AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Julie Sibony (Traducteur)
EAN : 9782749907529
389 pages
Éditeur : Michel Lafon (30/11/-1)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 16 notes)
Résumé :
C'est à Ispahan, la fabuleuse capitale du shah Abbas le Grand, que le destin de cette jeune fille va la conduire. Elle y découvre avec émerveillement les dômes turquoise et les faïences fleuries des mosquées, la luxuriance des jardins, la grouillante animation des bazars. Or cette ville d'Iran au XVIIe siècle est sans pitié pour les plus démunis. Forcée de travailler comme domestique pour mériter l'hospitalité de son oncle, elle fait l'amère expérience de la servitu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
BMSierre
  11 février 2009
Anita Amirrezvani a consacré 9 ans en voyages et recherches pour écrire " le sang des fleurs ". Cet ouvrage est un document sur la vie quotidienne en Iran au XVIIème siècle. L'histoire est entremêlée de 7 contes traditionnels. Azizam, une jeune villageoise orpheline, est hébergée par son oncle à Ispahan. Celui-ci est un grand maître de l'atelier royal, il l'initie à la confection des tapis. Dans cette société, où il n'y a pas de place pour les plus démunis et aucun droit pour les femmes, Azizam parviendra-t-elle à faire reconnaître son talent ? J'ai dégusté chaque chapitre de l'histoire d'Azizam. le dépaysement est total. Avec finesse et poésie, l'auteur nous transporte dans les magnificences mais aussi la misère et la cruauté d'Ispahan. M.C.
Commenter  J’apprécie          40
mamyfolie
  23 septembre 2018
Quel joli dépaysement dans ce pays des mille et une nuits. L'auteur nous fait voyager avec passion et minutie dans l'Iran du XVIIème siècle et partager la vie d'une orpheline et de sa mère confrontées aux difficultés d'une nouvelle vie dans la grande ville d'Ispahan. La passion pour la tapisserie transformera leur vie.
Un paragraphe des notes de l'auteur nous fait découvrir et comprendre la culture du peuple iranien : "Plusieurs de mes lecteurs ont exprimé leur curiosité quant à l'existence des contrats de mariage temporaires décrits dans ce roman, connus sous le nom de sighehs. cette forme de mariage fait partie de la culture iranienne depuis des siècles et est toujours activement utilisée par les hommes et les femmes. Ma principale source d'information à ce sujet fut le livre du Pr Dhala Haeri (La loi du désir : le mariage temporaire dans l'Iran chiite) qui cite des entretiens avec des gens qui le pratiquent de nos jours et dresse un portrait détaillé de cette insolite et complexe institution."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mamzelleoups
  22 avril 2019
A la mort de leur père et mari, Azizam et sa mère se réfugient chez de la famille éloignée à Ispahan. C'est une vie de labeur qui commence. Heureusement, la jeune fille fait preuve d'un don pour confectionner des tapis. Mais un mariage va bouleverser sa vie.
C'est un roman doux et sensuel malgré les aventures pas toujours heureuses. Les descriptions d'Ispahan et des tapis sont très vivantes. Chaque chapitre comprend un conte, ce qui donne une dynamique agréable et poétique au récit.
Commenter  J’apprécie          00
SophiePatchouli
  03 décembre 2010
Dans un décor digne des mille et une nuits, au fil d'étoffes précieuses, une femme déjouera les sombres sortilèges du destin en tissant des tapis ...
Ca bruisse, ça froufroute ...
Commenter  J’apprécie          20
cassie56
  14 novembre 2014
une très belle histoire
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mamyfoliemamyfolie   23 septembre 2018
Ma mère me demanda pourquoi je souriais, et je lui répondis que je me régalais de ses plats. Mais ce n'était pas seulement cela. Dans mon village, je n'aurais jamais imaginé qu'une femme comme moi - seule, sans enfants, pauvre - eût de quoi s'estimer comblée. Ma vie ne suivait pas le fil d'un destin heureux, avec un mari et sept fils resplendissants, que les fables de ma amère m'avaient prédit. Pourtant, avec l'arôme du poulet à la grenade qui embaumait, le son du rire des artisanes qui résonnait à mes oreilles, et la beauté des tapis qui me ravissaient les yeux sur le métier, le bonheur que j'éprouvais en cet instant était aussi grand que le désert que nous avions traversé pour arriver à Ispahan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1missmolko1   07 juillet 2012
Our response to cruelty, suffering, and sorrow is to remind the world of the face of beauty, which can best restore a man's tranquility, cleanse his hear of evil, and lead him to the path of truth.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : iranVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien les contes de Perrault ?

Combien de contes Charles Perrault a-il écrit ?

6
9
11
15

17 questions
390 lecteurs ont répondu
Thèmes : conte , charles perrault , 17ème siècleCréer un quiz sur ce livre