AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2910753220
Éditeur : Intervista (16/06/2005)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 432 notes)
Résumé :
Arthur a bien des soucis. Un méchant promoteur rêve de saisir la belle maison de sa grand-mère dans laquelle il passe ses vacances. Pas question de compter sur ses parents qui l'ont déposé là sans ménagement. Pas question non plus d'attendre son grand-père, disparu mystérieusement, il y a maintenant quatre ans. Et puis, comble de malchance, Arthur n'a que dix ans... Peut-être pourra-t-il compter sur Alfred, son gros chien plus affectueux qu'intelligent ? A moins que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  20 juillet 2013
Voila une première rencontre avec Arthur et surtout le monde des Minimoys. Je savais vaguement qu'il y avait eu des films d'animation sortis en salle (que je n'ai jamais vu) mais je ne connaissais pas les lire, je ne suis donc plongée dans cette lecture.
Les critiques que j'avais pu lire n'étant pas vraiment bonne, j'avais un peu peur et puis au final je suis contente de ma lecture.
Je suis d'accord avec la majorité, ce premier tome est très mal écrit... Les phrases ne sont pas très développées et surtout la chose qui m'a gêné c'est l'utilisation constante du présent.
Et puis pour moi dernier point négatif, j'ai trouvé qu'au début tout allé très vite, les problèmes avec sa grand-mère, son passage chez les minimoys mais ensuite le rythme ralenti. Les aventures d'Arthur sont beaucoup décrites.
Malgré tout j'ai beaucoup aimé l'intrigue et la découverte de cet autre monde ou vivent les minimoys. Un monde parfois un peu effrayant notamment avec les moustiques qui servent de monture ou bien d'autres exemples mais vraiment agréable a lire.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
mellemars
  24 janvier 2013
Quelle catastrophe...
Je l'ai lu au moment de sa sortie, et il est resté le plus mauvais livre que j'ai tenu entre les mains jusqu'à "Cinquante nuances de Grey". La forme est atroce, Besson n'est pas écrivain: une phrase c'est sujet verbe complément, ce qui n'est pourtant pas compliqué... Digressions inutiles du narrateur, mauvaises concordances de temps, incohérences qui auraient pu être évitées à la relecture, inégalité de ton dans les dialogues, scènes inutiles, personnages qui ne se tiennent pas (le héros a dix ans sur le papier mais il oscille entre six et quinze dans ses réactions, notamment toute la "drague" de la princesse qui, comme ça a été dit plus haut, n'a rien à faire là): on a droit à toutes les erreurs du débutant :)
Sur le fond, des dizaines de choses sont pompées sur d'autres films ou oeuvres pour enfants, et ce sans aucune finesse: Chéri j'ai rétréci les gosses, Indiana Jones, M le Maudit, la Légende du Graal, FourmiZ, et surtout Harry Potter, tout y passe.... (Les héros sont un petit roux gaffeur, une chieuse de première et un gamin humain qui découvre soudain qu'il est le seul à pouvoir sauver un monde magique d'un méchant dont on ne peut pas prononcer le nom).
Finalement, le film est moins crétin, parce que les incohérences de taille sont gommées, et les autres passent un peu inaperçues dans l'action et les jolies images. (Bon, dans le livre, Arthur n'est pas doublé en français par la voix de Milla Jovovich, ce qui est proprement exaspérant^^)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
Slava
  07 janvier 2017
Comme sans doute beaucoup de gens, la saga cinématographique de Luc Besson, Arthur et les Minimoys m'a suivie. J'ai vu tous les trois volets, et même si avec le recul, ils sont un peu enfantins et inégaux, ils ont marqué mon enfance. Et voilà que je vais lire la saga originale, c'est à dire ceux des livres.
Je rappelle l'histoire : Arthur est un petit garçon de dix ans vivant chez sa grand-mère. Problème : un vilain entrepreneur veut raser leur maison ! Désemparé, Arthur tente, malgré son jeune âge, tente de trouver une solution. Il découvre alors le moyen menant au monde des Minimoys, un petit peuple dont il a appris l'existence à travers un livre écrit par son grand-père... disparu depuis quatre ans, sans laissé de trace. Arrivé chez eux, il y fait la connaissance de la princesse Sélénia et de son frère Bétamèche et leur révèle la situation. Afin d'arrêter l'entrepreneur, ils doivent retrouver un trésor fabuleux mais detenu par le grand ennemi des Minimoys, M le maudit...
Alors je ne vais pas comparer le film et le livre parce qu'ils sont (presque identiques), étant donné que Besson a écrit et filmé la saga. Je vais plutôt m'attarder sur l'ouvrage et autant qu'il m'a un peu fait mitigé.
Déjà le premier défaut : le style. Il n'est pas médiocre et catastrophique contrairement à ce que j'ai pu lire dans les critiques. Il est simple et de plus, avec beaucoup de touche d'humour et de comparaisons assez insolites. Seulement voilà : il n'est pas fluide du tout et est même trop haché, et du coup un peu désagréable à lire.
Ensuite, l'histoire se déroule trop vite. D'accord il y a les trente-six heures et la dixième lune qui pèse sur le temps mais les aventures s'enchaînent sans pause, sans nous laisser le temps de souffler.
De plus, la première partie du livre est plutôt lent. C'est une sorte de longue introduction un peu ennuyeux et ce malgré la menace qui apparaît avec l'entrepreneur.
Et pour finir, le livre est bien trop court, et certaines scènes sont vite bâclés, vu la rapidité de l'histoire.
En revanche, ce qui m'a plu, ce sont les personnages. Surtout Arthur. Arthur est un protagoniste intéressant : c'est un enfant qui malgré ses dix ans et ses rêveries a conscience des problèmes d'adultes, (d'autant plus qu'ils sont abordés avec réalisme et dureté, notamment le montant d'argent) et qui veut sauver tout le monde. Il veut notamment sauver la maison de sa grand-mère et ainsi la mémoire de sa famille, ce qui en soi est touchant et constitue un bel message. Sa grand-mère est une femme attachante, marquée par la disparition de son mari et qui veut sauvegarder sa maison face à un entrepreneur véreux et diabolique. Sélénia est certes une princesse arrogante et capricieuse mais elle a été élevée ainsi et veut devenir une grande guerrière. Betamèche est certes l'archétype du rigolo de service mais veut se mesurer à sa soeur qui ne cesse de le maltraiter et prouver sa grandeur.
Aussi bien dans le film que le livre, Max est le plus loufoque des personnages, un rasta déjanté et décalé aux liens troubles avec les méchants. Et évidemment, l'apparition de Darkos bien magistral et en même temps comique, caractérisant le personnage.
L'univers des Minimoys est très original avec son lot de détails captivants qui revisite aussi notre monde et la guerre entre les Minimoys et les seides est interessante.
Donc un petit livre sympathique mais pas vraiment excellent. On verra si le second tome relève le niveau, surtout niveau écriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ClementineFerry
  14 août 2009
Contrairement au dessin animé que j'avais trouvé insipide, le roman l'est beaucoup moins, mais on ne peut pas dire que cela soit de la belle littérature jeunesse.
L'histoire est sympathique et original, mais son traitement est peu judicieux. le petit Arthur est attachant et plein de courage. Les 15 premiers chapitres sont plutôt entraînants et dynamiques, malgré une écriture peu stylisée. L'univers des Minimoys est bien décrit et agréable dans son côté féerique. La princesse Sélénia évolue bien au court de l'intrigue et on sent qu'elle va changer. Bétamèche est plutôt rigolo tout en étant utile.
A partir du chapitre 15 cependant, l'humour devient beaucoup plus lourd et scabreux. On découvre que les Séides ne peuvent pas se passer de fumer des joints de racines et qu'ils boivent de l'alcool. Je n'ai pas vraiment vu l'intérêt de cette scène dans la boîte de nuit. Les avances de Max à la princesse sont très limites je trouve.
Il manque quelque chose de “littéraire” (je ne sais pas comment dire autrement…) à ce roman pour qu'il soit vraiment bon. L'intrigue par contre mérite d'être suivie et je vais donc lire la suite rapidement. Il y a quelque chose de trop scénaristique dans ce roman: cela se voit clairement que Besson n'est pas un écrivain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SuzyBess
  10 avril 2017
Agréable, cette lecture jeunesse se lit toute seule !
Arthur se trouve à la campagne, chez sa grand-mère, lorsque toute une série de malheurs se présente. En premier lieu, ses parents restés à la ville ne peuvent pas le rejoindre pour son anniversaire et se contentent d'un coup de téléphone. Mais c'est après la visite impromptue de Monsieur Davido, un promoteur prospère et sans coeur, que les évènements s'enchaînent: la mamie d'Arthur reçoit un avis d'expulsion lui laissant 48 heures pour quitter sa maison, le téléphone et l'électricité sont coupés, et elle se voit dans l'obligation de vendre pour un prix dérisoire la bibliothèque si richement fournie de son mari, subitement disparu quelques années plus tôt, afin de payer l'huissier qui vient de se présenter à la porte. Pour le téméraire Arthur, il est impensable de quitter cette maison qui recèle ses plus beaux souvenirs. C'est alors qu'il apprend que son grand-père aurait caché un trésor - des rubis - dans l'immense jardin de la propriété, trésor qui permettrait de payer toutes les factures et sauver la maison... mais le garçon a beau creuser, impossible de mettre la main dessus. Quand il tombe sur une énigme écrite par Archibald, son grand-père, permettant de se rendre chez les Minimoys, des êtres ne mesurant pas plus de deux millimètres, et vivant... dans le jardin !, Arthur saute sur l'occasion et part à l'aventure: ni une, ni deux, le garçon drogue - certes, par inadvertance - sa mamie avec un puissant somnifère et s'en va chercher de l'aide.
Il y a quelques années, lors de sa sortie, j'avais été séduite par le film et ses jolis visuels. C'est sans doute parce que j'avais celui-ci bien trop en tête que je n'ai pas été surprise et/ou vraiment entraînée dans l'aventure que nous dévoile les pages du livre. Malgré tout, j'ai passé de bons moments avec Arthur. Ce petit garçon est immédiatement très attachant, il est doté d'un esprit imaginatif étendu qui lui permet de s'amuser de trois fois rien. Toujours enthousiaste et aventureux, c'est avec un plaisir évident qu'il s'embarque pour l'aventure qui se présente à lui.
Les Minimoys sont des créatures pas bien différentes de nous si ce n'est leur taille et leur apparence. Lorsque Céline Garcia a imaginé ses petits êtres, elle pensait en faire des lutins vivant sous la terre; Luc Besson, qui leur a trouvé leur nom, a préféré les faire déambuler juste au dessus et ça marche ! Faire évoluer des personnages dans une nature qui nous paraît somme toute inoffensive mais devient, dès lors que l'on se met à leur taille, hostile, est toujours une idée intéressante ( faut-il rappeler le succès qu'a eu "Chérie, j'ai rétréci les gosses" ?!). Besson a écrit ce livre comme un script romancé: ses descriptions de l'environnement et des personnages ont un côté filmographique qui ressort tout de suite. Sa plume est plutôt simple, cela apporte une légèreté au récit qui lui va bien. Les pointes d'humour, bien qu'elles ne soient pas tout à fait assez prononcées à mon goût, sont vraiment plaisantes en toutes circonstances, même durant le sérieux d'une bataille.
Quoi qu'il en soit, je ne peux détacher mes yeux de la sublime illustration de couverture de Patrice Garcia, qui a su fidèlement rendre cette bouille à croquer avec un côté mutin que l'on devine légèrement. Ce héros attendrirait n'importe qui, et ce livre plaira aux plus jeunes !
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   19 juillet 2013
- Les Romains ? Jamais entendu parler de cette tribu-la ?! dit-il naïvement.
La mamie ne peut s’empêcher de sourire et d'en profiter pour passer la main dans ses cheveux ébouriffés.
- C'est une très vieille tribu, qui vivait en Italie il y a bien longtemps, lui explique la grand-mère. Leur chef s'appelait César.
-Comme la salade? lui demande Arthur avec intérêt.
Commenter  J’apprécie          190
missmolko1missmolko1   19 juillet 2013
C'est une véritable princesse, aussi pale que Blanche-Neige, aussi belle que Cendrillon, aussi gracieuse que la Belle au bois dormant, mais aussi espiègle que Robin des Bois.
Commenter  J’apprécie          170
SuzyBessSuzyBess   10 avril 2017
- Les Bogo-Matassalaï étaient tous très grands et à l'âge adulte, aucun d'eux ne mesurait moins de deux mètres. Ce n'est pas toujours facile à vivre d'être aussi grand mais ils disaient que la nature les avait faits comme ça et qu'il y avait forcément, quelque part, un complément, quelqu'un qui compensait, un frère qui vous amène ce que vous n'avez pas et inversement. [...] Les Chinois appellent ça le Yin et le Yang. Les Bogo-Matassalaï, eux, lui ont donné le nom de: "Frère-nature". Et pendant des siècles, ils ont cherché leur moitié, celle qui leur amènerait enfin l'équilibre.
- Et ils l'ont trouvée ?, s'inquiète immédiatement Arthur [...].
- Après plus de trois cents ans de rechercher dans tous les pays d'Afrique... Oui, confirme la grand-mère. C'était une autre tribu qui, comble de la dérision, vivait juste à côté de la leur. A quelques mètres à peine, pour être précise. [...] Cette tribu s'appelait les Minimoys et avait la particularité de mesurer... à peine deux millimètres ! [...]
- Et... ils s'entendaient bien ?, s'inquiète-t-il.
- A merveille !, assure la grand-mère. chacun s'aidait dans les travaux que l'autre ne pouvait pas faire. Si l'un coupait un arbre, l'autre en exterminait la vermine. Les infiniment grands et les infiniment petits étaient faits pour s'entendre. Ils avaient, ensemble, une vision unique et entière du monde qui les entourait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SlavaSlava   07 janvier 2017
Arthur est furieux, frustré, anéanti par toutes ces injustices qu'il supporte maintenant depuis si longtemps. Où est donc ce bon Dieu qui nous défend du mal ? Où sont donc ces adultes et leurs belles paroles sur la justice, sur ce qui est bien et ce qui est vilain ? Il n'y a que du noir autour d'Arthur et il n'en peut plus.
Commenter  J’apprécie          20
x-Kah-mix-Kah-mi   21 décembre 2010
Pour se rendre au pays des Minimoys, faites confiance à Shakespeare.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Luc Besson (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Besson
Marc Jolivet : "Un humoriste se doit d'être licencié"L?humoriste Marc Jolivet est cette semaine l?invité du Café, présenté par Mazarine Pingeot en partenariat avec Starbucks Coffee France, Aufeminin.com, Dailymotion et Lesinfos.com.Quarante ans de carrière, ça se fête! Et marc Jolivet ne s'en prive pas. Après avoir écumé mes marches des arènes d'Avignon dès sa plus tendre enfance, chanté Cioran dans les Maisons de Jeunesse, Marc Jolivet n'a jamais caché sa volonté d'être sous les projecteurs: "Je n'ai pas été admis au Conservatoire, du coup je suis parti au Club Med". Car si être comédien était une de ses premières motivations, peut-être sous la pression familiale, ses parents et son frère étant eux-mêmes comédiens, c'est avant tout la tentation de "raconter des histoires" qui a poussé Marc Jolivet à se produire face à un public.Artiste touche à tout par excellence, il est aujourd'hui un des personnages incontournabes de la scène humoristique française, mais pas seulement. Il est également réalisateur et producteur de films, mais est aussi investi corps et âme dans la cause écologique. Grace à son association, Rire pour la Planète, fondée aux côté de personnalités comme Luc Besson ou Liane Foly, il tente de sortir l'écologie du domaine de la politique pour éduquer et sensibiliser les générations futures à la nécessité de préserver l'environnement. Engagement qu'il exprime également au travers de "Mon frère l'Ours Blanc", spectacle humoristico-écologique sorti en DVD. Il sera également en tournée dans toute la France avec son spectacle anniversaire "Marc Jolivet fête ses 40 ans de carrière".
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Arthur et les Minimoys

Qui est le personnage principale?

princesse Selenia
Arthur
Darkos
Mino

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Arthur et les Minimoys, tome 1 de Luc BessonCréer un quiz sur ce livre