AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782756006567
Delcourt (24/01/2007)
3.53/5   56 notes
Résumé :
Tous les capitaines pirates ont rendu les armes, sauf La Buse, désormais emprisonné. Les anciens forbans, devenus colons, le sauveront-ils? Son trésor restera-t-il à jamais perdu ? Dans ce monde entre deux époques, sur une île qui n’est déjà plus le paradis originel des découvreurs, l’agitation est à son comble… et deux ornithologues fantasques caressent l’espoir de capturer le dernier dodo.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
mikaelunvoas
  10 février 2021
C'est une bande dessinée tout en noir et blanc qui parle autant de l'histoire de l'ile de la réunion que de l'esclavage et des pirates. Tout au long des 288 pages, ces thèmes sont décris avec comme support : l'aventure en 1730 de deux ornithologues français à la recherche d'oiseaux rares.
J'ai beaucoup aimé ce récit qui parle du passé de cette ile magnifique, et notamment de la capture du célèbre pirate Levasseur dit "La Buse". Il aurait caché son trésor volé au vice roi des Indes dans une ravine et à ce jour personne ne l'a trouvé. Ce butin colossal attise bien sur toutes les convoitises et avant de pendre ce frère de la côte, le gouverneur tentera de lui faire avouer où il a caché ses prises. A noter que lors d'un séjour à Saint Paul, en visitant le cimetière marin, j'ai pu voir la tombe de "La Buse", toujours entretenue et fleurie par certains habitants.
On apprend comment les riches propriétaires ont fait fortune, utilisant les esclaves selon le fameux "code noir". on retrouve aussi les "marrons", échappés et survivant dans la montagne, traqués par les chiens des chasseurs de fugitifs.
Cette bande dessinée illustre avec intelligence la vie au début du XVIIIème siècle sur l'ile Bourbon. C'est un livre d'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
jamiK
  01 novembre 2020
L'Ile Bourbon, c'est l'ancien nom de la Réunion, cette bande dessinée est une oeuvre historique, s'appuyant sur les faits réels, ceux de la colonisation de cette île par de nombreux pirates amnistiés, le développement de la culture du café, et l'installation de l'esclavage. Cela se passe à l'époque ou le pirate, non amnistié celui-ci, La Buse sera capturé et exécuté. On retrouve cependant les personnages animaliers chers à Lewis Trondheim, avec un anti-héros détaché, quelques femmes de têtes, des hommes de pouvoirs cyniques et sans coeur… le graphisme est brut, au trait, noir, peu fignolé et pourtant, certaines illustration dégagent une grande force, particulièrement dans les scènes de jungle ou sur mer. C'est un récit d'un faux rythme, sans véritable conclusion ni de points fort, là aussi dans le style de ces auteurs. Ils préfèrent jouer sur les caractères des personnages, pleins de contradictions, désabusés pour la plupart, ils nous proposent une réflexion sur la liberté, pas très optimiste, mais qui souligne la dureté de l'histoire, celle où les héros ne sont que des artifices, celle où les victoires n'en sont pas réellement. le ton détaché des personnages ne doit pas nous laisser leurrer, c'est une lecture vraiment enrichissante, on ne peut rester indifférent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
svecs
  07 décembre 2015
retiré de ma bédéthèque, cette collaboration entre Appolo et Trondheim.
Un récit "en costume" sur l'île de la Réunion qui anilme une galerie de personnages pourquivant des chimères.
Un ornythologiste à la recherche du mythique dodo
Un rêveur qui fantasme sur l'idéal de liberté des pirates
une jeune fille de pirate repenti devenu planteur qui s'imagine rejoindre les esclaves évadés
et, comme une ombre, La Buse, dernier des pirates, qui attend son heure dans les geoles du gouverneur.
Récit étrange, qui semble osculter le crépuscule d'un monde, cette Ile Bourbon, 1730 déçoit en partie.
Sans doute en partie à cause du parti-pris des auteurs, qui mélangent un scénario fouillé et documenté, plutôt sérieux, mais contrebalancé par le trait humoristique animalier de Trondheim. Cela instaure un décalage pas désintéressant pour un scénario dont la tonalité aurait été tout autre avec un dessin semi-réaliste?
Malheureusement, Trondheim ne me semble pas complètement à l'aide dans l'exercice. de plus, le noir et blanc fonctionne assez mal et le dessin manque parfois de lisibilité. Une mise en couleur adéquate aurait pourtant éclairé les planches de la plus belle des manières.
Belles intentions mais un album finalement un peu décevant. Ni vraiment réussi, ni franchement raté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ben_lib
  12 octobre 2015
Intrigué de voir Trondheim en simple illustrateur, je me suis jeté sur ce Ile Bourbon 1730. L'histoire est captivante, très bien mise en scène. Les dessins de Trondheim illustre bien la noirceur ou la candeur des personnages même si on ne croise aucun personnages tout blanc ou tout noir dans cette histoire. C'est ce squi fait la force du livre. du grand "roman graphique" comme disent les p'tits gars du marketing. Une chouette histoire avec de beaux dessins comme je dis moi.
Commenter  J’apprécie          40
nathalie_MarketMarcel
  17 avril 2019
L'histoire de ce gros album se passe à l'île Bourbon (à la Réunion donc) en 1730. Nous avons deux naturalistes parisiens qui cherchent des oiseaux rares et notamment un dodo. L'un des deux, Raphaël, est fasciné par l'imaginaire pirate. Et puis, nous avons des nègres marrons, échappés des plantations de café, qui se cachent dans la forêt. Des propriétaires d'esclaves qui les chassent. Et puis, nous avons d'anciens pirates, qui ont bénéficié d'une amnistie, qui boivent et dissertent sur un trésor caché.
Cet album s'appuie en premier lieu sur notre imaginaire. Les explorateurs qui cherchent des espèces animales disparues ou nouvelles, ceux qui écoutent les histoires de pirates et de trésor comme des contes, ceux qui rêvent à la vie dans les îles… les voici rappelés à la réalité. Raphaël ira de désenchantement en désenchantement… à moins qu'il ne choisisse d'écouter la voix des légendes ! La vieille littérature, celle de Defoe, mais aussi celle De Voltaire, n'est jamais loin. le Code noir non plus.
Côté dessins, nous avons un trait noir sur fond blanc, des personnages à tête animale, un graphisme un peu crayonné. Rien n'est embelli, tout est détaillé. Les personnages sont tout petits dans une nature immense.
À la fin, des notes précises ce qui est vrai et ce qui est faux (on a vraiment amnistié les pirates à l'île Bourbon).
Une évocation réussie à mon sens !
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
okkaokka   21 février 2016
Le dimanche tu pourras parfois te reposer.
Mais les prêtres blancs t’emmèneront à l’église où tu prieras leur Dieu.
Oublie les anciens dieux. Ils n’ont rien fait pour toi et ici, personne ne les connaît.
Le nouveau Dieu ne vaut pas mieux, mais il faudra faire semblant…
Commenter  J’apprécie          60
okkaokka   21 février 2016
-Mon père ? Que me vaut l’honneur de cette visite tardive ?

-Vous m’obligez à être très direct… Si La Buse parle, la moitié du trésor revient de droit à la paroisse.

-Un quart tout au plus, mon père… c’est moi qui fais tout le travail…

-Le tiers… Je tiens la population. Personne ne contestera mon autorité morale.

-Entendu.
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   21 février 2016
-Leurs réunions secrètes, c’est pour boire du rhum sans leur femme… Tout le monde sait ça. Ça n’a rien à voir avec La Buse.

-Si tu acceptes, ce n’est plus la peine de m’approcher. Je ne couche pas avec un bourreau.
Hé !! Tu vas où ?!

-Je vais me faire une réunion secrète à moi tout seul…
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   21 février 2016
-On a trouvé un camp Marron et on l’a brûlé.

-Bien… Rassurez-moi Dennemont… Après avoir violé les femmes, vous les tuez, n’est-ce pas ?

-Absolument Gouverneur.

-Bien… ils se reproduisent assez comme ça entre eux…

-Oui Gouverneur…
Commenter  J’apprécie          30
mikaelunvoasmikaelunvoas   10 février 2021
Tu seras nègre de pioche
On te donnera un vêtement pour l'année
Et tu dormira avec les autres dans un cabanon.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Appollo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Appollo
Le bulleur présente T'zée, une tragédie africaine
autres livres classés : île de la réunionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4479 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre