AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747087727
Éditeur : Bayard Jeunesse (31/10/2018)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 28 notes)
Résumé :
À Magikos, Marabel n’est pas une princesse comme les autres. Elle est née le 13e jour du 13e mois à 13h13 ! Elle n’a ni boucles blondes ni méchante belle-mère et peu de chances d’être enlevée par un dragon et délivrée par un prince. Elle ne figure même pas dans le « Livre du Destin », où sont inscrits les futurs des grandes figures du royaume. Son jumeau Marco, lui, est l’Élu. La prophétie dit qu’il protégera Magikos des Terres Désolées, le royaume voisin où vivent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
saphoo
  24 octobre 2018
Un grand merci aux éditions Bayard Jeunesse et Babelio pour ce beau partage. Beau car le livre en tant qu'objet est superbe et je suis certaine qu'il attirera l'oeil avisé des demoiselles plus que les damoiseaux. C'est le hic, la dorure, la princesse, la licorne, trois éléments très très alléchants pour les filles. Dommage car justement l'auteur fait la part belle à l'égalité des genres, et en finir avec la supériorité masculine à toutes les sauces et surtout quand il s'agit de prendre le trône.
Revenons à nos moutons : le livre objet est donc superbe, et fera un vrai beau présent à une jeune lectrice passionnée de contes, de magie, de personnages n'existant que dans des histoires d'enfant, d'aventure, de château, de princesse etc…
Quant au récit, il est superbement bien mené, écrit dans un style qui ne fait pas trop enfantin ; je m'explique, souvent les romans jeunesse sont dépourvus de vocabulaire savant, ou trop compliqué, sans réel style, c'est trop léger, haché etc...Ce qui est loin d'être le cas pour ce roman, j'en fus surprise, le style est riche pour un roman jeunesse, on y croise des mots peu commun pour des enfants. Certes ça reste un livre jeunesse mais lu par un adulte, on ne s'ennuie pas. Bien au contraire, je me suis laissée embarquer par les aventures de ce trio, j'ai pris plaisir à m'immerger dans ce pays magique, voler sur le dos d'un dragon, brandir l'épée magique tel Arthur, bref un vrai conte pour grands enfants.
Beaucoup de rebondissement, d'aventure, d'action et de moralité. Des petits messages mine de rien sont glisser et de plus grands aussi. Mais je vous laisse le soin de les découvrir.
Les personnages sont vraiment attachants, j'ai bien aimé l'ogre Cornélius par exemple avec son langage d'un autre temps, j'ai moins aimé la belle-mère.
Je ne conterai pas l'histoire du livre du destin, certes c'est autour de lui que s'articule l'action, mais ce n'est pas le centre de l'intrigue. C'est juste le point de départ, après à nous l'aventure de l'autre côté de la muraille aux pays des monstres et autres créatures étranges.
Le seul petit bémol que je souligne mais c'est mon avis personnel, je n'aurai pas fait part de l'informatique, ni autre gadget se rattachant à notre époque, l'histoire dans son jus fantastique se suffisait à elle-même, et j'avoue que ma magie de la lecture est retombée tout net à ce moment là. Et je me suis dit : quel dommage ! Ca gâche le plaisir du lecteur qui se vautre dans son bain de conte de fées, quand soudain la douche froide, paf on vient lui rappeler qu'on vit au XXI ème siècle, certes de façon détournée. Car on se sentait bien, nous lecteurs dans une époque sans âge, la qualité de conteuse de l'auteure, est telle qu'on pouvait facilement s'imaginer au coeur du récit, alors si même les livres nous ôtent ce bonheur de vivre sans machin virtuel, électronique, électrique, suceur de liberté et de vie privée, je dis non ! On a déjà du mal à faire lire les jeunes, alors laissez leur ce plaisir de lire DECONNECTER ! Merci. Pour autant je comprends qu'on veuille justement attirer une nouvelle génération hyperconnectée mais non pas ici pas avec ce genre de livre ça lui ôte une certaine crédibilité dans son genre. Je le redis dommage, dommage, pour moi c'est une erreur, car ce livre ne traversera pas les temps, comme les autres livres du même registre. Bah c'est un autre sujet.
Voilà, le destin de Marabel qui vous attend chez Bayard jeunesse et je réitère mes remerciements.
Une belle découverte, une lecture agréable que je vais partager à mon entourage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
stokely
  03 novembre 2018
En ce moment j'ai envie de lire des contes de fées un peu revisités et ici j'ai été servi car Marabel jeune princesse passe totalement inaperçu pour ses parents qui ne voient que Marco son jumeau qui est l'élu.
Marabel a pourtant beaucoup de qualité mais cela ne suffit pas à la faire exister aux yeux de sa famille et de toute façon le livre du destin est clair seul l'Elu est appelé à régner.
Lors de la fête d'anniversaire de Marabel et Marco un événement inattendu se produit sa tante Mab qui a été banni du royaume enlève Marco.
Marabel va alors passer outre de l'interdiction de ses parents et se lancer à la recherche de Marco en compagnie d'Ellie qui est sa dame de compagnie et un animal ailé va également se joindre à cette quête Floriano, celui-ci en a effectivement marre de rester avec les ânes et les chevaux aux écuries.
Marabel est une jeune fille très débrouillarde, elle a d'ailleurs pris des cours d'épée en cachette au château, son côté aventurière et garçon manqué vont être d'une grande utilité lors de cette épopée.
Lors de cette quête pour rejoindre les Terres Désolés de nombreuses créatures sont présentes, un dragon, des géants, des trolls.
J'ai passé un bon moment de lecture avec cette princesse si différente de celles que l'on rencontrent habituellement. La fin de ce livre est également très plaisante à lire et le message final délivré est également très différent des lectures habituelles.
Un livre qui peut plaire aux lectorat plus jeune mais également aux adultes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ValHou57
  09 novembre 2018
Ce que j'en ai pensé :
Quand je l'ai reçu, je ne pensais qu'à une chose : me plonger dedans. Je n'avais pas d'attentes particulières, j'étais juste extrêmement curieuse de le découvrir au vu du résumé.
Et bien je peux vous dire qu'il n'aura pas traîné. Dès les premières pages, je me suis retrouvée captivée par cette histoire. J'ai tout aimé dans cet univers!!! Il est original, enchanteur et plongera petits et grands dans une aventure palpitante.
J'ai aimé que le royaume soit scindé en 2 parties bien distinctes, celles des “gentils” et celle des “méchants”, avec chacune ses particularités, ses créatures, ses enjeux et ses règles. On y découvre une partie lumineuse, fleurie et agréable à vivre, alors qu'il semblerait que de l'autre côté tout ne soit que noirceur, défraîchi, abandonné et où le danger rôderait à chaque instant.
Concernant l'intrigue, j'ai également beaucoup aimé le fait que ce soit L'élu du royaume qui se fasse capturé plutôt que la jeune Princesse faible et sans défense. Cela ajoute du piquant à l'histoire et c'est très bien comme ça. Car, soyons honnête, c'est souvent le beau Prince qui pars secourir la jolie Princesse et même si j'aime les contes, j'avoue que j'aime qu'on bouscule un peu les codes pour nous offrir quelque chose de différent. L'intrigue est bien amenée et rondement ficelée. J'ai pris un plaisir fou à partir à l'aventure avec nos héros. Certes, certains éléments sont prévisibles, je ne dirais pas le contraire. Mais à l'inverse, l'auteure nous réserve de jolies surprises inattendues. le récit est dynamique et bourré de rebondissements, ce qui permettra à tout lecteur de ne pas s'ennuyer au long de ces 352 pages. Ce roman est un vrai page-turner. de plus, l'auteure se sert de son histoire de fantasy jeunesse, pour aborder des thématiques bien réelles dans notre monde. Que ce soit le fait d'être dicté par un Livre et de se servir de ce prétexte pour agir de telle façon, mais aussi la place de la femme dans la société, le fait que l'on considère trop souvent que les plus forts et les plus intelligents sont les hommes, que le fait d'avoir le pouvoir ne signifie pas qu'on vaut mieux que les autres, etc, etc... C'est une histoire intelligemment racontée qui offre matière à réfléchir.
Les personnages ne sont pas en reste et j'ai aimé découvrir chacun d'entre eux pour des raisons différentes.
Marabel est une jeune fille qui préfère de loin aller se battre avec une épée en bois dans le foin, plutôt que d'assister à des réceptions mondaines et elle à bien du mal à se comporter telle que l'exige son rang. le maintien, les révérences, toujours être souriante, être une petite princesse modèle, très peu pour elle. Elle souhaite simplement pouvoir bénéficier des mêmes choses que son jumeau, Marco. Elle vit dans son ombre depuis sa plus tendre enfance. Marabel est une jeune fille à qui on ne porte pas beaucoup d'attention, elle s'ennuie, et sans sa suivante et meilleure amie, Ellie, elle se sentirait bien seule au quotidien. Néanmoins, elle aime sa famille plus que tout et n'éprouve ni jalousie, ni rancoeur envers son jumeau. Elle sera d'ailleurs prête à se mettre en danger si ça peut permettre de le secourir. Je me suis énormément attachée à elle, et je me suis retrouvée en elle par certains aspects de son caractère. C'est une héroïne volontaire, courageuse, réfléchie et déterminée à non seulement ramener son frère auprès des siens, mais aussi la paix dans son royaume.
Ellie, la suivante et meilleure amie de Marabel. Elle ne dit jamais un mot ou fait un geste de travers, elle est d'une patience et d'une douceur incroyable et on ne peut que s'attacher à elle également. Les deux filles se sont rapidement rapprochées au point de devenir les meilleures amies. Lorsque Marabel échafaude son plan de sauvetage, Ellie tente de la raisonner. Voyant que c'est peine perdue, elle sera donc à ses côtés pour tenter de la protéger et limiter les dégâts. On la découvre au fur et à mesure de l'histoire et c'est un procédé que j'apprécie. de plus, je suis contente que l'auteure ait fait le choix de donner autant d'importance à un personnage qui n'est pas de descendance royale. Ellie a certaines phobies ou peur mais elle est bien plus forte qu'elle ne le soupçonne. Elle est d'une grande bravoure et n'hésitera pas à tenter de les surmonter pour rester avec Marabel. Ellie a une certaine fragilité qui a su m'émouvoir et j'ai pris plaisir à les suivre toutes les 2.
Et Floriano, que dire de ce licorne au tempérament de feu. C'est un véritable spécimen et je peux vous dire qu'il m'aura bien fait rire. Mais je vous laisserez le loisir de le découvrir dans toute sa splendeur par vous-même!
Les points forts de ce roman :
-c'est un one shot
-son prix qui n'est pas excessif
-l'intrigue qui aura su me tenir en haleine du début à la fin
-l'univers enchanteur dans lequel évolue nos personnages
-Floriano
-tout ce qui tourne autour du Livre du Destin
-le fait que ce roman permet de s'interroger sur des faits d'actualité d'un monde bien réel alors que l'histoire se passe dans un univers qui ne l'est pas
Les points faibles de ce roman :
-pour moi, il n'y en a pas eu
Recommandations :
Peu importe votre âge, si vous souhaitez partir à l'aventure dans un univers riche et original, en compagnie de personnages parfois atypiques, de créatures surnaturelles et découvrir de nouvelles contrées enchanteresse, alors ce livre est fait pour vous!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mickaelinecuny
  30 octobre 2018
« Marabel de Magikos n'était pas le genre de princesse à chercher l'aventure. D'abord, elle n'avait pas d'horrible marâtre qui la forçait à travailler tout le temps ou qui, jalouse de sa beauté, complotait pour la tuer… »


Pourtant on s'en doute, si le texte commence comme ça, c'est que forcément cette princesse lambda, va en vivre une, et pas des moindres.

Son père a beau être le roi du royaume de Magikos, personne ne prête réellement attention à cette demoiselle comme tout le monde. Pire, si on la remarque c'est pour son côté garçon manqué.

Tout le monde n'avait d'yeux que pour son frère jumeau Marco. Puisqu'il était l'élu ! Celui que tout le monde attendait depuis des siècles. Celui qui pourrait réunir les deux mondes, Magikos et les Landes. Afin qu'ils redeviennent ce grand pays qu'ils étaient avant qu'un des aïeuls de Marabel, le scinde en deux. Ce dernier détestait la magie, et les êtres magiques. Ainsi il avait mis les « monstres » dans les Landes, et laissé Magikos, sans être magiques. Pire il avait interdit cette dernière.

Depuis les habitants de Magikos, ne font plus rien sans le livre du destin. Il dicte leur fait et gestes. Or le soir du 13 ème anniversaire des jumeaux, il n'a pas fait mention que Mab, la soeur du roi, qu'il a chassé, de Magikos parce qu'elle avait voulu régner à sa place, Viendrait lui enlever son fils. Ni que Marabel partirait à sa recherche. Est-ce que cela voulait dire que le livre du destin pouvait se tromper ?
Comme on s'y attendait, Marabel part aider son frère. Pour seuls compagnons Ellie, sa suivante est amie. Et Floriano, le licorne de son père, qui en a marre de moisir dans les étables et rêve d'aventure.

Tous les codes du roman jeunesse sont là. La princesse, orpheline de mère, qui n'a jamais connu cette dernière. L'aventure. Les amis. Notre héroïne est une jeune adolescente présentée comme une anti-héroïne, justement. On retrouve autour d'elle des valeurs sûres, des clins d'oeil à droite et à gauche.
Par bien des égards ce livre m'a rappelé, la saga des Royaumes invisibles de Julie Kagawa. On est bien, on est en territoire connu, et tout comme l'auteure de la saga, Tracy Barrett casse les codes que nous connaissons. Les monstres ne se comportent pas tous, comme on s'y attend. Les licornes peuvent être des mâles, un brin égocentrique. Etc.

Franchement j'ai adoré l'univers de l'auteure. Elle a su me surprendre plus d'une fois. Je me suis laissé bercer par l'histoire. D'autant plus que la plume de L'auteure est très agréable.
Mes passages favoris sont : lorsque le trio doit traverser le pont. Avec ces trois fameuses questions mythiques, qui prennent, ici, des allures burlesques. La réaction des géants face à nos deux amies. L'occasion sans doute de réfléchir à nos propres actes.

D'ailleurs puisqu'on en parle, sans être directement militant, ce livre sait faire passer des messages. Comme par exemple l'égalité des sexes, et la loi du plus fort, et bien d'autres.


Puisque je faisais allusion aux Royaumes invisibles Floriano ferait un parfait Puck, vous savez, que j'adore ce genre de personnage. Alors forcément même si dans la vie, je ne suis pas super fan des licornes. Je ne pouvais pas rester insensible à ce licorne facétieux.


Marabel et le Livre du destin étaient donc bien partis pour être un coup de coeur. Et pourtant il est resté à l'état de très belles découvertes. Pour des petits riens, qui ont gâché mon plaisir. le premier, un point que je reproche souvent aux livres jeunesses. La facilité à retourner les situations. Des obstacles qui finissent par plus en être, tant les héros, les passes en trois lignes. J'exagère à peine.

J'apprécie énormément que pour une fois, un roman jeunesse avec une quête soit un one shot. Par contre, j'ai beaucoup moins apprécié, la fin, qui sans être bâclée à proprement parler. Reste trop facile. Ah ça m'agace je ne peux pas vous dire exactement ce qui ne va pas, sans spoiler, grrr. Disons que j'aurais aimé que l'auteure aille jusqu'au bout de son idée. Et que l'élu se reconnaisse et l'affirme haut et fort.
Vous allez dire que je m'arrête sur des broutilles, mais un moment donné l'auteur évoque des objets de notre siècle. Pas de façon directe, évidemment juste comme si, ce pays un peu magique pouvait les avoir inventés. Je dois être franche avec vous, au début me suis demandé ce que cela fenait faire là. Sa tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Comme si Tracy Barrett avait été en mal d'inspiration, et qu'elle n'avait rien trouvé mieux pour s'en sortir.


Enfin le troisième et dernier point qui m'a dérangé, c'est Mab, pas une vraie méchante, j'apprécie le point de vue de l'auteure face à cette dernière. Mais la Mab, de la fin, est tellement loin de la Mab, du début. Ce personnage qui m'est presque devenu sympathique aurait mérité d'être plus étoffée. D'accord il ne s'agit que d'un personnage secondaire, mais à côté d'elle, Treffort le dragon est plus développé, même Cornélius l'ogre est plus crédible.



En conclusion :

je remercie infiniment le site Babelio et les Éditions Bayard jeunesse de m'avoir proposé ce livre en avant-première. J'ai passé un très bon moment de lecture. Ce livre malgré les petits détails évoqués plus hauts, reste une très belle découverte. Véritable page-turner, on n'a pas envie de le lâcher avant la fin. L'univers est plaisant, les personnages attachants.
Que dire de l'objet-livre en lui-même, il est juste magnifique, avec son titre en relief, c'est un très bel objet.


UN DYSLEXIQUE PEUT-IL LIRE FACILEMENT MARABEL ET LE LIVRE DU DESTIN ?
Oui, la plume de Tracy Barrett est fluide, certains noms seront peut-être un peu durs à prononcer. Mais rien d'alarmant. Même si Marabel et le livre du destin n'est pas version dys, sa police de caractères est assez grosse. Donc aucun souci.
Lien : https://lavisdemickaeline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PegLutine
  04 novembre 2018
Pour bien faire, il faudrait que ce soit une critique à 4 mains: je l'ai coché lors d'une masse critique en pensant tout de suite à ma fille de 12 ans, et c'est effectivement elle qui l'a lu en premier. Et ce n'est pas rien car elle a beaucoup de mal à décrocher de ses séries fétiches (La Guerre des Clans et les Royaumes de Feu en ce moment).
Marabel est donc entrée dans notre maison et notre bibliothèque et c'est avec plaisir que l'on a accueilli cette jeune héroïne déterminée.
Petit extrait de notre discussion après lecture:
"- T'as bien aimé alors, maman?
- Oui, j'ai bien aimé, mais le voyage m'a semblé long par moment.
- C'est justement ça qui est bien, on croise plein de personnages. Et on sait que ça va pas durer plus que 13 jours. Moi j'ai préféré le moment où elle doit répondre aux énigmes des trolls.
- Ah oui, moi aussi...
- Et j'ai trouvé que c'était drôle les trucs genre un détecteur de sorts à l'entrée d'une soirée.
- Ah oui, moi aussi. C'est juste que je n'étais jamais étonnée par les aventures qu'ils vivent, peut-être que j'ai déjà beaucoup lu de livres un peu pareils alors j'accroche moins. Ce qui est chouette, c'est que des personnages féminins puissent incarner le courage, la rébellion, la malice, le progrès...
- Tu peux quand même le conseiller aux élèves du club lecture, c'est sûr que ça va plaire à ceux qui lisent des trucs genre "Le Pays des Contes"!
Combien de fois j'ai terminé une critique en disant "A tester avec le public visé"?!!! Et bien, cette fois, c'est fait, et comme ça vous avez les deux points de vue!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
saphoosaphoo   24 octobre 2018
L'important, c'est ce que je sais dans mon coeur. Et je sais que suis capable de grandes choses.
Commenter  J’apprécie          130
ColibrilleColibrille   04 novembre 2018
Les mots étaient si familiers que tous les Magikiens présents répétaient avec eux, même si le texte était écrit dans un langage ancien que plus grand monde ne comprenait.
- "Car, joye ! Quand sera reconnu l'Élu, ce qui fut brisé réuni sera, et l'harmonie régnera sur nos contrées. La bravoure de l'Élu sauvera le royaume d'un péril immense, et tous de se réjouir."
Commenter  J’apprécie          20
Aurore666Aurore666   13 novembre 2018
Bien sûr que c'est important, répondit Lucius. Il serait idiot de prétendre le contraire. Nous voulons rendre fier de nous les gens que nous aimons. Et nous souhaitons être reconnus pour ce que nous sommes. (...) Bien entendu, c'est vrai que le plus important c'est que vous sachiez ce que vous avez fait et qui vous êtes.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   04 novembre 2018
Deux elfes étaient assis à la table voisine. Des éclats de rire fusaient tandis que les petites créatures créaient des portraits instantanés.
- Oooh! s'écria Ginèvre. Moi aussi, je veux prendre un elfie avec l'ogre!
Commenter  J’apprécie          30
ChrystaalleChrystaalle   26 octobre 2018
Floriano les dépassa en criant:
- Courez ! Courez !
Marabel n'avait pas assez de souffle pour lui répondre: "parce qu'on fait quoi, là, à ton avis ?"
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : licorneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1469 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre