le portrait de l' Amérique d'après-guerre qui se dessine au fil des révélations. L'influence de l'église, la peur du communisme, le racisme, l'empreinte de la mafia, le désir de faire la fête pour oublier la guerre... tous ces thèmes dessinent en patchwork les États-Unis des années 1950. le personnage principal, Kit est assez froid. Nous plongeons peu à peu avec l'héroïne dans les calculs et compromissions d'hier et d'aujourd'hui. Intéressant.

Lien : http://0z.fr/QIn3C
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
murielan
  03 février 2013
A Broadway, tout se paie... C'est ce que va découvrir Kit Corrigan, 17 ans,fraîchement débarquée de Providence pour faire carrière dans le show-biz.
A New-York, la vie n'est pas facile quand on est seule. Une aide précieuse viendra en la personne de Nate Bénédict, le père de son ex-fiancé parti en Corée, qui est un avocat véreux, impliqué dans de sombres histoires mafieuses. Mais tout a un prix...
J'ai beaucoup aimé ce roman qui se passe dans les années 50 : on y ressent bien l'ambiance de ces années-là, les relations entre les stars de l'époque et les gangsters, la peur d'une bombe atomique, la guerre de Corée...
Et puis Judy Blundell manie bien les flashback pour nous faire suivre l'enquête que mène son héroïne afin de découvrir des secrets de famille bien enfouis et comprendre les événements du présent tout en poursuivant son rêve de gloire.
Un roman pour ados mélant l'amour, la gloire et le drame...
Commenter  J’apprécie          60
Ivy-Read
  08 juin 2013
Voilà un livre dont j'ai entendu beaucoup d'éloges, un roman sur les années 50, je n'ai pas hésité longtemps. Malheureusement, il n'a pas été la bonne surprise que j'attendais et j'ai été assez déçue.

Tout d'abord l'intrigue tarde à se mettre en place si bien qu'au milieu du bouquin on ne sait pas tellement où l'auteur veut en venir.
Kit est une jeune fille qui rêve d'être reconnue, autant en tant que danseuse qu'en tant qu'actrice. Elle arrive à New York, pleine d'espoir et se rend vite compte que se faire une place au soleil est plus difficile que ce qu'elle pensait.
Elle joue dans un ballet sans intérêt, loge chez une de ses collègues danseuses qui ne l'apprécie guère mais qui la laisse squatter le canapé pour un montant dont elle a besoin. Kit étouffe, elle veut plus. La chance lui sourit quand le père de son fiancé débarque dans sa vie et lui offre ce qu'elle désire sur un plateau d'argent en échange d'un service. La demoiselle n'hésite pas plus d'une seconde et accepte l'appartement qu'il lui propose et le job de danseuse au Lido qu'il lui a dégoté. Ce qu'elle ne sait pas en revanche, c'est qu'elle ne s'engage pas seulement pour un service mais pour plusieurs et qu'il n'hésitera pas à venir toquer à sa porte dès que lui en prendra l'envie.

Jusque là c'est assez intéressant, on se demande ce qui se passe mais, le synopsis ne tient pas ses promesses. On s'attend à une tension qui va crescendo en se rongeant les sang pour savoir ce qui va arriver à Kit mais, je n'ai rien ressenti de tout ça. J'ai trouvé le tout assez plat et n'ai pas réussi à m'y intéresser davantage.

de plus, Kit est une jeune fille agréable à suivre mais je n'ai pas réussi à m'attacher à elle le moins du monde, son sort m'importait peu. Surement parce que la plupart du temps j'avais du mal à la comprendre, surtout par rapport à Billy son fiancé. Comment peut-on s'accrocher autant à un abruti tellement possessif qu'il en vient à vous délester sans cérémonie de la moitié de votre garde robe par pure vengeance ou à éclater la tête d'un gars après avoir embouti violemment sa voiture juste parce qu'il vous a vaguement volé un léger baiser alors qu'il était complètement bourré ? Ce mec m'a juste totalement exaspéré.

Alors, c'est sûr que la fin est plutôt horrible, on en arrive à des choses vraiment glauques et tristes mais, j'avoue que ça ne m'a fait ni chaud ni froid, tout simplement parce que je n'étais pas dans l'histoire et que les personnages m'étaient complètement indifférents pour la plupart…

Ce qui m'a également laissée perplexe est le fait que j'ai rarement eu l'impression de me balader dans les années 50. le contexte historique y est, certains détails jouent aussi mais dans l'ambiance… Bof. Certes, Rona Jaffe et Judy Blundell n'ont pas écrit leurs romans à la même époque mais, il faut avouer qu'on est quand même bien loin de la délicieuse ambiance fifties de Rien n'est trop beau ! Par moment, j'en oubliais même où ça se passait et avais l'impression que Kit évoluait presque dans un New York de nos jours.

Sinon, il est vrai que le style est fluide et que le roman se dévore en un rien de temps. J'ai apprécié le fait que le récit ne soit pas linéaire et ai trouvé les nombreux flash back bien intégrés au texte. Ils sont placés aux bons endroits, en dévoilent assez pour attiser notre curiosité et pas trop pour nous laisser un peu de suspens. J'avoue avoir été plus intriguée par le passé de Kit que par ce qu'elle traversait dans le présent. J'avais plus d'intérêt pour ses motivations à venir à New York toute seule si jeune.

Donc avis mitigé pour ma part, même s'il a été agréable à lire je n'ai pas été totalement conquise.
Lien : http://plume-ivoire.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pommesucre
  18 septembre 2013
Voilà du régal. du rétro plongé dans la mafia de l'époque. de quoi me plaire ... et ça m'a plu !
On suit Kit dans son parcours difficile et on ne peut que saisir ses malheurs, faire son nom dans un monde de requins où il faut avoir le bras long n'est pas chose aisée. Un parcours semé d'embuches qui semble se terminer à la vue de la main secourable de son ex beau-père qui semble vouloir le bonheur de son fils avant tout. Mais le monde de Broadway et le monde de Nate Benedict, son ex beau-père, ne sont que façade car ce qui brille n'est pas toujours ce qu'il y a de plus merveilleux. La naïveté de Kit va la rattraper bien assez tôt. Vous voyez le lapin qu'on conditionne pour pouvoir le manger tout cru à la première occasion ? L'image pourrait coller à la peau de Kit car elle ne se doute de rien. Nate ira toujours plus loin dans l'aide qu'il lui apporte et c'est à ce moment là qu'il sollicitera Kit.
En tant que lecteur, on voit bien que tout est trop beau pour être vrai et qu'une contrepartie sera exigée à Kit. Ce livre est une plongée dans le monde du mensonge et des paillettes où les façades sont aussi éphémères que les belles promesses. Un monde dur et sans pitié où la vengeance et la chasse à la vérité seront primordiales ... Avec une fin qui m'a arraché le coeur et qui ne saura vous laisser de marbre.
J'ai tout simplement adoré. A vrai dire mon seul bémol dans ce récit revient au côté gangster mafieux que j'aurais fortement aimé voir plus présent.
Ah Kit, qu'est ce que j'ai eu mal au coeur pour elle. Elle s'en prend plein la figure pour pas un rond. Elle est jeune et forcément naïve, elle ne voit pas les choses arriver et ne doute pas de la sincérité des gens. Elle perdra vite son innocence, mais pas de le sens premier où on pourrait l'entendre, loin de là. La chute et le retour à la réalité seront durs, destructrice et fait de sacrifice. Quand elle se rend compte de tout et de la portée que ça a, elle a honte au point d'hésiter à rentrer par peur de regarder son père droit dans les yeux.
Ce monde n'est que mensonge, tout ce qu'elle découvrira lui fera doublement mal. Pourtant cela lui permettra de bien mieux saisir tout ce qui c'est passé. Des personnages haut en couleur et des situations à vous demander qui croire ...
Vous l'aurez compris, je suis conquise. Un univers bien ficelé, bien pensé et dur et violent comme il le faut. Une belle plume pour amener le tout sur un presque plateau d'argent. Attendez-vous à du mensonge du passif lourd dans un New-York sombre d'après guerre mondiale ... Une perle à lire, jetez-vous dessus !

Lien : http://www.pommebook.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Stellabloggeuse
  09 juillet 2013
Ce roman nous plonge efficacement dans le New-York au tournant des années 1940 et 1950. L'auteure en fait notamment revivre les tenues, les spectacles. Elle évoque également la suspicion à l'égard des personnalités engagées à gauche, avec la peur du communisme dans le contexte du début de la guerre Froide. J'aurais aimé que l'aspect « cabaret », que l'activité de danseuse de Kit soit un peu plus développée. En effet, à partir de la moitié du roman, cette dimension disparaît.
Nous sommes face à un « roman noir », avec une tension qui court tout au long du roman et une atmosphère particulière. Kit se trouve mêlée au milieu des gangsters de New York, à l'époque du célèbre Frank Costello. L'histoire tourne autour des secrets de famille de Corrigan et des Benedict et le suspense est maintenu par l'auteure qui mène bien son intrigue. En lisant, on ressent un certain malaise, on sent qu'une menace pèse sur Kit, sans parvenir à véritablement l'identifier.
En revanche, je dois dire que les personnages ne m'ont pas vraiment interpellée. Je ne me suis pas véritablement attachée à Kit. C'est une artiste, une danseuse. En cela, elle est éprise de liberté, change assez facilement de cap et est assez centrée sur elle-même. Il en est de même pour Billy, que j'ai eu du mal à cerner. Il y a en lui une violence (dont nous apprenons l'origine à la fin du roman) qu'il a du mal à canaliser, et il a un côté étouffant vis-à-vis de sa petite amie. Vous découvrirez également dans ce roman la famille de Kit : son frère et sa soeur (ils sont triplés), son père et sa tante, dont aucun n'a vraiment su me toucher. Au final, le personnage que j'ai le plus apprécié est celui de Hank, un jeune homme droit et solide, qui ne se laisse pas facilement impressionner et qui semble capable d'accepter les gens tels qu'ils sont.
Le style de Judy Blundell est agréable à suivre. Il est fluide et n'a rien de négligé, bien que ce soit une adolescente qui s'exprime (mais une adolescente des années 50^^). Les descriptions sont réussies et plantent parfaitement le décor de ce New-York d'une autre époque.
Ainsi, c'est un roman noir dont j'ai apprécié l'ambiance et le cadre, puisqu'il nous immerge dans la ville de New-York au tournant des années 1940 et 1950. L'intrigue est bien menée et les secrets de famille pèsent sur le lecteur jusqu'à la fin. En revanche, je ne me suis pas vraiment impliquée dans l'histoire car les personnages n'ont pas su susciter ma sympathie.
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   29 mars 2013
Fausses pistes, secrets inavoués, construction en va-et-vient à travers un temps resserré et personnalités brisées par la vie, continuant pourtant d'aimer, d'avancer : notre jeune héroïne a matière à grandir, et on la quitte sur un entre-deux un peu amer mais au final réaliste derrière toutes les sollicitations faites à notre imagination durant le récit.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Luna26275Luna26275   12 avril 2015
- Merci pour ce soir, m'a-t-il chuchoté.
- Pour quoi ?
- Pour ne pas avoir balancé la soucoupe de sandwichs. Ne pas avoir renversé de café sur ses genoux. Ne pas l'avoir humiliée comme elle t'a humiliée. Pour avoir essayé de raconter une histoire drôle. Essayé de me mettre à l'aise.
- À l'aise, pas plus ?
-Pour m'encourager à faire ce qui me plaît.
Il m'a serrée contre sa poitrine en ajoutant :
-Du moment que tu ne m'abandonnes pas...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe   06 février 2013
Tu me dois pas mal de choses, je te rappelle.

Il avait raison. C'était là le problème : je lui devais mon appartement, ma garde-robe, mon job. Tout. Il m'avait piégée et je ne l'avais pas vu venir.
Commenter  J’apprécie          110
Luna26275Luna26275   14 avril 2015
Nos "boys" - des voisins, des garçons que nous connaissions - se faisaient tuer à la guerre. Des étoiles dorées apparaissaient aux fenêtres en leur honneur, mais nous nous protégions en lisant à peine les journaux et en entretenant notre petit secret : tant pis pour les héros pourvu que notre père chéri ne nous abandonne jamais.
Commenter  J’apprécie          50
murielanmurielan   03 février 2013
Ma naissance avait été irlandaise en tous points : baignée de douleur et de culpabilité, accompagnée par un fantôme, annoncée par les cloches du ciel et les bénédictions murmurées des anges.
La vraie vie n'a commencé que le lendemain.
Commenter  J’apprécie          70
StellabloggeuseStellabloggeuse   09 juillet 2013
-Je vais t’avouer une chose : l’armée me fait du bien. Tu es crevé, tu te fais engueuler à longueur de journée, tu ne sais plus ce que tu fous, mais tu n’es jamais en rogne. Impossible de sortir du rang, tu vois ce que je veux dire ?
-Mon père m’a dit que l’armée ferait de Jamie un homme. Ça m’a rendue folle de rage.
Billy s’est appuyé contre la fenêtre, son profil se découpant contre la lumière grise.
-Je sais, ça paraît idiot, comme si l’armée pouvait te métamorphoser, te transformer. Sauf que parfois, c’est vrai. Je me retrouve avec des types qui n’ont rien à voir avec moi, qui viennent de bleds dont je n’ai jamais entendu parler. En plus, je vais peut-être traverser l’océan. Mon horizon va s’élargir. Le monde est dix fois plus vaste que ce que j’imaginais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : mafiaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2241 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre