AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070724964
Éditeur : Gallimard (04/02/1992)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
L'Algérie des années quatre-vingt. Accusé de trahison pour avoir empêché un attentat, Hab Hab Roummane, surnommé l'Enfant de la nuit, s'est réfugié, au moment de l'indépendance, dans une vallée éloignée. Une femme mystérieuse y apparaît, un après-midi d'été. Elle se déhabille, se baigne dans la source, fait entendre un chant désespéré, puis se retire sans soupçonner qu'elle était épiée. Son passage trouble Hab Hab Roummane au point de ne laisser dans sa mémoire qu'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
rotko
  04 juillet 2015

Femmes sans visages, chez Gallimard.
Pour une fois je dirais qu'il est conseillé de regarder la quatrième de couverture pour une vue générale de l'histoire, avant de partir au plaisir de la découverte.
Le récit se développe en trois mouvements : Midi, Nuit, et Aube, où l'aventure actuelle du héros qui , traqué pour une affaire dont on saura le fin mot à la fin du livre, vit de souvenirs, de rêves. et d'attentes.
Une fois la trame bien comprise, on sait que Hab Hab Roummane, actuellement réfugié dans la vallée des grenadiers, y était déjà venu douze ou treize ans auparavant, pour exorciser des cauchemars nocturnes, très angoissants.
La mémoire fait resurgir le passé par bribes, et l'enfant « brodé d'écorchures », nourri de contes et de rêves, saisi de douleurs qu'il ressent et de malheurs qu'il devine, trouve dans des figures féminines la consolation et le réconfort dont il a soif.
Le récit multiplie les épisodes, mais ils sont savamment orchestrés pour le lecteur attentif, qui appréciera le récit du conteur :
Si le conte de la nuit est douloureux, parfois effrayant, la voix rassure, et le matin s'ouvre sur l'espérance.
Si Rabah Belamri sait montrer l'intensité de la douleur, il sait aussi transmettre un sentiment de confiance et de bonheur, à mi chemin entre la veille et le sommeil,
Citation :
En rejoignant sa grand-mère, l'enfant se blottit contre sa cuisse et s'endormit. La nuit tomba. le repas fut servi. Sa grand-mère voulait le réveiller. Il émit un son de protestation et demeura les paupières closes sur la lisière du sommeil, traversé par les bribes de conversation, les appels indistincts de la nuit, le bruit des cuillers dans le plat de bois, le souvenir brouillé des paroles et des versets entendus au bord de l'oued.
Puis l'enfant se sentit soulevé. Quelqu'un le prenait dans ses bras en murmurant des formules de protection. Il y avait u monde autour de lui, des pas, des chuchotements, des froufrous. Une présence amicale, mystérieuse, emplissait l'espace. L'enfant n'ouvrait pas les yeux, lové avec délice dans les bras qui le portaient.

J'aime aussi chez lui une sorte de foi et d'admiration dans les paysages de nuit étoilée :
Citation :
Le ciel avec ses astres et ses ailes d'ombre vint tout contre lui, porteur de sérénité, de sommeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
marie-ded
  16 novembre 2017
L'Algérie des années quatre-vingt. Accusé de trahison pour avoir empêché un attentant, Hab Hab Roummane, surnommé l'Enfant de la nuit, s'est réfugié, au moment de l'Indépendance, dans une vallée éloignée.
Une femme mystérieuse y apparait, un après-midi d'été. Elle se déshabille, se baigne dans la source, fait entendre un chant désespéré, puis se retire sans soupçonner qu'elle est épiée.
Son passage trouble Hab Hab Roummane au point de ne laisser dans sa mémoire qu'une image sans visage. Mais il déclenche un voyage dans le passé den l'Enfant de la nuit.
Avec des glissements continus entre le rêve et réalité, tendresse et violence, viennent au jour l'histoire du pays, celle d'une famille et celle de ce garçon à la destinée douloureuse.
Rabah Belamri, par une suite d'approches à la fois poétiques et réalistes, émaillée de scènes très fortes, trace un portrait émouvant et tragique qui ne s'efface pas.
Je n'ai pas grand-chose à ajouter à la description très complète de la « 4ème de couverture » sinon que le style de l'auteur est magnifique de pudeur, de poésie et d'émotion.
A lire absolument. Entre le rêve et la réalité, on comprend et on est pris dans la poésie des lieux, et la souffrance de ces gens touchés dans leur chair. Hab Hab Roummane et ses questionnements d'enfant et surtout ses douleurs quand il découvre les secrets bien gardés pour le protéger justement.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Rabah Belamri (1) Voir plusAjouter une vidéo

ADELF : association des écrivains de langue française
Robert Cornevin , pdt de l'ADELF (Association des écrivains de langue française) présente le travail de son association et donne la parole à plusieurs représentants de la littérature francophones : Guy Menga (écrivain , Congo) , van Kien Thai (Vietnam), Jean Metellus (Haïti), Rabah Belamri (Algérie).
autres livres classés : trahisonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
420 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre