AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Découvrez les meilleures listes de livres


Hanami : Sous les cerisiers en fleurs


Au Japon qui en recense plus de six cents variétés la floraison des cerisiers, arbres emblématiques du retour du printemps et de la culture artistique de l'archipel (poésie et estampe en particulier), est célébrée chaque année comme un événement : "hanami" (花見 / はなみ) qui signifie contempler les fleurs. - L'arbre et ses fleurs en quelques oeuvres botaniques, littéraires et artistiques ou quelques lieux à découvrir. - À lire aussi : https://culturejaponaise.info/documents/cerisiers/cerisiers.htm


1 Cerisiers du Japon et autres Prunus d'ornement
Franck Sadrin
1 critique

Des arbres d'ornement spectaculaires, avec leurs floraisons éblouissantes Et leurs feuillages d'automne somptueux. Dans ce livre, le premier en langue française, Franck Sadrin dresse un inventaire très complet des cerisiers du Japon cultivés chez nous. Il nous dévoile ce qu'il faut savoir pour bien les choisir et réussir leur culture, ainsi que leur histoire et les anecdotes passionnantes qui leur sont liées. Richement documenté, le texte est le fruit de nombreux voyages au Japon et dans toutes les grandes collections européennes. Plus de 200 photos permettent de bien visualiser toutes les variétés et d'appréhender leur singularité. Ajouter à mes livres
2 Les cerisiers du Japon
Tae-jun Yi
1 critique

Tombée dans l’oubli après son passage en Corée du Nord peu avant la guerre de Corée, l’œuvre de YI Tae-jun récemment redécouverte figure désormais au rang de classique de la littérature coréenne du XXe siècle. YI Tae-jun attache avec des mots les êtres et les choses qu’il veut garder auprès de lui : un couple qui quitte son village natal pour un avenir qu’il pense meilleur ; un écrivain entre deux âges qui trouve une seconde jeunesse grâce à sa rencontre avec l’une de ses jeunes lectrices… L’auteur illustre à travers les récits de vie de ses contemporains une Corée partagée entre une douceur de vivre et les changements brutaux d’un pays à la recherche de sa modernité. YI Tae-jun quitte la Corée du sud et passe avec toute sa famille en Corée du Nord rejoindre le jeune régime communiste. À la prestigieuse université Kim Il- seung de Pyongyang il était dit : «Il y a en France Maupassant, en Russie Tchekhov, aux Usa O’Reilly et en Corée Yi Tae-jun». Cet auteur né en 1904 est devenu en Corée du Nord, un auteur de référence, avec une soixantaine de nouvelles et 18 romans. Il a disparu, inexplicablement, vers 1956. Ajouter à mes livres
3 Un jour sous un cerisier
Benoît Aubierge
Le haïku est pure expression de la poésie du Japon, peu de mots pour offrir l'essence des choses, l'évanescence. La concision, jusqu'à l'épure, doit permettre de saisir d'un trait le sens, l'image, la réflexion. Chaque texte se présente toujours en vers irréguliers. La nature a une place majeure, la philosophie, la temporalité, l'intériorité, et l'intemporel. Ajouter à mes livres
4 Damien Hirst, Cerisiers en fleurs
Alberto Manguel
La série des Cerisiers en fleurs (Cherry Blossoms) réinterprète avec une ironie joyeuse le sujet traditionnel et populaire de la représentation florale. Sur la toile, Damien Hirst mêle touches épaisses et projections de peinture faisant référence tant à l’impressionnisme et au pointillisme qu’à l’action painting. Les toiles monumentales, entièrement recouvertes par les couleurs vives et saturées, enveloppent le spectateur dans un vaste paysage végétal oscillant entre figuration et abstraction. Les Cerisiers en fleurs sont à la fois un détournement et un hommage aux grands mouvements artistiques de la fin du XIXème et du XXème siècle. Ils s’inscrivent dans les réflexions picturales que Damien Hirst mène depuis toujours. L’exposition, qui répond à une invitation d’Hervé Chandès à Damien Hirst lors d’une rencontre à Londres en 2019, présente 30 tableaux qu’ils ont choisis ensemble. Envahissant l’espace de Jean Nouvel, les toiles vibrantes immergent le spectateur dans la peinture. Ajouter à mes livres
5 Ô pruniers en fleur
Ryōkan Taigu
6 critiques 35 citations

"Au printemps les fleurs, ou à l'automne les plantes, ont bien tout pour plaire. Tant pis si les gens du bourg semblent tellement fâcheux." Moine zen et poète non conformiste, peu connu de son temps mais devenu au XXème siècle une figure hautement populaire, Ryôkan (1758-1831) ne se soucia jamais de faire une "œuvre". Dû à l'admiration et à l'amitié de la jeune moniale Teishin, elle-même poétesse, le florilège de poésies ici présenté témoigne d'une inspiration où la pensée bouddhique et l'expression de la simple sensibilité sont indissociables de la célébration des charmes de la nature. Ajouter à mes livres
6 Les fleurs par les grands maîtres de l'estampe japonaise
Amélie Balcou
1 critique

Ce coffret met à l'honneur le thème des fleurs, et plus généralement de la nature, si importants dans l'art japonais, à travers une sélection des plus célèbres estampes du genre ancestral du kachô-ga, ces "images de fleurs et d'animaux", de l'époque d'Hokusai au début du XXe siècle. Dès le début du XIXe siècle, face à la politique d'isolationnisme du pays, les Japonais aspirent à plus de liberté, et trouvent dans la nature une échappatoire à la claustration ambiante et à l'asphyxie qui les menace à terme. Renouer avec la nature, écouter le rythme des saisons, admirer les fleurs de pruniers ou de cerisiers, goûter la fraîcheur du soir, contempler les premières neiges, ou surprendre l'envol des grues ou des oies sauvages sont autant d'occasions de longs voyages ou de simples promenades. Hokusai et Hiroshige saisissent cette évolution de la société japonaise, qu'ils transcendent dans leurs magnifiques estampes de fleurs. Conjuguant réalisme et spiritualité, observation directe et interprétation tout empreinte de shintoïsme et de bouddhisme, Hokusai (1760-1849), et Hiroshige (1797-1858) portent à sa perfection la représentation d'une nature magnifiée. Partant tous deux de l'observation de la faune et de la flore, ils en expriment, par des styles différents, la permanence et l'état d'éternel recommencement, en même temps que le caractère fragile et éphémère. Aucun grand maître de l'estampe n'a capturé aussi bien l'âme de la nature japonaise qu'Hokusai. Pour Edmond de Goncourt, c'est "le peintre universel qui, avec le dessin le plus vivant, a reproduit l'homme, la femme, l'oiseau, le poisson, l'arbre, la fleur, le brin d'herbe [...] qui a fait entrer, en son oeuvre, l'humanité entière de son pays". Ces deux grands noms de l'estampe vont inspirer nombre d'artistes, ceux notamment du mouvement Shin-Hanga ("nouvelles gravures"), tels Imao Keinen (1845-1924) ou Ohara Koson (1877-1945), qui vont à leur tour célébrer les fleurs et la nature, et se passionner pour leurs plus infimes variations, puisant dans leurs formes et leurs textures une formidable source d'inspiration graphique. Cette sélection des plus belles estampes dédiées aux fleurs ne se veut pas simplement descriptive mais elle révèle comment les artistes les rêvent, les fantasment et leur donnent une force symbolique propre. Les fleurs deviennent ainsi l'expression des émotions, mais aussi celle d'un rapport profond avec la nature, plus que jamais au coeur des questionnements actuels. Ajouter à mes livres
7 Ephémère beauté des cerisiers en fleurs
Beijia Huang
"Il existe un nombre incalculable de romanciers, par conséquent, un nombre incalculable d'appels retentit dans le monde, à voix haute, à voix basse, forts, faibles, importants, futiles, urgents et moins urgents, lancés d'une voix sonore ou enrouée, pleins de joie ou de souffrance, tous sont différents. Moi aussi je lance des appels, mais en plus j'attends anxieusement le retour de l'écho. J'espère que mon œuvre puisse être accueillie, comprise et aimée. Un jour, la voix éteinte d'avoir trop crié, j'ai l'espoir que, toujours flottant légèrement par-dessus champs et vallées, de l'ouest, me revienne cet écho." Huang Beijia Ajouter à mes livres
8 La saison des cerisiers en fleur
Ruriko Pilgrim
4 critiques

" Ce soir, elle allait préparer des sushis qu'elle servirait dans ce plat. Ce serait sa façon de dire adieu à cette pièce ancienne que ses ancêtres s'étaient transmise de génération en génération. Le plat allait quitter la famille à tout jamais. Mais en fait que restait-il de la famille sinon le nom ? " Â travers quatre générations de femmes, ce roman retrace l'histoire du Japon au XXe siècle et la trajectoire conjointe de deux familles : les Miwa, grands notables, qui marieront leur fils Shintaro à la belle Ayako, l'aînée des Shirai, une famille plus modeste. Ainsi, de la grand-mère, Kei, à sa petite-fille, Haruko, la plus délurée des trois filles d'Ayako, une lente révolution des meurs est en marche dans une société empreinte de traditions séculaires. Pourtant de terribles événements menacent l'avenir du pays. Mais ni les guerres, ni la bombe atomique ne parviendront à effacer les sentiments qui unissent ces deux familles que l'Histoire a voulu séparer. Ajouter à mes livres
9 La Dame aux pruniers ombreux
Xiang Mao
6 critiques 8 citations

Ce célèbre récit autobiographique fut écrit en Chine au xviie siècle, par un lettré prestigieux à sa défunte concubine, morte à vingt-sept ans. Evocation d'un art de vivre raffiné, de la poésie aux saveurs des parfums, confession nostalgique, ce récit est également une émouvante élégie à la femme aimée. Ajouter à mes livres
10 Les cerisiers fleurissent malgré tout
Keiko Ichiguchi
32 critiques 18 citations

Une Japonaise, vivant en Italie, revient régulièrement au Japon et en profite pour rendre visite à son ancienne institutrice. Elle promet à la vieille dame de revenir la voir au printemps, lorsque les cerisiers seront en fleurs. Mais un tremblement de terre frappe le Japon, nous sommes le 11 mars 2011. Ajouter à mes livres
11 Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers
Grégoire Vallancien
1 critique

Aguri, un jeune homme envieux et menteur, cherche le bonheur et la richesse. Mais y parviendra t-il? Librement inspiré d’un conte traditionnel japonais. Ajouter à mes livres
12 Parc Oriental de Maulévrier
Jean-Pierre Chavassieux
La vague japoniste qui envahit, à la fin du XIXe siècle, les arts plastiques et décoratifs osa s’immiscer jusque dans les jardins. Le Parc oriental de Maulévrier, oeuvre de l'architecte Alexandre Marcel et plus grand jardin japonais d’Europe, en offre un exemple saisissant. Ajouter à mes livres
13 Ozu
Marc Pautrel
2 critiques 9 citations

Chapitre 6 dédié aux cerisiers en fleurs. Ajouter à mes livres
14 Les jardins du Japon
Helena Attlee
1 critique

Cet ouvrage propose un voyage au coeur des vingt-huit plus beaux jardins du Japon, où s'illustre chaque époque de l'empire du Soleil levant. Les jardins japonais sont la quintessence d'une nature rêvée et parfaite. Arbres guidés, arbres taillés et retaillés jusqu'à incarner l'idée même d'arbre ; carpes koï brillantes dans les eaux laiteuses des mares ; paysages familiers, monts et vallées reproduits en miniature ; pavillons de thé accueillants et secrets ; printemps aux cerisiers en fleurs, automne aux feuillages flamboyants. Les superbes photographies d'Alex Ramsay capturent toute la beauté de ces jardins tandis que le texte d'Helena Attlee, informé et raffiné, en explique l'histoire, la composition, ainsi que les influences culturelles et historiques dont ils sont l'expression. Les mots et les images se marient ainsi pour former un merveilleux hommage aux jardins japonais. Ajouter à mes livres
15 Tokyo Ohanami : Balade sous les cerisiers
Alexandre Bonnefoy
2 critiques

Au Japon, après un hiver long, la floraison des cerisiers marque l'arrivée des beaux jours : c'est le ohanami. L'occasion pour la première fois de l'année de pique-niquer entre amis, en famille ou entre collègues. Deux semaines de toutes les attentions car la pluie et le vent peuvent détruire en quelques heures ces fleurs fragiles. Au Japon, après un hiver long, la floraison des cerisiers marque l'arrivée des beaux jours?: c'est le ohanami. L'occasion pour la première fois de l'année de pique-niquer entre amis, en famille ou entre collègues. Deux semaines de toutes les attentions car la pluie et le vent peuvent détruire en quelques heures ces fleurs fragiles.Dans la première partie, plongez dans l'ambiance du ohanami dans la mégalopole de Tokyo, à travers 200 photos de dix lieux très populaires. Dans une deuxième partie, un guide de 48 pages avec les adresses de 100 parcs et allées de cerisiers dans tout le Japon vous aidera à organiser votre voyage lors du ohanami dans les meilleures conditions. Ajouter à mes livres
16 Kyôto
Yasunari Kawabata
43 critiques 34 citations

Kyôto, qui fut écrit en 1962, est sans doute l'oeuvre de Kawabata qui explique le mieux son suicide, dix ans plus tard - comme d'ailleurs le suicide de tant d'écrivains et de grands intellectuels japonais postérieurs à la révolution " (autrement dit : l'européanisation forcenée) de l'ère Meiji. Kyôto raconte l'histoire de deux jumelles, très tôt orphelines, qui ont été élevées séparément. Elles ne se retrouvent qu'une fois devenues jeunes filles. Mais elles ont été formées par des milieux à ce point différents que, d'elles-mêmes, elles décident de ne plus se revoir. Au-delà de ce thème très simple, c'est tout le drame du Japon moderne qui est le sujet de Kyôto : l'européanisation puis, après Hiroshima, l'américanisation accélérée d'une société qui avait jusqu'alors vécu sur des bases sociales, culturelles et morales entièrement autres. C'est la décadence, la mercantilisation et l'enlaidissement irrémédiables de l'ancienne capitale de l'Empire du Soleil levant que ce grand roman sobre et pur nous permet de comprendre. Dès lors, la dimension universelle du Kyôto de Kawabata n'échappera à personne. Ajouter à mes livres
17 Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne...
Antoine Paje
74 critiques 114 citations

Le héros de ce roman écrit à la première personne pensait avoir pris la bonne route, vivre comme il l'entendait jusqu'à ce qu'il soit mis en garde à vue pour un incident assez étonnant lors d'une virée festive aux États-unis. Il va faire en prison une rencontre qui va changer le cours de sa vie. Revenu en France, il va changer son mode de vie, réussir professionnellement jusqu'à ce qu'il rencontre deux autres personnes qui vont finir par opérer un changement total en lui et le libérer pour de bon de toutes ces peurs qui lui entravaient l'existence. Voici l'histoire de Paul Lamarche, un homme soumis à ses peurs « intérieures », sans même en avoir conscience, qui se serait mis en colère si on lui avait étalé sous le nez l'ampleur de la trouille qui le menait. Lui, peur ? Certainement pas. Il fallait donc qu'il en prenne conscience tout seul. Il rampa longtemps, pour se mettre un jour debout et marcher. Bref, pour se mettre à vivre. Ajouter à mes livres
18 Enquêtes à l'ombre des cerisiers
Ihara Saikaku
1 citation

L'auteur aurait puisé ces récits dans les souvenirs à lui contés par un centenaire à la mémoire infaillible. Dans les grands ensembles urbains du XVIIe siècle, une multitude de conflits éclataient à tout moment, mais on n'avait recours au juge qu'au dernier ressort, quand les notables du quartier n'y suffisaient pas. Saïkaku rapporte les jugements de ces magistrats intègres, digne de Salomon, et dont l'humour à froid, fort savoureux, venait à bout des histoires emmêlées de voisinage ou d'adultère, et mettait au pas des samouraï qui sont décrits comme des ruffians prompts à tirer le sabre. Ajouter à mes livres
19 Le cerisier et le merisier
Nathalie Tordjman
Le cerisier est bien plus qu’un arbre ordinaire. C’est un pourvoyeur de petits bonheurs. En forêt, il élabore un bois précieux, c’est le merisier. Dans les parcs et jusqu’aux bords de la Maison-Blanche, il égaie le paysage de son exubérante floraison, c’est le cerisier venu du Japon. Dans nos jardins, il dispense son ombre généreuse mais il offre surtout ses chères cerises. La seule vue d’un panier de cerises rougies par le soleil printanier, gorgées de jus, cueillies avant le repas, est déjà une sensation réjouissante. Et pour prolonger le temps des cerises, elles se mêlent à une multitude de préparations culinaires, pour le plus grand bonheur de nos palais ! Ajouter à mes livres
20 La Cerisaie
Anton Tchekhov
35 critiques 58 citations

Peu de pièces auront été autant jouées que La Cerisaie, depuis sa création en 1904. Et supporté des éclairages, des commentaires aussi contradictoires. Pièce-testament (Tchekhov meurt l'année même de la parution de la pièce), oeuvre charnière, La Cerisaie referme doucement une porte sur un monde agonisant, tandis qu'une autre s'entrouvre, par où pénètre, comme par effraction, l'aube d'une ère nouvelle. Aube ou crépuscule ? Tchekhov ne tranche rien. Il décrit le neuf et l'ancien, le passé comme l'avenir, avec les mêmes couleurs indécises, fluctuantes. Ses personnages ont l'allure de fantômes, d'ombres blanches, de marionnettes aux fils brisés. Leurs dialogues décousus, hésitants, laissent surgir des plages de silence, un vide soudain mis à nu où résonnent d'étranges échos. On ne peut ici s'accrocher à rien. Même la mort paraît incertaine, quand "la vie a filé, et on dirait qu'elle n'a pas commencé". Ainsi posée en suspens, la voix de Tchekhov, son murmure, ne cesse de nous interroger, avec une douce insistance. --Scarbo Ajouter à mes livres
21 Rendez-vous sous les cerisiers
Cendrine Genin
7 critiques 4 citations

Septembre 1914, Henri est mobilisé. Restée au village, Marguerite l'attend. Ils s'écrivent. Leurs lettres font se croiser les mots tendres et les anecdotes de la vie quotidienne, cette vie qui continue, au village comme au front. L'insouciance et la ferveur espiègle de leur amour fait peu à peu place au désarroi. La guerre résonne de plus en plus fort dans les lettres d'Henri et avec elle, la violence, le fracas, l'éloignement. Bientôt le silence s'installe... Ajouter à mes livres
22 Juliette, chemin des cerisiers
Marie Chaix
4 critiques 2 citations

"Chemin des cerisiers, le nom me plaisait. Après Chaponost, je n'aurais pas aimé me retrouver enfermée dans des pierres et des trottoirs. Les cerisiers me faisaient rêver , j'imaginais des vergers... Le 14, c'était bien là, un portail en bois marron, une grosse porte surmontée d'un petit toit, rappelant les toits pointus de la maison. J'ai tiré sur la sonnette et je me souviens exactement. Mon coeur battait un peu, j'ai fermé les yeux. J'avais envie, en les rouvrant, que la jeune dame me plaise et que tout me dise dans cet endroit-là ." Ajouter à mes livres
23 Les cerisiers de la Commune: Roman
Paul Baquiast
Jeune journaliste bohème et idéaliste, Julien Tellan rencontre une jeune femme extravagante et excentrique, Julie. Leur amour, d'une étonannte liberté, choque autour d'eux. A commencer par le père de Julien, Sénateur dont la carrière risque d'être compromise par le mode de vie de son fils. Il fera tout pour les séparer, à commencer par travailler activement à l'amnistie des communards afin de permettre le retour de l'ancien amant de Juliette, déporté en Nouvelle-Calédonie. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          244