AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749940427
317 pages
Éditeur : Michel Lafon (14/11/2019)
4.53/5   32 notes
Résumé :
Tu ne devrais pas venir ici.
Tu pourrais te perdre.
C'est déjà arrivé.
Je vais te raconter l'histoire...
IL ÉTAIT UNE FOIS...
Dans les contes, il y a des hommes et des loups, il y a des bêtes et des fées, il y a des enfants et des forêts.
Comme toutes les jeunes filles qui ont la tête pleine d'histoires, Ofelia sait tout ça. Alors quand elle rencontre son beau-père, elle voit tout de suite le capitán Vidal pour ce qu'il est,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,53

sur 32 notes
5
11 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

calypso
  03 novembre 2019
Avis garanti 100% roman ! le Labyrinthe de Pan est l'adaptation du film El Laberinto del fauno réalisé en 2006 par Guillermo del Toro et qui a obtenu un beau petit succès à l'époque. Je suis passée complètement entre les mailles car je ne l'ai pas vu à sa sortie, ni après d'ailleurs, mais je dois reconnaître que j'en ai très envie maintenant ! J'ai tout simplement adoré ce roman, dévoré en trois soirs à des heures plus que tardives. Une fable, un conte, appelez cela comme vous voulez, on est en tout cas plongé dans un univers merveilleux (les frontières avec le fantastique sont ici poreuses), et l'on découvre des personnages bercés de légendes sur le principe de l'alternance : entre trois et cinq chapitres sont consacrés à l'univers « réel » – je ne sais comment le dire autrement – avec un fort ancrage historique puisqu'il est question de la guerre d'Espagne et de l'armée franquiste et ils sont systématiquement « interrompus » par un chapitre qui se présente sous la forme d'un conte – « Il était une fois », « Il y a de cela fort longtemps » –, on comprend vite que ces contes mis bout à bout forment une histoire complète, intrinsèquement liée à ce que subit le personnage principal prénommé Ofélia. Il est question d'épreuves dans un antique labyrinthe, d'une clé dissimulée dans l'estomac d'un crapaud, d'un homme pâle aux mains griffues, mais aussi et surtout de courage, d'espoir et d'amour. C'est une histoire intense, à la fois cruelle et poétique, une vraie belle réussite !

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          545
lenoute
  18 décembre 2019
Beau livre, accompagné de très jolies illustrations.
Belle adaptation en roman du film " le labyrinthe de pan" réalisé par Guillermo del Toro.
J'ai apprécié retrouver ce monde qui entremêle onirique, fantastique avec réel et sordide.
Bonne lecture, bon voyage dans ce surprenant monde.
Commenter  J’apprécie          410
Elodieuniverse
  08 novembre 2019
Rien que la couverture de ce livre est sublime, on a l'impression de tenir un objet précieux. On va à la rencontre d'un monde fantastique avec ses créatures. Attendez-vous à croiser des fées, le Crapaud ou bien le Faune. Ofelia est une jeune fille courageuse. Comme toutes les petites filles, elle croit aux contes de fée, ceux qu'elle découvre grâce à ses livres. Elle va devoir faire preuve de beaucoup de courage et montrer qu'elle est digne d'être la princesse de ce Monde Souterrain. le capitan Vidal, dit le Loup, est un soldat tyrannique de l'armée franquiste, sans foi ni loi qui se bat contre les maquisards. Ofelia voit sa mère comme une traîtresse d'avoir épousé cet homme mais le sort de la pauvre femme va bouleverser le cours des choses. Que va-t-il se passer? Certains passages de cette histoire sont durs et cruels. Les illustrations (une petite dizaine) qui parsèment le livre sont, quant à elles, magnifiques. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          280
Livresque78
  09 mai 2020
Tous les contes de fées sont cruels, tous les contes de fées recèlent une certaine noirceur, Guillermo del Toro nous donne des frissons avant de dormir avec cette magnifique adaptation du film qu'il a réalisé en 2006. adapter un film en livre est très souvent bien décevant, c'est tout le contraire ici, en s'associant avec Cornelia Funke ( auteure entre autres de Coeur d'encre), a mis les petits plats dans les grands afin de nous replonger avec délectation dans l'univers si sombre et pourtant si beau proposé lors de la sortie du film.
Lien : http://livresque78.com/2020/..
Commenter  J’apprécie          260
Rhapsodie
  20 novembre 2020
Magnifique roman aux allures de conte mêlant l'horreur à la féerie. Un conte pour adulte qui allie les vertus des contes de fées à la violence : la cruauté des hommes, la guerre.
L'histoire est extrêmement touchante et elle fait écho à mon adolescence, je me suis beaucoup retrouvée dans le personnage d'Ofelia.
J'avais vu le film quand j'étais adolescente et j'ai grandi avec, écoutant à de nombreuses reprises la musique indissociable de la beauté du conte : entre élégance, féerie, tristesse et horreur. Cette musique, c'est une berceuse, pour bercer l'enfant et la secourir de toutes les ténèbres qui l'entourent dans ce monde si injuste.
La voici : https://www.youtube.com/watch?v=SKO6waIo5og
Ce roman, magnifique, est très fidèle au film qui était déjà très réussi, unique en son genre, majestueux. Il le complète en nous apprenant les histoires des contes d'Ofelia et en nous décrivant mieux le monde souterrain. J'aime tellement ce mélange unique d'horreur et de féerie, qui parlera bien sûr à toute personne sensible qui a souffert pendant l'enfance et qui s'est construite en se sauvant dans le fantastique ou la féerie, qui vient alors sécher les larmes et redonner l'espoir d'une vie meilleure.
Je suis encore toute émue. Ce sera un de mes livres préférés dont je prendrai grand soin, un des mes doudous de ma bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Elbakin.net   07 janvier 2020
Grâce à des thématiques fortes portées par une plume de qualité, évocatrice mais sans en faire trop, tout comme aux portraits tout en finesse de ses personnages, Le Labyrinthe de Pan s’avère tout simplement poignant, et tout aussi fort que le film sur ce plan, tandis que l’imagination des deux artistes déjà cités est en prime mise en valeur ici par les illustrations d’Allen Williams.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
calypsocalypso   02 novembre 2019
On raconte que, il y a de cela fort longtemps, dans un royaume souterrain qui ne connaissait ni le mensonge ni la douleur, une princesse rêvait au monde des humains. La princesse Moanna rêvait de ciels bleus, d’océans de nuages ; elle rêvait d’herbe, de soleil et du goût de la pluie. Si bien qu’un jour elle faussa compagnie à ses gardes et découvrit notre monde. Le soleil effaça bientôt tous ses souvenirs, jusqu’à ce qu’elle oublie qui elle était, d’où elle venait. Elle erra, souffrit du froid, de la malade, endura mille maux. Enfin, elle mourut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
lenoutelenoute   12 décembre 2019
Le capitaine Vidal consulta sa montre de gousset.
Le verre en était fissuré mais le mécanisme demeurait fiable et les aiguilles indiquaient que le cortège était en retard.
- Quinze minutes, marmonna l'homme qui, comme tous les monstres - comme le Mort -, était d'une ponctualité sans faille.
Commenter  J’apprécie          160
ElodieuniverseElodieuniverse   25 octobre 2019
Il est rare que le mal prenne forme immédiatement. Il n'est souvent guère plus qu'un murmure, au début. Un regard. Une trahison. Mais ensuite il grandit, il s'enracine, toujours invisible, inaperçu. Seuls les contes de fées lui confèrent une forme propre. Le Grand Méchant Loup, les rois maléfiques, les démons, les diables...
Commenter  J’apprécie          120
KatlizKatliz   27 mars 2020
C'est justement parce que Carmen Cardoso aimait - follement - son enfant qu'elle s'était remariée. Le monde était dirigé par les hommes - sa fille ne l'avait pas encore compris - et seul un homme pourrait leur offrir la sécurité. Sans le savoir, elle aussi croyait aux contes de fées. Carmen Cardoso croyait au plus dangereux de tous : celui du prince charmant censé la sauver.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   24 octobre 2020
On était en 1944, et la jeune fille assise à l’arrière d’une des voitures, à côté de sa mère enceinte, ne comprenait pas ce que soufflaient les arbres. Bien qu’âgée d’à peine treize ans, Ofelia ne connaissait que trop bien le sens du verbe « perdre ». Son père était mort voilà un an et il lui manquait si fort que, parfois, son cœur lui faisait l’effet d’un coffret vide où ne restait que l’écho de sa peine. Elle se demandait souvent si sa mère souffrait elle aussi, sans jamais lire hélas le moindre indice sur son visage pâle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Guillermo del Toro (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillermo del Toro
En savoir plus sur "Automnal" : www.lisez.com/9791032404560
S'inscrivant dans la nouvelle vague des récits horrifique américains, Automnal tient autant du folk horror des films The Wicker Man et Midsommar que des écrits de Richard Matheson et Stephen King. Sous la plume du romancier Daniel Kraus, connu pour son travail avec Guillermo del Toro (La forme de l'eau, Trollhunters), Automnal redonne du sens au terme roman graphique en portant le récit d'horreur dans les hautes sphères de l'angoisse psychologique, en offrant la part belle à des personnages crédibles. Cela accompagné par le trait gras et puissant de Chris Shehan et du génie de la couleur Jason Wordie.
+ Lire la suite
autres livres classés : guerre civile espagnoleVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

DURETE

Dans la mythologie Grecque qui est le dieu de la guerre

ARRES
ATHENA
HERCULE
ZEUS

1 questions
77 lecteurs ont répondu
Thème : Guillermo del ToroCréer un quiz sur ce livre

.. ..