AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842285670
Éditeur : Le Pré aux Clercs (23/10/2014)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Que savons-nous des Hobbits, petit peuple courageux et ami des elfes et des humains ?
Peu de choses en vérite, si ce n'est qu'ils habitent le Comté, mangent 6 fois par jour et fument de l'herbe à pipe. Ce monde des Hobbits est l'outil indispensable pour apprendre à bien les connaître.

Nul ne se serait douté qu'un hobbit, Bilbo, puisse être indispensable pour libérer le Nord de l'un des plus grands fléaux de cet âge, le dragon Smaug.
Il e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Aline1102
  01 décembre 2014
Un grand merci à Babelio et aux Editions le Pré aux Clercs pour ce magnifique ouvrage que j'ai dévoré en un week-end !
Etant une monomaniaque de Tolkien, j'ai été ravie de recevoir cet ouvrage dans le cadre de l'opération Masse critique. Lorsque je l'a sorti de l'enveloppe, je l'ai immédiatement feuilleté et j'ai tout de suite été séduite par la présentation très soignée : les illustrations sont absolument magnifiques, le design des pages et de la couverture fait ressembler le livre à un vieux grimoire que les auteurs auraient déniché dans le tiroir d'un trou de Hobbit.
Niveau forme, je n'ai donc aucun reproche à faire à cet ouvrage : il est parfait !
Au niveau du contenu, j'ai adoré le monde des Hobbits. Mais ce n'est pas tout à fait un coup de coeur. le gros problème, pour moi, se situe au niveau des noms propres qui ne correspondent ni à la version originale anglaise, ni à la traduction française de Bilbo le Hobbit ou du Seigneur des Anneaux :
- Bilbo et Frodon Sacquet (respectivement Bilbo et Frodo Baggins dans la version originale), sont devenus Bilbo et Frodo Bessac. D'où vient ce patronyme ? J'ai eu beau fouiller mes différentes éditions des romans de Tolkien, je n'ai rien trouvé d'approchant ;
- les Sacquet de Besace, que Bilbo essaye à tout prix d'éviter dès qu'il les voit sont devenus Bessac-Descarcelle. Là aussi, impossible pour moi de comprendre d'où les auteurs tirent une telle version du patronyme de cette branche de la famille Baggins ;
- enfin, la Comté est transformé en délicieux fromage, puisque elle se dénomme désormais le Comté...
Je peux admettre la dernière modification. Après tout, en V.O., la Comté se dit The Shire et shire est un mot masculin. Mais avec Bessac, j'ai eu beaucoup de mal. Sans doute suis-je trop attachée à l'excellente traduction de Francis Ledoux... du coup, je suis trop "attachée" au patronyme "Sacquet" pour supporter le Bessac de Damien Bador et consorts.
Malgré ce défaut linguistique, le monde des Hobbits reste un excellent ouvrage. Les auteurs l'ont écrit de telle façon que l'on a réellement l'impression de lire un livre d'histoire nous parlant d'un peuple existant quelque part.
On ressent également, au fil des pages, un grand respect pour les Hobbits et pour l'oeuvre de Tolkien dans son ensemble, ce que j'ai particulièrement apprécié. Les auteurs ne cherchent pas à surfer sur la "vague Hobbit" provoquée par la sortie des films de Peter Jackson afin d'en tirer un quelconque profit ; ils ont simplement eu envie de partager avec leurs lecteurs leur passion pour ce petit peuple sympathique.
Avis à tous les fans de Tolkien : plongez sur cet ouvrage (ou demandez le au Père Noël :-) : après tout, nous sommes déjà en décembre, il est temps de préparer nos wish-lists). Il vous transportera sur les routes de la Comté avec Bilbo, Frodon, Samsagace et tous les autres. Et il ne doit rien y avoir de plus agréable qu'un hiver à Cul-de-Sac et à Hobbitebourg.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          245
Domichel
  23 décembre 2014
Vous avez aimé le Seigneur des Anneaux ?
Vous aimerez à coup sûr « le Monde des Hobbits ». Ce livre sorti cet automne, est un véritable complément de « L'Encyclopédie du Hobbit » déjà écrite par quatre des cinq auteurs de ce dernier ouvrage.
« Que savons-nous des Hobbits, petit peuple courageux et ami des elfes et des humains ?
Peu de choses en vérité, si ce n'est qu'ils habitent le Comté, mangent 6 fois par jour et fument de l'herbe à pipe. Ce monde des Hobbits est l'outil indispensable pour apprendre à bien les connaître ». Ce bref résumé en dernière de couverture donne le ton de ce petit et très beau livre, aux superbes illustrations, imprimé comme un vieux grimoire sur un papier ressemblant davantage au parchemin qu'au papier “couché blanc de blanc”.
Découpé en chapitres très complets, des origines à l'histoire “contemporaine” des hobbits, puis explorant la géographie du Comté (je n'ai pas dit LA Comté, volontairement, je reviens sur ce détail plus loin), la terre des hobbits donc, détaillée suivant quatre quartiers puis deux régions attenantes.
On découvrira ensuite avec force détails leur administration, leurs us et coutumes, sans omettre leur mode et leur habitat si particulier. le chapitre suivant est consacré à l'écriture hobbitique avant d'aborder les héros de l'ouvrage : les hobbits eux-mêmes.
Les grandes familles peuplant le Comté puis la biographie d'une douzaine de hobbits les plus célèbres, leur généalogie, leurs aventures et leur postérité.
Enfin dernière partie qui à mon avis est de loin la plus instructive : les inspirations historiques, géographiques et littéraires de J. R. R. Tolkien. On découvre que cet auteur aussi précis et méticuleux dans son oeuvre, a simplement adapté la vie qui était la sienne au début du XXe siècle, croisant les gens de la campagne, craignant l'industrialisation à outrance, et décrivant les paysages qui l'entouraient. À travers les nombreuses références bibliographiques des auteurs de ce même début du XXe, dont il revendiquait la lecture et l'inspiration, on a l'impression d'être aux côtés de cet écrivain génial qui présida à la création d'une saga extraordinaire qui donne encore autant de plaisir aux lecteurs, passés et à venir.
Bien sûr dans un livre tel que ce Monde des Hobbits, à force de trop vouloir détailler le propos, à la façon de Tolkien, les auteurs forcent un peu sur le texte et lassent de temps à autre le lecteur. Mais on leur pardonne leur minutie à l'extrême, l'intention est louable et le résultat est honnête et appliqué.
Je terminerai ma critique en donnant une clef concernant LA ou LE Comté. Les traductions parlant de “La” terre du Milieu, ont amené à donner “La Comté” pour “The Shire”. Or cette division géographique anglaise correspond bien aux différents comtés divisant le pays de Tolkien, donnant au passage encore Worcestershire ou quelques autres. On est surpris aujourd'hui dans de nouvelles traductions de trouver ce masculin, nous rappelant notre Comté, fromage dont les Français sont les seuls à assimiler le comté des Hobbits ! Il n'en reste pas moins qu'on “accroche” de temps à autre à la lecture…
J'allais oublier, merci à Babelio, aux auteurs et aux Editions Pré au Clerc de m'avoir permis, à travers l'opération Masse Critique, de découvrir ce très beau livre dans lequel j'ai découvert encore mieux ces sympathiques “semi-hommes”.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Svanhildr
  27 décembre 2014
Alors que l'Encyclopédie du Hobbit s'intéressait au livre « le Hobbit », il en disait assez peu - à juste titre - sur les Hobbits, Bilbo en étant en effet l'unique spécimen présent dans le roman.
Ce nouvel ouvrage des mêmes auteurs va donc combler les lacunes, étant centré sur le peuple des demi-hommes qu'il présente au travers de six parties : Origine et histoire des Hobbits, La Terre des Hobbits, us et coutumes, la langue et l'écriture, personnages célèbres et grandes familles hobbites, sources d'inspiration pour les Hobbits.
Le Monde des Hobbits est tout aussi joliment illustré que l'Encyclopédie, toujours par Sandrine Gestin et Xavier Sanchez, tandis que les ornements de Leslie Boulay apportent un charme supplémentaire au papier de style vieilli.
D'aucuns seront étonnés par les traductions de certains noms propres (notamment le Comté, Bilbo Bessac, etc.). Les auteurs ont en effet choisis d'adopter la récente traduction de Daniel Lauzon (c'était déjà le cas pour l'Encyclopédie du Hobbit).
Il est dommage que tous les noms ne suivent pas la nouvelle traduction, mais il serait impossible d'en tenir rigueur aux auteurs, étant donné qu'au moment de la publication seul le Hobbit avait bénéficié de la traduction de Lauzon, la première partie de celle du Seigneur des Anneaux (la Fraternité de l'Anneau) n'étant parue que plus tard.
Pour quelqu'un qui, comme moi, a lu une grande partie des ouvrages de Tolkien, du moins ceux parus en français, il n'y aura que peu de surprises. Mais cela n'ôte pas pour autant l'intérêt de ce livre. Rien que pour les illustrations, le livre en vaut la peine. Celles-ci apportent une vision agréablement différente de celles des illustrateurs habituels de Tolkien que sont Ted Nasmith, Alan Lee et John Howe. de plus, l'ouvrage rassemble en un seul endroit de nombreuses informations sur les Hobbits (des renvois aux sources sont présents dans le texte), qu'il faudrait autrement aller chercher soi-même.
Ce livre peut donc trouver preneur autant chez une personne désireuse d'en savoir plus sur les Hobbits, que chez quelqu'un qui pense déjà tout connaître sur eux. Dans tous les cas, ceux qui ont aimé « l'Encyclopédie du Hobbit » seront tout aussi ravis par « Le Monde des Hobbits », qui en plus d'être bien écrit et documenté est un très bel objet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sofynet
  03 janvier 2015
L'histoire/Le sujet : Les hobbits, on en a longuement entendu parlé... Mais les connait-on vraiment ? Cet ouvrage est une encyclopédie indispensable pour tout connaître de ce petit peuple fascinant : de leur origine et leur histoire, à leurs us et coutumes, de leur écriture aux personnages célèbres, tout y est méticuleusement consigné et référencé.
Le style : Bien que se voulant encyclopédique, cet ouvrage est loin d'être rébarbatif et se lit comme un roman. Chaque partie est très claire et les renvois aux ouvrages de référence (Le Seigneur des anneaux et autres) sont faits dans une telle intelligence qu'ils n'allourdissent absolument pas le propos. Tout cela est très agréable !
Et la couverture alors ? Superbe couverture de Xavier Sanchez, qui a réalisé, avec Sandrine Gestin, les magnifiques illustrations qui jalonnent tout l'ouvrage.
En conclusion ? Ces vacances d'hiver ont été consacrées au peuple de la Comté, puisque j'ai eu l'occasion d'aller voir le troisième volet des aventures du Hobbit, et de finir ma découverte de ce magnifique ouvrage. Cela a été un vrai bonheur que d'en tourner les pages, tant la présentation y est de qualité : autant par le choix du papier, des polices de caractères que des illustrations, on est tout de suite sur de plonger dans un beau livre.
Le contenu est à la hauteur de la présentation. Il est d'une grande précision, puisant dans toute l'oeuvre de Tolkien les éléments de construction de ces connaissances. Il permet de voir autrement ces petits êtres, de les connaître beaucoup plus que simplement au travers des aventures de l'un d'entre eux vers un dragon, ou de plusieurs aux travers du Mordor... Il est passionnant d'en découvrir les origines, de s'imaginer la géographie précise de la Comté ( ah oui, je dis toujours LA comté, même si dans cet ouvrage, on dit LE comté... question d'habitude...), ou de découvrir l'arbre généalogique des Gamegie ou des Touc.
Les illustrations, je l'ai dit, sont superbes. Reprenant des éléments de décor ou les portraits de certains hobbits, elles sont d'une grande finesse et embellisent de nombreuses pages. On découvre aussi de nombreux ornements, réalisés par Leslie Boulay, eux aussi d'une grande qualité et qui servent complètement le propos de l'ouvrage.
Bref, les six auteurs de ce magnifique ouvrage (D. Bador, A. Morelle, C. Potot, V. Stocker, J.R. Turlin et D. Vigot) et les illustrateurs ont parfaitement su décrire dans cet ouvrage la magie et le calme paisible de la Comté. On y voit les vertes plaines, les forêts, on y entend de douces musiques, et on y sent la pipe, le soir au coin du feu. Un soupçon d'aventure pour ce peuple finalement pas sans histoire, et tellement d'autres choses. J'ai passé un merveilleux moment en lisant cet ouvrage, que je feuilletterai sans doute à l'occasion, pour le plaisir des belles images.

Pourquoi ce livre ? Parce qu'il était proposé lors d'une opération Masse Critique. Un grand merci donc à Babelio et aux éditions Pré aux Clercs pour cet envoi
Lien : http://sofynet2008.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
aventurine
  07 novembre 2014
Étant en admiration totale devant le peuple des Hobbits, c'est tout naturellement que je voulais en savoir plus sur eux et comment dire... ce livre m'a apporté tant d'infos que je suis plus que ravie ! Parce qu'en fait il y a vraiment tout dedans ! L'histoire, les terres, les personnages célèbres, les coutumes, leur façon de vivre,... Tout y est détaillé, très bien expliqué sans que cela ne soit difficile à lire par le nombre d'infos qui tombent. J'ai même été surprise plusieurs fois, notamment l'anecdote sur le golf qui m'a bien fait rire !
En plus c'est un magnifique livre ! Couverture façon "grimoire", illustrations sublimes à l'intérieur et même dessins.
Je suis très contente d'avoir cette petite merveille entre mes mains, cela m'a évité de longues heures de recherches pour réussir à n'en retirer que quelques infos alors qu'ici, je répète, tout y est ! Il suffit juste de lire et d'apprécier encore un peu plus le peuple des Hobbits !
Faites comme moi, lisez-le !
Commenter  J’apprécie          32

critiques presse (1)
Elbakin.net   20 novembre 2014
Comme l’Encyclopédie, le Monde des Hobbits est un livre très accessible. Sans doute un peu moins indispensable que l’Encyclopédie si vous possédez déjà cette dernière, il n’en s’agit pas moins d’un petit livre très instructif, qui devrait pouvoir trouver sa place dans votre bibliothèque aux côtés des ouvrages du maître anglais.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DomichelDomichel   18 décembre 2014
Qu’est-ce qu’un hobbit en effet ?
Comme l’indique le prologue du Seigneur des Anneaux, les hobbits sont des créatures qui ressemblent beaucoup à des hommes de très petite taille, avec des jambes assez courtes, ce qui leur vaut le surnom de semi-hommes. Au Troisième Âge, ils mesurent couramment entre 60 et 120 centimètres, bien qu’ils dépassent rarement 90 centimètres à notre époque. Ils ont donc presque la même taille que les nains, encore qu’ils aient une carrure moins prononcée. Leur face est ronde, riante avec de bonnes joues rouges, des yeux vifs et des oreilles légèrement pointues. Ils ont une bonne ouïe et une vue perçante. La plupart d’entre eux ont les cheveux bruns et bouclés mais sont dépourvus de barbe. Ils sont connus pour avoir les pieds couverts d’un poil épais bouclé à partir des chevilles, très similaires à leur chevelure.
La plante de leurs pieds est cornée, ce qui leur évite d’avoir à porter des chaussures…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : hobbitsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Damien Bador (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1135 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre