AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Grisha tome 3 sur 5
EAN : 9782408032302
416 pages
Milan (21/04/2021)
4.06/5   774 notes
Résumé :
" Et je devins une lame."

MANIPULATION. PARJURE. TRAQUE.

Un royaume au bord du chaos.
Un tyran sur un trône d'ombre.
Une sainte sans pouvoirs.
Sans alliés. Sans armée.
Le combat final de la lumière contre les ténèbres.

AMOUR. LOYAUTÉ. DÉLIVRANCE.

Le salut de Ravka mérite-t-il tous les sacrifices ?
Seule l'Invocatrice de lumière en décidera.
Critiques, Analyses et Avis (153) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 774 notes

Voilà c'est fini je referme mon livre un peu triste de quitter Alina, Mal, Zoya, Tamar, Nikolai , et même le Darkling.

Un dernier tome réussi avec des personnages comme je les aime: pas parfaits, pas lisses, avec une part d'ombre pour chacun, qui piétinent, se trompent, hésitent, doutent mais continuent de lutter malgré le prix parfois bien lourd à payer.

On approche de la grande bataille finale. Nos héros font des plans ... et se plantent. Rien ne se passe comme prévu. Il reste le troisième amplificateur à trouver (l'oiseau de feu) mais Alina pourra t-elle faire le sacrifice qu'il exige?

J'ai eu le coeur serré de nombreuses fois, tant de pertes, tant de souffrance, même le Darkling est touchant à sa manière. Mais j'ai aussi souri de nombreuses fois car les héros sont souvent très drôles alors qu'ils pourraient facilement sombrer dans le désespoir. On assiste parfois à de bons gros lâchers de vannes même entre Mal et Alina et ça fait du bien.

La fin est parfaite je trouve même si je ne l'avais pas forcément imaginée comme cela (je suis comme Alina je me plante à chaque fois !). J'ai apprécié que l'auteur prenne le temps de parler de l'après combat et du devenir des personnages.

Une chouette trilogie.

Commenter  J’apprécie          433

Le début du roman commençait assez mal pour moi. On y voyait tout ce que je déteste avec un fanatisme religieux oppressant, répressif, aveugle. Je me suis sentie asphyxié, et il était difficile de voir nos héros pris dans un tel engrenage. Fort heureusement, cela ne dure pas longtemps, et alors la dernière aventure d'Alina a pu réellement commencer pour mon plus grand plaisir.

Je n'avais aucune idée concernant le déroulement possible des événements. Difficile de s'imaginer ce que les protagonistes allaient choisir de faire. Bien entendu la quête de l'Oiseau de feu était une évidence, mais pour le reste... Tellement de choses avaient été compromises à la fin du Dragon de glace, que ce soit les alliances, la survie de certains protagonistes, l'avenir de Ravka. Et pourtant, Leigh Bardugo suit son chemin, avec des rebondissements que je n'avais pas vu venir, et surtout une cohérence que cela soit dans les choix mais aussi dans la destinée des personnages.

Il n'y a que de la nuance, et j'apprécie beaucoup cela. Alina est égoïste, Nikolaï vaniteux, Mal colérique, Tolya trop confiant, Zoya méprisante… Ils ne se résument pas qu'à cela, mais ils ne sont pas non plus blancs comme neige. Ils sont humains avant d'être les héros de cette histoire, et en plus de les rendre plus accessibles, on arrive beaucoup plus facilement à s'imaginer cette histoire. le doute est constamment présent, les erreurs sont nombreuses, mais il y a aussi de la détermination et de l'espoir. Chacun a ses raisons de se battre, et peu importe, cela ne changera rien au but commun.

Autre point que j'ai beaucoup aimé dans cette saga : le Darkling. Il n'est au final pas beaucoup présent dans les deux derniers tomes mais c'est un personnage vraiment complexe. C'est l'ennemi, c'est certain, mais on comprend aussi sa position et ses raisons. La psychologie du personnage est très travaillée et comme Alina le dit à plusieurs reprises le Darkling aime Ravka et il veut que son pays soit sauvé.

L'histoire se déroule sans temps mort, avec des pics émotionnels, ce qu'on attend pour un dernier tome. L'Oiseau de feu est donc bien rythmé, avec une progression qui monte crescendo. Je n'ai pas vu le temps passer, et j'ai vraiment apprécié les choix de Leigh Bardugo. Il n'y a pas de bons choix, nos héros font ce qui leur semble juste.

La fin est un choc et est en même temps parfaite quand on a le recul par rapport à l'ensemble de l'univers et du passé des Grishas. J'ai apprécié que Leigh Bardugo finisse L'Oiseau de feu en prenant son temps. Elle nous donne des nouvelles de chacun des survivants, de ce qu'ils sont devenus sur quelques années, tout en nous laissant une ouverture. Ce qui a une excellente idée pour nous livrer ensuite Six of crows et King of scars. Grishas a été une trilogie que j'ai grandement apprécié, grâce à son univers riche et complexe et des héros qui ne le sont pas au final.

Commenter  J’apprécie          240

Un tome bien sombre et par moment glaçant ! Alina et sa petite troupe, bien dérisoire face au pouvoir du Darkling, reprennent tout de même espoir à l'approche de la bataille finale. Ils doivent trouver le dernier amplificateur pour l'emporter sur les forces noires et terrifiantes de leur ennemi. Mais bien sûr rien ne se passe encore une fois comme prévu, je me demande si un moment un des plans d'Alina n'est pas contré d'ailleurs ! Sauf que là, les conséquences sont terribles à chaque fois. J'avais un peu le coeur serré. le Darkling on ne peut que le détester mais parfois, on a un espoir, on voit une once d'humanité en lui, il a presque quelque chose de touchant....La fin est parfaite je trouve, après avoir été tenu en haleine un moment. Et l'humour est toujours bien présent grâce aux grishas qui entourent Alina, au prince bien sûr ( qui est définitivement mon personnage préféré ) et à la complicité retrouvée avec Mal . On se demande parfois comment ils arrivent encore à rire mais ça fait du bien, sinon l'ambiance serait trop pesante.

J'ai hâte de lire Six of crows du coup, puisque ça se déroule dans le même univers. Un univers riche et fascinant.

Challenge Mauvais genres 2020

Challenge séries 2020

Challenge auteures SFFF

Commenter  J’apprécie          300

« L'oiseau de feu » fut une bonne suite même si, hélas, je n'ai pas non plus été totalement convaincue par le dénouement ainsi que par quelques éléments… En revanche, je dois reconnaître que les éditions Milan ont encore une fois su viser juste en proposant une superbe couverture ! Les trois volets sont magnifiques et possèdent tous des dessins brillants (ici des reflets cuivrés) qui donnent encore plus de beauté au livre-objet !

Dans cet opus, l'action est toujours au rendez-vous ! Certes, il y a des moments de creux permettant aux personnages de souffler et d'échanger cependant, le rythme reste tout de même très rapide et bien dosé. L'antagoniste principal traque avec hargne Alina et son groupe. La demoiselle n'a presque pas le temps de se reposer que, déjà, son rival devine où elle est, voire la retrouve… La fuite semble presque sans fin et, malheureusement pour les héros, les pertes sont nombreuses. Cette lutte fait énormément de dégâts des deux côtés et proposent une tension palpable au fil des pages. Même si on sait que l'affrontement est inévitable, on se demande jusqu'où ira Leigh Bardugo pour conclure sa trilogie… Les nombreux affrontements, l'atmosphère stressante, la situation qui s'assombrit et les twists du récit ont rendu cette lecture particulièrement prenante. Il est rare qu'un tome de fin de série propose autant un rythme aussi effréné. On est généralement bien plus sur des révélations et un combat final épique ! Cela dit, des secrets qui se révèlent, on en a plusieurs tout au long de l'intrigue ! J'ai par exemple adoré découvrir le mystérieux passé de Baghra dont la jeunesse m'a touchée. Cette vieille femme à la langue pendue et au caractère exécrable cache bien des choses qui la rendent terriblement humaine et émouvante. J'ai également été surprise par le fameux troisième amplificateur que recherche Alina sans relâche pour affronter celui qui la poursuit… Je ne m'y attendais pas du tout. L'auteure a totalement réussi à me rouler dans la farine !

Malgré ses chapitres immersifs et avec peu de temps-morts, ce roman a tout de même quelques défauts qui ont fait que je n'ai pas ressenti un coup de coeur. Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer de nouveau dans l'aventure, car ma lecture du second volume remontait à plusieurs mois ! de plus, on démarre avec presque dix personnages à suivre. Je ne savais plus qui était qui, comment ils avaient rejoint l'équipe d'Alina ou quels étaient leur personnalité. Ce flou a duré presque une centaine de pages, si bien que j'étais presque rassurée lorsque l'antagoniste assassinait froidement un membre du groupe pour faire souffrir l'héroïne… (Oui, je suis sadique… mais une petite liste des personnages et un court récapitulatif de la situation aurait été les bienvenus !) J'avoue que j'attendais également le développement de certains protagonistes : Genya (dont la personnalité a un peu été creusée, mais pas assez à mon goût) et surtout Nikolai ! Alors qu'il faisait un très bon retour sur le devant de la scène avec de l'humour, des propos touchant et sa personnalité haute en couleur, le jeune homme va brutalement être écarté ! Il ferait presque office de plante verte, alors qu'il est très intéressant et apporte beaucoup de fraîcheur ! La moitié du livre sans lui a clairement manqué de peps… (J'avoue que j'exagère, mais je n'ai vraiment pas apprécié que mon second personnage favori soit aussi peu présent et soit ainsi évincé…) Enfin, j'ai de gros regrets pour le combat final qui a été complètement bâclé à mes yeux ! Pendant les trois-quarts du livre, l'auteure fait monter la sauce à coups de trahisons, de sacrifices, de morts et de remises en question. On nous prépare à quelque chose de grandiose et de riche en émotions. Ainsi, on attend l'affrontement ultime avec impatience… Pour finalement réaliser qu'il ne dure qu'à peine cinq pages. Tout cela pour ça ?! Leigh Bardugo aurait au moins pu faire un peu plus durer le duel…

En dépit de ces déceptions, je retiendrai plusieurs éléments positifs dans cette saga à commencer par le Darkling, véritable pilier de cette histoire. Sans sa personnalité torturée, complexe, violente, cruelle, pleine de chagrins et regrets, Grisha ne m'aurait pas autant plu ! le Darkling avait réussi à me marquer par son charisme et son tempérament dans le premier tome et par sa présence étrange dans « le dragon de glace ». Dans cet ultime opus, il m'a encore plus captivée. En effet, à plusieurs reprises, Alina et lui vont avoir une connexion semblable à celle qu'entretiennent Kylo Ren et Rey dans Star Wars… Adorant ce tandem de science-fiction que tout oppose, mais qui s'attire irrémédiablement et entretient un lien grâce à leurs pouvoirs, j'ai ressenti les mêmes émotions et tensions qu'avec ces deux personnages de Grisha. du coup, j'adorais les séquences où ils retrouvaient, même si c'étaient souvent explosif et douloureux… Avec ses nombreuses interventions et sa cruauté sans limite, le Darkling fait dorénavant partie de mes antagonistes favoris en littérature. On en vient presque à regretter qu'il ne soit pas plus présent. Quant à Alina et Mal, je dois avouer ne pas forcément les porter dans mon coeur toutefois, ils ont su évoluer et aller au bout de leurs convictions. La plume de l'auteure est vraiment entraînante tandis que l'univers est très riche. La conclusion de cette série a donc ses forces et ses faiblesses, mais reste globalement plaisante à lire.


Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          163

Une excellente conclusion pour cette trilogie. L'auteure est parvenue à nous faire sentir l'imminence de cette fin, très appropriée, sur tous les plans.

Alina est sur le chemin du 3e amplificateur, l'oiseau de feu, déterminée à mettre fin au Fold, au merzost et au Darkling. Comme dans les deux premiers tomes, l'histoire suit un rythme plaisant et agréable, sans de véritables longueurs. On apprend toujours des petites surprises ici ou là alors qu'on ne s'y attends pas. Les relations entre personnages s'intensifient, redevenant, pour Mal et Alina, une entente plus équilibrée et surtout moins lassante que dans le tome 2. Pour ce qui est de la quête en elle-même, c'est peut-être le seul bémol. de suppositions fragiles on passe à certitudes et surtout sans réellement saisir tous les tenants et aboutissements par moments.

La fin est toujours ce qui me semble le plus important dans la conclusion d'une saga. Si la fin est mal traitée, on reste sur cela. Or, Leigh Bardugo nous offre, que ce soit dans les deux derniers chapitres, comme dans la conclusion, une fin à la hauteur de cette trilogie.

Challenge Trivial Reading IX

Challenge Féminin

Challenge Multi-auteures SFFF

Challenge Multi-défis 2021

Challenge Plumes féminines 2021

Challenge Mauvais Genres 2021

Challenge Séries 2021

Commenter  J’apprécie          193

Citations et extraits (116) Voir plus Ajouter une citation
“— J’ai vu le prince quand j’étais à Os Alta, affirma Ekaterina. Il est plutôt mignon.
— Mignon ? s’offusqua une autre voix. Il est carrément canon !
— Depuis quand… ? gronda Luchenko.
— Courageux dans la bataille, plus vif que l’éclair.
La voix semblait venir d’au-dessus de nous. Luchenko leva la tête pour scruter la canopée.
— Un excellent danseur, poursuivit la voix. Et le meilleur des tireurs.
— Qui…
Luchenko n’eut pas le temps de finir sa phrase. Un coup de feu retentit et un petit trou noir se forma entre ses deux yeux.”
Commenter  J’apprécie          00
“— Yuyeh sesh, lança Tolya en shu.
— Ni weh sesh, répondit-elle par dessus son épaule.
Et elle disparut.
— Ça veut dire quoi ?
— C’est quelque chose que nous a appris notre père, expliqua Tolya. Yuyeh sesh, ça veut dire littéralement “ignore ton coeur”. En gros : “Fais ce que tu as à faire, montre-toi cruel s’il le faut.”
— Et le reste ?
— Ni weh sesh ? “Je n’ai pas de coeur.”
— C’était un marrant, votre père, commenta Mal en levant un sourcil.”
Commenter  J’apprécie          00
“— Qu’est-ce que tu aurais pu faire, Nikolai ? Tu n’aurais réussi qu’à te faire tuer. Tu pourrais encore.
Si dur que cela pouvait sonner, c’était la vérité. Personne n’était de taille contre les soldats de l’ombre du Darkling.
— Sait-on jamais, répliqua Nikolai. J’ai bien travaillé. Je réserve quelques surprises au Darkling.
— Tu vas sortir un gâteau, déguisé en volcra ?
— Et voilà, tu as tout gâché !”
Commenter  J’apprécie          00
“— C’est drôle, lâcha Zoya, songeuse. Je comprends pourquoi le Darkling et Nikolai veulent ton pouvoir. Mais Mal te regarde de la même manière que les hommes me regardent moi.
— Pas du tout, objecta Tolya. Il la regarde comme Harshaw regarde le feu. Comme s’il ne pouvait jamais avoir assez d’elle. Comme s’il tentait de capturer autant de sa présence que possible avant qu’elle disparaisse.”
Commenter  J’apprécie          00
“— Par tous les Saints ! m’exclamai-je. J’avais oublié à quel point ça me démange de te poignarder.
— Je n’ai donc pas complètement perdu mon effet sur toi alors, dit Nikolai.”
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Leigh Bardugo (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
Après "Bienvenue au club", le CNL en partenariat avec Public Sénat, met en avant les conseils des lecteurs en leur donnant la parole dans l'émission #LivresetVous. Une nouvelle chronique à ne pas manquer tous les vendredi à 17h30.
Géopolitique : un monde à la carte ! Comprendre le monde avec cartes et atlas, c'est l'ambition des deux invités de Guillaume Erner dans « Livres & Vous » : Nepthys Zwer et Alexandre Negrus. Cette semaine, Lyse, étudiante et membre du club de lecture de l'université d'Orléans, répond au thème de l'émission en convoquant deux ouvrages : Inconnu à cette adresse (Kressmann Taylor) et Grisha (Leigh Bardugo).
Une émission présentée par Guillaume Erner, en partenariat avec France Culture.
#livresetvous #bienvenueauclub #publicsenat #franceculture #universitéorléans
Suivez le CNL sur son site et les réseaux sociaux :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Six of Crows?

Quel est le surnom de Inej ?

l'araignée
le fantome
le Spectre

7 questions
111 lecteurs ont répondu
Thème : Six of Crows, tome 1 de Leigh BardugoCréer un quiz sur ce livre