AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Didier Cassegrain (Illustrateur)
EAN : 9791034749850
136 pages
Dupuis (02/06/2023)
3.92/5   171 notes
Résumé :
Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au coeur de la nature luxuriante de l'île, est lancée. Une officier de police opiniâtre pourra-t-elle appréhender le suspect ? Après le succès de l'adaptation en bande dessinée de son roman Les Nymphéas noirs, Michel Bussi revien... >Voir plus
Que lire après Ne lâche pas ma main (BD)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 171 notes
5
18 avis
4
26 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
La couverture de la BD de Fred Duval, Didier Cassegrain et Michel Bussi frappe l'oeil avec cette jeune femme, les pieds dans l'eau, revolver à la main dans un décor paradisiaque.
Je n'ai lu pour le moment qu'un seul livre de Michel Bussi, ce n'est donc pas son nom qui m'a attiré vers cette oeuvre, mais bien les avis des lecteurs et la qualité des dessins.
La famille Bellion est en vacances sur l'île de la Réunion. Liane, la mère disparaît et l'attitude de son mari est de suite suspect aux yeux des gendarmes, surtout à ceux d'Aja, capitaine de gendarmerie. Mais Martial, ledit mari disparaît à son tour avec sa fille. Où plutôt, il s'enfuit, se cache. Preuve de sa culpabilité ? Peut-être ! Peut-être pas !
Les grands moyens sont mis en oeuvre pour le retrouver pendant que l'enquête sur son passé révèle une histoire étonnante. Ce n'est pas la première fois que Martial a affaire avec la gendarmerie de l'île. Une vieille histoire, pas si vieille, tout compte fait, remonte à la surface !
L'intrigue est assez tortueuse, parfois même à la limite de ce que l'on accepte de croire même dans une fiction. Mais cela passe quand même, surtout grâce aux personnages. Les gendarmes Aja et Christos sont bien campés et particulièrement réussis. L'enquête et les révélations avancent avec eux. Ils sont humains et attachants.
L'autre personnage clé de la BD c'est l'île de la réunion elle-même dont les paysages emblématiques, l'ambiance solaire et les habitants cosmopolites remplissent les pages pour notre plus grands plaisir.
Les moments qui concernent la fuite de Martial avec a fille, Sofa, me semblent un peu plus complexe à suivre, peut-être parce que l'on a du mal à comprendre. Parce qu'on ne sait pas si le père fuit un crime ou autre chose, ou s'il recherche quelqu'un ou une révélation.
Cette enquête et cette fuite débouche sur un final surprenant. Peut-être un peu artificiel mais très réussi.
Le dessin de Didier Cassegrain est au diapason de l'histoire et de l'île de la Réunion. Un dessin assez typique dans le milieu des Bandes dessinées et les couleurs directes rendent parfaitement la lumière et l'ambiance de l'île tropicale.
Au final, une BD maîtrisée du début à la fin avec un scénario solide et de magnifiques dessins.
Commenter  J’apprécie          1362
Encore un roman de Michel Bussi qui est adapté en bande dessinée ! Il faut dire qu'il s'agit quand même d'un auteur exceptionnel qui a boosté le marché du roman depuis une dizaine d'année.

Le cadre est celui de l'île de la Réunion. Je dirai encore une île après la Corse dans « le temps est assassin » ! Il est vrai que la présente oeuvre était sans doute plus satisfaisante à la lecture.

Il faut dire que c'est réalisé par le duo Fred Duval et Didier Cassegrain qui ont fait des merveilles sur le fameux « Nymphéas noirs ». Ceci explique sans doute cela.

Bien entendu, les apparences sont souvent trompeuses et l'auteur élabore un plan assez machiavélique pour justifier plein de détails qui mis bout à bout sont forcément incohérents. Encore une fois, il s'agit d'expliquer des meurtres à la pelle qui s'accumulent au détour du séjour touristique d'une famille dans un hôtel de l'île notamment dans la station balnéaire de Saint-Gilles.

En effet, le mari de la disparue demeure le coupable idéal surtout au vu d'indices et de témoignages accablants. Il prend la fuite avec sa fille de 6 ans. On visitera par la même occasion le volcan et autres lieux mythiques de cette île dans une course poursuite avec la police assez haletante.

Un mot sur le dessin pour dire qu'il est absolument magnifique et qu'il met très bien en valeur les décors de cette île paradisiaque qui se transforme parfois en fosse à requins (25 attaques de requin en 10 ans, 11 morts, 7 blessés graves).

En effet, on peut dire que l'île en elle-même joue un rôle essentiel loin de la carte postale traditionnelle. En même temps, l'auteur se sert véritablement de tout ce qui fait l'identité de ce territoire jusqu'au contexte socio-économique. C'est une véritable immersion et c'est tout à fait appréciable.

Un beau polar capable de captiver son lecteur et qui ne déçoit pas sur la fin, comme beaucoup d'histoire de ce genre. Bref, je dirai que c'est une adaptation plutôt réussie d'une intrigue ficelée avec un dénouement assez inattendu.
Commenter  J’apprécie          650
Nous sommes à la Réunion.
Liane Bellion disparaît!
Son mari Martial est suspect. Il a été vu par une femme de ménage quittant sa chambre d'hôtel et poussant un chariot.
Soupçons!
D'autant que ledit mari s'enfuit avec sa fille Sofa et tente de déjouer ses poursuivants qui ne sont autres que la gendarmerie locale.
Le Martial a des antécédents qui ne jouent pas en sa faveur.

Une nouvelle adaptation d'un roman de Michel Bussi (que je n'ai pas lu), c'est un peu la mode semble t-il d'adapter des romans d'écrivains, Bussi plusieurs fois et Lemaître également. Bien d'autres certainement.
Ici l'album est particulièrement bien réussi! Bel objet d'abord (mais c'est souvent le cas actuellement - le prix aussi!) Bussi ou pas le scénario est excellent. le lecteur, moi, suit très bien l'action grâce aux bulles bien placées, ne gênant en rien le dessin et les vignettes très bien ordonnées facilitant la lecture. C'est cohérent et intelligent.
Le crayon est splendide rien de moins, la Réunion comme un personnage en majesté et des protagonistes aux petits oignons, dessinés et coloriés de belle manière.
La fin est magnifique malgré un événement détestable.
Une réussite à ne pas manquer.
Commenter  J’apprécie          440
Voici mon retour de lecture sur la bande dessinée Ne lâche pas ma main de Fred Duval (Scénario) ; Michel Bussi (Scénario) ; Didier Cassegrain (Dessin, Couleurs).
Petite précision : il s'agit de l'adaptation en bande dessinée du roman Ne lâche pas ma main, de Michel Bussi.
Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal.
Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans.
Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au coeur de la nature luxuriante de l'île, est lancée.
Une officier de police opiniâtre pourra-t-elle appréhender le suspect ?
Ayant, des mêmes auteurs, beaucoup apprécié l'adaptation en BD de Nymphéas Noirs, c'est avec plaisir que je me suis plongée dans Ne lâche pas ma main.
Je suis ravie d'avoir eu la chance de la lire en avant première. Cette fois ci, c'est une découverte totale car je ne me souviens pas avoir lu le roman de Michel Bussi.
Direction l'île de la Réunion, ses vacances, ses beaux paysages, sa nature luxuriante.. et une disparition ! Celle d'une touriste, mère de famille d'une petite fille de six ans.
Son mari est vite considéré comme suspect, suite à des révélations dérangeantes des employés de l'hôtel..
Que s'est t'il donc passé dans cette chambre ? Liane est t'elle encore en vie ?
Le mari fuit avec sa fille, il a toutes les forces de l'ordre à ses trousses.. Il est coupable c'est évident ! Tellement évident que.. est ce bien sur ? Et si tout ça n'était qu'une énorme machination..
J'ai adoré cette bande dessinée. Aussi bien les illustrations, la colorisation, le scénario.. L'histoire est très bien ficelée, on va de surprises en surprises.
Je suis ravie de la découverte, je pense que c'est une très bonne adaptation que je vous recommande et note cinq étoiles :)


Commenter  J’apprécie          310
Assez drôle de se rendre compte en lisant la bande dessinée qu'on a complètement oublié l'intrigue du roman lu auparavant...
Deux possibilités : problème de mémoire ou livre à oublier...
Sans trancher, je dirai pour cette BD que les graphismes sont sympas, servent bien le scénario, ne cherchent pas l'originalité mais seulement à bien rendre l'oeuvre initiale. Je trouve cela plutôt honnête.
Sinon, le scénario est bien ficelé, le rythme soutenu et les personnages caricaturaux à souhait.
A l'instinct, je dirais que j'ai préféré la BD au livre, moins d'investissement horaire pour un résultat au minimum égal.
Commenter  J’apprécie          302


critiques presse (5)
LeMonde
26 juin 2023
Un thriller bien mené, qui respecte les codes du genre mais n’a pas peur d’explorer la face sombre de l’île, toujours parsemée de tensions raciales.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LaTribuneDeGeneve
26 juin 2023
Quatre ans après l’adaptation des «Nymphéas noirs», autre best-seller de Bussi, Cassegrain et Duval réussissent un nouveau sans faute.
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
Bedeo
26 juin 2023
Un polar signé Bussi qui se trouve, après les Nymphéas Noirs, avoir une excellente adaptation par le duo Cassegrain/Duval qui se plaît à leur donner vie et couleurs pour cette littérature noire.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom
20 juin 2023
Le romancier Michel Bussi nous sert un coupable sur un plateau. Pourtant, en alternant les points de vue des différents protagonistes, il dissémine constamment le doute : il faut dire, qu’avec celui qui est l’un des plus gros vendeurs de livres en France, les apparences sont toujours trompeuses…
Lire la critique sur le site : BDZoom
LigneClaire
06 juin 2023
Un album qui a pour cadre l’Île de la Réunion et propose un couple en crise mortelle et des évidences qui n’en sont pas, à la Bussi, maître d’un suspense très affiné aux fils presque invisibles mais bien présents qu’il faut savoir démêler pour mieux les rattacher. Et être très étonné.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Depuis 1952, tout fonctionnaire français qui prend sa retraite à la Réunion voit sa pension augmentée de 35% à condition de ne pas quitter l'île plus de 40 jours par an.
Commenter  J’apprécie          220
Quand on est malheureux, on survit en en voulant à la terre entière ou juste à quelqu'un, quelqu'un sur qui on a envie de cogner pour aller mieux.
Commenter  J’apprécie          60
Tu sais comment je fais moi, pour jamais perdre ma femme ? Ben, comme pour les clefs, je fais des doubles.
Commenter  J’apprécie          80
Je veux te parler de ton tueur en cavale, idiot ! La télé tourne en boucle là-dessus et il y a une chose à laquelle personne ne semble avoir pensé !
Commenter  J’apprécie          50
La violence ne naît pas par hasard, il y a toujours un terrain pour la faire pousser.
Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
Videos de Fred Duval (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Duval
"Jour J, qui a tué le président ?", Fred Duval, Jean-Pierre Pécaud, Colin Wilson, éditions Delcourt
Conseil lecture de la bande dessinée par Stéphane Nappez, co-fondateur de l'association Baraques Walden.
Entretien mené à l'Abbaye de Jumièges (département de la Seine-Maritime)
Vidéo : Paris Normandie
autres livres classés : île de la réunionVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (310) Voir plus



Quiz Voir plus

PARIS, secteur Soviétique

A quelle date se déroule l'histoire ?

1951
1957
1934
1922

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Jour J, Tome 2 : Paris, secteur soviétique de Fred DuvalCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..