AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2267019728
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (03/04/2008)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
José Maria, quarante ans, mène une vie à la routine bien établie jusqu'à ce qu'il rencontre Rosa faisant la queue dans un supermarché. Leur romance va pourtant tourner court car, très vite, José Maria, accusé du meurtre de son contremaître, se retrouve au chômage. Plutôt que de fuir ou de se rendre, il préfère, dans le plus grand secret, élire domicile dans les combles de l'imposante demeure des Blinder chez lesquels Rosa travaille comme domestique. Dissimulé aux ye... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
EllisB
  24 août 2014
Dans un Buenos Aires contemporain, José Maria -un ouvrier solitaire au tempérament explosif- ne vit que pour sa bien aimée Rosa , hébergée et employée comme bonne dans l'immense villa des Blinder. Lorsque ceux ci reviennent à l'improviste, Jose Maria se cache dans la maison afin de fuir une accusation de meurtre et finit par la trouver bien confortable. Coupant tout lien avec le monde extérieur, il occupe son temps entre l'espionnage des occupants de la villa et l'assouvissement de ses besoins quotidiens. Tandis que les mois passent, Jose Maria devient de plus en plus impliqué dans la vie de la famille and dans celle de Rosa, bien que celle-ci ignore tout de sa présence dans la maison…

Intriguée par cette histoire de squatteur auto-emprisonné, ce livre avait atterri dans ma PAL depuis des années suite au visionnage du film éponyme de Sebastian Cordero. J'ai fini par me le procurer sur un parfait coup de tête auprès de ma bibliothèque locale...et je l'ai littéralement dévoré (lu en à peine 3jours). J'ai été totalement happée par ce récit au style d'écriture facile d'accès et résolument contemporain. le point de vue adopté par l'auteur nous place directement aux coté du protagoniste, si bien qu'on a l'impression de participer à chacune de ses activités, de la découverte des lieux en passant par les incursions nocturnes à la cuisine. Nos sens y sont exacerbés à tel point qu'une planche qui craque ou une voix au loin fait battre le coeur en accéléré.
Toujours est-il que c'est afin de fuir les conséquences de ses actes que Maria choisit lui-même sa prison. Ainsi il peut continuer de voir Rosa, une femme simple, parfois simplette, qui aux yeux d'un autre n'aurait peut être pas eu le même charme. Il semble pourtant en être tombé éperdument amoureux au point d'en avoir développer une quasi obsession.
Faits qui ne m'ont nullement empêchée de m'attacher à Maria, cet homme introverti, victime et coupable à la fois de sa personnalité conflictuelle où cohabite douceur et violence, calme et...rage. Maria n'a trouvé la rédemption qu'auprès de Rosa et un peu d'amitié qu'auprès d'un rat...

En conclusion, je recommanderais la lecture de ce huit-clos, bien que j'y ai personnellement trouvé l'ambiance moins stressante et angoissante que son adaptation cinématographique. Dommage qu'il soit si difficile de se le procurer, même chez des vendeurs en ligne. Mais il serait encore plus dommage d'y renoncer donc n'oubliez pas de vérifier sur les étagères de votre bibliothèque de quartier ! Très bonne lecture à tous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
EllisBEllisB   23 août 2014
-Qu'est ce que j'aurais à te pardonner, Rosa ?
A ce moment précis, la communication s'interrompit.
Dans la cuisine de la demeure, l'appareil encore à la main, Rosa dit, sachant que María ne pouvait pas l'entendre :
-Je [....]....
-Je te pardonne, dit-il, les yeux embués de larmes, et il raccrocha.
Commenter  J’apprécie          20
EllisBEllisB   24 août 2014
Donc pas de famille, pas de conversation, pas d'amis, pas d'amour, pas de télévision. Qu'avait -il donc fait de sa vie ? Il ne le savait pas. Mais ce n'était qu'une question; ce n'est que lorsqu'il s'en posa beaucoup, toutes ensembles, se superposant, s'entassant, qu'il trouva la réponse : Rosa.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Sergio Bizzio (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sergio Bizzio
Bande annonce (VOSTFR) du film "Rabia" de Sebastian Cordero adapté du roman "Rage" de Sergio Bizzio
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1180 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre