AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782369816058
88 pages
Rue de Sèvres (25/04/2018)
4.02/5   583 notes
Résumé :
Dans le cadre d'un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C'est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauv... >Voir plus
Que lire après The endVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (139) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 583 notes
Santa Cruz de la Serós, deux randonneurs trouvent la mort subitement, dans des circonstances inexpliquées. Non loin de là, c'est toute la ville qui, visiblement, semble avoir subi le même sort tragique...
Réserve de la Doklså, Suède. Théodore Atem, un jeune stagiaire, débarque dans ce coin paisible. Il y fait la connaissance de Moon et du professeur Frawley, un pionnier de la paléo-botanique, dont la recherche porte sur la communication des arbres entre eux et avec les humains, mesurant les messages qu'ils envoient sous forme gazeuse. La tâche de Théodore sera de relever ces capteurs disséminés un peu partout dans la forêt avoisinante. C'est alors qu'il remarque la présence de nombreux champignons d'une étrange couleur, un comportement inhabituel des animaux qui n'ont plus peur des hommes et l'implantation d'une usine Pharmacorp, un laboratoire de développement, à la limite de la réserve...

Zep change de registre et nous offre une fable écologique pour le moins tragique. Il pose la question de savoir si la nature, notamment les arbres, peut agir et réguler son environnement. Partant du principe que les arbres communiquent entre eux, peuvent-ils alors réagir à la présence des hommes afin d'assurer leur propre survie ? L'auteur donne simplement à réfléchir sur notre comportement vis-à-vis de la nature. Sous les traits de professeur Frawley, l'on reconnaitra le biologiste et botanique Francis Hallé avec qui Zep s'est associé. À son contact, le jeune Théodore apprendra beaucoup et se retrouvera au coeur-même de cette fiction d'anticipation fantastique, intelligente et, on l'espère, imaginaire. Graphiquement, de par son choix de couleurs monochromes (bleu, vert, ocre, rose...), l'auteur nous plonge dans une ambiance étrange.
Commenter  J’apprécie          620
Encore une excellente BD signée Zep, intelligente, fine et pleine de bons sens.
Il faut la lire en écoutant en boucle le morceau « The end » des Doors, car c'est ce que fait le professeur Frawley, qui se passe cette chanson du matin au soir pendant qu'il travaille.
J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée qui nous parle des arbres, de la terre et de ce que les hommes en ont fait au fil des siècles.
Animaux aux comportements étranges, champignons toxiques, des dizaines de décès suspects et la mort programmée de l'humanité, voilà les thèmes abordés dans cette bande dessinée qui invite le lecteur à réfléchir à ce qu'on va laisser derrière nous.
La terre a t'elle réellement besoin de l'homme ou n'est-il que l'accélérateur de sa destruction ?
Petit bémol pour la couverture aux tons criards super moches qui n'ont rien à voir avec l'intérieur aux couleurs douces.
Commenter  J’apprécie          472
J'aime quand Zep s'éloigne de l'humour potache et burlesque pour nous proposer des bandes dessinées très sérieuses. Il s'agit ici d'un récit de science fiction, un récit d'apocalypse sous fond d'écologie, de science, une histoire où les arbres se révoltent contre l'humanité. le graphisme est réaliste, soigné, un peu froid, mais colle bien au récit. Zep instaure une ambiance intrigante, avec une pointe de fantastique, des personnages bien campés, et la chanson des Doors en fond sonore. On part d'un labo de recherche dans une région forestière du grand nord pour arriver à un récit post apocalyptique, avec morale simple mais efficace L'argument scientifique est un peu gros, mais je me suis laissé surprendre par le rythme, l'attrait des personnages, et le ton sérieux du raisonnement. Je me suis laissé embarquer dans cette histoire avec beaucoup de plaisir.
Commenter  J’apprécie          320
Roman graphique d'anticipation et environnemental... pré-apocalyptique (et peut-être un peu plus... mais ça sera spoiler).
Dans une réserve naturelle de la Suède, l'équipe du professeur Frawley, paléo-biologiste et passionné de la musique des Doors, cherche à prouver que l'Histoire du monde et ses habitants est inscrite dans l'ADN des arbres et que ces derniers sont capables de communiquer et... de réagir !
Si j'ai beaucoup apprécié les observations scientifiques qui appellent à la préservation de notre patrimoine sylvestre, les relations toutes naturelles qui se tissent entre les quatre membres de l'équipe (dont une nana, bien sûr), le côté thriller écologique, la qualité du graphisme monochrome aux traits déliés...
... j'ai bien moins aimé « The End », parce que quand Jim Morrison chante a travers une bonne partie de la BD : « this is the end, my friend, the end », on s'attend à ce qu'elle arrive, cette fin destinée aux nuisibles.
Alors la note finale d'optimisme (certains ajouteraient « et de sagesse ») de Zep, ne m'a pas réellement convaincue.
Commenter  J’apprécie          290
Attention dynamite ! Pépite !

Une version apocalyptique du monde version milieu végétal contre l'Homme, sur une bande son entêtante..The Doors...et si les arbres prenaient le pouvoir ? Les arbres communiquent entre entre eux et oui mais cela se sait depuis la nuit des temps ! les druides le savaient...et nous en sommes tellement tributaires, pourtant quelles aberrations dans ce monde où nous les maltraitons !
Le thriller que nous propose Zep est très plausible..si les arbres décidaient un jour de nous priver d'oxygène ?
Les tonalités de couleurs des des dessins changent en fonction des émotions et de l'intensité de l'histoire...une bande dessinée originale, bien rythmée, efficace..et qui peut faire de l'effet ! Réveillons-nous et Protégeons nos ARBRES !
Commenter  J’apprécie          282


critiques presse (6)
LaTribuneDeGeneve
05 juillet 2021
Pour son troisième opus en style réaliste, Zep imagine un thriller végétal. Dans ce one-shot troublant, il met en scène un groupe de chercheurs observant la nature, et finissant par constater que c’est cette dernière qui scrute le genre humain. Et si tout cela annonçait des lendemains d’apocalypse ?
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
LaFabriqueaBulles
31 août 2018
Bien mené, ce one shot tout en vert d’eau et gris bleuté nous tient en haleine jusqu’à la fin. Avec un dessin élégant et agréable.
Lire la critique sur le site : LaFabriqueaBulles
BoDoi
29 mai 2018
Zep veut nous dire quelque chose, on l’écoute car il sait indéniablement raconter. Mais il semble avoir voulu trop bien faire ici, et il perd quelque peu en émotion. Pas très grave, mais un brin décevant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario
07 mai 2018
Son dessin est parfait. Les paysages magnifiques sont époustouflants, des illustrations d'arbres superbes. La bichromie donne une force particulière à son récit, sa mise en scène est parfaite.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan
03 mai 2018
Le dessin hyperréaliste de Zep, rehaussé par des aplats de couleurs qui correspondent à chaque période et lieu du récit, renforce le caractère anxiogène de l'histoire. Un des meilleurs albums de ce premier semestre 2018...
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom
02 mai 2018
S’appuyant sur une incroyable anecdote que lui a racontée son fils aîné, étudiant en botaniste, Zep nous plonge dans un récit d’anticipation passionnant, annonçant des lendemains d’apocalypse.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Ces chromosomes présentaient des caractéristiques étranges...Une structure chimique qui se répétait, un agencement chronologique qui semblait courir sur 4,5 milliards d'années !
- Quoi?!
- Un journal de la Terre depuis son origine !
- Mais? Les arbres ne sont apparus qu'il y a... 350 millions d'années !
- Mais ils communiquent avec la Terre ! On peut imaginer qu'elle leur partage sa mémoire... voire même qu'elle la stocke dans les arbres.
Commenter  J’apprécie          240
Les dinosaures n'évoluaient pas. Ils étaient nuisibles au développement des autres espèces, ils dévoraient les ressources terrestres et n'apportaient rien en retour...

Un peu comme nous.

Hum... pas exactement. Ils avaient simplement cessé de participer à l'équilibre général. Nous, nous créons le déséquilibre.
Commenter  J’apprécie          170
Ce sont les arbres qui nous protègent... et pas le contraire. Approchez-les humblement et peut-être apprendrez-vous quelque chose...
Commenter  J’apprécie          400
- Tout à l'heure... Il était sérieux?
- Hum... "Approcher l'arbre en ami"?
- Oui.
- Eh bien... ça peut sembler étrange...
- Effectivement.
- ... mais il a raison. On a constaté qu'un arbre pouvait effacer des parties de son ADN en cas d'agression extérieure... On ne lui arrache pas des informations. C'est lui qui décide de nous en donner ou non.
- Ça, je veux bien... mais additionné à la vénération pour Jim Morrison, on pourrait penser qu'il a observé les champignons de trop près!
Commenter  J’apprécie          30
La forêt n'a pas besoin d'un détective pour la défendre... elle était là avant nous. Elle le sera encore après nous. Je ne sais toujours pas pourquoi elle nous tolère...
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Zep (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zep
Tous les secrets de Titeuf
autres livres classés : écologieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (980) Voir plus



Quiz Voir plus

Les titres des 13 albums Titeuf (Zep)

Tome 1, 1992 : ..... le sexe et les bretelles.

Le Diable
Dieu
Les Anges
Cupidon

14 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : ZepCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..