AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


" Le Québec et ses magiciens du Verbe !..."
Liste créée par fanfanouche24 le 25/01/2018
19 livres.

Une dernière rencontre grâce à Babelio et aux éditions de l'Observatoire: "Le poids de la neige" de Chritian Guay-Poliquin...me donne l'envie de parler des écrivains québécois découverts grâce aux camarades "babéliotes"...dont Pibook... grâce à qui j'ai lu Jacques Poulin...et Gabrielle Roy...

**en cours le 25 janvier 2018



1. Le Poids de la neige
Christian Guay-Poliquin
4.02★ (1104)

Voir ma chronique du 25 janvier 2018
2. Le fil des kilomètres
Christian Guay-Poliquin
3.75★ (186)

"Un mécanicien décide de tout abandonner pour aller visiter son père malade, à l'autre bout du continent. Mais la route est longue à bord de la vieille bagnole et une étrange panne d'électricité, qui le poursuit, complique le trajet. Dans ce labyrinthe en ligne droite, le danger guette, l'essence se fait rare, la soif tenaille et les souvenirs montent des embuscades. En chemin, l'homme embarque une femme mystérieuse et un type excessivement volubile, qui provoqueront des détours inattendus. « La petite voiture rouge est bien chargée et vibre à toute allure sous le regard noir du soleil. » Pour toucher à son but. Le fil des kilomètres est un voyage à la vitesse de la pensée où les accidents nous regardent droit dans les yeux."
3. La Tournée d'automne
Jacques Poulin
3.89★ (487)

Voir ma chronique....https://www.babelio.com/livres/Poulin-La-Tournee-dautomne/22377/critiques/470491
5. Les Yeux bleus de Mistassini
Jacques Poulin
3.83★ (185)

"Jack Waterman, écrivain et libraire dans le Vieux-Québec, est atteint de la "maladie d'Eisenhower". Sa vie ne tient plus qu'à un fil. Sa tête est pleine de souvenirs d'enfance, de chansons anciennes, d'amours bringuebalantes, de Formule Un, de chats, de rêves interdits et, surtout, d'illusions perdues. Heureusement qu'il y a le jeune Jimmy et sa soeur Mistassini, la douce rebelle... Ce roman de Jacques Poulin raconte, d'une manière sobre mais non dénuée de poésie, une profonde histoire d'amour avec l'univers des livres. "
6. La traduction est une histoire d'amour
Jacques Poulin
3.75★ (162)

Fanfanouche24- chronique (2016) "D'un seul coup, j'étais transportée dans la vieille maison du langage, à mi-chemin entre la terre et le ciel. J'ai l'air de divaguer, mais il n'en est rien: je venais d'entrer dans un lieu, un domaine, un univers où j'étais à l'abri des malheurs de ce monde et où, monsieur Waterman et moi, malgré la différence d'âge, nous avions la possibilité de nous rejoindre." (p. 77) Une très émouvante histoire entre un vieil écrivain, dont l'existence entière est vouée à l'écriture, et une très jeune femme, traductrice, et admiratrice de cet auteur dont elle rêve de traduire les textes. Ce qui se fera; Par cette entreprise intellectuelle, on voit se construire une complicité entre ces deux personnes d'âge et de caractère différents... A travers ce goût , cette passion commune du travail sur les mots, se crée un apprivoisement étonnant et lumineux... Alternent de très belles descriptions de la nature, des animaux, de vieux chevaux de course retraités auxquels notre traductrice lit des textes d'Isabelle Eberhardt....; Chevaux écartés de la vie active comme les humains, semblent savourer , eux aussi, la musique des mots !!... Comme dans "Chat sauvage"...une enquête surgit, à partir d'un petit chat noir abandonné par une vieille femme, avec un bref mot ,énigmatique dans son collier... Notre écrivain et notre traductrice partiront à la recherche de cette femme , de son histoire, et tomberont sur une très jeune fille, malmenée par les circonstances de la vie... Je n'en dirai pas plus !! Un très bon moment de lecture, pleine d'humanité et de bienveillance...qui réchauffe le coeur et la tête !!"
7. Le vieux chagrin
Jacques Poulin
3.65★ (188)

"Sur les rives du Saint-Laurent où il vit retiré en compagnie du chat " Vieux Chagrin ", un écrivain épie jusqu'à l'obsession l'inaccessible silhouette d'une jeune femme dont le voilier est venu mouiller dans une anse du fleuve. Un exemplaire des Mille et Une Nuits, abandonné dans une grotte proche, est la seule preuve tangible de l'existence de cette muse récalcitrante, à laquelle se substitue bientôt une enfant malheureuse venue trouver, auprès de l'écrivain, refuge et réconfort. Tandis que l'oeuvre tant désirée s'élabore lentement, le narrateur se laisse prendre en otage par la confusion du réel jusqu'à y découvrir l'inspiration."
8. Ceux qui restent
Marie Laberge
3.74★ (556)

"En avril 2000, Sylvain Côté s'enlève la vie, sans donner d'explications. Ce garçon disparaît et nul ne comprend. Sa femme Mélanie s'accroche férocement à leur fils Stéphane ; son père Vincent est parti se reconstruire près des arbres muets ; sa nièce Muguette a laissé échapper le peu de vie qui lui restait. Seule la si remuante et désirable barmaid Charlène, sa maîtresse, continue de lui parler de sexe et d'amour depuis son comptoir. Ce n'est pas tant l'intrigue qui fait la puissance hypnotique du roman de Marie Laberge que ses personnages, qui parlent, se déchirent, s'esquivent et luttent dans une langue chahutée, turbulente, qui charrie les émotions et les larmes, atteignant le lecteur au c?ur. "
9. Treize verbes pour vivre
Marie Laberge
3.79★ (42)

"Quels verbes sont essentiels si on veut explorer à fond celui de vivre?? Il n'y avait que Marie Laberge pour avoir l'audace de poser la question et oser chercher dans l'action du verbe la définition de l'intensité. Avec cet essai original qui marque ses quarante ans d'écriture, la romancière expose ce qui lui semble indispensable pour amener le verbe - et la vie - à son sommet. Elle analyse ce qui fait de chacun de nous les vivants que nous sommes, contradictions et harmonies incluses. Elle ne se contente pas de disserter, elle fouille les verbes à fond et elle se mouille en passant en revue la place que chacun d'entre eux prend dans sa vie personnelle. Quiconque a lu et aimé les romans de Marie Laberge y trouvera des clés pour mieux comprendre son univers intérieur si riche. Jamais moralisatrices, d'une honnêteté réjouissante, ces réflexions à la fois sensées, justes et percutantes apportent un éclairage inusité sur cette écrivaine de fiction qui réussit à aborder ce nouveau genre sans pour autant perdre sa verve et son humour."
10. Bonjour voisine
Marie Hélène Poitras
3.00★ (4)

"À la suite des Rencontres québécoises tenues en Haïti dans le cadre du 10e anniversaire de Mémoire d’encrier, en 2013, est née l’idée de ce projet collectif rassemblant cinquante et un écrivains québécois et haïtiens ayant participé aux Rencontres. Récits, fictions, chroniques, témoignages, scènes de vie, photos, portraits, essais, poèmes… Cet ouvrage façonné sous la plume de cinquante et un auteurs constitue une vraie caverne d’Ali Baba. De Montréal à Port-au-Prince, corps et voix s’unissent pour dire le monde en un grand serrement de bras et de coeur. Voyage lumineux à l’intérieur du pays d’Ayiti Toma dit Terre-Haute : les compagnons des Amériques d’un temps nouveau, Québécois et Haïtiens, se regardent, se parlent et se touchent. Désormais vous avez la réponse à la question : « À quoi sert la littérature ? » Il suffit de lire Bonjour voisine."
11. Histoire de la littérature québécoise
Michel Biron
4.00★ (18)

"La littérature québécoise n'est plus un projet, comme à l'époque de la Révolution tranquille, mais un héritage de lectures. Pour bon nombre de lecteurs d'aujourd'hui, l'initiation à la littérature s'est faite au moins en partie à travers les ?uvres d'Emile Nelligan, de Gabrielle Roy, d'Anne Hébert ou de Réjean Ducharme. Pourtant, aucune grande synthèse n'a été consacrée à la littérature québécoise depuis longtemps. Pour saisir cette littérature à partir d'un point de vue contemporain, une nouvelle somme s'imposait. Ce livre constitue à la fois une mise en situation et une relecture des textes littéraires québécois, des origines à nos jours. De très nombreux travaux de recherche ont renouvelé depuis une trentaine d'années l'étude de la littérature québécoise, mais l'ensemble du corpus n'avait pas été relu à la lumière de ces travaux ni, d'ailleurs, en fonction du développement récent de la littérature elle-même. Cet ouvrage vient combler cette lacune en se basant sur trois grands principes : faire prédominer les textes sur les institutions ; proposer des lectures critiques ; marquer les ruptures qui distinguent chacune des périodes. Embrassant l'ensemble des textes littéraires depuis la Nouvelle-France, les auteurs dessinent le portrait de la littérature québécoise en s'attachant aussi bien à la singularité des ?uvres qu'aux transformations du contexte dans lequel elles s'inscrivent."
12. La détresse et l'enchantement
Gabrielle Roy
4.35★ (266)

"La détresse et l'Enchantement est le dernier livre de Gabrielle Roy et peut-être, au dire de plusieurs, son chef-d'?uvre. Publié en 1984 à titre posthume, traduit en anglais quelques années plus tard, il a été acclamé par la critique et n'a cessé depuis de conquérir des milliers de lecteurs. Dans les dernières années de sa vie, la romancière entreprend de relater l'ensemble de son existence : les lieux, les événements, les êtres qui ont façonné sa personnalité de femme et d'artiste. Même si la maladie puis la mort ont interrompu son travail, les quelque 500 pages que Gabrielle Roy a écrites forment une ?uvre magistrale. Deux grandes parties composent le volume. Dans la première, «Le bal chez le gouverneur», Gabrielle Roy évoque le monde de son enfance et de sa jeunesse au Manitoba, sa famille, ses études, ses années d'enseignement et de théâtre, son besoin de partir. DAns la seconde partie, intitulée «Un oiseau tombé sur le seuil», la romancière raconte son premier séjour en Europe, sa découverte de l'amour et les débuts de sa vocation d'écrivain. Oeuvre de mémoire et de (re)création, La Détresse et l'Enchantement est un des ouvrages les plus originaux et les plus attachants de la littérature québécoise et canadienne moderne."
13. La montagne secrète
Gabrielle Roy
4.06★ (102)

"Gabrielle Roy relate la vie aventureuse du peintre Pierre Cadorai : sa soif de beauté et de plénitude forment une fable, non seulement de la condition de tout artiste, mais de celle de chacun d'entre nous. "
14. Une saison dans la vie d'Emmanuel
Marie-Claire Blais
3.26★ (241)

"LIRE Le roman raconte la vie d'une famille québécoise du début du XXe siècle. Emmanuel, le dernier-né d'une famille de 16 enfants, est élevé par une grand-mère omniprésente, Antoinette. Autour de lui évoluent ses frères et sœurs ainsi que ses parents."
15. L'hiver de force
Réjean Ducharme
3.90★ (308)

"L'Hiver de force est un de ces livres confession proche de Miller ou de Kerouac. Les deux héros, André et Nicole, sont « sur la route », même quand ils ne bougent pas de l'appartement où ils se saoulent des films de la télé. Il y a leurs amis, Toune, Laïnou, Roger, Catherine, le bavardage lyrique. Il y a le travail de correcteur d'épreuves, les chansons de Charlebois et surtout le merveilleux personnage d'André, si proche de l'auteur, rêveur éveillé qui nous entraîne dans une dérive exotique qui séduit, hypnotise, enchante. "
16. Les fous de Bassan
Anne Hébert
3.76★ (710)

"Un des derniers soirs de l'été 1936 deux jeunes adolescentes disparaissent sur la grève. Dans le village de Griffin Creek, face à la mer et au vent, chacun sait que cette tragédie vient de loin : de l'histoire d'un peuple soumis aux commandements de Dieu. C'est à Faulkner sans cesse que l'on pense, un Faulkner boréal, dont le bruit et la fureur se cacheraient sous les mots. Mathieu Galey, l'Express"
17. Il pleuvait des oiseaux
Jocelyne Saucier
4.12★ (1413)

fanfanouche24 -06 juillet 2014 ★★★★★ "Grâce à des commentaires épatants de camarades de Babelio, en plus d'un ami, m'envoyant un article très convaincant… Tout ceci conjugué m'a donné l'envie irrépressible de découvrir cette auteure canadienne...et grand bien m'en a pris ! Cela ne m'arrive pas fréquemment de quitter à regret un récit et les personnages, auxquels je me suis attachée… ce fut le cas avec cette fiction, crée à partir d'un évènement réel de l'histoire canadienne, nommé « les Grands feux » survenu en 1916…Incendies gigantesques qui ont ravagé des villages et fait de nombreux morts…. Une photographe s'intéresse à ces évènements très anciens, recueille, collecte des informations pour pouvoir retrouver les survivants…aujourd'hui « octogénaires »… Elle fera ainsi la connaissance de deux « anciens »… aux forts tempéraments, retirés au fin fond de la forêt , ayant rejeté certaines valeurs de la société , dont la manière de traiter et d'infantiliser les « vieux »… Tom et Charlie ( le 3ème larron, Ted, venant de mourir à l'arrivée de la photographe) ont conclu un pacte entre eux… au cas où ils ne pourraient plus se débrouiller seuls. Ils ont décidé de changer de vie, d'être libres de vivre à leur manière et surtout de vieillir et de mourir dans la dignité… Ce petit noyau d'hommes , complété de deux hommes plus jeunes et atypiques, va être « révolutionné » par l'irruption de deux nouvelles venues : la photographe souhaitant faire leur connaissance et connaître leur parcours, après ces terribles évènements des « Grands feux » datant de plus de 60 ans… et Marie-Desneige, une très vieille dame dont la vie a été une longue injustice… qui va être accueillie, protégée , choyée… et dont l'existence va lui rendre enfin une belle « éclaircie » de fin de vie, une histoire d'amour intense et lumineuse, au sein de ce « noyau d'amis »… Un très beau style, avec des mots nouveaux à nos oreilles de « France »… qui doublent l'enchantement de la lecture. Une ode à La Liberté, à l'Amitié, à la contestation nécessaire pour préserver les valeurs essentielles de notre vie ici-bas, à la Nature…à une authenticité entre les êtres. Un roman magique, que l'on ne quitte qu'à regret… J'ai noté pour « mes cahiers de vacances » de cet été, la lecture d'un autre écrit de cette romancière, dont j'apprécie l'univers et le ton singulier !"
18. Le poids des ombres
Marie Laberge
3.59★ (239)

"Lorsqu'elle apprend la mort violente de sa mère, Diane voit sa propre vie lui échapper et dériver. Tous ses fantômes soigneusement rangés font surface et, soudain, elle perd pied : toutes ses certitudes s'écroulent et le geste le plus simple éveille les pires angoisses. "
19. Quelques Adieux
Marie Laberge
3.96★ (413)

Voir ma chronique du 6 février 2018 - Gros coup de coeur...
Commenter  J’apprécie          284

Ils ont apprécié cette liste




{* *}