AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Tom Haugomat (Autre)
EAN : 9791035204679
320 pages
Thierry Magnier (25/08/2021)
4.32/5   74 notes
Résumé :
26 mai 2025. Lucie, astronaute, part pour sa première mission spatiale.
49e jour perpétuel de l’an 376 AGS. Voilà quelques rotations que la mère de Lisbeth n’est pas rentrée. Aurait-elle osé s’aventurer par-delà les Brumes, sur la terrible Mer des Nuées ?

Premier tome d’un diptyque passionnant, ce roman d’anticipation alterne le point de vue de deux femmes que des siècles séparent, mais aux destins intimement liés.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
4,32

sur 74 notes
5
20 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ileauxtresors
  11 décembre 2021
En 2025, Lucie rejoint la station spatiale internationale et s'apprête à vivre une expérience extraordinaire. Pourtant, elle ne soupçonne pas ce qui l'attend, à l'approche de la comète 2025LM132... En l'an 376 AGS, les jours perpétuels se succèdent sous le soleil de plomb d'Érémos mais la mère de Lisbeth ne rentre pas au port. Ne restent à la jeune fille qu'un message énigmatique et des questionnements qui n'ont guère de place dans le système verrouillé qui régit le monde d'Érémos.
Je me garde d'en dire plus pour vous laisser le plaisir de la découverte d'un scénario d'autant plus percutant qu'il est parcimonieux. Nous avions adoré Nathalie Bernard dans le registre du roman d'aventures historique et du thriller (il faudra que j'en parle un jour). Toujours à voix haute, nous l'avons suivie sans ciller dans ce qui ressemble plutôt à une expérience de pensée. Qu'adviendrait-il si une catastrophe pulvérisait notre cadre spatio-temporel ?
Le roman est construit en alternant les récits des quêtes respectives de Lucie et de Lisbeth. La première nous livre le journal d'une aventure post-apocalyptique aussi émouvante qu'haletante qui nous laisse suspendu.e.s à la fin de chaque chapitre (essayez un peu de coucher vos moussaillons après ça !). La seconde nous immerge, plus lentement, dans la société d'Érémos, prenant le temps d'introduire un nombre conséquent de personnages. Leurs expériences donnent, par petites touches, de la consistance à ce monde, son histoire, ses rites, ses fondements politiques, linguistiques et mythologiques. Des échos apparaissent, toujours plus nombreux, entre les deux récits, interrogeant subtilement les manières de faire société. On se prend au jeu, la tension monte et au moment de refermer le livre, on brûle de lire la suite pour savoir ce que deviendront les deux héroïnes et sonder enfin les ténèbres qui persistent autour d'Érémos.
Un récit d'anticipation happant et émouvant, entre ombre et lumière, dont nous ne manquerons pas la suite !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
Zazaboum
  22 juin 2022
Un roman d'anticipation destiné à la jeunesse mais qui peut être lu par toute personne aimant le genre. le tome 2 est prévu pour la Rentrée Littéraire 2022 et l'éditeur a eu la bonne idée de proposer aussi le tome 1, le tout par le biais de NetGalley.
A la fin de celui-ci je pense que lire le second tome tout seul ne doit pas permettre de comprendre grand-chose !
L'histoire débute “sur” Erémos ou “à” Erémos, le 48è jour perpétuel de l'An 376 AGS.
Le soleil est perpétuel et cela a imposé aux humains une organisation sans faille pour survivre dans un environnement aride. Organisation qui est devenue une dictature où tout est réglementé, “chronométré”, le temps de travail comme le temps de repos et la société fonctionne sur 16/16 heures avec des rotations immuables. La Nuit est considérée comme une malédiction et traitée comme une religion. Lisbeth est un hydro et sa mère, une pêcheuse n'est pas rentrée. Elle va la chercher et poser des questions, du moins une question !
En alternance de chapitres c'est Lucie, astronaute française, qui s'exprime sur son journal depuis son arrivée à bord de la Station Spatiale Internationale. Nous sommes en mai 2025 et l'équipage, comme tous les humains va observer le passage d'un énorme astéroïde à 400 000 km de la Terre.
Il est bien évident que les récits vont converger mais il n'est pas aisé de deviner comment, le pourquoi s'approchant rapidement !
Je n'ai pas été capable de poser ce roman avant de l'avoir fini, même si j'ai dû relire la fin ce matin pour être certaine de bien comprendre qu'il fallait que je lise le second tome, absolument et rapidement !
Je suis incapable de dire qu'elles sont les faiblesses d'écriture ou d'histoire, incapable que je suis de les avoir remarquées, totalement baignée dans la chaleur et les questions de Lisbeth ainsi que dans la peur et le vide ressenti par Lucie ! Quelques précisions sur la ville d'Erémos auraient méritées d'être apportées, mais elles ne manquent pas réellement !
#LesNuéesLivre1 #NetGalleyFrance
Challenge Mauvais Genre 2022
Lecture Thématique juin 2022 : Titres à rallonge
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
FabtheFab
  20 septembre 2021
Alors qu'elle suit des études d'histoire de l'art à l'Université Bordeaux-Montaigne, Nathalie Bernard se met à écrire un premier roman de vampires, Né d'entre les morts publié en 1998 aux éditions Denoël. Les deux romans qui suivront sont des polars. le Jugement dernier, paru en 2001 aux éditions du Masque, est un thriller historique mettant en scène le peintre Jérôme Bosch. le suivant, le Signe de la Nixe, a pour cadre Bordeaux et le Cap Ferret. Dans d'autres genres, elle publie en 2004 Veux-tu de moi ?, recueil de nouvelles érotiques inspirées d'oeuvres d'art célèbres et illustrées par le peintre Thibaud Franck. En 2006, La vie de Gaspard, (comme un long métrage), est une comédie portant sur des trentenaires et quadragénaires bordelais.

En 2009, elle se tourne vers la littérature jeunesse et écrit la série en 5 tomes Silence, dont l'héroïne porte ce prénom. Chanteuse pop-rock par ailleurs, elle en tire une adaptation scénique, Silence, le concert dessiné et un CD de 7 titres Silence Desbois. D'autres séries suivront, Alliance Khépri, Louise et de Poil et de Fer.

À partir de 2017, les romans publiés s'adressent à la tranche ado des plus de treize ans, et explorent la culture des Amérindiens du Québec et les discriminations dont ils sont victimes, comme dans Sept jours pour survivre, Sauvages. Avec le dernier sur la plaine, inspiré par la vie du dernier chef comanche Quanah Parker, elle obtient en 2019 la Pépite fiction ado du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Keep Hope, écrit avec le scénariste Frédéric Portalet, reçoit quant à lui le prix des Incorruptibles 2021 catégorie 3ème-lycée. D.O.G., paru en 2020 - et dans lequel on retrouve l'héroïne de Sept jours pour survivre et Keep Hope, figure sur la sélection 2021-2022 de ce même prix.
376 ans après le grand cataclysme, Lisbeth vit dans une dictature organisant la société afin d'assurer sa survie dans un milieu hostile, elle travaille dans le corps des Hydros et creuse le sol afin de trouver des sources pour permettre l'irrigation de l'agriculture dans une contrée sur laquelle le soleil ne cesse de briller ; sa mère travaille dans le corps des Pêcheurs mais son amie Ava lui annonce la disparition de sa mère dans les Nuées sur la mer des Brumes.
Lucie travaille dans la station spatiale internationale avec Aya, Sacha, John, Susannah et Anton en 2025 quand une énorme météorite passe tout près de la terre et percute la lune, les marées submergent tous les continents et il ne reste a priori pas de survivants. Les spationautes survivants décident de retourner sur terre et d'y établir une nouvelle humanité.
Nathalie Bernard s'intéresse à la dystopie dans le contexte d'un marché Young Adult déjà saturé par ce genre. Nous suivons parallèlement le parcours de deux héroïnes, la spationaute qui assiste au chaos initial quand la lune est percutée par un énorme astéroïde et décide de retourner sur terre pour établir une colonie dans la région la moins torride de ce nouveau monde sans nuit et la jeune ouvrière presque cinq cents ans plus tard qui va remettre en cause l'ordre établi de la dictature fondée à l'aube de cette nouvelle humanité. Il s'agit d'un premier tome de présentation de l'univers et la mise en place peut nous avoir semblé manquer de souffle mais nos habitudes de lecture sont-elles peut-être un peu formatées par les standards américains dans ce genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          125
Flaubauski
  23 juillet 2022
Un astéroïde percute la Lune en 2025, la face de la Terre s'en trouve, sans surprise, radicalement changée. C'est ce que nous découvrons d'abord à travers le journal de bord de Lucie, écrit avant, pendant, et après la catastrophe, alors que celle-ci, astronaute, effectuait sa première mission spatiale le jour où l'existence planétaire a basculé. C'est ce que nous découvrons également quatre-cents ans plus tard, en suivant Lisbeth, jeune habitante d'Erémos, cité où la chaleur et le jour constants règnent. Au fil des alternances entre les deux récits, nous découvrons de fait comment l'Humanité est parvenue à se reconstruire après la catastrophe, ce qu'elle est devenue, au « Nord », après plusieurs siècles de reconstruction.
L'ensemble du roman donne lieu à une alternance narrative entre les deux époques fluide, bien construite, qui distille intelligemment les informations permettant de comprendre les tenants et aboutissants de l'évolution de la situation. Fluidité et construction intelligente s'accompagnent qui plus est d'une plume agréable, sensible, recherchée, de fait plutôt adaptée à de bons lecteurs.
Je remercie les éditions Thierry Magnier et NetGalley de m'avoir permis de découvrir ce premier tome d'un diptyque, dont j'ai lu le deuxième tome dans la foulée de celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
JournalDuneBibliothecaire
  01 août 2022
Les Nuées - un brouillard mystérieux - semble tuer tous ceux qui cherchent à le traverser. Il est préférable de rester à Erémos, la cité au soleil éternel. Plongez dans ce roman d'anticipation étonnant, à la découverte d'Erémos, cité qui ne voit jamais la nuit.
L'histoire : Lisbeth fait partie des Hydros du troisième cadran. Contrairement à ce qui se pratique, elle n'a pas rejoint les pêcheurs comme l'était sa mère. Son rôle est de trouver de l'eau et creuser des oasis dans le désert qui borde Eremos. Jusqu'au jour où sa mère disparaît dans les Nuées, barrière dangereuse sur la mer. Elle ne lui laissera qu'un mot avec cette question : où est la nuit ? Une drôle de question dans ce monde ensoleillé en permanence car la nuit n'existe pas. Pire, elle fait peur et tout est fait spirituellement pour qu'elle ne revienne jamais.
En parallèle, nous suivons les aventures de Lucie, astronaute envoyée à bord de l'ISS. Là-haut, elle et son équipe vont assister à une scène de cauchemar et prouver que l'humanité est coriace.
Retour de lecture : J'avais eu envie de le lire car j'étais persuadée qu'il s'adressait aux enfants et qu'il avait l'air bien. Or la science-fiction est très peu représentée en jeunesse. Malheureusement (pour moi) il s'adresse non pas aux enfants mais aux adolescents. Par contre, je confirme, il est très bien. Voici un roman d'anticipation qui part avec une idée fantastique. C'est intelligent et original. J'ai vraiment beaucoup aimé sa proposition. Et le fait qu'on découvre le tout à travers les aventures de deux femmes que rien ne semble lier donne une dimension intéressante à l'intrigue des “Nuées”.
Deux destins – deux personnages
A chaque chapitre nous alternons entre Lucie, en 2025, partie pour sa première mission spatiale, et Lisbeth en l'an 376 AGS dans la cité d'Erémos. La curiosité m'a emportée car impossible de ne pas se demander quel lien unit les deux femmes pour qu'elles soient les deux héroïnes de cette histoire. Nous voyons Lisbeth avancer dans ses questions et Lucie débuter une nouvelle vie. Mais il faut que ces deux histoires (et surtout celle de Lucie) avance pour que tout prenne sens.
Lucie décolle de la Terre pour l'ISS en mai 2025. Elle prend ses marques auprès de ses collègues, pense beaucoup à son fils et assiste impuissante à une énorme catastrophe. Ses connaissances d'astronaute et toute sa formation lui seront vitales.
A travers l'histoire de Lisbeth, c'est ce monde au jour perpétuel que nous découvrons. Nous vivons avec elle dans son quotidien régi par des règles sociales très spécifiques et des roulements entre travail et repos. Car dans un monde où il ne fait jamais nuit et où le soleil tape tout le temps, il faut s'adapter. Nous découvrons aussi que Lisbeth aime collectionner des objets de l'ancien monde, ce qui est interdit. Une information qui a renforcé ma curiosité et mon envie d'en savoir plus.
Et les Nuées ?
Elles sont très importantes dans l'intrigue car elles sont la frontière, le défi à atteindre, ce qui effraie et qui attire. Tous les membres de la famille de Lisbeth ont disparu dans les nuées. La dernière en date est sa mère. Y a-t-il un monde derrière les Nuées ? Et si oui, que se cache-t-il de l'autre côté ? Est-ce si mortel que craint ? L'appel de l'inconnu, de la découverte et de la curiosité pourrait être le plus fort.
La question laissée par sa mère intrigue Lisbeth : où est la nuit ? Dans ce monde la nuit fait peur. Des sacrifices humains sont mêmes effectués pour la tenir éloignée. Alors pourquoi demander à sa fille où elle est ?
L'histoire de Lisbeth se rapproche de ce qu'on peut retrouver dans une dystopie. Nous découvrons un monde avec des règles strictes et une jeune femme qui était intégrée mais qui va questionner le système, voire le mettre à mal. Alors que l'histoire de Lucie est différente. Cette partie de l'histoire n'est jamais racontée dans ce genre de roman. Et c'est la partie que j'ai nettement préférée (avis très personnel.)
Le conseil de la bibliothécaire : “Les nuées” peut s'adresser aux ados à partir de 12 ans. Il conviendra également aux adultes qui n'ont pas forcément l'habitude de lire des romans d'anticipation mais qui souhaitent quelque chose se rapprochant de la dystopie sans les codes trop “adolescents”.
Lien : https://journaldunebibliothe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
DerfuchsDerfuchs   16 septembre 2021
Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Sensations, poème de A. Rimbaud
Cité par Nathalie Bernard dans "Les nuées"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
hashtagcelinehashtagceline   04 septembre 2021
J’observe le ciel.

Un ciel nouveau.

Étrangement, je le trouve sombre malgré ce Soleil perpétuel qui nous accueille en nous promettant un jour sans fin. Dire qu’on avait imaginé toutes les apocalypses possibles. Réchauffement climatique, désertification, montée des eaux, nouvelle ère glaciaire, guerre nucléaire, extinction de masse… Finalement, le ciel aura décidé d’abréger nos angoisses en accélérant les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
samsam92200samsam92200   08 septembre 2021
Dire que nous avions imaginé toutes les apocalypses possibles.
Réchauffement climatique, désertification, montée des eaux, nouvelle ère glacière, guerre nucléaire, extinction de masse.
Finalement, le ciel aura décidé d'abréger nos angoisse en accélérant les choses.
Commenter  J’apprécie          30
samsam92200samsam92200   08 septembre 2021
Au-delà des Brumes, il n'y a que la nuit.
Nous n'en voulons pas pour Nils, ni pour aucun de nos futurs nés dans la lumière.
Alors cette nuit, je la garderai.
Elle se tapira en moi.
Elle sera mon fardeau.
Commenter  J’apprécie          40
CarolinehbCarolinehb   20 octobre 2021
"Où est l'Amérique ? A brusquement hurlé Anton. Putain! Je vois plus l'Amérique!''
Plus personne ne voyait l'Amerique parce qu'elle était sous une hauteur d'eau monstrueuse, écrasant tout sur son passage. Ensuite, ça a été le tour de l'Europe. Sous l'eau. Puis de l'Asie. Sous l'eau. Enfin de tout le globe.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nathalie Bernard (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Bernard
Bernard le lutin aimerait attirer votre attention sur lui.
Pas sur les autres cabochons. Lui. Pour Noël !!
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

relevez le défi des instalectures

Pourquoi Valérie Lavigne a tel quitté son poste?

Le stress
La préssion
La retraite

5 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Keep Hope de Nathalie BernardCréer un quiz sur ce livre