AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364130468
Éditeur : Vents Ailleurs (09/10/2014)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les fils du jour constituent une tribu de nomades de l'Ouest algérien, dans la wilaya de Tlemcen. El Hadj, le fils préféré, épouse Agathe, une Espagnole chrétienne vivant à Sebdou. Sur fond de colonisation de l'Algérie par la France, de révoltes, de famines et de répression, ils tentent de vivre leur union controversée en se mêlant aux migrants, aux musulmans, aux chrétiens et aux juifs.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
aouatef79
  16 janvier 2018
L' écrivain algérien ,Yahia Belaskri,que je viens de découvrir nous offre ou nous livre ici une saga familiale très touchante et émouvante à la fois . En lisant l' ouvrage , on remarque que l'auteur a fait un travail sérieux de documentation et de recherche .La saga familiale se passe dans un contexte historique qui est celui de la colonisation de l' Algérie par la France. Les forces coloniales vu leurs importantes troupes , leur
puissance de feu inégalée et en pratiquant la politique de la terre brûlée ont poussé l' Émir Abdelkader à se replier au Maroc , le temps d' organiser ses troupes une nouvelle fois .
Beaucoup de tribus alliées à l' Émir ont abandonné la lutte .
C' est dans ce contexte et à cette période qu' une tribu dont
le cheikh est L'Hadj Moussa est restée fidèle à l' Émir et a
voulu résister . Mais les efforts de cette tribu n'y peuvent
rien contre la puissance coloniale .
Dans la famille du cheikh Moussa , il y a El-Hadj , le fils
préféré de son père . Il est amoureux d' une jeune fille
d' origine espagnole , Agathe . Leur amour est partagé .
A cette époque et avant l' emploi de la force sauvage
employée par les troupes coloniales , les Arabes, les
Espagnols , les Maltais , les Turcs , les Koulouglis et les
Français vivaient ensemble dans le respect et la paix .
Mais la France coloniale a détruit tout .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
dido600
  19 décembre 2018
Une saga familiale démarrant en 1847 et se terminant en 1894, «touchante et sensible»
Celle de la tribu des Fils du jour de la région de Sebdou
Celle de la famille de Cheikh Moussa
Celle d'une résistance anticoloniale continuelle, directe d'abord, puis retenue, enfin entretenue.
Celle de l'amour fou du jeune Hadj, fils de Cheikh Moussa, le plus rebelle, pour Aghate, une belle jeune fille, d'origine européenne, orpheline de père (un immigré espagnol de la, première heure ayant atterri en Algérie presque par accident et surtout par misère), élevée par sa mère, très proche des Arabes.
Elle se convertira à l'Islam, ils se marieront, voyageront beaucoup durant des années, découvriront ainsi un autre monde arabo-musulman ou simplement musulman, plus évolué, allant jusqu'à La Mecque, puis à Damas où ils rencontreront l'Emir Abdel Kader… et retourneront au bercail avec beaucoup d'enfants. L'amour toujours, au-delà des croyances et au-dessus des préjugés !
Un de leurs fils deviendra, par la force des choses (« Ould Erroumia»), spahi, tout en conservant et en entretenant, en son for intérieur, toujours, la flamme guerrière héritée du père et du grand-père et de ce qui restait comme tribu, trop longtemps massacrée, puis dépossédée, enfin éparpillée.
Bref, l'histoire romancée du pays… et, surtout, au début de la colonisation, un choc des cultures dominé par la force dominatrice et expansionniste… et la tendance criminelle du colonialisme. Les barbares n'étaient nullement les habitants mais bien les envahisseurs. Leur seule et grande erreur venait de leurs lacunes, car vivant en dehors du «monde».
Une immense histoire d'amour entre deux jeunes de religions différentes… en pleine lutte anticoloniale. Si simplement racontée, la romance, avec son trop-plein d' «eau de rose» et de tolérance, paraît vraie. Un ouvrage destiné surtout au public de l'Hexagone… et aux descendants de la tribu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
cedratier
  05 juin 2015
« Les Fils du Jour » Yahia Belaskri (Vent d'ailleurs, 180 pages).
Un très beau roman ! Et d'abord un bel objet à prendre en mains, par une maison d'édition qui apporte visiblement un soin tout particulier à la qualité graphique.
C'est la saga d'une famille d'Algérie, de 1847 à 1894. En suivant El Hadj (de la tribu des Fils du Jour), en suivant celle qu'il a aimé toute sa vie, Agathe qui se fera H'jira – la pierre précieuse- leurs parents et leurs enfants, c'est tout un pan de l'histoire de la colonisation française que l'on découvre. le livre est très rigoureusement documenté sur le plan historique, éclairant des faits avérés (la défaite d'Abd el-Kader, sa défense des chrétiens de Damas, les dispositifs de pillage des terres collectives des tribus arabes au profit des colons, les massacres des populations musulmanes pour les soumettre à l'empire français…). Jusqu'au lieutenant Rimbaud, de l'armée française, mais arabophile et traducteur du Coran, qui a vraiment existé, avant de devenir le père… d'Arthur Rimbaud (ce qui n'est pas précisé dans le roman). C'est aussi une très belle histoire d'amour. C'est un rappel d'une époque disparue, d'un monde englouti par la brutalité de la conquête où, bon an mal an, différents peuples de différentes cultures et religions (musulmane, chrétienne, juive), parvenaient, malgré le poids empesé de traditions parfois rétrogrades, à cohabiter dans un respect mutuel. C'est un très bel hommage à une civilisation trop niée, éprise d'arts, de joutes poétiques, d'architecture et d'échanges de toutes natures. C'est une plongée dans un monde fascinant, un dépaysement total, on voyage, on chevauche, on aime et on combat aux cotés des acteurs (il y a du cinéma dans ce roman). Des poèmes magnifiques, référés par l'auteur en fin d'ouvrage, trouvent naturellement leur place dans la voix des personnages. Cette épopée, souvent tragique, mais aussi lumineuse, est une magnifique leçon d'histoire certes, donc de vérité, mais aussi d'humanité, de tolérance, un très beau chant poétique.
Et une très digne réponse à ceux qui prétendent encore aujourd'hui vanter les soi-disant « bienfaits de la colonisation » et à tant de préjugés. Un livre à lire, à partager, à offrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
aouatef79aouatef79   16 janvier 2018
Sur ordre du général, la charge est violente . Trois mille hommes investissent le camp , conduits par des officiers dont les ordres sont clairs :
-Tuez , brûlez, coupez des têtes , violez les femmes ; Il faut exterminer ces barbares ;
Commenter  J’apprécie          40
aouatef79aouatef79   18 janvier 2018
L ' homme doit pouvoir vivre sans entrave , libre dans ses choix et sa croyance .
Commenter  J’apprécie          110
aouatef79aouatef79   16 janvier 2018
-C' est une tribu où l' honneur est une valeur cardinale. Ce sont des nomades pétris de culture .
Commenter  J’apprécie          80
aouatef79aouatef79   16 janvier 2018
Quelques années auparavant , sa famille ruinée , n' ayant plus de terre ni de bétail, comme toute la tribu , il s' était
engagé comme spahi .
Commenter  J’apprécie          20
dido600dido600   19 décembre 2018
«Le renoncement pourrait être vertueux s'il n'était abandon et lâcheté» (p 96).
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yahia Belaskri (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yahia Belaskri
La Roseraie des Cultures et des Arts - 8ème édition En particulier : "Présentation de la Revue de littérature et de réflexion" par Yahia BELASKRI Invité : Yahia Belaskri, Écrivain, journaliste. Livre « Apulée n°1 ? Galaxies identitaires », aux Éditions Zulma, 2016.
Prix littéraire Paris Rive gauche.
Comité de rédaction : Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas de Roblès, Hubert Haddad, Abdellatif Laâbi, Catherine Pont-Humbert.
http://www.laroseraiedescultures.fr/edition2016/mb-en-particulier-1-Yahia-Belaskri.html
Association "La Roseraie des Cultures et des Arts" le 3 septembre 2016 - Moulin de la Bièvre Salon du Livre et des Arts de L'Haÿ-Les-Roses http://www.laroseraiedescultures.fr
Réalisation : M.D'E
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1603 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre