AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Sylvain Tesson (4671)


margo   05 mai 2012
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
On dispose de tout ce qu'il faut lorsque l'on organise sa vie autour de l'idée de ne rien posséder.
Commenter  J’apprécie          2342
Nastasia-B   16 décembre 2015
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Penser qu'il faudrait le prendre en photo est le meilleur moyen de tuer l'intensité d'un moment.

15 mai.
Commenter  J’apprécie          1863
milado   20 janvier 2014
Géographie de l'instant de Sylvain Tesson
Lire nous confirme que la solitude est un trésor. Un livre peut changer une vie. Et dire qu'il n'y a aucune mise en garde d'inscrite sur la couverture !
Commenter  J’apprécie          1791
Sylvain Tesson
Kittiwake   11 janvier 2016
Sylvain Tesson
Rien ne vaut de passer un bon moment avec soi-même à parcourir les rayonnages de sa bibliothèque intérieure.
Commenter  J’apprécie          1474
Sylvain Tesson
Harioutz   26 décembre 2019
Sylvain Tesson
Être né sur la paille, avoir échappé à Hérode et finir sur une croix, tout ça pour que, le 24 décembre, les foules hystériques se battent devant les vitrines, obsédées par cette question : faudra-t-il ouvrir les magasins le dimanche au cas où l'on aurait pas le temps de remplir les hottes de Noël ras-la-gueule ?
Commenter  J’apprécie          1459
beatrix   21 février 2013
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Les sociétés n'aiment pas les ermites.Elles ne leur pardonnent pas de fuir.Elles réprouvent la désinvolture du solitaire qui jette son"continuez sans moi"à la face des autres.Se retirer c'est prendre congé de ses semblables.L'ermite nie la vocation de la civilisation,en constitue la critique vivante.
Commenter  J’apprécie          1451
Carosand   02 décembre 2011
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir.
Commenter  J’apprécie          1400
Corboland78   18 octobre 2011
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
L’ennui ne me fait aucune peur. Il y a morsure plus douloureuse : le chagrin de ne pas partager avec un être aimé la beauté des moments vécus. La solitude : ce que les autres perdent à n’être pas auprès de celui qui l’éprouve. A Paris, avant le départ, on me mettait en garde. L’ennui constituerait mon ennemi mortifère ! J’en crèverais ! J’écoutais poliment. Les gens qui parlaient ainsi avaient le sentiment de constituer à eux seuls une distraction formidable. « Réduit à moi seul, je me nourris, il est vrai, de ma propre substance, mais elle ne s’épuise pas… » écrit Rousseau dans les Rêveries.
Commenter  J’apprécie          1400
milado   11 janvier 2014
Géographie de l'instant de Sylvain Tesson
être né sur la paille, avoir échappé à Hérode et finir sur une croix, tout ça pour que, le 24 décembre, les foules hystériques se battent devant les vitrines, obsédées par cette question : faudra-t-il ouvrir les magasins le dimanche au cas où l'on aurait pas le temps de remplir les hottes de Noël ras-la-gueule ? (p59)
...
Avoir fait de l'anniversaire de la naissance de l'homme qui nous a enjoints de nous débarrasser de nos biens et de partir sur les routes à la recherche de l'amour, une fête où l'on s'ensevelit les uns les autres sous un tombereau de cadeaux dans la chaleur du foyer familial, c'est l'un des plus habiles détournements de message de l'histoire de l'Occident. (p163)
Commenter  J’apprécie          1286
Piatka   11 août 2013
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Rainer Maria Rilke dans la lettre du 17 février 1903 adressée au jeune poète Franz Xaver Kappus : " Si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l'accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses. "
Nous sommes seuls responsables de la morosité de nos existences. Le monde est gris de nos fadeurs. La vie est pâle ? Changez de vie, gagnez les cabanes. Au fond des bois, si le monde reste morne et l'entourage insupportable, c'est un verdict : vous ne vous supportez pas ! Prendre alors ses dispositions.
Commenter  J’apprécie          1221
Myrtle   21 octobre 2011
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Quand deux petits chiens vous fêtent au matin, la nuit prend la saveur de l'attente. La fidélité du chien n'exige rien, pas un devoir. Son amour se contente d'un os. Les chiens? On les fait coucher dehors, on leur parle comme à des charretiers, on leur aboie dessus, on les nourrit des restes et de temps en temps, vlan! une baffe dans les côtes. Ce qu'on leur offre en coups, ils nous le rendent en bave. Et je comprends soudain pourquoi les hommes ont fait du chien leur meilleur ami : c'est une pauvre bête dont la soumission n'a pas à être payée en retour. Une créature qui correspondait donc parfaitement à ce que l'homme est capable de donner.
Commenter  J’apprécie          993
cocoerik   20 février 2013
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
Il est bon de n'avoir pas à alimenter une conversation.
D'où vient la difficulté de la vie en société? De cet impératif de trouver toujours quelque chose à dire.
Commenter  J’apprécie          970
Sylvain Tesson
Jolap   25 janvier 2020
Sylvain Tesson
La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer.
Commenter  J’apprécie          9317
palamede   25 novembre 2018
Un été avec Homère de Sylvain Tesson
La malédiction de l'homme consiste à ne jamais se contenter de ce qu'il est.
Commenter  J’apprécie          771
margo   20 avril 2012
Petit traité sur l'immensité du monde de Sylvain Tesson
L'enfer, ce n'est pas les autres, c'est l'obligation de vivre avec eux. Le mieux consiste donc à construire un donjon solitaire avec le ciment de son rêve suffisamment solide pour que le ressac du monde extérieur s'y fracasse.
Commenter  J’apprécie          750
rabanne   03 septembre 2017
Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson
L'immobilité m'a apporté ce que le voyage ne me procurait plus.
Commenter  J’apprécie          723
Sylvain Tesson
mosaique92   28 novembre 2019
Sylvain Tesson
La France est un paradis peuplé de gens qui croient vivre en enfer.
Commenter  J’apprécie          650
Sylvain Tesson
mcd30   25 août 2019
Sylvain Tesson
La voie royale

Les arbres m'apprennent la discrétion. J'admire leur retenue, leur timidité. Aucune frondaison ne s'emmêle aux autres. Aucun tronc ne nuit à ses voisins. Les arbres ont l'infinie noblesse de ne pas se toucher. Chacun tire de la terre la force de se hisser au ciel, en silence. (p. 86)
Commenter  J’apprécie          655
palamede   07 octobre 2018
Un été avec Homère de Sylvain Tesson
L'Odyssée est le poème du retour à soi, en soi et chez soi.
Commenter  J’apprécie          650
fanfanouche24   14 novembre 2016
Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson
Mauvais début

Dans le train

(...) A quoi servait-il de voyager si vite ? (...) Pendant que la vitesse chassait le paysage, je pensais aux gens que j'aimais et j'y pensais bien mieux que je savais leur exprimer mon affection. En réalité je préférais penser à eux que de les côtoyer. Ces proches voulaient toujours que "l'on se voie", comme s'il s'agissait d'un impératif, alors que la pensée offrait une si belle proximité. (p. 19)
Commenter  J’apprécie          640



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Sylvain Tesson

Quelle formation a suivi Sylvain Tesson ?

histoire
géographie
russe
urbanisme

10 questions
179 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvain TessonCréer un quiz sur cet auteur

.. ..