AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782810213658
144 pages
Rue de Sèvres (07/09/2022)
4.38/5   91 notes
Résumé :
Missouri, été 1860. Après avoir quadruplé son CE1 à 15 ans, Simon diplômé d'office par Miss Rogers se voit refuser l'entrée en CE2 et doit gentiment déployer ses ailes. Aussi, le soir même de cette mauvaise nouvelle, lorsqu'il apprend que les dindes sur pattes valent 20 fois plus à Denver que chez lui, il décide d'acquérir 1000 têtes pour les convoyer sur 1000 kilomètres et prouver ainsi qu'il a le sens des affaires. Il recrute pour l'escorter une équipe improbable ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,38

sur 91 notes
5
10 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ileauxtresors
  08 septembre 2022
Nos attentes étaient immenses : la rencontre de l'épatant roman de Kathleen Karr et du talent de la dessinatrice de Léonie Bischoff, découverte avec Anaïs Nin, ne pouvait que nous enthousiasmer. Et bien yee-haw, ces pages joyeusement palpitantes ont été absolument à la hauteur !
Dans le Missouri des années 1860, les dindes ont tant pondu qu'elles ne valent plus rien. Qu'à cela ne tienne : Simon Green compte bien faire fortune en conduisant un convoi de mille volatiles jusqu'à la ville florissante de Denver où on se les arrache pour au moins cinq dollars pièce. Seul détail, le chemin de fer n'existe pas encore et le voyage de 1000 km devra donc se faire… à pied. le Far West lui réserve une bonne dose d'aventures. Et des rencontres inoubliables.
Mes moussaillons et moi avions beau déjà connaître l'histoire, nous avons parcouru cette BD avec un ravissement intact. Léonie Bischoff donne délicieusement forme et couleurs au décor digne des livres de Mark Twain : une Amérique peuplée de chercheurs d'or et d'Indiens, de brigands et d'exploiteurs d'esclaves, de fermiers affamés et de chasseurs de bisons. Les personnages sont particulièrement bien croqués et expressifs. Simon, qui a le courage de persister sur sa voie en dépit des étiquettes qui lui collent à la peau, est irrésistiblement sympathique mais ses compagnons de route ne sont pas en reste. Et que dire des dindes que Léonie Bischoff dessine avec une jubilation communicative ? Impossible de ne pas se passionner pour leur folle équipée que l'on suit carte à l'appui.
Coup de coeur : on glousse de plaisir en espérant retrouver très bientôt Léonie Bischoff au rayon jeunesse !
Lien : http://ileauxtresors.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          433
beatriceferon
  19 octobre 2022
Le jeune Simon Green use en vain ses culottes sur les bancs de l'école. Il n'arrive ni à fixer son attention ni à s'intéresser aux cours. Sa famille, soit les oncle et tante qui ont accueilli cet orphelin, le considère comme un benêt bon à rien. Mais, de son côté, Miss Rogers, l'institutrice, décide de lui accorder son diplôme, car il est temps pour lui de « déployer ses ailes ». Simon est perplexe. Personne ne semble vouloir de lui.
Miss Rogers l'encourage pourtant : « Je crois que chacun ici-bas a un talent. »
Simon imagine alors un projet fou dont rien ni personne ne pourra le détourner.
J'aime beaucoup le style de Léonie Bischoff dont j'ai lu avec grand plaisir les belles adaptations de Camilla Läckberg ainsi que le superbe « Anaïs Nin ».
Aussi, lorsque j'ai découvert cette nouvelle production, je n'ai pas hésité longtemps.
C'est à un livre pour la jeunesse que s'attaque cette fois avec brio notre auteure, qui se charge seule de tout le travail : scénario, dessin, couleurs. Les leçons que l'on peut en tirer ne sont donc pas très compliquées, mais je connais beaucoup d'adultes qui feraient bien d'en prendre de la graine.
Bien sûr, le conseil le plus évident est de ne pas avoir d'a priori ni de juger les gens sur la mine.
Au premier abord, Simon passe pour un idiot. Aussi, lorsqu'il parle au fermier de son immense troupeau de dindes, il ne récolte que récriminations : les volailles sont trop nombreuses, il est impossible de les vendre, elles mangent comme des ogresses et risquent de ruiner leur éleveur, bref, celui-ci n'a qu'une idée en tête : s'en débarrasser. Mais, lorsque Simon propose de les lui acheter, c'est une autre affaire : soudain, leur valeur augmente en flèche.
Même constat dans sa famille. Il a élevé au biberon et dressé des mules qu'il est seul à pouvoir faire obéir. Quand il les revendique, les cousins qui, jusque là n'en avaient que faire, ne veulent pas les lui donner. Chacun tente de le rouler. C'est facile (pensent-ils) puisqu'il s'agit d'un demeuré.
Mr Peece vit la même situation. Pour le monde qui l'entoure, ce n'est qu'un ivrogne, raté et fainéant. Mais Simon saura le transformer, lui qui n'a pas perdu une miette de la leçon de Miss Rogers. Il suffit de trouver le talent caché de chacun. L'un concocte, avec les maigres moyens du bord, des « délices culinaires », l'autre sait pêcher et chasser, et même transformer un simple bout de bois en flûte d'où sortent des mélodies enchantées.Ou encore une autre a l'art de tirer des plantes du chemin remèdes ou produits d'entretien.
On découvrira la ténacité et la persévérance, les qualités de ceux que la société rejette : esclave en fuite, indiens, fille et même Emmett, le petit chien.
Au cours de ce long voyage, Simon croisera bien des personnages surprenants. Nombreux sont ceux qui essayeront de l'escroquer, se fiant à son air niais et bonasse. Mais le garçon a plus d'un tour dans son sac.
Sa route est divisée en trois étapes qui feront traverser à son étrange troupe Missouri, Kansas et Colorado.
Il n'y a pourtant pas beaucoup de paysages. Léonie Bischoff a plutôt mis l'accent sur ses personnages, dont les traits, bien que simples, sont très expressifs, surtout en raison de leurs immenses yeux.
Le découpage est assez traditionnel, on rencontre pourtant, ici ou là une planche entière dédiée à une vue d'ensemble et même un impressionnant dessin qui en occupe deux en vis-à-vis.
Ce que j'ai préféré, ce sont les couleurs très variées, tendres et joyeuses. Parfois, au début de l'histoire notamment, les teintes sont très claires, lors de la transaction avec le fermier, par exemple. Elles sont vertes pendant le repas avec les cousins, bleues ou violettes pendant la nuit, mais Léonie Bischoff sait exploiter habilement toutes les ressources de sa palette.
J'ai adoré cet album.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LivresdAvril
  20 septembre 2022
Adaptation d'un classique de Kathleen Karr que je ne connaissais pas, "La longue marche des dindes" est une BD lumineuse.
Pourtant le sujet n'est pas gai. Un orphelin maltraité par la famille qui l'a recueilli (son oncle, sa tante et ses cousins) et considéré comme un idiot par les habitants de son village décide de prendre son destin en main.
Ayant entendu dire que les dindes, très nombreuses dans son Missouri natal, se vendent à prix d'or à Denver, il entreprend d'effectuer le trajet de 1000 kilomètres avec 1000 dindes. À pieds évidemment, car nous sommes en 1860.
Les rencontres seront nombreuses. Parfois heureuses, parfois non.
L'occasion pour Simon de découvrir le contexte social de son époque (esclaves, abandon de famille sans état d'âme, traitement des indiens, place des femmes...) et de prendre de l'assurance pour s'ouvrir aux autres.
Les dessins sont très doux, les paysages magnifiques. Et Léonie Bischoff s'est manifestement fait un plaisir d'animer toutes ces dindes.
Merci à l'Ileauxtresors pour cette jolie découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
antigoneCH
  26 octobre 2022
J'avais besoin d'apaisement, et cet album adorable était dans ma PAL. Nous avons donc passé ensemble un agréable moment… Cette BD est l'adaptation du roman éponyme de Kathleen Karr, déjà publié chez l'Ecole des loisirs (que je ne connaissais pas). Son illustratrice, Léonie Bischoff, a été récompensée en 2021 pour son Anaïs Nin au FIBD d'Angoulême… Alors que Simon est gentiment poussé hors de son école par son institutrice, et encouragé à « déployer ses ailes », lui vient l'idée bien ambitieuse d'acheter les mille dindes de Mr Buffey pour les vendre à Denver, où apparemment elles vaudraient vingt fois plus cher. le problème est que cette ville est à plus de mille kilomètres de là. Cela n'arrête pas Simon, déterminé. Il recrute un muletier et, de rencontres en péripéties, va vivre le voyage le plus extraordinaire et dangereux de sa vie… J‘ai beaucoup aimé suivre Simon dans ses aventures, pendant cet été 1860, aux Etats-Unis, accompagner ses espoirs, ses engouements, ses déceptions, et ses joies. le récit déboulonne avec espièglerie quelques clichés. Aucun des personnages ne s'avère en effet avoir les réactions attendues, du muletier ivrogne, compagnon fidèle, aux indiens rencontrés, pacifiques et intéressés par l'élevage des dindes. Ce livre est un bel album jeunesse, plein d'humour et de tendresse, qui croit à la détermination et à la poursuite de ses rêves, à offrir largement autour de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
VKBat
  28 novembre 2022
Ce très joli roman graphique est l'adaptation d'un roman jeunesse prenant pour cadre l'Amérique de 1860. Simon est un orphelin débrouillard qui va se lancer dans les affaires en achetant un cheptel de 1000 dindes pour les revendre 1000 km plus à l'Ouest… c'est le début d'une grande aventure à travers les Grandes Plaines jusqu'aux Rocheuses. Sur la route, Simon sera confronté à de nombreux dangers, mais trouvera aussi des compagnons de voyage pour l'épauler ; des personnes brisées mais qui trouveront en Simon un ami qui les aidera à retrouver goût à la vie.
Cette BD permettra aux jeunes lecteurs de découvrir une Amérique crédible et non pas fantasmée ; où les problèmes de sociétés sont bien présents mais atténués par un dessin tout en douceur, un scénario entraînant et des personnages attachants.
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (4)
Ricochet   06 décembre 2022
Un ouvrage à succès mérité, drôle et émouvant, étonnant aussi. Personne ne l’avait encore mis en images... Il fallait bien un gros tome pour lui rendre grâce, avec des dessins bien nets, des couleurs souvent chaudes pour rappeler le Colorado, une attention aux expressions des personnages.
Lire la critique sur le site : Ricochet
BDGest   18 novembre 2022
Un magnifique hymne aux cancres. À mettre entre les mains de tous les gamins pour qui la ligne droite ne constitue pas nécessairement le meilleur chemin.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   06 octobre 2022
Quant à l’histoire, elle est assez amusante et délivre un message de générosité. C’est une aventure pleine de bons sentiments, qui saura parler aux enfants, qui se diront qu’il faut essayer de réaliser ses rêves, relever des défis et tenter ce auquel on croit. Un bel album, à l’histoire simple, mais bien développée, qui saura plaire aux jeunes lecteurs.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   28 septembre 2022
Une belle et positive histoire qui se déploie sur la longueur (144 pages), par les pinceaux doux et lumineux d’une artiste qui affirme, album après album, une belle maîtrise narrative.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   10 mai 2020
J'ai jeté un coup d’œil sur le cours d'eau avec une certaine appréhension. La Gasconnade n'était pas un fleuve immense comme le Missouri, mais c'était sûr et certain trop rapide et trop profond pour que l'on passe à gué. Entre-temps, mes dindes s'étaient attroupées, tout excitées, s'entassant au bord de l'eau, gloussant, se rengorgeant et rejetant en arrière leurs petites têtes stupides.
Commenter  J’apprécie          80
IleauxtresorsIleauxtresors   10 mai 2020
C'était un magnifique jour de juin. Les champs de maïs verdissant ondulaient de part et d'autre de la route de l'Ouest. Mes dindes qui se dandinaient au milieu devaient être superbes à voir, avec leur plumage étincelant au soleil. Parole, elles ont filé comme des bolides dès qu'elles ont senti sous leurs pattes un petit avant-goût de liberté.
Commenter  J’apprécie          60
ClioInoClioIno   26 septembre 2022
Avec des jolis mots que je serais bien incapable de répéter, elle m'a fait comprendre qu'il était temps pour moi, d'explorer le monde ! De déployer tes ailes !
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   09 septembre 2022
Je ne sais pas pour vous. Mais si on croisait plus un seul bipède d’ici à Denver, je ne m’en porterai pas plus mal !
Commenter  J’apprécie          20
Flocava1Flocava1   18 septembre 2022
On s’est toujours bien entendu les dindes et moi.... alors pour moi aussi, Ça aurait été insupportable de les vendre toutes.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Léonie Bischoff (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léonie Bischoff
1,2,3 BD ! Chez les libraires ! et JLM Assurances BD vous présentent les BD coups de coeurs de Jérôme de la librairie La Planète Dessin à Paris. Seizième printemps de Yunbo chez Delcourt La longue marche des dindes, Kathleen Karr, Léonie Bischoff, Rue de Sevres. Hypericon de Manuele Fior chez Dargaud 1,2,3 BD c'est le jeudi à 18h30 sur la chaine Youtube et les RS. Trait pour Trait parcourt toujours les librairies de France pour des conseils de lecture. #bandedessinée #Manga #BD #jeu #concours Retrouvez 1,2,3 BD ! Chez les libraires avec https://www.jlm-assurances.fr/! sur : https://www.youtube.com/TraitpourtraitBD https://www.facebook.com/TraitpourTraitBD https://www.instagram.com/traitpourtraitbd/ https://twitter.com/TPTBD
+ Lire la suite
autres livres classés : far westVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4702 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre