AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782130829553
316 pages
Presses Universitaires de France (24/03/2021)
4.5/5   4 notes
Résumé :
Le halo de mystère qui entoure au Moyen Âge l'épée du chevalier répond à une mythologie ancienne dont se font écho les chansons de geste, les romans arthuriens et les sagas scandinaves, tout comme l'iconographie et l'archéologie. L'épée est certes un outil fonctionnel, une prouesse technique et un objet d'art, mais aussi un artefact animé qui, dégageant une force surnaturelle, rend le chevalier invincible. Le combattant, le forgeron et les fées aimantes transmettant... >Voir plus
Que lire après Excalibur, Durendal, JoyeuseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Le titre même de l'ouvrage l'indique : les personnages principaux ne vont pas être les rois ou les guerriers, mais leurs armes, leurs épées. Et ce sont les épées les plus évocatrices du Moyen-Âge : Excalibur et Arthur, Durandal et Roland, Joyeuse et Charlemagne puis les rois de France. Elles sont associées étroitement à leur porteur, qui leur est étroitement associé : les deux sont unis dans l'imaginaire, dans l'histoire, dans la littérature.
C'est tout le but de cet essai historique : Martin Aurell utilise à la fois les textes littéraires, chansons de gestes, premiers romans français et sagas nordiques islandaises ou danoises - me donnant d'ailleurs l'envie d'en trouver certaines pour le sens de l'épique et des trahisons familiales, mais en français ! Dans les textes fictifs, les épées sont des personnages à part entière, avec un nom, une généalogie, des pouvoirs surnaturels - divins ou mythologiques, un caractère propre aussi : une épée peut ainsi être féroce ou miséricordieuse. Oui, l'épée est un être vivant, qu'il faut nourrir - de chair, de sang, d'amitié voire d'amour. Elle devient même un objet sacré, sacralisé, grâce aux reliques qu'elle peut contenir dans son pommeau, aux invocations religieuses gravées sur la lame, et, par analogie, à sa forme de croix.
Toutes ces réflexions sur les textes sont comparées aux pratiques archéologiques : quels rituels pour l'adoubement, pour l'entraînement à la guerre, quelles techniques de fabrication...
Un essai dense mais passionnant, qui donne envie de relire des textes médiévaux. de belles illustrations. Je pourrais regretter que, dans la conclusion, d'autres épées légendaires en-dehors du Moyen-Âge ne soient pas plus évoquées - même si ce n'est pas forcément un travail historique pour un médiéviste : Anduril et Aragorn, Grand-Griffe de Jon Snow...
Commenter  J’apprécie          53


critiques presse (2)
NonFiction
02 mai 2022
En étudiant l’épée médiévale, tant dans sa réalité matérielle que dans son aspect symbolique, Martin Aurell livre une belle étude sur l’aristocratie et son imaginaire.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LeFigaro
06 mai 2021
L’essai explique l’importance de l’épée dans l’imaginaire médiéval.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
L'invention de l'épée est à l'origine d'une profonde mutation sociale. Elle favorise l'émergence d'un groupe de combattants professionnels entretenus par leur communauté. Leur expertise militaire requiert, en effet, des armes coûteuses, mais aussi du temps pour s'entraîner qu'ils ne peuvent plus employer à des tâches nourricières. Leur exercice de la violence - légitime parce que largement acceptée - leur donne un prestige et une puissance socialement reconnus, qui les mènent trop souvent à gouverner les autres. La domination des porteurs d'épée se transmet au sein d'une parenté, notamment de père à fils aîné. Elle est associée à la qualité nobiliaire, inhérente au sang des seules familles de combattants.
Commenter  J’apprécie          40
Qu'il soit guerrier polythéiste ou chevalier chrétien, le combattant projette sur son glaive un riche imaginaire, un ensemble de représentations mentales des plus concrètes aux plus abstraites, qui conditionnent sa vision du monde et les comportements qui en découlent. Aussi matérielle soit-elle, l'épée véhicule des idées. Elle est l'objet de fables, cérémonies, traditions. Elle évoque des aventures et merveilles qui empruntent autant aux légendes préchrétiennes qu'aux sermons des prêtres. D'une part, des récits étaient offerts aux dieux anciens pour s'attirer leurs faveurs ; transmis oralement de longue date, ils correspondent au mythe, une explication globale du monde, largement diffusée dans les représentations collectives. D'une part, les narrations et idées autour de l'épée relèvent de l'exégèse biblique, de la prédication et de la philosophie politique. Les récits païens et la théologique des clercs ne sont cependant pas incompatibles. La christianisation progressive de la société n'efface pas d'un trait la nature surnaturelle du glaive.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Martin Aurell (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Aurell
Martin Aurell et Michel Pastoureau vous présentent leur ouvrage "Les chevaliers de la Table ronde : romans arthuriens" aux éditions Gallimard. Entretien avec Jean-Baptiste Garros.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2622851/les-chevaliers-de-la-table-ronde-romans-arthuriens
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (18) Voir plus



Quiz Voir plus

Le Moyen Age : quiz inutile

La première d'entre elles eut lieu au Moyen-Âge : il s'agit de pèlerinages armés en Terre sainte.

Les croisières
Les croisades

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , humourCréer un quiz sur ce livre

{* *}