Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Hélène Narbonne (Traducteur)

ISBN : 2253171344
Éditeur : Le Livre de Poche (2000)


Note moyenne : 3.62/5 (sur 213 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La célèbre légiste Kay Scarpetta reçoit une lettre follement inquiétante de Carrie Grethen, son ennemie jurée, où il est questions entre autres, d'os sciés et de feu...

Justement, on ne tarde pas à découvrir une série de corps calcinés. Petit problème : e... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par JulyF, le 09 mai 2014

    JulyF
    "Point of origin" en VO : une fois de plus, le titre français perd le noeud de l'intrigue... Car le principal problème n'est pas ce qui brûle, mais d'où est parti le feu qui a dévoré les maisons et les cadavres examinés par Kay scarpetta. L'évasion de Carrie Grethren, tueuse en série assoiffée de vengeance contre notre héroïne, ajoute une atmosphère pesante à cette enquête ardue. Kay, son amant et sa nièce sont directement menacés, alors qu'ils poursuivent un criminel aux motifs bien étranges.
    C'est un bon polar, même si on ne connaît pas particulièrement les personnages principaux, où une question revient, lancinante : pourquoi et à quel point peut-on se sacrifier pour rendre justice aux autres ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par valeriane, le 27 mars 2014

    valeriane
    Neuvième tome de la série "Kay scarpetta" , dans ce tome notre médecin légiste doit faire face aux agressions d'un tueur pyromane. L'histoire débute avec l'incendie du ranch d'une célébrité des médias. Rien n'a été épargné, pas même ses chevaux. L'incendie aurait pris dans la salle de bain, mais le point de départ du brasier est assez mystérieux. Un corps gît également dans la baignoire. Il ne s'agit pas du propriétaire des lieux. Alors que Kay était sensée prendre quelques jours de vacances avec Benton, son compagnon et profiler "retraité" du FBI, elle annule ses projets pour se lancer sur l'affaire. A cet évènement s'ajoute l'évasion de l'hôpital psychiatrique de l'ennemi jurée de Kay et de sa nièce Lucy, Carrie Grethen.Voici une intrigue bien ficelée, dévorée en quelques jours, où je retrouve une héroïne que j'apprécie beaucoup et que je suis depuis maintenant 10 ans. Les aventures de Kay scarpetta ne se borne pas seulement à une suite de crimes. Ce qui est intéressant, c'est de pouvoir suivre le parcours psychologique et personnels des personnages. Nous avons appris à les connaitre, à les apprécier ou à les détester. Ici, l'enquête ne se termine pas en 400 pages et quelques, en une semaine que peut durer l'histoire. On est également familiarisé avec un tueur que nos héros vont traquer pendant plusieurs tomes et tenter de mettre hors d'état de nuire.L'enquête principale est bouclée, mais elle est bien souvent liée aux tribulations d'un tueur en série complètement dingue qui s'en sort... pour le moment.Un bon policier pour les vacances. Un bon moment de détente et de lecture.Preuve de ma fidélité... je suis déjà plongée dans le tome suivant, "cadavre x"... où Kay doit faire face à des difficultés supplémentaires suite aux évènements de Combustion.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par vdujardin, le 27 avril 2012

    vdujardin
    Kay Scarpetta vient de recevoir une lettre inquiétante de Carrie Grethen, son ennemie mortelle psychopathe, ex-amante de sa nièce Lucy et arrêtée, iternée dans un hôpital psychiatrique en attendant son jugement. Au même moment, elle se rend sur les lieux d'un incendie criminel dans une ferme d'élevage de chevaus de course dont le riche propriétaire était absent, mais où une femme a trouvé la mort (ainsi que les chevaux). Il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un incendie criminel, mais comment a-t-il été allumé ? Et l'on apprend que Carrie Grethen s'est évadée. Bento est envoyé sur ses traces.
    Un polar bien ficelé, qui se dévore d'une traite si l'on dispose de quelques heures devant soi... Je pense que je vais poursuivre la série là où je l'avais abandonnée...

    Lien : http://vdujardin.over-blog.com/article-35218771.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par CorinneCo, le 25 octobre 2013

    CorinneCo
    de tous ceux que j'ai lu de cette auteure c'est celui-ci que j'ai préféré j'y ai trouvé plus de profondeur que les autres, (mais je n'ai pas tout lu et je peux me tromper) plus de mordant aussi. Je ne suis pas "fan" de Kay scarpetta mais on se laisse prendre par les histoires je le reconnais.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par audrey77340, le 28 septembre 2012

    audrey77340
    Ce livre n'est certainement pas le meilleur de Patricia Cornwell mais il constitue un étape importante dans la série des Scarpetta puisqu'un évènement important survient dans la vie de Kay Scarpetta au cours de ce roman. L'intrique est quant à elle un peu faible même si certains chapitres sont parvenus à me tenir en haleine.
    A lire pour ceux qui suivent les aventures de Scarpetta.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par stoufnie, le 20 mai 2013

    Tu sais très bien pourquoi, dit-il. Pour te manipuler, te faire tourner en bourrique. Ce que les gens dans son genre font le mieux. Elle veut que tu lui procures ces photos. Pour qu’elle puisse voir Gault réduit en charpie, fantasmer et s’éclater devant ce spectacle. Elle mijote quelque chose et le pire que tu puisses faire, c’est réagir, de quelque façon que ce soit

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par joedi, le 15 janvier 2011

    Je me sentais bizarre. J’avais le sentiment curieux d’être soumise à la fatalité et j’éprouvais, malgré tout, une sorte de légèreté qui me poussa à jardiner jusqu’à la tombée de la nuit, à arracher les mauvaises herbes, à couper des roses et à en faire un bouquet pour la cuisine. Celles que je choisis étaient roses et jaunes, encore en boutons serrés comme des drapeaux plies avant le salut aux couleurs.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par joedi, le 15 janvier 2011

    Je ne supportais pas d’entendre son nom, et cela me mettait en rage de songer qu’elle était parvenue à pénétrer chez moi. C’était comme si elle avait été assise au petit déjeuner avec nous et qu’elle ait empesté l’atmosphère de sa présence infecte et maléfique.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par joedi, le 15 janvier 2011

    Carrie Grethen devenait une sorte de monstre doué de pouvoirs surnaturels. Je finissais par imaginer qu’elle pourrait franchir n’importe quel système de sécurité et surgir silencieusement hors de l’ombre alors que je ne m’y attendrais pas, me croyant en sécurité.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par joedi, le 15 janvier 2011

    Le feu avait laissé les traces de son passage et de sa férocité, et je suivis d’en haut les cicatrices défigurant les splendides bâtiments de pierre, les écuries et les granges qui n’étaient plus que de larges entailles brûlées jusqu’au ras du sol.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
5,89 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Combustion par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (722)

> voir plus

Quiz