AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Dahliya, artisane magicienne tome 2 sur 5

Megumi Sumikawa (Autre)Melody Pages (Traducteur)
EAN : 9782372875462
204 pages
Komikku éditions (26/11/2020)
4.14/5   25 notes
Résumé :
Dahliya va vous ensorceler !
Depuis sa plus tendre enfance, la jeune DAHLIYA a appris la magie auprès de son père et elle peut fabriquer de nombreux objets magiques grâce à des gems : des épées, des protections contre les slime ou encore des verres enchantés. Ainsi, lorsqu'elle se réincarnée dans un monde fantasy et se retrouve à travailler dans un salon de coiffure pas comme les autres, elle est fin prête à utiliser ses talents ! Une aventure incroyable comm... >Voir plus
Que lire après Dahliya, artisane magicienne, tome 2Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Après un premier tome fort prometteur, le deuxième confirme tout le bien que je pense de ce charmant isekai plein de bons sentiments, mettant bien en avant le travail de créateur et d'inventeur.

Dahliya s'étant débarrassée de son fiancé, elle peut enfin prendre son envol et elle fait ses premiers pas dans ce tome. Je m'attendais à un récit dynamique, plein d'inventivité et de défis. Je me suis retrouvée avec une lecture bien plus calme mais non moins dénuée d'intérêt.

En effet, l'autrice nous a surpris en centrant son récit, cette fois, sur la rencontre entre Dahliya et un jeune soldat noble, Wolf, avec qui elle va nouer une belle relation très complice, qui va l'aider à grandir et se trouver. C'est un peu le pendant positif de sa relation si négative avec son ancien fiancé qui la brimait. Là avec Wolf, elle tombe à l'inverse sur un homme qui apprécie son caractère et la pousse à vivre à fond sa passion. J'ai beaucoup aimé.

Wolf est vraiment un garçon charmant et la relation amicale, pour le moment, qu'ils entretiennent est vraiment charmante. Une belle complicité apparait entre eux. Ils s'amusent bien. Ils se font confiance. Ils partagent des moments conviviaux autour d'un bon plat et d'une bonne bouteille. C'est très chaleureux.

Et alors qu'on pourrait voir ça comme quelque chose de très superficiel, c'est en fait l'occasion de revenir avec tendresse sur le père de Dahliya, un homme au grand coeur, mais également de voir celle-ci continuer à évoluer. On découvre comment vivent certains nobles, comment fonctionne la création de nouveaux objets, les différentes utilités qu'on peut leur trouver, etc. Cela enrichit encore le monde dans lequel ils évoluent. Ainsi ce qui semble être juste une histoire banale et sans relief devient vite passionnante à suivre par tous les petits détails qui y sont glissés.

Dahliya n'a rien de flamboyant mais c'est une lecture que je trouve vraiment apaisante et avec une belle morale sur l'indépendance des femmes, les relations hommes-femmes, la passion pour la création. Ça me parle énormément.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          30
Dahliya parmi tous les isekai, donc une personne de notre monde transposée dans un autre monde, ici suite à sa mort dans notre monde, est vraiment à part.
Il est différent, le graphisme est magnifique, il me fait ressentir des émotions très vives, à fleur de peau par moment.
Il donne aussi un côté « Life », un côté tranche de vie adulte et mûr.
C'est pour un bijou à l'état brut que nous polissons au fur et à mesure, une lecture qui nous change et nous bouscule.

On est d'accord sur le côté sublime de la couverture ? Nous voyons Dahliya devant nous, comme magique, un jeune homme en arrière plan que nous allons apprécié de revoir, et toute la magie de ce monde où on a tout à découvrir, mais où tout ce qui est position sociale, statut, semblent vraiment traversé les mondes.

Le graphisme est sublime, ces moments où elle crée, où c'est utile, sont tellement magiques.
Et elle utilise également quelque chose qui me ravie dans les isekai c'est sa connaissance de notre monde, ainsi plein d'objets avec des noms différents nous rappellent notre technologie, cela me fait toujours autant sourire.

Son père, quel sacré personnage, plein de surprises, qui a anticipait pas mal de choses.

Nous allons rencontré pas mal de personnages, mais également sentir le poids social par moment. de plus, nous reverrons le personnage qui m'a énervé dans le tome 1, et qui va encore en rajouter une couche dans le tome 2.

Quand nous revoyons l'homme que nous avons connu dans le tome 1, il fait là une très belle apparition, et a de très beaux échanges avec elle. C'est vraiment très intéressant d'apprendre à plus le connaître, lui, sa famille, ce poids qu'il porte, et leur belle amitié qui se développe.

Dahliya peut compter sur son métier pour bâtir sa vie, mais également des objets magiques qui embellirons la vie des gens.

Elle fera des rencontres de toutes sortes, heureusement il y en a aussi de belles et de bonnes dans le lot, par comme l'autre crétin qui me sort par les yeux.

PS : Nous commençons avec une magnifique page couleur qui reprendre l'image de la couverture
PS 2 : Ce n'est pas merveilleux de commencer la semaine avec une artisane magicienne ?
PS 3 : L'objet de la quatrième de couverture a toute son importance et son charme, à découvrir dans votre tome.
PS 4 : Ces yeux, ces ombres, ce jugement qui s'abat, c'est terriblement bien représenté et glaçant.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          10
J'ai tellement aimé le premier tome de cette saga que je n'ai pas hésité une seule seconde pour emprunter la suite à la médiathèque. Malheureusement cette suite est loin d'être aussi bien.

Gabriella emmène notre héroïne faire du shopping : en tant que directrice de la société Rossetti, la jeune femme se doit d'être présentable. Après leur séance relooking, elles vont boire un coup sur une terrasse et là, elles croisent Orlando avec sa future femme et cette dernière s'excuse de la situation devant tout le monde…
Elle est d'une discrétion, à pleurer.

Bref, elle rameute toute la place ; Wolf intervient et sort Dahliya de cette situation embarrassante. On ne sait pas comment mais il la reconnaît comme le jeune homme qui lui a sauvé la vie dans le tome précédent. Franchement, je ne vois pas comment il a fait surtout qu'il a toujours des problème d'yeux et doit porter des lunettes. À la limite, c'est le moins incohérent. Quand il a croisé Dahli la première fois, elle était habillée en garçon avec des vêtements larges pour masque son apparence, portait des lunettes et un foulard qui cachait ses cheveux. Là, elle est vêtue d'habits serrés, pas de lunettes, cheveux lâchés et maquillée. Qu'à la limite, il ait eu un doute, la suive pour s'assurer que c'était bien elle/lui, ça serait passé, mais là… c'est précipité. Les retrouvailles étaient d'un décevant !
D'ailleurs, comme tout ce second tome.

Wolf et Dahliya passent du temps ensemble, il l'emmène dans un célèbre magasin d'objets magiques et elle réfléchit à la conception, elle discute avec le propriétaire, etc.
On en apprend plus sur le passé des deux personnages, enfin surtout sur le père de la demoiselle et sur Wolf. C'étaient probablement mes moments préférés, mais malgré ça, je me suis ennuyée, c'était long et ça n'avançait pas.

Heureusement, les dessins sont toujours aussi beaux, même si ça ne sauve pas l'histoire et je n'ai pas eu plus envie que cela de m'y attarder.
C'est une déception pour ce second tome. J'espère que le troisième sera mieux.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
Commenter  J’apprécie          20
Je vous présente ici, le deuxième tome de Dahliya, artisane magicienne. Je vous disais avec le premier tome (chronique ici), qu'il ne m'avait pas emballé plus que ça, mais qu'il avait tout de même réussi à susciter mon intérêt pour connaître la suite. Et je vous avoue que ce second opus, il ne me transcende pas plus que ça. C'est gentillet, c'est plein de vie avec des dessins vraiment magnifiques, mais je l'ai trouvé un peu vide de sens dans l'histoire. Il apporte plus de profondeur concernant Wolfred, le chevalier, mais sinon à part ça ... En fait, c'est dans celui-là qu'on comprend sa phrase de fin du tome 1 "s'il a une soeur ou une petite amie, je ne le reverrais plus" quelque chose dans le genre et bien oui, maintenant, on sait que c'est à cause de ses yeux ! Et sans aucun spoil de ma part, puisque c'est écrit dans le résumé. Donc oui, Dahliya mûrit, elle devient vraiment responsable de société et va devoir se comporter comme telle et s'habiller également en conséquence, c'est bien connu que les apparences sont importantes.

Je vous reparle aussi du coup de Tobias, son ex-fiancé, même si on ne le voit pas tellement dans ce tome, ses apparitions sont suffisantes. C'est (je réitère) une vraie tête à claques ! Chacune de ses phrases le rend détestable, et j'ai juste bien aimé comment Dahliya lui répond.

Je ne vous cacherais pas que j'ai également le troisième tome en ma possession et que la chronique ne tardera pas. Oui, j'ai pris tous les tomes disponibles pour m'en faire une idée, on ne sait jamais.

En tout cas, je dois me renseigner voir si c'est partout pareil, mais je suis toujours dubitative sur le fait qu'il soit classé comme un seinen.
Lien : http://imaginalivre.blogspot..
Commenter  J’apprécie          10
Toujours une belle découverte avec une belle amitié qui se découvre. Je pense voir où ellen va nous mener mais je connaît pas encore led codes pour les romances dans les mangas, vu qu'à la base contrairement au romans je ne la recherche pas forcément. Mais dans cette série j'avoue qu'elle me ferait bien plaisir, ils sont trop mignons les 2.

Bref tome 3 réservé pour l'après midi au frais dans la maison.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
MangaNews
04 décembre 2020
A tout cela, il faut ajouter le caractère d'une héroïne qui est toujours aussi séduisante dans la part de force et d'indépendance qu'elle dégage, et on obtient un deuxième opus tout à fait sympathique.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Pour les femmes, un vêtement qui fait défaillir au premier regard est aussi puissant qu'un objet magique.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (52) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1453 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}