Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Françoise Marchand-Sauvagnargues (Traducteur)

ISBN : 2253143790
Éditeur : Le Livre de Poche


Note moyenne : 3.4/5 (sur 357 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
« A cette époque, ma quête spirituelle était liée à l’idée qu’il existait des secrets, des chemins mystérieux… Je croyais que ce qui est difficile et compliqué mène toujours à la compréhension du mystère et de la vie… »
Lorsque, en 1986, Paulo Coelho entreprend l... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (35)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par isajulia, le 19 mars 2013

    isajulia
    Membre de l'ordre de RAM, Paulo Coelho va échouer à un des rites initiatiques que son Maître lui impose.La récompense à ce rite est une épée,privé de ce symbole par manque d'humilité,l'épée va se retrouver cachée dans un endroit secret,pour la retrouver Paulo Coelho va devoir entamer le Pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle et emprunter le chemin des gens ordinaires...
    Tout simplement magique,ce livre est un petit bijou de spiritualité.Je connaissais mal les rites qui jalonnaient le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.Paulo Coelho a grandement éclairé ma lanterne.
    La route de la spiritualité est semée d'embûches,pour devenir un hommes nouveau il faut savoir se dépouiller des choses qui nous tiennent à coeur afin de pouvoir les comprendre.Ce récit initiatique vient du coeur et de l'âme,cette lecture m'a donné une grande envie de prendre un sac et des coquillages pour parcourir ce chemin de Saint-Jacques à mon tour.
    Ce livre a une âme particulière,j'ai eu le sentiment d'être entourée d'Amour au fur et à mesure que je découvrais cette oeuvre.J'aimais déjà beaucoup Coelho grâce à des citations et extraits que j'avais lu mais là je suis littéralement conquise.
    Même en n'étant pas très porté sur la spiritualité je conseille ce livre il est vraiment génial et à découvrir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 26         Page de la critique

  • Par dovalecharles, le 12 août 2013

    dovalecharles
    Résumé :
    Le Pèlerin de Compostelle est l'histoire d'un homme qui arrive au bout de son initiation d'une communauté ésotérique aux aspects magico-spirituelles nommé la RAM. le soir où il doit être fait chevalier de la « RAM », il doit recevoir son épée et concrétisé ainsi la cérémonie. Seulement, il échoue à la dernière étape, comme beaucoup d'autre avant lui, et le « Maitre » ne lui remet pas son épée. Il le charge d'entreprendre le pèlerinage de st Jacques de La Compostelle en quête de son arme blanche. Il doit entreprendre ce que la « RAM » appelle le chemin des gens ordinaires au côté d'un guide appelé Petrus, qui lui transmettra les rituelles lui permettant de trouver son épée et de surmonter les différentes épreuves dont est parsemé le chemin de Compostelle. Ce pèlerinage le fera se confronter à des angoisses, des doutes, des démons, et des questions philosophiques. Il devra en effet faire face à de nombreuses mésaventure avant d'arriver à destination et de comprendre le sens profond de sa quête.
    Thème du récit :
    Le pèlerin de st jaque, qui est un récit de voyage, a pour toile de fond la réflexion sur le but réelle de toute quête. En effet ce que Pétrus, le guide du narrateur, tente d'enseigner à ce dernier et que lors d'un voyage il ne faut jamais perdre de vue son objectif de départ ,ce vers quoi on tend lorsque l'on entreprend quelque chose. Tout en sachant apprécier le voyage lui-même, il affirme que toute aventure peut être subit avec peine ou accepté avec Amour. le thème de l'histoire est donc la doctrine initiatique de la vie. Tout dans la vie d'après le texte de l'auteur doit être animé par un but bien connu et compris, et c'est durant le chemin que l'on entreprend en direction de ce but que l'on comprend son véritable sens. Chemin dont il faut apprendre à savourer les nouvelles expériences et mettre en pratique ce que les anciennes nous ont enseigné.
    Le récit est écris à la première personne du singulier et le narrateur n'est jamais dénommer. On sait toutes ses pensées, ses ressenties et sensations, uniquement les siens. le roman est donc écrit comme un témoignage, une sorte de récit de voyage autobiographique. Tout laisse à penser que le récit du narrateur est celui vécu par l'auteur, c'est en tout cas de cette manière qu'il est dépeint par ce dernier.
    Le style littéraire du pèlerin de Compostelle est fidèle à celui de Coelho, accessible, volontairement simple et rempli de diverses réflexions philosophiques spirituelles. Des chapitres court et facile à lire qui s'enchainent et desservent la doctrine de l'auteur qui est celle de l'Amour universelle.
    La manière dont Coelho nous fait part de son histoire nous pousse à réfléchir à la façon dont nous avançons dans nos propre vie, ce qu'il tente de faire comprendre au lecteur c'est que ce qui est valable pour lui l'est pour tout le monde. Il nous rappelle que l'orgueil qui est capable de nous pousser à avancer et réaliser de grandes choses, peut également nous faire passer à coter de l'essentielle. Il nous fait prendre conscience que la quête est inutile si elle ne dessert aucun but et qu'il est facile de perdre ce but de vu durant les épreuves qui nous sont imposée par le chemin, par la vie. En utilisant des formules philosophiques contradictoire il ne tente pas d'imposer un mécanisme de pensée idéal, mais plutôt de démontrer que toutes les idées sont déjà là, en nous, ce qui est une vision socratique, et que chaque situation, que chaque problème nécessite une réaction qui lui est propre, ce qui est un des principale précepte de la PNL. C'est en tout cas ce que je ressors de son œuvre, à travers laquelle j'aime voyager perpétuellement, en effet j'ai lu ce livre ainsi que la quasi-totalité de ses autres récits, plusieurs fois, à différents moments de ma vie. Et ils m'ont toujours aidé à prendre du recul sur ma vie, à relativiser, pousser à savourer le bon et tirer profit du mauvais.
    Il fait de la vie une quête initiatique éternel, il la considère comme un perpétuelle apprentissage dans le quelle on est tour à tour maitre ou élève, et comme il le dit c'est parfois en transmettant son savoir que l'on apprend le plus.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par lecassin, le 15 janvier 2012

    lecassin
    En 1986, Paulo Coelho entreprend le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, par la route légendaire qu'empruntent les pèlerins depuis le Moyen Age. de ce voyage qu'il considère lui-même comme initiatique, l'homme Paulo Coelho est sorti transfiguré. Il nous relate ici les étapes de sa lente transformation...
    On dit souvent qu'un écrivain écrit, au fil de son œuvre, des variations autour d'un même thème ; à la manière d'un musicien classique. C'est souvent vrai… et c'est même sur chez Paulo Coelho dont l'ensemble de l'œuvre tourne autour (à quelques exceptions près) d'une folle quête initiatique où le spirituel tient une grande place.
    Dans un style qui lui est propre, précis et fluide, il s'attache à nous faire découvrir notre réalité intérieure, bien plus importante à ses yeux que celle que nous montrons à l'extérieur, par obligation, facilité ou négligence. « Le Pèlerin de Compostelle » reste l'ouvrage majeur de l'œuvre de Paulo Coelho dans la mesure où « il trace la route » à tous les autres et notamment à « L'alchimiste ». de plus l'auteur jette ici, de façon très convaincante les bases de sa philosophie humaniste et nous dévoile la profondeur de sa quête spirituelle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par aaahhh, le 15 août 2012

    aaahhh
    Je ne suis pas croyante et je ne connais pas grand chose au catholicisme et à ses rituels, et pourtant, quelque chose dans "Le Pèlerin de Compostelle" a réussi à me toucher quand-même, et pour une part, je m'y suis retrouvée. C'est sans doute parce que derrière la religion, une spiritualité et une humanité universelles sont à entrevoir...
    C'est un beau voyage auquel nous convie ici Paulo Coelho, et sa tranquillité, sa paix et son inspiration m'ont apaisés et m'ont même donné envie de partir en pèlerinage à mon tour! Ce n'est pas mon roman préféré de l'auteur mais je garde néanmoins de ma lecture le souvenir d'une agréable tranquillité et d'un plaisir doux.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par MarieC, le 31 août 2013

    MarieC
    Une lecture facile et plutôt agréable... mais toutefois un peu déstabilisante pour la mécréante que je suis. Avec une question majeure : à quoi rime ce texte ? Certes, il est présenté comme roman, et je pourrai le prendre avec la même suspension de la crédulité qu'un ouvrage de fantasy... Mais il n'y a pas vraiment d'intrigue ni de dénouement. le narrateur, qui porte le même nom et fait allusion au même passé que celui de l'auteur, raconte un cheminement spirituel, qui aboutit à la compréhension d'un secret intime... Si, au contraire, on le prend comme un témoignage, j'ai du mal à admettre la présence sur les routes d'Espagne de démons incarnés dans des chiens, des apparitions d'anges gardiens, aux intronisations secrètes de templiers...Et je reste réservée à propos de cette mystérieuse Tradition, dont on ne sait rien, mais qui me semble faire flèche de tous bois, entre religion catholique et ésotérismes variés... Je comprends bien par contre comment ce texte, plein de sympathiques principes de développement personnel et spirituel, peut faire écho à notre époque.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 6         Page de la critique

> voir toutes (55)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par isajulia, le 13 mars 2013

    Seigneur,ai-je dit,réussissant enfin à prier.Je ne suis pas cloué sur cette croix,et ne T'y vois pas non plus.Cette croix est vide et elle doit le rester à tout jamais,parce que le temps de la mort est passé,et un dieu maintenant ressuscite en moi.Cette croix était le symbole du pouvoir infini,que nous avons tous,de clouer l'homme et de le mettre à mort.Maintenant ce pouvoir renaît pour la vie,le monde est sauvé,et je suis capable d'accomplir Tes miracles.Parce que j'ai parcouru le chemin des gens ordinaires,et en eux j'ai trouvé Ton secret.Toi aussi Tu as parcouru le chemin des gens ordinaires.Tu est venu nous apprendre tout ce dont nous étions capables,et nous n'avons pas voulu l'accepter.Tu nous as montré que le pouvoir et la gloire étaient à la portée de tous,et cette vision soudaine de nos facultés a été trop grande pour nous.Nous T'avons crucifié,non pas parce que nous sommes ingrats envers le fils de Dieu,mais parce que nous avions très peur d'accepter nos propres facultés.Nous T'avons crucifié parce que nous avions peur de devenir des dieux.Avec le temps et la tradition,Tu est redevenu une divinité lointaine,et nous sommes retournés à notre destin d'hommes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par isajulia, le 12 mars 2013

    C'est ainsi quand on a un objectif dans la vie.Il peut devenir meilleur ou pire,cela dépend du chemin que nous choisissons pour l'atteindre et la manière dont nous le parcourons.C'est pour quoi la deuxième Pratique de RAM est si importante : elle consiste à puiser,dans ce que nous avons l'habitude de regarder tous les jours,les secrets que la routine nous empêche de voir.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par nikiteam, le 22 septembre 2013

    Lorsque tu voyages, tu fais une expérience très pratique de l'acte de renaissance. Tu te trouves devant des situations complètement nouvelles, le jour passe plus lentement et, la plupart du temps, tu ne comprends pas la langue que parlent les gens. Exactement comme un enfant qui vient de sortir du ventre de sa mère. Dan ces conditions, tu te mets à accorder beaucoup plus d'importance à ce qui t'entourer, parce que ta survie en dépend tu deviens plus accessible aux gens, car ils pourront t'aider dans des situations difficiles. Et tu reçois la moindre faveur des dieux avec une grande allégresse, comme s'il s'agissait d'un épisode dont on doit de souvenir sa vie restante.
    En même temps, comme tout et nouveau, tu ne distingues dans les choses que la beauté et tu es plus heureux de vivre. C'est pourquoi le pèlerinage religieux a toujours été l'une des manières les plus objectives de parvenir à l'illumination.

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par isajulia, le 17 mars 2013

    Le deuxième symptôme de la mort de nos rêves ,ce sont nos certitudes.Parce que nous ne voulons pas regarder la vie comme une grande aventure à vivre,nous commençons à nous juger sages,justes et corrects dans le peu que nous attendons de l'existence.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Lizzy135, le 08 septembre 2013

    De toutes les manières que l'homme a trouvées de se faire du mal à lui-même, l'Amour est la pire.
    Nous souffrons toujours pour quelqu'un qui ne nous aime pas, pour quelqu'un qui nous a quittés, pour quelqu'un qui ne veut pas nous quitter. Si nous sommes célibataires, c'est que personne ne nous aime; si nous sommes mariés, nous transformons le mariage en esclavage. c'est vraiment terrible.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

> voir toutes (14)

Videos de Paulo Coelho

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Paulo Coelho


Paulo Coelho ADULTÈRE
Paulo Coelho vous présente son nouveau roman : Adultère.











Sur Amazon
à partir de :

0,29 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Pèlerin de Compostelle par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (930)

> voir plus

Quiz