AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anath Riveline (Traducteur)
EAN : 9782408032296
448 pages
Éditeur : Milan (09/04/2021)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 320 notes)
Résumé :
» Je suis l’Invocatrice de lumière. Et je suis votre dernière chance. »

DÉVOTION. REMORDS. MARTYR.

Un pays déchiré par la guerre civile.
Une jeune femme idolâtrée, rongée par ses propres pouvoirs.
Un corsaire flamboyant et mystérieux.
Un soldat renégat, en proie aux doutes.
Une menace grandissante. Un danger imminent.

RÉSISTANCE. POUVOIR. SACRIFICE.

Pour s’opposer au Darkling, A... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (125) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  19 mars 2021
Un tome 2 bien réussi malgré une lecture chaotique pour moi suite au décès de ma liseuse. J'ai donc repris ma lecture quelques mois plus tard.
J'ai cependant vite retrouvé le fil et j'attendrai moins pour lire le tome 3.
Dans ce tome, le méchant de l'histoire, le Darkling est moins présent (au début et à la fin du roman seulement) mais l'arrivée d'un personnage haut en couleurs vient contrebalancer ce manque. Sturmhond est un personnage incroyable avec qui j'ai vraiment adhéré.
L'histoire d'amour est malmenée pour différentes raisons: la jalousie, le manque de communication, Ravka à sauver... J'aurais bien aimé que le traqueur se secoue un peu. J'ai trouvé dommage qu'il se mette autant en retrait. Quant à l'héroïne, Alina, elle ne sait plus trop où elle en est. Comme Basileusa j'ai trouvé que ses hésitations, ses défaites la rendaient plus crédibles que toutes ces héroïnes qui se réveillent un jour avec des pouvoirs et se conduisent le lendemain comme si elles avaient eu ces pouvoirs toutes leurs vies.
Le tome 3 laisse présager de bonnes choses car le 2 se termine en apothéose et on sent que la confrontation avec le Darkling devient inévitable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
florencem
  22 juin 2020
J'ai toujours un peu peur quand je commence un second tome d'une trilogie. Souvent, malheureusement, il y a une baisse niveau avant une remontée fulgurante avec le dernier tome. Avec Grisha, j'ai eu une excellente surprise, car je n'ai pas eu ce ressenti. Je pense que la présence de Sturmhond y fait beaucoup. Introduire un personnage aussi charismatique a clairement redonné un coup de peps à l'histoire.
Après une petite coupure manga, j'ai donc enchaîné ma lecture du Dragon de glace. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, après la fuite d'Alina et Mal. Je me doutais bien que le Darkling n'allait pas les laisser tranquille, mais qu'allait bien pouvoir trouver Leigh Bardugo sans retomber dans un même schéma narratif ?
J'ai beaucoup accroché aux nombreux choix de l'auteur. La seule chose qui m'a vraiment chagriné est, comme très souvent dans les romans, le manque de communication entre les protagonistes principaux. J'avais envie de les secouer, voire de les gifler. Mais mis à part cela, j'ai encore une fois été entraînée sans mal dans cette nouvelle aventure.
Comme je l'ai dit au début de ma critique, l'arrivée de Sturmhond y fait beaucoup. Personnage énigmatique, charismatique, aux nombreuses facettes, j'ai été réellement charmée. le Darkling étant quasiment absent, et Mal étant un personnage très classique, il fallait quelqu'un pour pimenter le Dragon de glace. Et c'est une réussite. Sturmhond est complexe. Intelligent, manipulateur mais avec une morale et le souhait de faire le bien, même si ses méthodes sont parfois un peu borderlines. Il n'empêche qu'il porte ce second tome sur ses épaules, et qu'il pousse Alina à sortir de sa zone de confort.
Autre point que j'ai réellement apprécié : l'aspect politique et tactique. On observe beaucoup plus les dessous de la monarchie dans le Dragon de glace. On voit combien Ravka a été un pays mal géré, que les Grishas ont été élevés de façon à ce qu'il n'y ai pas de cohésion, que l'ambition d'un seul homme a réduit à néant tout un peuple. L'univers de Grisha a déjà été bien implanté et maintenant, nous voyons l'envers du décor, ce qui permet de mieux appréhender l'ensemble. La seule chose à laquelle je n'adhère pas, est l'aspect religieux/fanatisme. Mais en même temps, il a tout à fait sa place dans ce monde.
Le Dragon de glace est donc un tome réussi qui apporte plus de lumière sur Ravka, sur la psychologie d'Alina, et la dualité de sa recherche de pouvoir et son désir de sauver son pays et ses amis. le Darkling est encore une fois, malgré sa présence restreinte, un « méchant » qui n'a pas qu'un côté machiavélique, jouant sur le fait que sa vision du monde est aussi compréhensible. J'ai hâte de découvrir la suite et fin de cette première saga.
Par contre, j'avais le tome un de l'ancienne édition, et le deux et trois de la nouvelle… Je comprends pas l'utilisation des noms en anglais pour la Nappe, le Petit Palais… Autant les noms slaves ont un sens, autant là…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Fifrildi
  19 juillet 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Milan pour cette Masse critique privilégiée.
Autant j'ai été enthousiaste pour le premier tome, autant celui-ci m'a laissée dubitative...
En cavale, Alina et Mal sont vite rattrapés par le Darkling pour ensuite être enlevés par un corsaire du nom de Sturmhond - qui est le personnage le plus intéressant du livre.
Le couple Alina/Mal n'est pas très crédible et j'ai souvent trouvé que les dialogues sonnaient faux. Malgré ses pouvoirs, Alina n'a rien d'une meneuse et n'a pas l'âme d'une guerrière. Elle ne fait pas le poids à côté d'une Sigarni (cfr La reine faucon de David Gemmell) ou d'une Devora Al'chyaris (cfr Coeur de Loki de Michel Robert). Mais bon, ce n'est pas le même genre de fantasy.
La faiblesse du roman est à mon avis que l'histoire n'est racontée que par Alina, j'aurai préféré une histoire avec plusieurs points de vue, dont celui du Darkling.
Le Darkling est un personnage charismatique du premier tome et
Dans l'ensemble, j'ai trouvé cette lecture longue et endormante.
Dommage.


Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (44)
Challenge Plumes féminines 2018 - Un roman dont l'héroïne ou le héros est orphelin(e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
RosenDero
  16 juillet 2018
Suite des aventures d'Alina l'invocatrice de lumière et de Mal, le traqueur. Son traqueur. Son objet. Son amouuuur, mais attention à rester un bon toutou, sinon, Alina n'aura qu'à piocher dans la foule de ses prétendants (et pas des pèquenauds svp) pour le rendre jaloux toutes veines dehors...
Donc, après une partie de Pokemon GO (gotta catch them all ; un cerf, un "dragon" (plus proche du bébé phoque) et un oiseau de feu (qu'on attend pendant 350 pages ; mais faut garder du matos pour le tome 3 quand même...)) et une virée maritime avec un corsaire très sympatoche je l'avoue volontiers (il mérite une étoile à lui tout seul), Leigh Bardugo nous ressert 200 bonnes pages de vide intersidéral, ou le remix de Sissi en mode perverse narcissique et le Bachelor version polyandrie, on trouve un final où quelques pages deviennent un poil plus intéressantes, mais font tout de même flop flop.
Je maintiens que ce type de lecture n'est pas pour moi, que la fantasy n'est là que pour colorer l'histoire (on en a la preuve avec la traque des "Monstres légendaires" totalement insipide) d'Alina, héroïne détestable et schizophrène.
Merci tout de même à Babelio pour cette MC sur deux tomes, j'ai vraiment l'impression de cracher dans la soupe, mais j'ai lu qu'on avait le droit de ne pas aimer, et c'est tellement rare que je me permets ;)
Merci aussi aux éditions Milan.
Try again.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
Mikasabouquine
  03 août 2018
Un tome 2 qui commence sur les chapeaux de roues avec 100 premières pages haletantes pour notre plus grand plaisir à nous lecteur!

Dynamisme et rebondissements sont au rendez-vous dès le début du livre. C'était pour moi un régal de commencer ainsi car j'appréhende toujours un peu les seconds volumes. En effet, ce sont souvent des tomes de transition victimes de quelques longueurs. Mais même si j'avoue qu'il y a un petit creux niveau action au milieu du livre, j'ai été très satisfaite de ce deuxième opus.
« Dragon de glace » est particulièrement addictif et m'a fait passer par une palette d'émotions. J'ai adoré ma lecture! Entre stresse, colère, frustration et papillon dans le ventre je ne savais plus où donner de la tête!
Même si j'ai lu des avis avec des sentiments mitigés voir négatifs sur Mal, de mon côté, c'est un personnage que j'affectionne toujours autant. Je ne peux pas tenir le même discours au sujet d'Alina, qui elle, a eu un comportement qui m'a agacé. (notamment avec Mal).

Concernant le Darkling, même si il est détestable, je dois bien admetttre qu'il m'a manqué un peu dans ce tome... Protagoniste charismatique, j'étais à chaque fois impatiente qu'il fasse son apparition. Je me souviens de la critique de mon amie Saiwhisper où elle disait qu'elle trouvait que Genya lui faisait penser à Dame Della dans "Eon et le douzième dragon" de Alison Goodman. Et bien moi, de mon côté, je trouve que le Darkling ressemble un peu à Ido, personnage de ce même ouvrage. Je ressens les mêmes émotions à son égard.
Puis il y a Sturmhond, nouveau protagoniste qui a su conquérir mon coeur. Je l'adore, tout simplement! Il a une verve piquante et un caractère bien trempé. Avec son faux air prétentieux et son répondant, ses répliques sont un régal à lire. C'est un capitaine à la personnalité affirmée et complexe. de plus, il est très charismatique. Je suis fan de l'entrée en scène de ce nouveau personnage. Toutes les citations que j'ai noté sont de lui!

Malgré tout ce positif, quelques points m'ont tout de même chagrinés, même s'ils ne sont pas rédhibitoires. J'attendais de "Dragon de glace" qu'il me surprenne davantage que le premier opus et qu'il soit moins cliché et prévisible. Pari tenu, mais en partie seulement. Niveau prévisibilité, l'auteure a su me convaincre en me tenant en haleine, j'ai eu plus de mal à anticiper l'action et les quelques retournements de situation. En revanche, l'histoire contient encore quelques facilités scénaristiques (je pense notamment au dragon pas vraiment dragon...). Et côté clichés, il y a du mieux aussi, mais trop de prétendants tue les prétendants (lol). Dans ce tome Alina compte tout de même quatre prétendants à son actif! Quelle tombeuse...! (même si j'apprécie fortement certains d'entre eux, ils sont un peu trop à mon goût...). Par contre la plume de Leigh Bardugo est toujours aussi fluide et surtout je suis contente que l'auteure ait réussi à me surprendre.

Un excellent tome 2 qui au vu de la fin promet un tome 3 explosif ! Heureusement qu'il y a un épilogue final qui permet de nous apaiser un peu en tant que lecteur... car quelle fin! ça dépote! Vivement la suite!

PS: OMG j'ai oublié, trop la honte! Une grand merci à Babelio et aux éditions Milan pour ce service presse!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          175

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
ArcaaleaArcaalea   07 mai 2021
Quoi que je dise, nous savions tous les deux la dure réalité. On fait de notre mieux. On essaie. Et en général, ça ne change rien du tout.
Commenter  J’apprécie          20
ArcaaleaArcaalea   03 mai 2021
- [...] Il fleurit, où qu'on le plante.
- Et toi ?
- Je ressemble plus à de la mauvaise herbe.
[...]
- J'aime les mauvaises herbes, [...]. Elles survivent toujours.
Commenter  J’apprécie          30
ArcaaleaArcaalea   30 avril 2021
- Je n'arrive pas à décider si tu es fou ou stupide.
- J'ai tellement de qualités, difficile de choisir.
Commenter  J’apprécie          00
MikasabouquineMikasabouquine   16 août 2018
- Je pensais que je devais garder Alina. Pas me mêler à une bande de gradés trop gâtés.
- Tolya et Tamar pourront s'en charger en ton absence. Et c'est une occasion pour toi de te rendre utile.
GÉNIAL, me dis-je en regardant les yeux de Mal se rétrécir.
VRAIMENT PARFAIT.
- Et toi, comment vas-tu te rendre UTILE?
- Je suis un prince, rétorqua Nikolai. Être utile n'est pas une obligation dans mon cas. Mais en plus d'être beau, je vais faire de mon mieux pour équiper la Première Armée et obtenir des renseignements sur la localisation du Darkling.[...]
[...]
- [...]Vous comprendrez donc pourquoi il est important que le capitaine de ta garde personnelle se forge des alliances à l'intérieur du Grand Palace.
Il se tourna vers Mal.
- Voilà, Oretsev, comment tu peux te rendre utile. [....] alors peut-être que tu peux ravaler ta fierté et jouer les habiles diplomates plutôt que les amoureux jaloux.
- Je vais y réfléchir.
- Gentil garçon.
SÉRIEUSEMENT, IL ÉTAIT TOUJOURS OBLIGÉ D'EN RAJOUTER?
- Fais attention à ce que tu dis, Nikolai, lâcha Mal tout doucement. Les princes saignent exactement comme tout le monde.
Nikolai retira une poussière invisible de sa manche.
- Oui, mais ils gâchent de bien plus beaux habits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
MikasabouquineMikasabouquine   03 août 2018
- Tu le lui as volé?
- Avec plusieurs autres documents dans sa cabine. Enfin, étant donné que c'était MA cabine, je ne suis pas sûr qu'on puisse techniquement appeler ça du vol.
- TECHNIQUEMENT, répétai-je, au comble de l'agacement, la cabine appartient au capitaine du baleinier auquel tu as volé son navire.
- Pas faux, admit Sturmhond. Si toute cette histoire d'Invocatrice de lumière ne donne rien, tu peux toujours considérer une carrière d'avocate. Tu as l'air de bien maîtriser le jugement critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91

Videos de Leigh Bardugo (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
​Shadow and Bone | Official Trailer | Netflix
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Six of Crows?

Quel est le surnom de Inej ?

l'araignée
le fantome
le Spectre

7 questions
64 lecteurs ont répondu
Thème : Six of Crows, tome 1 de Leigh BardugoCréer un quiz sur ce livre

.. ..