Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2738125050
Éditeur : Odile Jacob (2010)


Note moyenne : 3.75/5 (sur 32 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
« Si vous voulez comprendre pourquoi je n'ai rien dit, il vous suffit de chercher ce qui m'a forcé à me taire. Je vais donc me taire pour me protéger. Le honteux aspire à parler, mais ne peut rien vous dire tant il craint votre regard. Alors il raconte l'histoire d'un a... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par DioEugene, le 09 mars 2014

    DioEugene
    Boris pendant ses années d'étude de médecine fût ami avec un garçon honteux d'avoir un père trop riche, lui était honteux d'avoir un trou dans son pantalon.
    Se taire en période d'agression est naturel mais ne rien dire une fois que le contexte s'est pacifié c'est comme un poison.
    Le pervers ne pense jamais à ce que pense l'autre, le honteux c'est l'inverse.
    La honte est un sentiment plus difficile à partager que la colère ou la dépression.
    Boris donne des exemples de honte et comment la personnalité se développe : une partie de ce sentiment reste enfoui sous forme de déni pendant que l'autre partie se construit .
    Ce n'est pas de la résilience car la personne ne fait rien de son traumatisme qui peut resurgir à tout moment.
    La culpabilité entraîne l'envie de réparation , la honte l'envie d'enfouissement.
    Ce n'est pas l'échec (qui peut-être libérateur) mais le sentiment d'échec qui crée la honte.
    Pour réussir une résilience il faut : un attachement sécure, un milieu culturel ou le trauma est accepté et un tuteur de résilience.
    Un petit porteur de sérotonine peut seulement être un enfant timide dans un environnement chaleureux et un gros porteur dans un environnement insécure développer des troubles.
    La catastrophe c'est un petit porteur dans un environnement insécure.
    Dans ce livre Boris Cyrulnik explore un sentiment, y incorpore ses thèmes fétiches et c'est toujours aussi intéressant !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 9         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par brigittelascombe, le 02 juin 2011

    brigittelascombe
    Les non dits par honte de les dire engendrent une culpabilité qui pèse sur les destins comme une épée de Damocles.
    Voilà le message livré par Boris Cyrulnik le célèbre neuropsychiatre aux multiples ouvrages. Il étaye ses propos dans ce livre d'exemples et de situations vécues.
    Que fait le honteux pour cacher sa honte: il réussit comme le Poucet des contes, il ment comme cette femme juive qui pendant la guerre avait changé de nom pour échapper à la mort,il se scinde comme cette femme policier violée vaincue face à ses collègues du commissariat,il s'angoisse comme Lilliput en passe d'être écrasé etc...
    Que faire?
    En parler pour se libérer et se reconstruire, se resociabiliser, revoir sa souffrance,sa morale,ses notions d'honneur et bien sûr appliquer le concept de résilience cher à l'auteur.
    Bien sûr on ne peu résumer à quelques lignesun ouvrage de 256 pages fourni et détaillé, mais Boris Cyrulnik en profite pour larguer incognito sa propre honte celle du petit enfant juif qui en rendant son intimité publique, celle d'être un sans famille, chassé de la société considéré comme un sous homme, celle de l'homme faisant une affaire individuelle du fracas de guerre qui a brulé dans les fours onze mille quatre cents enfants juifs, Boris Cyrulnik grace à son récit effectue sa propre résilience, nous livre sa honte et nous ne pouvons que l'en féliciter.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par cicou45, le 04 juin 2011

    cicou45
    L'auteur revient ici sur plusieurs cas concrets qui peuvent provoquer le sentiment de honte chez l'être humain. Il aborde aussi bien des cas extrêmement graves tels que le viol, l'inceste ou encore les survivants juifs qui ont réchappé des camps de la mort et qui se sentent honteux d'avoir survécu, mais aussi des cas de la vie de tous les jours comme par exemple celui d'un enfant qui a honte de sa mère devant ses copains car elle le materne trop. Il nous explique aussi que la honte est un sentiment naturel et que si elle existe chez certains individus de façon plus prononcée, c'est parce leur organisme a été préconçu de tel manière à ce qu'il se préoccupe toujours du "Quand dira-t-on ?".
    Ouvrage parfois un peu difficile d'accès en raison de l'emploi récurent de termes médicaux qui relèvent de la psychiatrie mais qui reste tout de même agréable à lire puisque l'auteur cite régulièrement des cas concrets afin que le lecteur puisse se mettre en situation. Ouvrage également qui nous permet d'en apprendre plus sur les autres mais surtout sur soi-même.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Moonlightsonata, le 07 août 2012

    Moonlightsonata
    Est-ce un essai, un manuel? Cet ouvrage est une grande rencontre de vérités, et de témoignages concrets, décortique les sous-jacents du rapport à l'autre avec beaucoup de simplicité pour finir par décomplexer. Cyrulnik y fait faire un bond dans la manière d'appréhender le monde. Un momentum. A relire..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par lilicrapota, le 22 septembre 2011

    lilicrapota
    Fourmille de cas concrets pour bien que le lecteur comprenne la différence entre honte et culpabilité, très bien fait, très clair, très intéressant, à la portée de tous.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (16)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Moonlightsonata, le 07 août 2012

    La contrainte du silence n'empêche pas de penser, mais elle rend impossible le partage des expériences. Quand un discours social est tellement méprisant et que la personne brutalisée ne peut pas se révolter, elle ne pense qu'à ça dans son for intérieur. Souvent elle finit par découvrir un mode d'expression culturellement acceptable: poésie, chanson, théâtre, roman, essai ou ironie. La contrainte au silence de devient une contrainte à l'oeuvre d'art.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 02 juin 2011

    Les pervers n'ont jamais honte puisque pour eux l'autre n'existe pas,c'est un pantin qui n'est là que pour leur propre plaisir.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par Zora-la-Rousse, le 14 février 2011

    On ne peut pas tout se permettre quand on tient compte du monde des autres

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par cicou45, le 04 juin 2011

    "Nous sommes les pantins de nos récits. Le sentiment de honte ou de fierté qui accable nos corps ou allège nos âmes provirnt de la représentation que nous nous faisons de nous-mêmes."

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par etreneant, le 05 janvier 2013

    Il n'y a pas de honte quand il n'y a pas de regard de l'autre.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

> voir toutes (17)

Videos de Boris Cyrulnik

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Boris Cyrulnik

Et Dieu dans tout ça ? - 8 avril 2013 : 2e partie .
Des personnalités croyantes et non-croyantes, d?horizons et de milieux différents, se retrouvent pour aborder les questions essentielles du sens de la vie, de leur rapport au monde, à l?homme, à la spiritualité et à Dieu. Débat animé par James Combépine. En partenariat avec Radio Notre Dame. Intervenants : Boris Cyrulnik, neuropsychiatre et psychanalyste Jean-Pierre Denis, directeur de l?hebdomadaire La Vie Franz-Olivier Giesbert, journaliste et directeur du Point











Sur Amazon
à partir de :
18,99 € (neuf)
13,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Mourir de dire : La honte par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (85)

> voir plus

Quiz