AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782845633803
509 pages
Xo Editions (02/10/2008)
3.91/5   528 notes
Résumé :
La jolie Tara, de son vrai nom Tara’tylanhnem Duncan, est à un tournant de sa jeune existence. Longtemps, elle s’est contentée de parer les machinations de Magister, le maître de la magie démoniaque, qui ne cesse de s’employer à dévaster sa vie.

Il a tué son père, il l’a contrainte à grandir cachée, a agressé ses amis, sans même parler de ses projets de devenir maître d’Autre-Monde. Mais aujourd’hui, Tara a quinze ans.

Elle prend de p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 528 notes
5
5 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
1 avis

Aryia
  26 mars 2022
Comme beaucoup de lecteurs passionnés par un univers, j'ai cette tendance à vouloir absolument collectionner tout ce qui est possible et inimaginable sur l'univers en question … le problème, c'est que dans le cas de Tara Duncan, pour l'instant, nous n'avons pas grand-chose à nous mettre sous la dent (ou alors, il aurait fallu pouvoir se rendre à toutes les dédicaces pour chiner l'un ou l'autre petit goodies exclusifs distribués à ces occasions, mais … ça n'était pas possible). Je me contente donc de ma collection de romans, de quelques posters, d'un misérable carnet et de menus petites choses que quelques Taraddicts attentionnés m'ont envoyées pour me consoler d'être cloitrée chez moi tandis qu'ils s'amusaient comme des fous à Montreuil (effrayant probablement tout le monde aux alentours par leurs chants de guerre joie) … Mais une bonne nouvelle me laisse espérer que je vais peut-être enfin pouvoir me procurer quelques produits dérivés : une nouvelle série d'animation est sortie, et il est fort probable que quelques figurines ou autres petits gadgets de cet acabit vont faire leur apparition ! Et clairement, ma chambre et ma vie manquent d'objets Tara Duncan pour m'égayer lorsque le monde extérieur est grisâtre et déprimant. Car même si, comme je vais le dire, la saga prend doucement mais sûrement un tournant un peu plus « sombre », elle n'en reste pas moins hilarante et rafraichissante !
Une journée tranquille. Sans tentative de meurtre ou d'enlèvement. Sans planète qui menace d'exploser éminemment sous peu. Sans catastrophe ni mauvaise nouvelle. Une seule journée tranquille : à l'heure actuelle, après avoir sauvé le monde et sa vie plusieurs dizaines de fois, c'est la seule chose et unique chose dont Tara rêve. Une journée tranquille. Mais la jeune Héritière d'Omois doit se rendre à l'évidence : depuis qu'elle a mis les pieds sur AutreMonde, elle ne peut même plus boire un simple verre d'eau sans se demander ce qui va lui tomber sur la tête dans les deux secondes à venir. Ne supportant plus de subir passivement et inlassablement les plans tordus des uns et des autres, et surtout de mettre sans cesse en danger les êtres qui lui sont le plus cher, Tara décide qu'il est grand temps pour elle de prendre les choses en main. Plus question de fuir : désormais, c'est à elle d'attaquer en premier. Dans l'ombre, sous le couvert de missions officielles – pour une fois que son fichu titre d'Héritière peut lui servir à quelque chose, autant en profiter –, la jeune fille réunit progressivement tout ce dont elle a besoin pour mettre à exécution son plan … Malheureusement, cela ne l'empêche pas de se retrouver une fois de plus impliquée dans des situations aussi improbables que dangereuses : elle a visiblement bien plus d'ennemis qu'elle l'imaginait, et certains semblent plus proches et déterminés qu'elle ne le croyait. Et même si ses fidèles amis n'hésitent jamais une seule seconde à venir lui prêter main forte, Tara n'est clairement pas certaine de s'en sortir, cette fois-ci …
Tara est la première à s'en rendre compte et à s'en attrister : ces quelques années passées sur AutreMonde l'ont transformée. Elle n'est plus cette petite fille insouciante et émerveillée qui croyait naïvement qu'il suffirait de trouver le grand méchant pour ramener la paix et retrouver le bonheur. Désormais, Tara sait que la paix est une illusion, et le bonheur une utopie … Tout ce qu'elle espère, désormais, c'est limiter les dégâts et profiter de chaque petit instant de joie. Tandis que sa tante l'initie aux méandres plus ou moins obscures de l'exercice du pouvoir, l'adolescente perd doucement mais surement les dernières bribes d'innocence qui s'accrochaient encore à son petit coeur comme une huitre à son rocher. Si elle veut survivre, elle doit s'endurcir. Elle doit cesser de se laisser mener par le bout du nez. Elle doit apprendre à s'imposer, et à se faire respecter. Et, aussi difficile que cela soit, apprendre à se débrouiller seule. Sans ses amis à ses côtés. Déjà parce qu'ils ne seront pas toujours là pour elle, parce qu'ils ont leurs propres problèmes à affronter, leur propre vie à mener. Et aussi parce qu'elle ne peut pas s'empêcher de penser qu'elle est un danger pour eux, qu'ils seront bien plus en sécurité si elle ne les entraine pas dans toutes ses combines. Car désormais, ses adversaires ne sont plus les seuls à avoir des plans, des machinations, des complots … Puisqu'il le faut, Tara n'hésite plus, à son tour, à manoeuvrer dans l'ombre, à dissimuler ses véritables intentions, à induire volontairement les autres en erreur … à frapper dans le dos, aussi, si elle ne peut pas faire autrement.
Et Tara est loin, très loin d'être la seule à changer. Ses amis, eux aussi, quittent définitivement l'enfance. Voire même l'adolescence, vu comment les épreuves les ont fait murir prématurément. Ce tome, c'est vraiment celui où le groupe commence indiscutablement, non pas à se déliter totalement, mais du moins à se distendre … justement parce qu'ils ne sont plus seulement « le groupe ». Petit à petit, la personnalité de chacun s'affine et s'affirme : ils ne sont plus des enfants qui partagent les mêmes visions et rêves de gosses. Chacun commence à faire face à l'adulte qu'ils sont en passe de devenir. Chacun commence à vivre ses propres expériences, la plupart du temps douloureuses. Ce tome comporte ainsi une des scènes les plus déchirantes de toute la saga, je pense : même au bout de presque treize ans et presque autant de relectures, je pleure à chaque fois toutes les larmes de mon corps, car c'est si triste et si beau à la fois. C'est peut-être d'ailleurs un des premiers tomes à véritablement me faire pleurer : jusqu'à présent, j'étais peut-être émue par moment, mais pas au point de devoir éloigner le livre de crainte de l'arroser copieusement de mes larmes ! Et plus encore, ce tome comporte un revirement pas si surprenant que cela, quand on essaye d'y réfléchir rationnellement, mais tout bonnement insupportable : on aurait tant aimé que ça se passe autrement, que ça se règle autrement, mais la dure vérité, la dure réalité, elle est que c'était malheureusement prévisible, que ça ne pouvait pas se terminer autrement …
De l'émotion, donc, et pas qu'un peu … mais aussi de l'action, et pas qu'un peu ! Ni les héros ni les lecteurs n'ont la possibilité de s'ennuyer, car on va de rebondissement en rebondissement, de péripétie en péripétie, de révélation en révélation. de la forêt des trolls au sinistre pays des Vampyrs, de la fantasque capitale du Lancovit à l'ostentatoire palais impérial d'Omois, des mers agitées d'AutreMonde à ses déserts voraces, en allant jusqu'à la lointaine planète des Dragons en proie à un événement historique, Tara et ses compagnons sont sur tous les fronts … et toujours sous tension ! Et le plus incroyable, c'est qu'aucune sous-intrigue n'est bâclée ou délaissée : à partir du moment où Sophie ouvre une porte, vous pouvez être sûr et certain qu'un jour ou l'autre, quelque chose finira par en sortir. Ci et là, des petites graines sont semées, ne demandant plus qu'à germer au fil des tomes à venir … au lecteur de bien garder à l'esprit les moindres petits détails, les moindres petites informations, car elles ne sont jamais données au hasard. Elles finiront bien par prendre tout leur sens, à un moment ou à un autre, d'une façon plus ou moins inattendue. Et bien sûr, la responsabilité de régler le problème et de refermer une bonne fois pour toutes ces portes reviendra à notre brave et pauvre Tara, toujours si vaillante alors que beaucoup aurait déjà jeté l'éponge, loin, très loin … On se demande quand elle finira par exploser, la pauvre, ou du moins par déclarer un ulcère à l'estomac, avec tous ces tracas incessants !
En bref, vous l'aurez bien compris : ce tome est peut-être l'un de mes préférés ! Peut-être parce qu'il n'est pas seulement palpitant (tous les tomes de la saga le sont, Sophie est vraiment très douée pour maintenir le lecteur en haleine), mais qu'il est aussi poignant : il n'est plus seulement divertissant, il est plutôt saisissant. On ne se contente plus de vivre des aventures follement trépidantes en compagnie d'un petit groupe d'amis qui viennent à bout de tous les dangers … on suit bien plus le cheminement existentiel d'adolescents qui perdent une bonne fois pour toutes leur innocence et leur insouciance d'enfants pour faire véritablement face aux dures leçons de l'existence. Au fil des tomes, nous nous sommes attachés à eux, nous nous sommes même parfois identifiés à eux, suffisamment pour nous sentir pleinement concernés par leur sort, suffisamment pour compatir à leurs souffrances, pour partager leurs peines, leurs doutes, leurs peurs. Suffisamment pour avoir envie de les aider, sans pouvoir le faire, car ils ne sont constitués que d'encre sur du papier … La saga emprunte définitivement un nouveau tournant, et même si on peut regretter l'ambiance colorée des premiers tomes, il ne faut pas se mentir : c'est nettement plus intéressant désormais, surtout que Sophie n'oublie jamais de glisser par-ci par-là quelques pointes d'humour bien placées, pour dédramatiser tout de même un petit peu, parce que Tara Duncan reste Tara Duncan : c'est une saga qui fait du bien au moral !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
saphira44
  13 janvier 2013
Ce livre à failli m'achever ! je sais, si il a failli m'achever pourquoi 4 étoiles ? parce que c'est bien quant même, et que j'ai mit cette note à la fin de ma lecture et je n'ai pas envie de le changer, même si aujourd'hui je me souviens uniquement que ce fut une lecture plus que pénible ! Je m'explique, l'histoire est bien bref c'est une bonne saga mais c'est tellement long ! plein de choses trop de choses ! ça se disperse ça va dans tout les sens j'ai mit des mois à le finir et je me suis fait violence ! Ce qui explique que je ne lise pas la suite bien que l'histoire me plaise.
Commenter  J’apprécie          133
misscece
  28 décembre 2008
Toujours aussi captivant !!! J'attends avec impatience la suite ... surtout à cause de la fin de ce tome qui donne, pour le moins, à réfléchir !!! On ne s'y attendait pas du tout. Malheureusement, il me reste encore un an à attendre pour pouvoir lire cette suite tant espérée ... et encore quelques années pour arriver au bout de cette décalogie passionnante !!!
Un grand bravo à Sophie Audoin Mamikonian qui sait passionner des auditeurs de tout âges !!!
Commenter  J’apprécie          120
audey40
  27 août 2012
"Dans le splendide palais d'Omois, Tara fulmine, car le démoniaque Magister s'est une fois de plus attaqué à sa mère. Il a tenté de l'enlever au nez et à la barbe de tous les gardes au beau milieu des jardins du palais impérial ! Cette fois, Tara en a assez. Elle a quinze ans, est l'héritière d'un Empire et détient la plus puissante magie détenue par un être humain. Elle est entourée de ses fidèles amis et elle va détruire Magister. C'est le début d'une aventure où les guettent trahisons, périls mortels et faux-semblants. Leur amitié et les histoires d'amour déjà nouées entre eux vont être mises à rude épreuve."
Encore mieux que tous les tomes précédents, celui est particulièrement bien écrit. L'histoire et l'intrigue sont bien menées.
Commenter  J’apprécie          40
Vania_lecture
  09 octobre 2018
Cette série de livre a été un de mes coups de coeur. Je suis tombée dessus par un merveilleux hasards en commençant les tomes 4 et j'ai pas du tout été perdue. Merci Sophie pour avoir créé « Dans les épisodes précédents », son bestiaire imagés, ses descriptions des personnages et surtout un humour que j'ai retrouvé dans tous ses livres !
Les phrases sont toujours aisées à lire, un vocabulaire simple mais varié, un monde bien imaginé et bien pensé. Des héros qui tiennent une logiques, des retournements de situations et ce rythme ! Vous l'aurez compris, c'est du dent de scie. On pense comme les héros « c'est trop calme » et pourtant. Et cet énigme de Magister !! Juste la perfection ! Il y a des descriptions mais juste le nécessaire qui laisse place à l'imagination et en voyant les illustrations on n'imaginait pas les personnages, les lieux autrement.
Si vous êtes fan d'humour, de fantasy, de romance, des noms compliqués (dont on est pas sûr de savoir prononcer), des « bestioles » surprenantes et des rythmes saccadés et des coupures sadiques entre les chapitres et la fin des tomes alors vous serez assurément fan de Tara Duncan (et surtout de Sophie Audouin-Mamikonian)
Petite info que j'ai aussi envie de souligner : Cette auteurs a régulièrement publié des avancées sur son livre mais aussi lorsqu'il y aurait un retard de parution avec beaucoup de respect pour ces lecteurs. Et je pense ne pas avoir été la seule à apprécier ce fait. D'autant que je préfère largement un retard qu'un roman bâclé peu importe la raison
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   24 mai 2013
Un homme de haute stature, un capuchon rouge entourant le masque miroitant doré qui cachait son visage.
Magister, évidemment.
Il rangea l'astophèle dans la poche de sa robe de sortcelier.
La seule pensée qui effleura l'esprit de Tara à ce moment fut vraiment incongrue.
- Vous... vous avez changé de couleur de cape ? Et de masque ?
Magister resta un instant silencieux.
- J'avoue que tu as le don de me surprendre, Tara. Mais, oui, j'en avais un peu assez de ces couleurs monochromes, et puis le gris et le noir, ça fait vraiment sinistre par moments. Les couleurs du "méchant" par excellence. Je n'aime pas les caricatures. Donc je suis en train d'expérimenter d'autres couleurs. Tu aimes ?
Tara avait l'impression d'halluciner. Magister en train de jouer les gravures de mode, ça, c'était le pompon. Elle se ressaisit.
- J'attends de voir ce que ça va donner en rose.
- Ah ah, très drôle, j'aime beaucoup ton humour, jeune fille. Et si cette fois-ci, tu me laissais le temps de discuter avec moi sans me faire tomber le ciel sur la tête, ce serait bienvenu aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mathilde08mathilde08   24 mai 2013
- Approche-toi des barreaux, dit-elle à Grr'og.
Docile, le troll obéit.
Vive comme l'éclair, Grr'ul passa l'un de ses bras par les barreaux, saisit le membre blessé de Grr'og, lui bloqua le corps avec l'autre main, et tira d'un coup sec et violent.
Le hurlement du troll ébranla toute la prison. Elle venait de lui remettre l'articulation de l'épaule en place. A la manière forte.
- Bruuik déglacée !... hurla le troll. Ça va pas, non ! Tu es malade !
- Arrête de jurer. Ton bras était en train d'enfler. Encore quelques heures et te remettre l'épaule en place aurait été quasiment impossible. Dis merci.
- Bon sang ! grommela le troll, une fille comme ça, ou je l'étrangle ou je l'épouse.
Et il s'évanouit.
- Bien bien bien, fit Grr'ul avec un sourire étrangement satisfait sur les lèvres. On peut y aller maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
justineevaleojustineevaleo   03 juillet 2014
- Ça par exemple, souffla t-elle. Tara te donne l'autorisation de rester ici pendant qu'elle n'est pas là ?
- Oui, évidemment, répondit le Voleur, furieux. Par les crocs cariés de Gélisor, Blondin, pourquoi ne m'as-tu pas prévenu qu'elle me suivait ?
- Ne gronde pas ton renard, intervient Mara, d'une part je le lui ai interdit, et d'autre part, il n'a pas voulu troubler ta concentration lorsque je suis entrée.
Cal la foudroya du regard et lui dit, très froid :
- Je sais que tu as pris l'habitude d'imposer ta volonté aux autres car tu as été élevée par Magister. Mais ce genre de chose ne fonctionne pas ici. Tu n'as pas à commander le Familier de quelqu'un d'autre. Jamais. Et la prochaine fois que tu te permet d'intervenir dans l'une de mes opérations, me faisant ainsi risquer ma vie et la tienne, je n'aurai aucune pitié. Est-ce que c'est clair, Mara ?
La fillette fut choquée par la froideur de son ton. Personne n'avait osé lui parler comme ça depuis qu'ils étaient venus vivre au palais et Jar avait raison de dire que leur mère ne les frappait peut-être pas comme Magister, mais qu'elle était faible et sans pouvoir. Cal venait de la remettre à sa place. Et elle n'aimait pas ça. Mais le respectait.
- Je... je ne le ferais plus. Pardon.
Le jeune Voleur l'observa avec attention. Elle serait ravissante, la sœur de Tara, lorsqu'elle serait grande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ombeline75Ombeline75   21 octobre 2013
Tara soupira. Pourquoi, alors quelle n'avait que quinze ans, les choses lui paraissaient-elles si claires? Les adultes avaient trop tendance à tout compliquer. Elle allait devoir leur ouvrir les yeux et cela n'allait pas être très agréable. Elle allait faire comme pour aracher un sparadrap. Vite et fort, ça ferait moins mal.
- Vous l'agacez beaucoup, vous savez, expliqua-t-elle posément. Elle vous trouve, voyons, "geignards". Elle m'a dit de vous dire qu'elle aimait Magister à la folie, qu'un "centième" de son amour était plus brûlant que l'amour de touts les hommes... vampyrs, quiquecesoitsurAutreMondeousurTerre. Bref, elle aimerait bien que vous vous mariiez et que vous lui fassiez plein de neveux et de nièces à qui vous ferez peur en leur parlant de leur terrible tante... Fin du message. En clair, elle vous aime et voudrait que vous lui fichiez la paix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Ombeline75Ombeline75   27 octobre 2013
(Pour comprendre cette citation, il faut lire le livre.)

La salle du dîner était à ciel ouvert. Contrairement à la Terre qui se trouvait à la frange extême de sa galaxie, le Dranvouglispenchir se trouvait, elle, en son coeur. Et contempler ces millions d'étoiles incroyablement brillantes, au point d'éclairer le ciel comme en plein jour, était tout simplement renversant. Après avoir admiré le spectacle avec Selena, qu'elle était passée chercher, Tara alla saluer les différentes personnes qu'elle connaissait. La Reine Titania et le Roi Bear du Lancovit. Si la Reine l'embrassa chaleureusement, le Roi Bear haussa un sourcil.
- Pas de bêtises, jeune fille, tonna-t-il, nous sommes en représentation officielle, ici, alors pas de palais qui se balade, je compte sur toi.
OK, il lui en voulait encore... rohhh, ce qu'ils étaient rancuniers ces rois, juste pour une petite dématerialisation de rien du tout!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Sophie Audouin-Mamikonian (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Audouin-Mamikonian
la saga de tara Duncan n'est pas finie interview par de jeunes lecteurs
autres livres classés : magieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tara Duncan T6: Dans le piège de Magister

Que fait tara pour montrer qu'elle n'est pas une traficante ?

Elle insulte le troll
Elle combat leur arbre
Elle brûle leur vêtement
Elle appelle sa Tante

6 questions
92 lecteurs ont répondu
Thème : Tara Duncan, Tome 6 : Dans le piège de Magister de Sophie Audouin-MamikonianCréer un quiz sur ce livre