Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2848050268
Éditeur : Sabine Wespieser (2004)


Note moyenne : 2.83/5 (sur 6 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Peut-être que ma mère Blanche verra la lettre flotter au fil de l'eau et elle viendra la repêcher sur le dos d'un héron. Peut-être, ou bien elle retroussera sa robe avant d'entrer dans l'eau, elle tendra la main pour la cueillir comme une jolie écrevisse. A. B. Le deuxi... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par cicou45, le 14 novembre 2013

    cicou45
    Tristan n'a que six ans lorsqu'il voit sa mère, Blanche, se faire assassiner sous ses yeux. Ce n'était probablement pas un crime prémédite puisqu'elle a été tuée par deux évadés de la prison de Gap qui pensaient sans doute trouver de quoi se nourrir et un peu d'argent dans cette ferme en plein milieu de la montagne. Concours de circonstances, donc ? Peut-être, puisque les deux malfrats, en apercevant Tristan, ce jeune môme de six ans ont pris peur d'être plus tard identifiés et l'on menacé d'une arme. Blanche, par instinct maternel les a à son tour menacés du fusil de son mari mais c'est elle qui a tout pris. Tristan, le protagoniste et le narrateur de l'histoire (il est toujours utile pour vous, chers lecteurs, de le préciser) s'est alors retrouvé seul avec un père alcoolique du nom d'Alex et ayant pour seul ami un vieil homme du nom de Germain.
    Ce n'est que deux ans plus tard qu'Alex présentera à Tristan, celle qui deviendra sa future belle-mère, Maryse, une ancienne prostituée russe mais qui parle couramment le français. C'est elle qui a l'idée, d'ouvrir une auberge dans la ferme qu'occupent Tristan et son père car, ne pouvant pas les aider aux champs car ce serait un travail trop pénible (Alex est en effet agriculteur et Tristan garde des brebis), elle a bien décidé de changer de vie et de devenir une femme respectable. C'est ainsi que naît Le cabaret des oiseaux, l'auberge que tient la petite famille. L'on pourrait alors croire que va pour le mieux mais il n'en est rien car le passé, parfois, finit par rattraper ceux qui avaient décider de le barricader et de faire une croix dessus...
    Je ne vous en dis pas plus en ce qui concerne l'intrigue mais sachez qu'André Bucher, ici, nous emmène encore une fois dans une histoire où la vie est réellement cruelle -particulièrement en montagne- , écrite dans un style simple et agréable à lire ! La seule chose que je pourrais reprocher à cet ouvrage est qu'il parle, une fois de plus, d'un enfant privé de mère puis qui se retrouve par la suite complètement orphelin et je trouve que c'est un thème qui revient un peu trop régulièrement dans les livres d'André Bucher (bien que je n'en ai lu que trois jusqu'à présent..peut-être vais-je être agréablement surprise par les autres. A découvrir !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

  • Par benpup, le 03 septembre 2013

    benpup

> voir toutes (6)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par cicou45, le 11 novembre 2013

    "Ce qu'il y a de bien avec les mots : si j'en prends un, il s'explique vite par le suivant. On examine le deuxième, ce qu'il veut dire et cela n'a plus de fin. Un peu comme dans la vie, les mots nous font avancer."

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la citation

  • Par cicou45, le 12 novembre 2013

    "Grâce à lui, je réalisais que les livres reprennent parfois les nouvelles, les faits divers dont parlent les journaux. Mais sous un angle moins théorique, moins général, ils expliquent. Ils comprennent."

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par cicou45, le 13 novembre 2013

    "On voudrait tant être aimé pour ce qu'on est - et non pas tel que l'autre désire qu'on soit. C'est l'éternel dilemme."

    Commenter     J’apprécie          0 24         Page de la citation

  • Par cicou45, le 12 novembre 2013

    "Il est compliqué d'être simple, d'accepter de souffrir sans tenter de faire souffrir les autres [...]."

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par cicou45, le 13 novembre 2013

    "Lorsque le malheur te secoue, qu'il ne te lâche plus ; désirer, choyer quelqu'un, même de loin, ça te permet d'exister."

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (10)

Videos de André Bucher

>Ajouter une vidéo
Vidéo de André Bucher

André Bucher à la librairie Elan Sud, 84100 Orange .
vidéo 1/4 le 11 février 2012 la librairie Elan Sud a reçu André Bucher pour son dernier livre "Fée d'hiver" aux éditions le Mot et le reste. Quelques lectures d'Esther Mello ont ponctué cet échange.








Sur Amazon
à partir de :
12,00 € (neuf)
4,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Cabaret des oiseaux par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 101 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.