AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782228901956
284 pages
Éditeur : Payot et Rivages (04/04/2007)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :

On ne naît pas en Inde comme au Mali ou en Chine, ni au Brésil comme en Australie ou au Canada. Unique en son genre, ce livre passionnant nous emmène à la découverte des coutumes de l'enfantement propres à une centaine d'ethnies sur les cinq continents. Si certains rites se retrouvent à peu près partout, comme la réclusion de la future mère et celle du nouveau-né, les positions d'accouchement, les int... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Luniver
  28 décembre 2018
Il y a quelques jours, une bonne partie du monde a fêté la naissance d'un enfant dans une étable. Une bonne occasion de se demander si ce genre de choses se produit (encore) souvent. Car si la grossesse et l'accouchement sont universels, la manière de les vivre selon l'endroit où vous vivez peut varier radicalement !
L'auteure nous offre un tour du monde de ces coutumes concernant l'idée de la conception, la grossesse, l'accouchement, puis le retour de la mère et l'arrivée du nouveau-né dans la société. Certaines anecdotes sont touchantes et montrent la volonté du village entier de prendre soin de la future mère et de son enfant ; d'autres semblent franchement cruelles et barbares. Mais toutes découlent de la volonté de maîtriser un événement qui reste exceptionnel, d'imiter ce qui s'est parfois bien déroulé dans le passé, et d'éviter ce qui a provoqué des drames, avec plus ou moins de réussite dans l'identification des causes et des conséquences.
Le livre a parfois des airs de « collection d'anecdotes » qui rend la lecture d'une traite rébarbative. J'aurais sans doute préféré suivre l'histoire de plusieurs femmes, du début à la fin de leur grossesse, ce qui aurait aussi permis de pouvoir s'attacher à quelques personnes. On est parfois perdu dans le flux des intervenantes.
Cet ouvrage reste tout de même interpellant, tant le poids des coutumes a encore de l'importance, même dans les sociétés industrielles où la grossesse est devenue très médicalisée. L'auteure souligne d'ailleurs d'énormes différences entre des pays géographiquement et culturellement très proches, comme la France et les Pays-Bas. Elle critique également la tendance, dans nos sociétés modernes, à « confisquer » la grossesse aux femmes, de tout faire à leur place en leur laissant un rôle purement passif. Confiscation d'autant plus mal vécue si la femme vient d'une autre culture, où ces rites ont encore une énorme importance pour la vie de l'enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
mordred
  15 janvier 2015
Un sujet qui me passionne depuis que je suis maman, d'autant qu'ancienne étudiante en sociologie/ethnologie je pensais y apprendre beaucoup de choses. Si tel est le cas, le livre aborde peut-être un peu trop de sujets pour pouvoir les approfondir. J'ai l'impression de survoler le monde en quelques lignes à peine et de rester sur ma faim. C'est dommage....
Commenter  J’apprécie          10
wilhelmina
  29 octobre 2009
Un livre passionnant pour l'étudiante sage-femme que je suis. Un livre déroutant également. [...]
Lien : http://les-lectures-de-mina...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LuniverLuniver   28 décembre 2018
Il est une croyance qui se retrouve dans tous les pays du monde et qui est toujours vivace dans les pays industrialisés : la femme enceinte doit bien manger et on doit tout faire pour assouvir ses désirs alimentaires. « Mange pour deux » est un conseil que les grands-mères donnent encore à leur petite-fille enceinte, et nombreux sont les futurs papas qui recherchent en plein hiver les fameuses fraises réclamées par leur compagne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LuniverLuniver   27 décembre 2018
En Turquie, si une future maman commet un larcin, l'enfant viendra au monde, alors, avec une marque sur la peau. Cette tâche sera inscrite chez l'enfant à l'endroit même où sa mère se sera touchée juste après le vol. Aussi les femmes turques ayant commis un petit larcin se posent-elles, tout de suite après, les mains sur les fesses, afin que la marque soit cachée par les vêtements de l'enfant.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Lise Bartoli (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lise Bartoli
Lise Bartoli vous présente son nouveau livre "Les contes de l'arc-en-ciel". Sept histoires écrites avec des mots choisis pour leurs effets positifs sur l'inconscient. Sept objectifs : savourer le temps présent, aller de l'avant, avoir confiance en soi, gérer ses émotions et se sentir aimé, mieux communiquer, développer sa concentration et son intuition, prendre de la hauteur. Et un résultat : le sentiment général de bien-être ressenti par votre enfant.
Notre site internet : http://www.payot-rivages.fr/ Notre page Facebook : https://www.facebook.com/pg/EditionsPayot/posts/?ref=page_internal Notre compte Twitter : https://twitter.com/Editionspayot?lang=fr Notre compte Instagram : https://www.instagram.com/editionspayot/
Music: www.bensound.com
+ Lire la suite
>Coutumes, savoir-vivre, folklore>Coutumes liées au cycle de l'existence et à la vie quotidienne>Naissance, puberté, majorité (7)
autres livres classés : naissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1164 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre