AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de John Le Carré (687)


John Le Carré
Nastie92   20 octobre 2018
John Le Carré
Commencer par "Le chat s'assoit sur un tapis", ça n'est pas une histoire, mais "le chat s'assoit sur le tapis d'un chien", ça c'est le début d'une histoire.
(La grande librairie, 12 avril 2018)
Commenter  J’apprécie          380
patrick75   02 octobre 2012
La taupe de John Le Carré
"Jésus-Christ n'en avait que douze, vous savez, et l'un deux était un agent double".
Commenter  J’apprécie          370
iris29   13 juillet 2016
Un traître à notre goût de John Le Carré
" On achète un beau terrain , généralement sur la côte , Billy . On paie cash et on construit un complexe hôtelier cinq étoiles luxe . Voire plusieurs . En cash . Et si on a la place , on ajoute une cinquantaine de bungalows . On fait venir tout ce qu'il y a de mieux en meubles , en vaisselle, en porcelaine, en linge . A partir de là , vos hôtels et bungalows sont complets . Sauf qu'il n'y vient jamais aucun client , vous comprenez . Si une agence de voyage appelle , vous dites : désolé , on est complets . Chaque mois, un fourgon blindé va à la banque déposer tout l'argent liquide dégagé par les locations de chambres et bungalows, les restaurants , les casinos et les bars . Au bout de deux ans , vos complexes sont idéalement positionnés pour être vendus avec un bilan commercial parfait .
Commenter  J’apprécie          300
Krout   31 janvier 2017
Le tunnel aux pigeons de John Le Carré
dans les derniers jours avant la chute de Phnom Penh : Yvette (Pierpaoli) emmène toute une troupe d'orphelins khmers au consulat français et exige un passeport pour chacun.
"Mais à qui sont-ils, ces enfants ? s'indigne l'officiel consulaire ainsi assiégé.
- A moi. Je suis leur mère.
- Mais ils ont tous le même âge !
- J'ai accouché de plusieurs quadruplés, espèce d'imbécile !"
Mouché, sinon complice, le consul demande à connaître leur nom. Yvette ne se fait pas prier : "Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi..."
Commenter  J’apprécie          280
palamede   14 décembre 2020
Un traître à notre goût de John Le Carré
Une photo d'identité de la police en noir et blanc : face et profil, deux yeux au beurre noir, les lèvres fendues et enflées de celui qui vient de faire des aveux spontanés.
Commenter  J’apprécie          270
John Le Carré
Nastie92   15 novembre 2018
John Le Carré
− Monsieur Hitchcock, combien de temps un baiser doit-il durer à l'écran ?
− Oh, vingt minutes.
− Ah, c'est un très long baiser, monsieur Hitchcock !
− Oui. Mais au début, j'ai placé une bombe sous le lit.
(La grande librairie, 12 avril 2018)
Commenter  J’apprécie          260
Pecosa   03 février 2020
La Petite fille au tambour de John Le Carré
Son plus bel exploit, il l'avait réussi à La Loubianka, en fabriquant de faux documents pour des codétenus, à partir de vieux numéros de la Pravda, qu'il pilonnait pour obtenir de la pâte à papier.
Commenter  J’apprécie          250
iris29   12 juillet 2016
Un traître à notre goût de John Le Carré
Le gouvernement déconne à pleins tubes , la moitié des fonctionnaires sont partis en pause déjeuner , les Affaires étrangères sont à peu près aussi utile qu'une branlette , le pays est fauché comme les blés et les banquiers nous tirent notre fric avec un joli bras d'honneur . Qu'est ce qu'on est sensés faire ? On va pleurer dans les jupes de Maman ou on met les mains dans le cambouis ?
Commenter  J’apprécie          2410
Sachenka   24 mai 2015
L'espion qui venait du froid de John Le Carré
La Paix, la Liberté, l'Égalité... c'étaient des faits. Bien entendu. Et l'Histoire... [...] La vérité existe en dehors des gens, c'est prouvé par l'Histoire, l'individu doit se soumettre, se laisser broyer par elle au besoin.
Commenter  J’apprécie          240
patrick75   17 décembre 2012
L'espion qui venait du froid de John Le Carré
Alors il eut la révélation de ce que Liz lui avait donné, de ce qu'il lui faudrait à tout prix retrouver s'il lui arrivait de retourner en Angleterre: ce souci des petits détails de l'existence, cette foi dans la vie quotidienne, cette simplicité qui vous faisait déchiqueter menu un bout de pain dans un sac de papier pour aller sur la plage le jeter aux mouettes.
C'était cela qui lui manquait, à lui, cette faculté de s'attacher à des banalités. Que ce fût du pain pour les mouettes, ou l'amour, il retournerait en Angleterre le chercher.
Commenter  J’apprécie          240
blandine5674   05 juin 2018
La constance du jardinier de John Le Carré
La mère des démocraties se révèle une fois de plus être une hypocrite et une menteuse, qui prêche la liberté et les droits de l’homme pour tous, sauf là où elle espère se faire du fric.
Commenter  J’apprécie          220
joedi   25 février 2013
La constance du jardinier de John Le Carré
Voici la vie pharisaïque que nous menons. Un continent se meurt sous nos yeux et nous sommes ici, debout ou agenouillés, à boire du café devant un plateau en argent alosrs qu'au bout de la rue des enfants crèvent de faim, des malades meurent et des politiciens pourris ruinent le pays qu'ils ont manipulé pour se faire élire.
Commenter  J’apprécie          210
fbalestas   24 août 2020
Retour de service de John Le Carré
C'est sur la foi de cet aléa dans sa scolarité qu'il s'arrogeait le droit d'établir des comparaisons dérangeantes entre l'ascension des dictateurs européens et celle de Donald Trump. Quand on le lançait sur ce sujet, Ed était à son plus pontifiant.
Sa vision du monde ne faisait aucun distinguo entre les fanatiques du Brexit et les fanatiques de Trump. Tous racistes et xénophobes, ils vouaient le même culte à l'impérialisme nostalgique. Une fois embarqué sur ce thème, Ed perdait toute objectivité. Trumpistes et brexiteurs conspiraient pour le priver de son droit de naissance en tant qu'Européen. Si solitaire pouvait-il être par ailleurs, sur l'Europe il n'avait aucun scrupule à déclarer qu'il s'exprimait au nom de sa génération ou à critiquer la mienne.
Commenter  J’apprécie          200
migdal   10 août 2020
Retour de service de John Le Carré
Je reviens des courses et les trouve debout dans l'entrée. Deux choses se passent alors en simultané. Un jeune Indien courtois et bien habillé s'avance et me décharge de mes sacs de courses tandis que Steff me prend dans ses bras, pose la tête sur mon épaule, se recule et s'écrie : « Papa ! Regarde, c'est Juno ! Il n'est pas formidable ? » L'Indien courtois s'avance de nouveau, cette fois-ci pour m’être formellement présenté. Entre-temps, j'ai remarqué une bague d’apparence non anodine à l'annulaire de Steff, mais avec elle, j'ai appris qu'il valait mieux attendre qu'on m’informe.

Ces dames partent en cuisine préparer la quiche. J'ouvre le champagne et je leur en apporte une coupe à chacune, puis je retourne dans le salon pour en proposer aussi à Juno, parce que je ne prends pas toujours au pied de la lettre les instructions de Steff concernant ses chéris. Il accepte sans hésiter et attend que je l'invite à s'asseoir. Voilà qui me place en territoire inexploré. Il dit craindre que tout cela ne nous ait pris par surprise. Je l'assure qu'avec Steff, rien ne nous surprend jamais, et il semble soulagé. Je lui demande pourquoi le Panama, et il m'explique qu'il est diplômé de zoologie et que le Smithsonian l’a invité à faire une étude de terrain sur les grandes chauves-souris volantes de l'île de Barro Colorado dans le canal de Panama, et Steff l'accompagne. « Mais seulement si je suis dépourvue de tout parasite, papa, intervient Steff, vêtue d'un tablier de cuisine, en passant la tête par la porte. Je dois être désinfectée par fumigation, je n'ai pas le droit de souffler sur quoi que ce soit et je ne peux même pas porter mes nouvelles chaussures sexy, hein, Juno ?

- Si, elle peut les porter, mais avec des surchaussures, m'explique-t-il. Et la fumigation, ce n'est pas vrai. Tu en rajoutes, Steff.

- Et aussi, il faut qu'on fasse attention aux crocodiles en débarquant, mais Juno me portera, pas vrai, Juno ?

- Et priver ces pauvres crocos d'un bon repas ? Certainement pas. Nous allons là-bas pour préserver la faune. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Pecosa   04 février 2020
La Petite fille au tambour de John Le Carré
Ils se servirent d'une fille, ce qui, vu les appétits de Yanuka, relevait du pur bon sens, et l'affublèrent d'une guitare -une très bonne idée en ce sens que, de nos jours, une guitare suffit à situer une fille, même si elle ne sait pas en jouer. De récentes observations en d'autres parties du monde leur avaient enseigné qu'une guitare est l'uniforme d'un certain pacifisme sentimental.
Commenter  J’apprécie          200
blandine5674   08 juin 2018
La constance du jardinier de John Le Carré
« Certaines compagnies pharmaceutiques sont des marchands d'armes en blouse blanche. »
Commenter  J’apprécie          200
John Le Carré
GeorgesSmiley   15 juin 2019
John Le Carré
Mon père était un homme brillant, mais aussi un arnaqueur et un imposteur qui inventait des histoires incroyables. Mon enfance a été une longue période d'incertitudes. Rien n'était vrai. Je me sentais socialement désorienté, privé de repères parentaux auxquels me raccrocher, et je me suis inventé (George Smiley), ce père de substitution. Il représentait pour moi une catégorie de gens en voie de disparition, dotés d'une sorte de décence, de dignité, dont on pensait communément qu'elle était l'apanage du gentleman britannique.
Commenter  J’apprécie          190
iris29   14 juillet 2016
Un traître à notre goût de John Le Carré
Le nom du bateau ,peint en élégants caractères dorés cyrilliques et romains , est princesse Tatiana .[...] . "Il appartient à une société nouvellement crée , la First Arena Credit Bank of Toronto, enregistrée à Chypre, détenue par une fondation du Liechtenstein , elle-même aux mains d'une société enregistrée à Chypre .[...] Donc une propriété circulaire . On le donne à une société , et on le récupère auprès de cette société .
Commenter  J’apprécie          190
patrick75   14 mars 2013
Les Gens de Smiley de John Le Carré
De la cuisine, le mystérieux Mostyn apparut avec le thé: un enfant de l'époque, plein de bonne volonté, avec un pantalon évasé et une crinière de cheveux bruns. En le voyant poser le plateau, Smiley finit par le restituer dans son propre passé. Ann avait eu jadis un amant comme lui, un ordinand du collège théologique de Wells. Elle l'avait pris alors qu'il faisait de l'auto-stop sur l'autoroute M4 et avait prétendu plus tard l'avoir sauvé de l'homosexualité.
Commenter  J’apprécie          180
Gwen21   07 novembre 2018
L'héritage des espions de John Le Carré
Ce n'est pas parce qu'on a volé un dossier qu'on l'a lu.
Commenter  J’apprécie          170



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'espion qui venait du froid

"L'espion qui venait du froid" est un roman d'espionnage signé...

Frederick Forsyth
Jack Higgins
Graham Greene
John le Carré

10 questions
62 lecteurs ont répondu
Thème : L'espion qui venait du froid de John Le CarréCréer un quiz sur cet auteur

.. ..