AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782265097582
480 pages
Éditeur : Fleuve Editions (13/11/2014)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Tout Stockholm est en effervescence. À l'occasion d'un baptême dans la famille royale, une grande fête nationale est annoncée. Seul Henrik Pettersson, dit HP, se tient à l'écart de la liesse générale. Il vient d'accepter une mission susceptible de changer le cours de l'Histoire. Manipulé depuis trop longtemps, il n'a plus qu'une obsession : comprendre. N'être qu'un pion sur l'échiquier du pouvoir, jusqu'à y sacrifier sa vie, à quoi bon ? À qui obéit-il vraiment ? Ta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
MelM
  26 février 2015
17,5/20
Depuis la fin du deuxième tome, beaucoup de choses ont changés. HP est toujours poursuivi par le Maître du Jeu, qui lui a donné une mission des plus complexes à accomplir. Manipulé par tous, il ne sait plus qui croire et encore moins à qui faire confiance. Seul et pris au piège, toutes les excuses sont bonnes pour ne pas se faire remarquer. Doit-il mener à bien cette mission ou mettre tout en oeuvre pour que ce Jeu cesse? Doit-il jouer solo, ne faisant confiance qu'à lui même, au moment où la paranoïa s'installe? Ou prendre lui-même le risque de manipuler ses semblables?
Rebecca aussi s'est vue confié une mission. Son travail est tout ce sur quoi elle peut désormais s'appuyer. Car pour elle aussi, tout va changer. Ses certitudes volent en éclats les unes après les autres, son passé déjà difficile s'assombrit encore plus. Rebecca est désormais rongée par le désir de connaitre la vérité, et si cela peut l'aider à sauver son frère, elle ne reculera devant rien. Désobéir, risquer son emploi, sa vie et celles des autres n'a plus d'importance, ce Jeu doit cesser.
Mais quand les fantômes du passé refont surface, c'est un énorme paquet de problèmes qu'ils amènent avec eux. HP et Rebecca sortiront-ils entiers de ce Jeu implacable qui trouve sa source dans leur famille depuis bien longtemps?
Écrire le troisième tome d'une trilogie n'est jamais chose facile mais avec Bubble, Anders de la Motte nous prouve qu'il excelle dans cet exercice et que son univers, maîtrisé à la lettre possède encore de choses excellentes à livrer. Ce dernier tome est sans conteste le meilleur de la trilogie, la pression sur les épaules de nos deux héros s'accentuant toujours plus au fil des tomes jusqu'à atteindre son summum, l'apothéose dans ce dernier tome qui m'a ravie et avec lequel j'ai passé un très bon moment. Aucun point négatif à déplorer, l'auteur laisse exploser toute la créativité de son univers et c'est avec plaisir que l'on se laisse embarquer avec HP et Rebecca dans des situations toujours plus folles et énigmatiques. Un ultime tome qui se dévore en très peu de temps grâce à un rythme parfait qui vous emportera de la première à la dernière page.
Anders de la Motte nous offre avec Bubble un troisième et ultime tome totalement maîtrisé et qui permet d'approfondir toujours plus un univers déjà complexe et extrêmement développé dans les tomes précédents. Mais ici, tout est différent, si vous pensiez déjà qu'il ne fallait faire confiance à personne dans les deux premiers tomes, et bien ici vous allez être servis. L'univers est encore plus fou, les enjeux sont encore plus grands, les personnages encore plus énigmatique et surtout: la paranoïa encore plus présente. Ce qui n'était à la base qu'un jeu, certes malsain, mais à petite échelle, devient vite au fil des tomes un complot à l'échelle nationale, un Jeu qui est beaucoup plus que cela et dans lequel on risque à chaque instant de perdre la vie. L'auteur réussit à créer une ambiance malsaine et très pesante tout en approfondissant encore un univers déjà riche et complexe, je ne peux que l'applaudir pour ça. Il parvient à happer, à kidnapper son lecteur dès les premières pages et celles-ci se tournent à une vitesse folle. le besoin de savoir, de comprendre devient aussi fort pour nous, lecteurs, que pour les personnages. Pour tout ça, chapeau à l'auteur, qui a réussit à écrire un dernier tome de trilogie encore meilleur que les deux premiers.
L'intrigue principale, qui reposait, aux débuts de la trilogie, sur l'identité et l'anéantissement du Maître du Jeu et du Jeu en lui-même, s'est beaucoup complexifiée au fil des tomes et désormais il est aussi question de complot politique à grande échelle, de survie des personnages principaux, de préservation de leur pays, etc. Tout cela repose sur les épaules de HP et de Rebecca qui surmontent à leur manière les différents obstacles qui se dressent devant eux, en suivant différentes pistes pour retrouver et mettre hors d'état de nuire le Maître du Jeu. Mais, rien ne va se passer comme prévu, HP et Rebecca devront donc mettre leurs doutes de côté et s'allier à ceux qui leur propose de l'aide pour mener à bien leur entreprise. Mais peut-on vraiment faire confiance à ces personnes? Ne seraient-elles pas dans le mauvais camp, essayant de les envoyer sur de mauvaises pistes? Voire même directement dans la gueule du loup? C'est ici l'un des plus gros point fort de l'histoire, les questionnements continuels qu'elle pose, la paranoïa qu'elle parvient à mettre en place et son caractère extrêmement addictif.
Anders de la Motte possède une plume très fluide et très accrocheuse, dès les premiers chapitres, on retrouve l'ambiance si particulière de l'univers qu'il a mis en place et se retrouve happer en plein coeur de l'histoire. Propulsés en pleine action avec les personnages, il est alors impossible de reposer le roman tant que nous n'avons pas obtenu toutes les réponses à nos questions. Addictive, rythmée, palpitante, en bref parfaite, la plume d'Anders de la Motte semble presque magique et c'est donc avec énormément de plaisir que nous pénétrons toujours plus profondément dans les méandres du Jeu, espérant trouver les réponses à nos questions sans que nos personnages y perdent trop de plumes.
Bubble nous permet d'approfondir encore les caractères respectifs des personnages. Bien que HP et Rebecca soient déjà des personnages très complexes grâce à leur place de personnages principaux, nous apprenons à connaître de nouvelles facettes de leur personnalités qui nous étaient encore inconnues. Ce troisième et ultime tome nous permet aussi de découvrir plusieurs nouveaux personnages et d'approfondir la psychologie de certains.
HP et Rebecca restent fidèles à eux-mêmes mais on découvre aussi de nouveaux aspects de leurs personnalité, comme le courage qui les porte tous les deux à affronter le Jeu mais ce n'est pas tout. On découvre une Rebecca plus fragile et parfois même trop facilement manipulable, mais Rebecca cache aussi une facette très joueuse, elle peut se révéler être elle aussi une très bonne manipulatrice. Aimante et protectrice envers son frère, elle ne reculera devant rien pour aider la seule famille qu'il lui reste. HP est lui aussi très protecteur envers sa soeur, joueur et manipulateur mais on découvre ici une partie plus fragile de sa personnalité, ses doutes, ses peurs, j'ai beaucoup aimé être plongée dans la paranoïa qu'il ressent et qui m'a fait me sentir encore plus proche de ce personnage. J'adore toujours plus ces deux personnages et j'adore surtout suivre leurs péripéties, et elles sont très nombreuses....
Concernant les autres personnages, ils sont tous très intéressants et possèdent touts un intérêt crucial pour l'intrigue. En plus, des personnages déjà découverts dans les tomes précédents et qui sont encore plus approfondis dans cet ultime tome, nous découvrons de tous nouveaux personnages très intéressants. S'il possèdent tous un caractère à part, c'est surtout toutes les questions que suscitent ces personnages qui sont intéressantes pour l'évolution de l'histoire. D'énormes doutes planent concernant la fiabilité de la plupart d'entre eux et j'ai beaucoup aimé le fait d'être "baladée" dans toutes les directions par l'auteur, qui maitrise vraiment très bien l'art du suspense et du doute.
Si vous vous dites qu'après trois tomes, l'histoires ne peut que s'essouffler, et bien il n'en est rien. L'histoire est on ne peux plus riche et complexe et l'action est évidemment bien au rendez-vous. Chaque page nous offre de nouvelles choses que ce soit sur le plan de l'action, des rebondissements ou bien des révélations. Tout s'enchaine avec énormément de fluidité et c'est avec plaisir et envie que les pages se tournent, impossible de résister. L'auteur installe de plus une intrigue concernant le passé de HP et Rebecca qui pourrait bien contenir la clé du Jeu. Tout est prétexte au doute et à la manipulation et j'ai beaucoup aimé me plonger dans cet univers oppressant et si addictif de par son réalisme et sa façon de nous faire prendre conscience que tout cela pourrait être réel. Une trilogie qui ne fait vraiment que s'améliorer au fil des tomes et que j'ai adoré suivre.
le dénouement de toute cette trilogie, toutes nos grandes interrogations, trouveront une réponse au cours des dernières pages, et mêmes à quelques pages de la fin l'auteur parvient à surprendre son lecteur, chapeau. J'ai adoré ce dénouement et la fin de cet ultime en globalité, très bien menée pour répondre à toutes nos questions, très bien écrite et qui ouvre de nouvelles perspectives pour l'avenir. Et c'est bien là le seul petit point que j'aurais à reprocher, cette fin est parfaite mais elle est trop ouverte pour ne pas avoir envie d'imaginer une suite possible....alors j'adorerai avoir une suite. Un problème pour moi qui n'en sera peut-être pas un pour vous.
Les +: l'univers toujours plus approfondi, les personnages, les différentes intrigues entremêlées, l'écriture addictive, .....
Les -: un fin peut-être un peu trop ouverte pour moi
La fin d'une trilogie.... Et quelle fin! Explosive, addictive, bourrée d'action, d'interrogations, de révélations... En bref, de tout ce que l'on peut espérer avoir dans un thriller. J'ai tout simplement adoré ce troisième et ultime tome qui m'a emportée de bout en bout. Un univers oppressant, toujours plus addictif et complexe mais surtout un univers réaliste. Une écriture fluide et très addictive qui vous emporte avec elle pour ne vous relâchez qu'à la toute fin, vous laissant lessivé mais heureux d'une si bonne lecture. Plusieurs intrigues qui s'entremêlent et qui sont très intéressants, reposant sur des personnages toujours plus attachants. de l'action, des rebondissements, des questions, encore de l'action et enfin, le dénouement, une fin presque parfaite, sont seul défaut résidant dans le fait de nous faire espérer une fin, mais qui répond parfaitement mieux à nos questions et qui clôt à merveille cette trilogie.
Une trilogie addictive, oppressante et palpitante qui se clôt, avec Bubble, de façon magistrale et explosive. Tout y est alors plus d'hésitation, foncez!!
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cannibalector
  25 août 2016
"Bubble" gomme toutes les interrogations soulevées par les deux premiers opus de la trilogie: Play et Buzz.
Je n'ai rien à ajouter par rapport à mes critiques des deux premiers tomes.
C'est une trilogie haletante, sans prétention, qui a un seul objectif : passer un bon moment
Commenter  J’apprécie          250
Caalfein
  18 février 2018
Me voilà arrivée au terme de la trilogie "Le Jeu" avec un dernier opus et un final plutôt décevant. Anders de la Motte nous a tellement conduit à imaginer un truc de dingue que la vérité est sans envergure. À trop vouloir nous en mettre plein la vue, il a provoqué une attente malheureusement inassouvie.
En fait, je m'attendais à être scotchée par ce bouquin et à tomber des nues devant LA révélation et bien non. le dénouement n'est pas à la hauteur de la montée en pression provoquée avec Play puis Buzz.
Par ailleurs, l'explication tant attendue n'arrive pas dans une fin en apothéose mais est distillée tout au long du récit. Certes l'auteur continue à tenter de semer le doute dans notre esprit mais sans la dextérité et la réussite qu'on lui a connues en la matière sur les deux premiers tomes. J'ai trouvé que cela manquait d'influx.
Ces deux romans étaient par ailleurs remplis d'une foultitude de détails qui avaient tous leur raison d'être, plein de micro événements qui ont conduits à "Bubble" et dont il faut réussir à se rappeler. Pas simple. La vision d'ensemble reste donc un peu floue et certains points, en tout cas pour ma part, sont inexpliqués. On n'a pas en effet dans ce tome 3, un grand final d'explication où les vrais visages se dévoilent. On en a une esquisse, trop insuffisante à mon goût.
En outre, j'ai peu apprécié les quatre derniers mots du livre, ne sachant pas si c'est une sorte de boutade de la part du personnage qui les prononce ou si au contraire ils disent bien ce qu'ils veulent dire. Dans ce cas ce serait du grand n'importe quoi qui rendrait l'ensemble incompréhensible. Pourtant, la question reste posée et c'est carrément énervant. Non, en ce qui me concerne, je ne suis pas fan des révélations qui n'en sont peut-être pas.
S'agissant du récit en lui-même, je l'ai trouvé poussif avec pas mal de longueurs notamment sur les événements passés découverts par Rebecca. L'histoire semble tantôt piétiner, tantôt tourner en rond sur une bonne partie. Je n'ai pas retrouvé la dynamique du second tome qui m'avait emballée, ni même la curiosité propre au premier tome.
Le personnage de Rebecca ne s'est pas révélé comme je l'avais cru même si en fin de compte elle est déterminante dans le dénouement. Je ne comprends pas pourquoi, alors que le récit se découpe toujours entre d'un côté Henrik et de l'autre Becca, l'auteur ne nous a pas permis de suivre cette dernière dans ses déductions et l'élaboration de son plan. Si on en apprend un peu à la fin, je regrette le manque de précisions. C'est d'ailleurs curieux au regard du souci du détails et de la cohérence dont l'auteur avait fait preuve sur les deux opus précédents. C'est comme s'il avait un peu bâclé sa sortie, comme s'il voulait en finir et pour ce faire avait choisi de survoler certains faits.
Enfin, une précision sans grande importance sur la quatrième de couverture. Celle-ci évoque un baptême princier mais c'est d'un mariage qu'il s'agit.
Bref, pour moi, cette bulle a fait pschitt comme je le craignais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
iris29
  26 juillet 2015
J'ai eu énormément de mal à "re-rentrer "dans l'histoire ( jusqu'aux pages 80/100 , pour être précise!). Avant je n'arrivais pas à me rappeler de tous les personnages, (les noms propres suédois sont parfois difficile à retenir...) , d'autant que je suis beaucoup , beaucoup de séries littéraires ou télévisuelles ...
C'est une trilogie de qualité, car à la fin vous aurez toutes les réponses à vos questions...
Si j'ai un seul conseil à donner , c'est de lire les 3 tomes d'un seul coup ou de manière très rapprochée, sinon vous allez perdre l'impact du premier qui est vraiment scotchant ,au niveau du suspens et de l'idée de départ !!!
Je tiens à mettre un carton rouge à l'éditeur Fleuve Noir pour la photo de couverture qui ne représente pas du tout le contenu du roman !!!
A première vue , on pourrait penser que c'est un roman SF alors que c'est un thriller tout ce qu'il y a de plus contemporain!!! On y voit un vaisseau spacial / ville, aux multiples fenêtres éclairées ,ainsi qu'une jeune fille aux cheveux rouges/dégueu...!! Dans l'histoire Nora a les cheveux platine ou bruns !!!!!!!? (j'ai vérifié).
Quand au résumé de la 4° de couverture, il parle d'un baptême princier alors qu'il est question d'un potentiel attentat lors d'un MARIAGE (!) princier.... C'est un peu ballot de se tromper dans le résumé , non ?!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Zi
  03 juin 2015
Un dernier tome un peu en dessous du précédent bien qu'il réponde à toutes les questions laissées en suspens, dû notamment à une intrigue longue à démarrer.
La sécurisation des données personnelles est cette fois le point soulevé et c'est encore une fois très bien réalisé.
Lien : http://lespipelettesenparlen..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   16 mai 2018
Les gros titres annonçaient les dernières nouvelles concernant le mariage princier. la robe de la mariée , le menu , la liste des invités...
(...) l'attention était concentrée sur le "choix difficile" qui attendait le nouveau prince : pour quelle association caritative feindrait-il de travailler, maintenant que les contribuables allait assurer son train de vie?
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   24 mars 2015
Elle n’était tout simplement plus amoureuse de Micke, peut-être même ne l’avait-elle jamais été.
Dommage, car c’était un chouette type, vraiment chouette.
Mais la vie lui avait démontré que les mecs bien n’étaient pas sa tasse de thé. Après une rupture, une femme sincèrement triste se serait enfermée dans son appartement, aurait traîné en robe de chambre et aurait bouffé de la glace à même le pot, affalée devant une sitcom américaine. Mais son chagrin d’amour consistait surtout en un sentiment de déception agrémenté d’une bonne dose de soulagement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   24 mars 2015
La première et la plus importante, c’est : ne parle jamais à personne du Jeu. La deuxième, c’est que seul le Maître du Jeu a le pouvoir, c’est lui qui décide quand et comment le Jeu commence et s’arrête. En fait, il n’est pas nécessaire de se souvenir des autres…
Commenter  J’apprécie          30
iris29iris29   25 juillet 2015
Un coffre à la banque est une espèce de bulle, au fond....La vie à l'extérieur continue ; les choses changent , mais à l'intérieur , le temps s'est arrêté.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   24 mars 2015
Les crétins de la clinique vétérinaire pensaient qu’il travaillait toujours pour le Jeu. Peut-être s’agissait-il d’une partie de son plan pour avoir l’air crédible. La vérité sur son passé, sa dépression nerveuse et sa période d’ermite dans les bois n’étaient pas vraiment de nature à mettre en confiance. Mieux valait donc feindre d’être toujours dans le Jeu.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : téléphoneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre