AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754102744
Éditeur : Fernand Hazan (23/01/2008)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Cet ouvrage, débutant dans le temps avec l’invention de la photographie et les premières prises de vue de la capitale (vers 1850), constitue un tableau saisissant de la dimension poétique et mythique de Paris, à travers les plus beaux textes et les plus belles photographies du XIXe au XXe siècle. Ce portrait de la ville met en vis-à-vis des fragments de l’œuvre de Baudelaire, Verlaine, Apollinaire, Prévert, Eluard, Nerval, Aragon, Breton et bien d’autres, avec des v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cardabelle
  15 mai 2016

♫ " C'est la romance de Paris " ♫ ♪
--une émouvante et superbe fresque de la vie parisienne sur plus de cent ans.
Un magnifique voyage dans ce Paris aujourd'hui disparu, immortalisé par tant de génies, tous arts confondus.
Le charme de ce livre tient au choix des courts textes, extraits, poèmes, ou chansons et à la qualité des photos choisies. Des photos de Willy Ronis, Cartier-Bresson, Doisneau...et d'autres moins connus du grand public dont les clichés ont traversé le temps et qui illustrent à merveille Aragon, Prévert, Proust, Baudelaire, Hugo, Ferré (à moins que ça ne soit l'inverse ?).
Ces photos sont les témoins précieux de l'histoire (Barricades de la Commune ou de 1968 )...Elles sont les témoins du quotidien, des moments heureux, des saisons, des atmosphères, de la nuit, des anonymes des célébrités...
Partout. Sur les toits, dans la rue, au fil de l'eau, on va partout.
Bien sûr, l'auteure est passionnée mais la lectrice aussi !
Des livres sur Paris, il y en a ! Et j'en ai apprécié plus d'un! Mais ,celui-là reste parmi mes préférés et j'avoue revenir souvent vers ce superbe petit "pavé". Cinq cents pages, et malgré tout...jamais rassasiée !
Un bien beau voyage toujours teinté de plaisir, parfois empreint de nostalgie...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lali
  02 mars 2012
Catherine Aygalinc est sûrement amoureuse de Paris. Il ne peut en être autrement quand on consacre un livre aussi riche, aussi beau, tant par son contenu littéraire que pictural, à Paris. C'est donc face au ravissement de l'auteure que nous nous trouvons au hasard de ces pages consacrées à la capitale de la France, un ravissement qui devient le nôtre à mesure que défilent sous nos yeux des photos prises par d'autres amoureux de Paris et les mots écrits par ceux qui ont tant aimé cette ville à nulle autre comparable.
Baudelaire, Verlaine, Apollinaire, Prévert, Eluard, Nerval, Aragon, Breton et nombre d'autres réunis dans Paris Poète répondent aux photos de Nadar, Brassaï, Wols, Doisneau, Cartier-Bresson et quelques autres, à moins que ce ne soit ceux-ci qui répondent en clichés aux premiers.
Mais peu importe. Ce qui nous intéresse est le résultat. Cette promenade dans les multiples Paris des uns et des autres, le Paris des cafés, celui des quais, des toits, celui où se croisent les noctambules, le Paris à l'avant-garde de la mode, le Paris des métiers, le Paris des artistes, tous ces Paris qui n'en forment qu'un et dans lequel nous allons en chantant au fil des pages une des nombreuses chansons qui lui son dédiées et que certains textes et photos nous suggèrent. À vous de choisir la vôtre.
Quant à moi, je feuilletterai encore Paris Poète. Pour le plaisir. Pour la beauté des mots. Pour la lumière des photos. Pour la nostalgie qui fait vivre.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cardabellecardabelle   15 mai 2016
Montparnasse battait son plein.
On se réunissait au Dôme, au Jockey,
à la Rotonde [...].
Je me sentais au coeur du monde.
Au centre du monde.
Au sommet.
Sur les hautes cimes où souffle l'esprit.


Nathalie Sarraute
Martereau 1953.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cardabellecardabelle   14 mai 2016
La Seine s'ennuyait en ce début d'automne
Ses longs bateaux tragiques
avaient de grands soucis
Sous le pont Mirabeau
des clochards monotones
regardaient les amants se mêler à Paris.

Léo Ferré .(Testament phonographe. 1950-1956)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : photosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
725 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre