AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749940427
Éditeur : Michel Lafon (14/11/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Tu ne devrais pas venir ici.
Tu pourrais te perdre.
C'est déjà arrivé.
Je vais te raconter l'histoire...
IL ÉTAIT UNE FOIS...
Dans les contes, il y a des hommes et des loups, il y a des bêtes et des fées, il y a des enfants et des forêts.
Comme toutes les jeunes filles qui ont la tête pleine d'histoires, Ofelia sait tout ça. Alors quand elle rencontre son beau-père, elle voit tout de suite le capitán Vidal pour ce qu'il est,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
calypso
  03 novembre 2019
Avis garanti 100% roman ! le Labyrinthe de Pan est l'adaptation du film El Laberinto del fauno réalisé en 2006 par Guillermo del Toro et qui a obtenu un beau petit succès à l'époque. Je suis passée complètement entre les mailles car je ne l'ai pas vu à sa sortie, ni après d'ailleurs, mais je dois reconnaître que j'en ai très envie maintenant ! J'ai tout simplement adoré ce roman, dévoré en trois soirs à des heures plus que tardives. Une fable, un conte, appelez cela comme vous voulez, on est en tout cas plongé dans un univers merveilleux (les frontières avec le fantastique sont ici poreuses), et l'on découvre des personnages bercés de légendes sur le principe de l'alternance : entre trois et cinq chapitres sont consacrés à l'univers « réel » – je ne sais comment le dire autrement – avec un fort ancrage historique puisqu'il est question de la guerre d'Espagne et de l'armée franquiste et ils sont systématiquement « interrompus » par un chapitre qui se présente sous la forme d'un conte – « Il était une fois », « Il y a de cela fort longtemps » –, on comprend vite que ces contes mis bout à bout forment une histoire complète, intrinsèquement liée à ce que subit le personnage principal prénommé Ofélia. Il est question d'épreuves dans un antique labyrinthe, d'une clé dissimulée dans l'estomac d'un crapaud, d'un homme pâle aux mains griffues, mais aussi et surtout de courage, d'espoir et d'amour. C'est une histoire intense, à la fois cruelle et poétique, une vraie belle réussite !

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          505
Elodieuniverse
  08 novembre 2019
Rien que la couverture de ce livre est sublime, on a l'impression de tenir un objet précieux. On va à la rencontre d'un monde fantastique avec ses créatures. Attendez-vous à croiser des fées, le Crapaud ou bien le Faune. Ofelia est une jeune fille courageuse. Comme toutes les petites filles, elle croit aux contes de fée, ceux qu'elle découvre grâce à ses livres. Elle va devoir faire preuve de beaucoup de courage et montrer qu'elle est digne d'être la princesse de ce Monde Souterrain. le capitan Vidal, dit le Loup, est un soldat tyrannique de l'armée franquiste, sans foi ni loi qui se bat contre les maquisards. Ofelia voit sa mère comme une traîtresse d'avoir épousé cet homme mais le sort de la pauvre femme va bouleverser le cours des choses. Que va-t-il se passer? Certains passages de cette histoire sont durs et cruels. Les illustrations (une petite dizaine) qui parsèment le livre sont, quant à elles, magnifiques. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          270
Mallou14
  10 novembre 2019
Le labyrinthe de Pan est un film qui m'a toujours intriguée sans que je n'ose jamais le regarder. J'avais vu la scène avec L'Homme Pâle et ça avait suffit à m'effrayer assez pour que je ne franchisse pas le pas. Et finalement, les éditions Michel Lafon ont publié une superbe version papier de cette histoire écrite par Guillermo del Toro et Cornelia Funke.
Le livre objet est très beau, la couverture est douce et brillante, il y a des illustrations au début des différentes parties. Je suis très contente de m'être laissé tenter et j'ai même fini par regarder le film dans la foulée ! Si l'héroïne principale a treize ans, ce n'est pas une histoire adressée aux plus jeunes pour autant car dans le monde d'Ofelia, les monstres, la guerre, le sang et la mort côtoient les contes. J'ai aimé cette ambiance très sombre.
Si vous avez aimé le film, je vous recommande le livre car il est très fidèle et il y a beaucoup de détails en plus, dont les émotions et les pensées des personnages, cela permet de mieux les cerner. le livre est divisé en plusieurs parties et au début de chacune, des histoires sont racontées, sans vraiment de rapport entre elles au premier regard, mais plus on avance, plus le fil rouge se tisse. J'ai beaucoup apprécié et on ne les retrouve pas à l'écran.
On ne peut que détester le capitán Vidal qui n'a d'yeux que pour son fils à naitre alors que le sort de la mère et de sa belle-fille lui importe peu. Cet homme est cruel, sans coeur et on le ressent bien. J'ai eu du mal avec la mère d'Ofelia également, elle voulait juste protéger sa fille mais a placé sa confiance dans de mauvaises mains.
J'ai eu plus d'attachement pour Ofelia et Mercredes qui sont deux héroïnes fortes et déterminées, chacune à leur niveau. Ofelia est la princesse disparue du Monde Souterrain et devra réussir trois épreuves afin de vérifier que son âme est pure et non corrompue pour pouvoir y retourner…
Bref, je ne regrette pas ma découverte du livre, ainsi que du film, le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro et Cornelia Funke. J'ai aimé suivre l'évolution d'Ofelia dans cet univers de monstres et de loups bercé de contes. J'ai également apprécié les différentes métaphores et l'interprétation que l'on peut se faire de l'histoire.
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LittleA03
  04 novembre 2019
Sombre histoire.
Nous sommes en Espagne et nous logeons dans un ancien moulin perdu au milieu d'une forêt mystérieuse : en pleine guerre civile. D'un côté les soldats de Franco, de l'autre les hommes des bois, les rebelles. La petite Ofelia est parachutée dans cette atmosphère. En plus de découvrir le véritable visage sanguinaire de son beau-père, elle découvre une magie envoutante, sombre mais aussi synonyme d'espoir.
Le récit alterne alors entre ses aventures et des petites histoires courtes commençant par “Il était une fois”. Ces dernières ne sont pas anodines, ni là pour faire jolies : elles sont liées directement au passé de l'héroïne. Mis bout à bout, ces petites “fables” ne sont en réalité qu'une seule et même histoire.
Comme dans un conte, l'enfant devra réaliser différentes épreuves : affronter un crapaud géant, récupérer une clé, échapper à un dévoreur d'enfants… Et bien d'autres épreuves terribles et douloureuses.
Le labyrinthe de Pan n'est pas une petite balade tranquille où nous rencontrons des gentilles princesses et des beaux princes. La cruauté n'est pas aux abonnés absents, c'est même plutôt son ennemi “la joie” qui brille par son absence.
C'est un roman à la fois cruel et très poétique. C'est tout une atmosphère que l'auteur et l'illustrateur mettent en place. Une ambiance aussi chaleureuse qu'effrayante. C'est une sensation étrange qui fait de cette lecture, une aventure unique et un poil bouleversant. Il faut le lire pour comprendre tout ceci !
Le labyrinthe de Pan est une lecture parfaite pour ce mois de novembre, un peu triste. La pluie, le vent, le froid colle parfaitement à l'histoire d'Ofelia, du Faune, de Mercedes, de Roccio la Sorcière ou encore de l'Homme Pâle !
Lien : http://littlearead.fr/le-lab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
calypsocalypso   02 novembre 2019
On raconte que, il y a de cela fort longtemps, dans un royaume souterrain qui ne connaissait ni le mensonge ni la douleur, une princesse rêvait au monde des humains. La princesse Moanna rêvait de ciels bleus, d’océans de nuages ; elle rêvait d’herbe, de soleil et du goût de la pluie. Si bien qu’un jour elle faussa compagnie à ses gardes et découvrit notre monde. Le soleil effaça bientôt tous ses souvenirs, jusqu’à ce qu’elle oublie qui elle était, d’où elle venait. Elle erra, souffrit du froid, de la malade, endura mille maux. Enfin, elle mourut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ElodieuniverseElodieuniverse   25 octobre 2019
Il est rare que le mal prenne forme immédiatement. Il n'est souvent guère plus qu'un murmure, au début. Un regard. Une trahison. Mais ensuite il grandit, il s'enracine, toujours invisible, inaperçu. Seuls les contes de fées lui confèrent une forme propre. Le Grand Méchant Loup, les rois maléfiques, les démons, les diables...
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Guillermo del Toro (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillermo del Toro
Bande annonce (VO) du film, The shape of water, coécrit, coproduit et réalisé par Guillermo del Toro
autres livres classés : loupVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

DURETE

Dans la mythologie Grecque qui est le dieu de la guerre

ARRES
ATHENA
HERCULE
ZEUS

1 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : Guillermo del ToroCréer un quiz sur ce livre