AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070361748
Éditeur : Gallimard (1972)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 27 notes)
Résumé :
1919, Extrême-Orient. Après avoir parcouru la moitié du monde pour servir en Sibérie, deux lieutenants aviateurs français regagnent leur patrie. Ils sont très jeunes, ardents à vivre vite et fort : alcool, jeu, rixes et femmes.
Ils embarquent à Kobé (Japon) sur un vieux cargo hollandais, la Rose de Java, qui doit les mener à Shanghaï. Ils croyaient y trouver quelques jours de repos, mais ils découvrent à bord une jeune femme surnaturellement belle, séquestrée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Taraxacum
Taraxacum09 août 2012
  • Livres 3.00/5
Deux aviateurs français regagnent leur patrie, après la première guerre mondiale. Pour gagner Shanghai où ils doivent prendre un paquebot, ils embarquent sur la Rose de Java. Et dans une cabine toujours fermée, il y a une femme superbe qui devient l'enjeu de leur rivalité et de leur faim presque animale.
C'est un bouquin étrange. Je ne pensais pas un jour trouver bon un livre où le narrateur à un tel rapport à la séduction, traitant les femmes comme des proies. Cependant, l'écriture de Kessel est excellente, l'ambiance vous drogue et on se laisse entraîner…
Commenter  J’apprécie          40
Lekarr
Lekarr27 juin 2015
  • Livres 2.00/5
La lecture de ce roman de Joseph Kessel a été pour moi une petite déception. En premier lieu parce que je n'y ai pas trouvé l'histoire d'amour et d'aventure que je m'attendais à découvrir. Pourtant, avec son décor extrême oriental et ses personnages bien typés (l'ignoble contrebandier, les héros de la grande guerre et la troublante eurasienne), il y avait largement de quoi faire. Mais l'auteur a préféré s'en tenir à un huis-clos trouble et étouffant à bord d'un navire, nous embarquant dans un drame psychologique beaucoup moins passionnant à mon goût.
Le second point qui m'a un peu surpris est la façon dont les femmes sont traitées tout au long du livre. Volages, vénales et soumises, le moins que l'on puisse dire est qu'elles ne sont pas présentées sous leur aspect le plus flatteur. Pour autant, la façon dont les personnages masculins se conduisent envers elles est proprement ignoble. A leurs yeux elles ne constituent qu'un vaste troupeau dans lequel ils peuvent puiser sans remords pour satisfaire leurs désirs. de simples objets qu'ils peuvent acheter, violenter, prendre et laisser...
Je veux bien admettre que les héros de Kessel soient de jeunes hommes ayant survécus à la grande boucherie de 14-18 qui souhaitent s'étourdir dans l'alcool, le jeu et les femmes pour oublier les horreurs par lesquelles ils sont passés, mais leur comportement dépasse de beaucoup le simple égoïsme du séducteur.
On ne sent heureusement nulle sympathie de l'auteur à leur égard. Pas de condamnation non plus. Il se contente d'exposer les faits dans toute leur crudité. A nous de voir quel jugement porter sur leur attitude.

Lien : http://sfemoi.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sylvie2
sylvie224 août 2013
  • Livres 1.00/5
A la fin de la première guerre mondiale, 2 jeunes aviateurs rejoignent la France en bateau. Ils vont y rencontrer une belle femme et voudront à tout prit en faire la conquête.
Je n'ai pas du tout aimé ce livre qui m'a mis mal à l'aise. J'avais tellement aimé le Lion, que je me suis trouvée désemparée devant la description d'un amour tout à fait immoral aux conséquences désastreuses.
Commenter  J’apprécie          10
igaluck
igaluck24 février 2016
  • Livres 2.00/5

« Ma jeunesse, pour violente qu'elle fût, ne connaissait que les désirs nets et sains. » (157)
Je ne vais pas faire ma féministe, mais tout de même, pour un roman dont l'impulsion motrice est le désir de violer une jeune-femme, la déclaration est douteuse. On est ici dans de l'animalier, le brame des cerfs qui se défient pour s'accaparer les biches, les amas de crapauds mâles qui s'agglutinent sur une femelle jusqu'à la noyer. Ce devrait être rebutant et pourtant, en excellent conteur, Joseph Kessel arrive à nous emporter dans ses bras puissants. Sa franchise désarme la désapprobation. Moi la grande prudente, j'ai été prise d'une certaine fascination pour ces mauvais garçons qui dévorent tout sur leur passage, se souciant des autres et des conséquences comme d'une guigne. Par un jour de pluie, plonger dans un livre usé et poussiéreux retrouvé au fond de la bibliothèque, pas très bon et d'un autre temps, peut procurer un plaisir douillet de mornitude générale.

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
SachenkaSachenka15 septembre 2015
De grandes jonques passaient, ventrues et légères, portées par leurs bizarres voiles, comme des monstres angéliques. Sur les mâts, dans les cordages, s'agitaient des matelots venus de toutes les côtes et de toutes les iles de l'Extrême-Orient. Dans leur sillage, on croyait sentir une odeur d'épices, de riz et d'opium. Elles avaient levé l'ancre dans des ports inconnus. Elles allaient vers des ports inconnus. Et l'eau ruisselante s'attardait aux sculptures qui hérissaient leurs proues et leurs flancs.
"Pourquoi ne sommes-nous pas un bateau pirate? me demandai-je avec chagrin. Nous prendrions ces bâtiments merveilleux à l'abordage, nous les emmènerions dans une crique déserte : là commencerait l'orgie. Il y a sûrement de belles Chinoises à bord."
Les souvenirs livresques des flibustiers se mêlaient aux images toutes fraîches que j'avais de l'Orient, et je me pris à construire des poursuites, des pillages et des viols...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
SachenkaSachenka15 septembre 2015
- Rien de plus maladroit qu'un monstre jaloux.
Commenter  J’apprécie          180
zorazurzorazur13 mai 2012
Je ne veux pas mourir, je n'ai pas commencé à vivre.
Commenter  J’apprécie          100
LekarrLekarr27 juin 2014
Nous avions une voracité terrible pour prendre, gâcher, épuiser et rejeter tout ce qui pouvait contenir une joie prompte et brutale. Quant au reste, nous nous en remettions au sort.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Joseph Kessel (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Kessel
Joseph Kessel, témoin parmi les hommes. Entretiens avec Paul Guimard
autres livres classés : Shanghai (Chine)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mais si, vous connaissez Joseph Kessel !

Avec son neveu, il est l'auteur des paroles d'un hymne à la révolte et à la résistance écrit à Londres dans les années 40 :

L'affiche rouge
Potemkine
Le chant des partisans

10 questions
93 lecteurs ont répondu
Thème : Joseph KesselCréer un quiz sur ce livre