AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811214208
Éditeur : Milady (20/03/2015)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Ce recueil de quatre novellas nous permet de nous plonger au cœur de la famille Darcy le temps d'un Noël ou d'un week-end à Pemberley. Mr Darcy, Elizabeth Darcy, Georgiana Darcy et bien d'autres personnages imaginés par Jane Austen revivent sous la plume d'Elizabeth Aston toujours aussi fine et élégante.Blurb : « De beaux personnages, de l'humour et de la romance. » Chicago Sun Times« Jane Austen serait fière d'elle. » Historical Novels Review
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
JessSwann
  20 juillet 2015
Alors... je vais tâcher de vous faire un retour sur chacune des nouvelles du recueil... Sachant qu'on est vraiment dans du Elizabeth Aston... Donc toutes les intrigues vont se ressembler.

* Un Noel avec Darcy : Georgiana Darcy, hantée par ce qu'elle a vécu avec Wickham, décide de privilégier désormais la raison à la passion, et la proposition de mariage du beau, riche et bien né M. Moresby est parfaite pour cela. Mais Darcy trouve cet homme ennuyeux, et Elizabeth a des doutes : s'agirait-il réellement d'un mariage heureux ?Pendant que la famille se rassemble à Pemberley pour célébrer Noël, l'envieuse Caroline Bingley répand des rumeurs venimeuses sur Georgiana.La jeune femme aura-t-elle le courage de se battre pour sauver sa réputation ? Et l'attirant et sympathique Sir Giles Hawkins arrivera-t-il à lui faire de nouveau écouter son coeur ?

Bon... alors quand on a lu le tome précédent, on sait avec qui Georgiana va finir... Que dire ? Je salue l'inventivité de l'auteure pour le choix de la méchante de l'histoire ... Bah oui, Caroline Bingley, on y a droit à chaque fois... Pour le reste, bah ça se lit sans déplaisir, mais sans plaisir non plus... L'avantage est qu'il n'y a que deux pintades : Letty et Camilla et que, comme elles sont toutes petites, on les voit guère.
Ma note : 6/10

* Un week-end avec Darcy : To Mr Darcy's annoyance, Lady Catherine and Mr Collins arrive uninvited at Pemberley, set to force Mr Darcy's cousin into marriage to a man she doesn't love. Can Lady Sarah Fitzwilliam meet her match, help an old friend to his own happiness–and rid Pemberley of its unwanted guests?

Que dire ? Un chassé croisé amoureux, une Lady Catherine plus peste que jamais et une intrigue qui ressemble à s'y méprendre à celle de Persuasion (la force du récit en moins...). le tout doublé de couples qui finissent heureux heureux sous les yeux intéressés de Darcy & Elizabeth ( qui n'ont donc que ça à faire que de s'occuper des affaires de coeur de leurs connaissances...) . Bien entendu, l'espiègle Camilla vient en aide aux amoureux pendant que l'austère Letty fait son possible pour les séparer ( surprenant, n'est-ce pas ? Enfin, il est bien connu que la personnalité que l'on a dans l'enfance est la même que celle que l'on aura adulte. Il est impossible que l'on change et que l'on apprenne de nos expériences, en cela Elizabeth Aston a SI bien compris le message de Pride & Prejudice... * rire sarcastique*). Un bon point toutefois pour Collins, très Collinsien ...
Ma note : 5/10

* Un bal masqué avec Darcy : Mr and Mrs Darcy are in London for the Season, and Mr Darcy's jilted niece, Serafina, is staying with them. Can she hold her head high and dance her way through the maze of misunderstanding and mischief that lies in wait for her, and accept the love of a man she thought she hated?

Une héroïne absolument stupide et insipide et une sorte de version austenienne ratée de Roméo & Juliette : autant dire que nous avons là un petit bijou d'inventivité (une fois encore !) . Bon pour être franche, j'ai aimé la partie rencontre Ranulph/Julia (qui n'est que le stricte copié collé que celle de Roméo & Juliette ...) le tout se gâte quand les Darcy s'en mêlent ( ils n'ont que ça à faire...) et hébergent super pintade. Serafina est sans aucun doute une des héroïnes les plus bêtes dont Elizabeth Aston nous a gratifiés jusqu'à présent. Son histoire avec Marcus est juste impossible à croire et le tout est relativement ridicule (un grand merci à Caroline B pour son interprétation toujours aussi parfaite de la garce)
Ma note : 3,5/10

* Une pièce de théâtre avec Darcy : It's winter at Pemberley, and time for Mr and Mrs Darcy and their guests to put on a play. Theodosia Beckford, Mr and Mrs Darcy's new governess delights in the Gothic. But even as she pens a drama of high romance and imagines every creaking door portends a spectre, realism rules when it comes to love.

Une gouvernante qui se mêle aux maitres de maison, voilà qui prouve la coolattitude des Darcy... Surtout sous les yeux critiques de Lady Catherine (toujours prête à endosser le rôle de la rabat-joie de service) . On imagine d'ailleurs parfaitement Darcy en amoureux du théâtre, tout prêt à cautionner le rapprochement entre son filleul et la préceptrice de ses insupportables filles... (parce qu'il n'a que ça à faire ...) . Pfff que dire d'autre ? On se croirait dans les quatre filles du Dr March & dans Mansfield Park à la fois. Les personnages sont caricaturaux, l'intrigue cousue de fil blanc et le tout sans intérêt...
Ma note : 3/10

Ce que j'aime : euh j'ai bien aimé la première histoire

Ce que j'aime moins : le caractère répétitif des intrigues et des personnages qui se ressemblent tous.

En bref : Un recueil sans imagination avec des intrigues similaires et des personnages stéréotypés qui me pousse à me demander combien de filles/cousines/gouvernantes de Darcy toutes sorties du même moule l'auteure a encore en réserve.

Ma note

4,5/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PauseEarlGrey
  21 septembre 2016
Oui, le résumé de l'éditeur est court. Non, il n'y a pas grand chose à en dire de plus. Mais bon, je vais quand même tenter de creuser un peu cet avis négatif parce-qu'il ne s'agit pas de dire simplement « Je n'ai pas aimé » sans avancer aucun argument. J'ai horreur de ça.
« Jane Austen serait fière d'elle » (l'auteure, Elizabeth Aston)
Ah bon ? J'ai du rater un épisode alors. J'ai eu beau chercher une inspiration dans la plume de Jane Austen, je n'y ai trouvé que dialogues insipides (c'est pas faux). Là où Austen dressait fièrement un tableau de la société anglaise de son époque et en dénonçait avec subtilité les excentricités, on ne trouve ici que romances, s'enchaînant les une après les autres.
4 nouvelles, 1 histoire d'amour
Et avec ce sous-titre si vous vous attendez à ce que la romance d'un seul couple se déroule le long des 4 nouvelles, que nenni ! Malheureusement, le schéma est exactement le même pour les 4 nouvelles : une jeune femme (très belle au demeurant) de l'entourage des Darcy est célibataire. Pas de problème, les Darcy sont là pour la sauver et lui trouver un mari. En parlant des Darcy d'ailleurs…
Le mariage, une institution qui vous transforme
Je sais pas vous, mais moi, je n'avais pas le souvenir que Fitzwilliam et Elizabeth se préoccupait des histoires de coeur de leur entourage. Bon aller, peut-être un peu Elizabeth avec Jane et ses autres soeurs mais Fitzwilliam ? L'homme le plus réservé du monde ?! Et bien, le mariage l'a complètement changé et Monsieur voit très bien lorsqu'un ami à lui est fou amoureux d'une jeune femme dont il voit très bien qu'elle est amoureuse aussi.
Je pense que je vais m'arrêter là même si j'aurais encore d'autres reproches à faire à ce livre. Ce qui me dérange le plus, c'est de faire passer ça pour un héritage de Jane Austen alors qu'il s'agit de fanfiction. Je n'ai rien contre la fanfiction du moment qu'on ne me dit pas que je vais lire du Baudelaire, je suis tout à fait capable d'aimer énormément. Si ça se trouve j'aurai beaucoup plus apprécié ce livre si on m'avait clairement mis au courant de ce qu'il s'agissait. C'est dommage parce-que pris une par une, ces nouvelles peuvent être sympathiques. Il suffit de ne pas les lire d'un seul trait mais de laisser passer jours (voire semaines) avant de se plonger dans la suivante.
Grosse déception....https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/2016/09/21/une-saison-avec-darcy-elizabeth-aston-ou-le-naufrage-du-mythe-darcy/
Lien : https://pauseearlgreyblog.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
JaneAustenAndHerWorld
  31 mai 2015
Ce livre réunit quatre nouvelles autour d'Orgueil et Préjugés. Comme pour ces précédents romans, Elizabeth Aston invite beaucoup de personnages.
La toute première est Un Noël avec Darcy que l'on a pu découvrir pour les fêtes en version numérique. Cette nouvelle m'avait d'ailleurs réconcilié avec les histoires de l'auteure parce qu'elle se concentre sur Georgiana Darcy.
La seconde s'intitule Un week end avec Darcy. Celle-ci nous présente des personnages sortis de nul part. Malgré tout, c'est un récit bien rédigé même si rapidement, on comprend la tournure que vont prendre les évènements. On retrouve tout de même quelques grands personnages d'Orgueil et Préjugés.
Un bal masqué avec Darcy est la troisième nouvelle. On s'éloigne un peu plus de l'univers de Jane Austen. Seuls Darcy et Lizzie sont présents. J'ai apprécié l'histoire et les personnages en général malgré des prénoms ridicules.
Pour finir, Une pièce de théâtre avec Darcy. Malheureusement c'est la moins intéressante de toute. Celle qui fait lever les yeux à plusieurs reprises. L'idée était intéressante mais certains passages ne collent pas avec les personnages de Jane Austen.
J'ai apprécié ces histoires parce qu'elles sont très courtes et qu'on n'a pas le temps de s'attarder sur les défauts. La première aurait mérité un développement plus approfondi. J'en aurai encore plus apprécié l'histoire. Par contre, ajouter continuellement le nom Darcy à chacune de ses nouvelles est redondant. Elizabeth Aston offre de jolies histoires mais inventer toujours de nouveaux personnages fait perdre de l'intérêt.
Lien : http://janeaustenandherworld..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mogador83
  24 mai 2015
Quatre nouvelles qui se passent a des périodes différentes et de qualité plutôt inégale. le mariage de Georgiana est pas mal et les autres histoires se lisent facilement mais peu de rebondissements, tout est cousu de fil blznc avec une sacrée impression de déjà vu ou de déjà lu... une des histoires ressemble a Persuasion de J Austen. J'attendais un peu mieux.
Commenter  J’apprécie          60
SuzyBess
  21 mars 2016
Je découvre Elizabeth Aston avec cet ouvrage et, malheureusement, c'est globalement une déception.
Une Saison avec Darcy réuni quatre nouvelles:
Un Noël avec Darcy,
Un Week-End avec Darcy,
Un Bal Masqué avec Darcy,
et Une Pièce de Théâtre avec Darcy.
Dans le premier récit, nous assistons aux affres de coeur de Georgiana Darcy; dans le second, c'est Lady Sarah Fitzwilliam, cousine de Mr Darcy, qui a la place principale; la troisième histoire nous raconte les bouleversements rencontrés par Serafina Darcy, autre cousine du gentleman; quant à la dernière, c'est à la gouvernante engagée par Mr Darcy et sa femme Elizabeth, Theodosia Beckford, que nous avons affaire. Quatre personnalités féminines, au coeur d'une flopée de personnages, qui vont tour à tour faire des suppositions, des erreurs, des rencontres et trouver l'amour.
J'ai appréciée la plume de l'auteure, même si elle ne m'a pas transportée dans l'époque.
Ce que j'ai le plus regretté, c'est le manque de saveur de certains personnages et le fait que Mr Darcy et Elizabeth - dont je n'ai absolument pas reconnu le caractère - ne soient qu'un prétexte au déballage de romances toutes plus prévisibles les unes des autres que nous offre cet ouvrage.
Néanmoins, les personnages à forts caractères, telles Caroline Bingley ou Lady Catherine de Bourgh, sont admirablement bien représentés, et quelques traits d'humour - notamment le passage où Mr Collins se retrouve alité suite à un "accident" de chasse - sont les bienvenus.
C'est rythmé, régulier, mais ne possède rien d'exaltant, ni de surprenant.
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   24 juin 2015
Les déguisements sont souvent révélateurs de notre nature profonde. Les hommes qui s’habillent sobrement dans leur vie quotidienne se rendront au bal parés de velours et de dentelle ; certains nobles se déguiseront inévitablement en Arlequin, tandis que d’autres viendront en Polichinelle, tout de blanc vêtus, comme s’ils s’apprêtaient à aller se coucher. C’est plus facile pour les femmes, car nos costumes ne sont pas aussi excentriques ou caricaturaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SuzyBessSuzyBess   21 mars 2016
- Les jeunes femmes de notre époque emplissent leurs têtes d'idioties en dévorant ces romans en plusieurs tomes. Je trouve cette pratique dangereuse car elle les pousse à s'attendre à ce que nous soyons tous de fringants héros, et non des hommes ordinaires. (Un Week-End avec Darcy)
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 juin 2015
Une femme ne devrait avoir aucun secret pour son fiancé. Puisqu’il se destine à être son guide en toute situation, tous deux doivent se vouer une confiance absolue.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 juin 2015
Bien des gens se mariaient sans être amoureux. Sans doute ce sentiment s’éveillerait-il en eux plus tard, ou bien peut-être que ceux qui s’unissaient par amour se repentaient ensuite lorsque la passion se muait en indifférence. Le mariage était une chose curieuse.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   23 juin 2015
Avant de se marier, il est essentiel qu’un homme et une femme discutent de ce qui est important pour chacun et de la façon dont ils conçoivent leur future vie maritale.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Elizabeth Aston (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth Aston
Vidéo enregistrée le dimanche 24 mars 2013 au Salon du Livre de Paris
Le succès des histoires d'amour ne se dément pas. Les destins guidés par la passion bercent plus que jamais notre imaginaire. Quels sont les différents genres de la littérature romantique ? La romance n'est-elle qu'une mode ? le règne sans partage des sentiments est-il un signe des temps ?
Conférence animée par Agnes CAUBET (www.lesromantiques.com) avec Elizabeth ASTON (Milady Romance), Cassandra O'DONNELL (J'ai lu), Karen HARROCH (blog Au Boudoir Ecarlate) et Valérie REVELUT (bloggeuse).
autres livres classés : recueils de nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3507 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre